MW / Accueil / Articles / AMON AMARTH - LE DIVAN DU MONDE (PARIS) - 23 MARS 2016

AMON AMARTH - LE DIVAN DU MONDE (PARIS) - 23 MARS 2016


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
DEATH METAL
Complet 2 mois à l'avance, le passage de nos amis Vikings au Divan du monde était pour le moins attendu par leurs hordes de fans. Venus seuls défendre leur 10e opus prévu 2 jours plus tard, les Suédois ont assuré presque 2 h de show parfaitement mesuré...
PHILX - 07.04.2016
En effet les quelques 500 places étaient véritablement prises d'assaut, et ce dès leur mise en vente. Pourtant pour leur passage au Divan du Monde, pas de Drakkar sur scène pour y installer l'imposante batterie (comme ça leur est arrivé pour un Sonisphere), pas de show démesuré à la hauteur des mastodontes qu'ils sont, et pas de première partie pour se chauffer non seulement les oreilles, mais aussi le gosier ! Malgré tout, force est de constater que les fans n'ont besoin de rien d'autre, Johann et ses comparses ne laisseront personne sur leur faim...
La bonne surprise se fait dès l'accueil dans la salle alors que les fans se voient offrir à chacun une corne à boire dédicacée par les cinq membres de la formation. Les Vikings savent recevoir, nul doute !

Pas de première partie donc, mais aucun regret pour autant car nous avons pu rentrer dans le vif du sujet rapidement et profiter pleinement de près de deux heures de show. Evidemment les points clés de ce nouvel et 10ème album encore une fois très riche seront à l'honneur (pas moins de la moitié de la galette étant jouée ce soir) ainsi que des morceaux bien choisis tout au long de la carrière de la formation death mélo. Les fans ne risquent pas d'être déçus.








C'est le titre 'The Pursuit of Vikings' issu de l'album "Fate of Norns" qui fait office d'introduction, histoire pour les musiciens de se dégourdir les doigts avant d'entamer les choses sérieuses avec un 'As Loke Falls' de l'excellent "Deceiver of the Gods". On sent le groupe monter en puissance - tout comme le son et les lumières d'ailleurs - et désormais suffisamment chaud pour lancer 'First Kill', véritable bombe du dernier né.Johan Hegg paraît content de nous livrer son opus encore à venir, et invite ses fans à chanter, même s'ils ne connaissent pas les paroles : "On s'en fout, c'est du metal, personne ne se rendra compte de rien !" La bonne ambiance est posée et accompagnera la prestation tout au long de la soirée, sous le regard tant menaçant que bienveillant du Viking de l'artwork de "Jomsviking", qui trône sur le back, hache à la main. Les lumières sont correctes pour la petite salle intimiste, et sans en faire des tonnes, assurent un show cohérent.





      


Ce n'est pas le batteur Tobias Gustafsson (Vomitory, Cut Up) qui a pourtant oeuvré en studio derrière les fûts pour cet opus en remplacement de Fredrik Andersson après 17 ans de bons et loyaux services au sein de la formation, qui est présent ce soir, mais l'excellent Jocke Wallgren (October Tide, Valkyrja). Présenté par Johan, il ne tardera pas à se faire ovationner. Il apportera sa maîtrise et sa contribution aux morceaux d'une frappe puissante et d'une double parfaite, formant avec Ted Lundstrôm un duo rythmique solide.

Les guitaristes du groupe se déplacent quelque peu sur l'étroite scène, restant attachés à retranscrire au mieux leurs rythmiques et soli effrénés. Les musiciens restent cependant principalement dans les trous de lumière pour ne pas se mettre trop en avant, contrairement à Ted et sa basse, que nous verrons beaucoup plus et mieux.








Quant au frontman, rien à redire de sa prestation, puissante et mesurée. Maîtrisant parfaitement sa voix du début à la fin, Johann impressionne - déjà par sa carrure -mais aussi par sa justesse et la qualité de son chant éraillé, tant dans les parties claires que growlées. Le son déployé dans ce Divan ne lui fait pas défaut et l'ensemble est très clair.

En bref, c'est un show très propre (trop peut-être si on cherche bien) que nous livrent les Suédois ce soir. Les fans seront forcément comblés mais certains regretteront une certaine linéarité qui auraient pu être cassée comme l'a pourtant bien fait 'Cry Of The Black Birds'. Mais un peu plus de changements de rythmes auraient pu faire défiler moins vite cette heure cinquante qui touche malheureusement à sa fin.








Le rappel venu, les membres d'Amon trinquent avec leur public, cornes à boire à la main hautes avant d'entamer le bien nommé "Raise Your Horns" qui fait office d'hymne à boire. La conclusion se fera avec les incontournables 'Guardians of Asgaard' et 'Twilight of the Thunder God' de l'album éponyme sorti en 2008. Ces titres permettront aux dernières réserves d'énergie de disparaître dans des ultimes mouvements de foule et dans l'ovation que le public réservera au groupe. Johan et ses musiciens peuvent continuer la tournée avec une certaine confiance.





Setlist

The Pursuit of Vikings
As Loke Falls
First Kill
The Way of Vikings
At Dawn's First Light
Deceiver of the Gods
Cry of the Black Birds
Death in Fire
Thousand Years of Oppression
Destroyer of the Universe
Runes to My Memory
One Against All
One Thousand Burning Arrows
Father of the Wolf
War of the Gods
Victorious March
---
Raise Your Horns
Guardians of Asgaard
Twilight of the Thunder God

Toutes les photos d'Amon Amarth en HD sont sur le compte FlickR de PhilX


Plus d'informations sur http://www.amonamarth.com/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 7115
  • 7116
  • 7117
  • 7118
  • 7119
  • 7120
  • 7121
  • 7122
  • 7123
  • 7124
  • 7125
  • 7126
  • 7127
  • 7128
  • 7129
  • 7130
  • 7131
  • 7132
  • 7133
  • 7134
EN RELATION AVEC AMON AMARTH
DERNIERE ACTUALITE
AMON AMARTH : Nouvelle vidéo
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant AMON AMARTH
 
DERNIER ARTICLE
Juste avant la sortie du sixième album des Suédois, nous avons rencontré Olavi Mikkonen qui revient sur la carrière du groupe, son actualité et sa renaissance.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant AMON AMARTH
 
DERNIERE CHRONIQUE
Berserker (2019)
Amon Amarth signe un disque conceptuel qui fait voyager l'auditeur avec une force épique certaine au cœur des aventures du Berserker.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant AMON AMARTH

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019