MW / Accueil / Articles / THE LONG ESCAPE (10 JUILLET 2015)

THE LONG ESCAPE (10 JUILLET 2015)

INTERVIEW - ROCK ALTERNATIF - STRUCK - 20.07.2015
"The Warning Signal" semble marquer un véritable tournant dans la carrière de The Long Escape, il n'en fallait pas davantage pour que Music Waves rencontre les membres du groupe pour en savoir plus...
  •  
  •  
    

Quelle est la question qu’on vous a trop souvent posée ?

Kimo : "T’as un business plan pour ta musique ?"

Marius : "Comment est né le groupe ?"

Tom: "Et sinon, t’as un vrai métier ?"

Nico : "Quel est ton parcours musical ?"





Qu'est ce qui vous a été le plus reproché sur "The Triptych" ?

Kimo : Un des reproches que j’ai pu lire était que l’album s’essouffle vers la fin. Pour être franc, c’était voulu. Je me souviens d’ailleurs d’une chronique qui avait bien capté l’idée du cheminement de l’album : on bâtissait un édifice pour que celui-ci s’effondre sur lui-même. Je trouve l’image très belle.

Marius : Nous ne nous étions pas assez préparé à promouvoir correctement l’album.

Tom : On n’a pas eu énormément de retours négatifs, mais je pense personnellement que l’univers n’était pas assez défini.


Comment avez-vous essayé de le corriger sur "The Warning Signal" ?


Kimo : On n’a pas essayé de corriger quoi que ce soit à tout prix. C’est important de lire des critiques constructives. Il est aussi important de prendre en compte certaines choses dans ces critiques mais il faut rester fidèle à soi-même sans trop se laisser influencer !
Musicalement, nous avons suivi notre propre voie tout en assumant la construction de ce qui allait devenir "The Warning Signal", à savoir un esprit plus brut, plus sauvage et plus réaliste, avec des thématiques foncièrement plus sociétales. Car le cœur de la problématique de cet album se trouve dans le rapport que l’homme a face à son évolution, à la ville moderne et à la technologie.
Et pour soutenir les propos de Marius, si nous avions un reproche à nous faire ce serait effectivement une promotion quasi-inexistante sur "The Triptych".

Marius : Du coup, nous avons voulu corrigé le tir en collaborant cette fois-ci avec Dooweet.

Tom : Pour revenir sur les propos de Kimo, j’ajouterai qu’il y a un rapport plus terre à terre et une trame scénaristique qui donne une cohérence entre les titres.


Votre musique semble avoir pris un virage plus heavy avec ce dernier album. Est-ce une volonté ou cela s'est fait naturellement ?


Kimo : Cet album revêt un caractère alarmiste et plus sombre. Ca n’a pas été calculé à la base. Dans les compositions que j’ai pu faire, nous avons pioché ensemble sur les titres les plus heavy. En même temps, je pense que nous ne voulions pas recréer un "The Triptych 2". Je souhaite le plus possible que The Long Escape puisse continuer à garder la même recette mais que le groupe puisse continuer à absorber, à s’ouvrir à des mélodies qui pourraient surprendre !

Marius : Ca s’est fait naturellement. Pour la composition, ça s’est plus ou moins fait de la même manière que l'album précédent, à la différence que cette fois-ci nous avons mieux organisé le développement du nouvel opus.
Après la sortie de "The Triptych", on a beaucoup discuté et remis en question certains aspects de notre travail de façon à être plus efficaces. Une des nuances majeures est le fait que sur "The Warning Signal", la composition ne s'applique plus exclusivement à Kimo. Cet album est déjà un travail plus collectif.

Tom : Effectivement, nous avons cherché a être plus contrastés musicalement parlant, nous avons aussi laissé transparaître beaucoup plus nos influences dans nos arrangements.


Des influences comme Tool, Dredg, A perfect circle ou Dream Theater vous ont été attribuées depuis 2011. Y'en a t-il d'autres à la genèse de cet album ?

Kimo : Les influences sont les mêmes si ce n’est que le côté plus heavy a été façonné par d’autres groupes comme Sevendust, Dark New Day ou Pantera entre autres...

Marius : Pour ma part mes influences sont plus orienté vers le heavy, metalcore et hardcore

Tom : Chaque musicien apporte son univers à contribution, pour ma part des groupes comme Sevendust, Porcupine Tree et Textures m’ont beaucoup influencé dans cet album.


La chronique de Music Waves évoque Threshold, Pretty Maids, The Chronicles Of Israfel ou Mastodon ? Ce sont des références qui vous plaisent, que vous comprenez ?

Kimo : Parmi les groupes que tu me cites je ne connais que Threshold et Mastodon. Je comprends tout à fait le rapprochement dans l’approche qu’ils ont de leur musique par rapport à la nôtre; à savoir garder une base metal tout en s’alliant à des atmosphères progressives sans le côté extrême que peut apporter ce style musical

Nico : Personnellement je n'aime pas tout, en revanche je comprends que l'on puisse y faire référence, dans l'écriture ou la prod.


Est-ce que l'étiquette de métal progressif vous semble adaptée à votre musique ? N'est-elle pas trop vague ou trop restrictive ?

Kimo : Elle est peut-être trop restrictive à mon sens. Mais c’est difficile de se mettre d’accord. J’ai également été influencé par Genesis, Seal, John Mayer, bref des artistes ou groupes qui n’ont rien à voir avec le metal. Nous avions pas mal parlé de ça avec le groupe, on s’était dit que finalement rock/metal alternatif serait un style qui nous correspond le mieux mais bon, même ce terme est vague...Mais est-ce si important aujourd’hui ? Il y a dix ou quinze ans, se caser dans un style de musique ou un sous-genre revêtait une réelle identité, aujourd’hui quand on traverse les rayons de disques de grandes enseignes, tout a été englobé sous une étiquette "metal". Du coup, beaucoup ne s’y retrouvent pas... A l’époque de "The Triptych", j’avais même parlé de rock metal cosmique mais bon ça veut tout et rien dire...!

Marius : Personnellement je ne m'arrête pas à une étiquette. On ne se met pas de barrières, on fait ce qu’il nous plait. Là effectivement c'est plus du metal prog (peut-être moins que le précédent); le prochain sera peut-être encore plus différent. Mais le terme metal prog englobe beaucoup de choses...!

Tom : Les deux à la fois. Il y a tellement de sous-genres dans le métal qu’il en est difficile de trouver une case qui correspond à 100% à ce qu’on fait ... Metal alternatif peut-être?

Nico : Oui pour moi c'est cohérent avec ce que nous faisons. Personnellement je trouve que les étiquettes sont intéressantes dans l'histoire de la musique et son étude, car elles permettent de comprendre d'où vient tel ou tel style. Sorti de là, c'est le cœur qui prend la relève : un groupe, un texte, une musique, une prod me touchent à certains moments de ma vie puis moins par la suite, et ce, peu importe le style, l'étiquette, la complexité ... La musique me procure beaucoup de plaisir, c'est pour ça que j'en fais, en écoute et la partage, tout le reste m'importe peu.


Pourquoi ne pas vous être lancés dans l'écriture de titres un peu plus longs permettant de développer le concept de l'album, et de vous faire plaisir ?

Kimo : C’était l’essence même de The Long Escape à ses débuts lorsque j’officiais seul. Ça remonte à 2005, on m’avait reproché des titres trop longs et trop riches. Mais je garde ces compositions sous le coude, je ne sais pas si j’utiliserai ces compos au sein même de TLE ou dans un autre projet ... qui sait ?
À la base, mon souhait était de faire un album de 28 titres avec deux faces...mais si nous nous étions lancés dans cette direction cela aurait été catastrophique pour le groupe et je n’en parle pas financièrement ! Je pense que pour une telle entreprise il faut gagner en maturité. Le jour où nous serons prêts nous nous accorderons ce plaisir.

Tom : Nous avons pris beaucoup de plaisir à travailler sur cet album, son concept est moins sur la longueur mais plus dans un ensemble. Ensuite, rien ne nous empêche de faire un space opera avec des chansons qui font 15 minutes dans le prochain opus si le thème s’y prête.





Comment se déroule le process d'écriture/composition au sein du groupe ?

Kimo : Jusqu’à présent, je présentais les compositions au groupe. Nous choisissions ensemble celles qui avaient le plus de potentiel. Ensuite, nous nous mettions à tout arranger ensemble. Pour "The Triptych", j’avais moi-même choisi les titres. Pour "The Warning Signal", c’était un effort collectif qui ne demande qu’à être développé dans le futur.

Marius : Pour cet album on a fait évoluer un peu plus la méthode d’écriture. On a travaillé sur des titres que Kimo avait enregistré. Nous nous sommes posé en répète et avons commencé à travailler ses compositions pour livrer les versions actuelles.


La fin de l'album semble plus orientée vers le métal alternatif avec des ambiances plus sombres, notamment sur 'The Last Crying Man'. Cette atmosphère est-elle due au concept, à une envie de changement, ou est-ce l'avant-garde d'un futur virage dans l'écriture ?

Kimo : Nous nous laissons guider naturellement. Rien n’est calculé. Ecouter du The Long Escape, reviendrait à atterrir à un endroit sans boussole et sans carte pour naviguer à l’aveugle ; nous cherchons des zones vierges pour abreuver l’esprit et jouer avec diverses atmosphères en concordance avec nos influences musicales respectives. L’ambiance vient du concept même de l’album, comme tu le soulignes.
J’ajouterais que 'The Last Crying Man' est l’anti-thèse de 'The Road To Awe' présent dans "The Triptych". L’idée n’est pas forcément de donner une idée de l’orientation musicale future du groupe... Mais qui sait ? Comme l’a souligné Tom plus haut, rien ne nous empêche de faire un space opera ou un album unplugged par exemple...nous ne nous sommes pas encore décidé !

Tom : Je pense que tu as soulevé un bon point et que tu as presque tout dit, le concept de l’album étant beaucoup plus sombre que le premier, il y a eu forcément un virage dans l’écriture pour permettre de donner à "The Warning Signal" la dimension qu’on voulait lui donner. Sur ce dernier titre, il se veut plus conclusif, percussif et brut... un générique de fin a proprement dit. Il est fort possible que cette identité sonore nous suive pour les prochains titres.


Grâce à une promo visiblement efficace, beaucoup de sites étrangers louent les qualités de l'album (USA, Danemark, Italie, ...). Y aura t-il des concerts à l'étranger ?

Nico : C’est notre préoccupation numéro une actuellement. La recherche de dates. Il devient de plus en plus difficile en France de se produire... Grâce à la promotion de Dooweet, nous espérons attirer l’attention et serions ravis de pouvoir défendre "The Warning Signal" également à l‘étranger. On travaille dur pour ça !


Quel est votre programme estival ? Festivals ou vacances ? Comment s’est passée votre rencontre avec Dooweet ? Est-ce que vous êtes fiers de faire partie de cette écurie ? Et quel est son apport dans votre carrière actuelle et future ?

Kimo : Nous avons eu la chance de faire partie du Radiant Festival mais hormis cela, nous allons nous concentrer, pendant nos vacances, à mettre en place une tournée.

Tom : Pas de vacances pour les vrais gars (Rires), on se prépare pour la rentrée avec la mise en place de l’album en physique avec Season of Mist grâce à Dooweet.

Nico : Pour ma part des vacances, de la recherche de dates et de l'organisation pour être plus efficace, c'est un vrai métier qu'il faut apprendre ! 


Comment s’est passée votre rencontre avec Dooweet ? Est-ce que vous êtes fiers de faire partie de cette écurie ? Et quel est son apport dans votre carrière actuelle et future ?

Kimo : Grâce à Dooweet nous bénéficions d’une couverture médiatique étendue et nous faisons pas mal de passages radio en ce moment à l’étranger. Et comme vous l’avez remarqué, la mayonnaise semble prendre ! Oui, bien entendu que nous sommes fiers, et Chris est un gars honnête qui cherche réellement à aider. Dès la première rencontre le courant est très bien passé. Il est constamment joignable et il ne prend pas les gens de haut. Il trouve même le temps de manger avec nous ! Sa démarche nous semble entière et il fait son max. C’est génial de faire partie de leur écurie et nous ne regrettons absolument pas le choix de travailler avec eux.

Tom : Nous sommes évidemment fiers de travailler et de faire partie de l’écurie Dooweet qui nous apporte la promotion nécessaire à la sortie de cet album. Qui sait l’implication qu’aura Dooweet dans un futur proche !

Nico : Oui je suis fier de faire partie de Dooweet, c'est un acteur présent et actif sur le marché. Ils gèrent actuellement la promo de "The Warning Signal", ce qu'il font très bien pour les raisons que tu as énoncées plus haut. Pour le futur nous y travaillons en ce moment sans pour autant avoir pris une direction précise, ce sera plus clair à la rentrée.


Qu’attendez-vous de cet album ?


Kimo : Nous espérons que cet album fera le plus d’écho possible auprès des médias de tous horizons et de tous pays. Je pense que c’est le souhait de tout groupe.

Tom : L’ascension du groupe sur la scène Rock/Metal en dehors de nos frontières !

Nico : Nous voyons l'album comme une bonne occasion de prendre un virage professionnel, pouvoir concrétiser nos rêves de gamins. Nous faisons beaucoup de choses par nous-même car les finances nous l'imposent, ce qui ne nous empêche pas de nous entourer, comme avec Dooweet, d'acteurs actifs qui nous permettent d’accéder à l'étape suivante, nous apportent beaucoup et nous confortent dans notre idée.


Quelle est la prochaine étape ?

Kimo : Une tournée nationale, régionale et pourquoi pas internationale !

Marius : Tournée, maintenant il va falloir partir sur les routes pour défendre cette album

Tom : Et également tournage de clips, du nouveau merch ... bref, pas mal de choses au programme.

Nico : Les concerts. Se faire une place dans le milieu nous permettant de vivre de notre musique





Question traditionnelle de Music Waves, quel est votre meilleur souvenir d’artiste ?

Kimo : Notre concert à la Scène Bastille en 2013. Toutes les conditions étaient réunies pour que le concert soit parfait. La salle bondée, de supers groupes (Seed From The Geisha et Wasabi) et une foule électrisée !

Marius : Oui, c’est une date qui restera gravé dans ma mémoire ... c’était un concert extraordinaire !

Tom : La dernière date de notre tournée “Escaping Tour 2013” à la scène Bastille. Simplement hallucinant.

Nico : Un souvenir de concert évidemment ! Celui du 5 juillet dernier pour le Radiant Fest était génial. Quel pied de voir un public investi, tout en partageant de la bonne musique avec des gens qu'on apprécie, une super affiche et une belle orga !


Au contraire le pire ?

Kimo : Notre concert à Reims à l’Excalibur en 2013. Gojira jouait à 500m de nous et du coup nous avons joué devant 4 personnes.

Tom : Pareil ! Jouer dans une salle vide car il y a un concert de Gojira à côté, j’avoue que même moi j’aurais voulu y assister.

Marius : Idem

Nico : Les auditions !!!

 
On  a commencé cette interview par la question qu’on vous a trop souvent posée, au contraire, quelle est celle que vous souhaiteriez que je vous pose ?

Kimo : Comment as-tu appris la guitare ?

Nico : Pourquoi fais-tu de la musique ?!


Le mot de la fin aux lecteurs de Music Waves ?


Nico : Le monde de la culture en France est en berne ... Amis lecteurs de Music Waves, n'oubliez pas quelle est votre force... celle de faire exister tous les acteurs de la musique actuelle et plus particulièrement les petits tel que nous, pour lesquels les revenus viennent en grande partie des concerts et du merch ! Alors venez nous voir, nous soutenir, nous acheter un CD, T-Shirt que nous serons ravis de vous dédicacer tout en partageant un moment avec vous ; car sans vous tout ça ne serait plus possible. Merci à tous ceux qui défendent aujourd'hui la scène underground et merci à Music Waves pour cet entretien !

Kimo : Je crois que Nico a très bien résumé la situation ! Pour ma part chers lecteurs de Music Waves, prenez le temps de bien écouter notre dernier album il n’est pas forcément accessible du premier coup mais c’est sur la longueur qu’il s’apprécie ! Nous y avons mis tout notre cœur ! Merci pour cet entretien !

Marius : Big up aux lecteurs de Music Waves et merci pour l’interview !

Tom : AWOUEILLE !!


Et merci à ProgRacer pour sa contribution...


Plus d'informations sur http://www.thelongescape.com
EN RELATION AVEC THE LONG ESCAPE
DERNIERE ACTUALITE
The Long Escape dévoile 'The Warning Signal' en live le 25 mai
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE LONG ESCAPE
 
DERNIER ARTICLE
"The Warning Signal" semble marquer un véritable tournant dans la carrière de The Long Escape, il n'en fallait pas davantage pour que Music Waves rencontre les membres du groupe pour en savoir plus...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant THE LONG ESCAPE
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
The Warning Signal (2015)
Voici un solide album de métal prog dont la puissance mélodique et les riffs percutants sont les principaux atouts. Chaudement recommandé.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant THE LONG ESCAPE

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017