MW / Accueil / Articles / The Agonist + Off The Cross + Fields Of Troy - Courtrai De Kreun - 02 Octobre 2016.

The Agonist + Off The Cross + Fields Of Troy - Courtrai De Kreun - 02 Octobre 2016.


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
METALCORE
En ce dimanche de début octobre nous sommes de retour à Courtrai pour une soirée qui s'annonce musclée avec en point d'orgue la venue de The Agonist.
NOISE - 19.10.2016

Le dimanche est souvent une journée longue et ennuyeuse, mais en ce début octobre nous filons en Belgique à la salle  De Kreun de Courtrai pour le premier concert de la saison de l’organisation Alcatraz, peu de temps après le festival. La salle reçoit ce soir The Agonist accompagné pour l’occasion de deux formations locales. Le groupe canadien a fait l’actualité en 2014 quand sa chanteuse Alissa White-Gluz les a quittés pour rejoindre Arch Enemy. Mais là où certains auraient baissé les bras, le groupe a su parfaitement se remettre de ce départ avec l’arrivée de Vicky Psarakis et déjà deux albums sortis.

La soirée débute avec Fields Of Troy, un groupe local formé en 2010 et que l’on a déjà pu apprécier dans des salles voisines. En ce début de soirée la salle sonne un peu vide, le rideau planté derrière la console étant révélateur, au meilleur de la soirée la salle sera remplie à moitié et c'est un peu dommage au vu de la qualité de l’affiche. Fields Of Troy évolue dans un metal moderne et mélodique qui emprunte autant à Alter Bridge qu’à Disturbed. Le groupe a toutes les qualités et les caractéristiques de ce style. Le chant de Louis Soenes possède ce petit côté voilé et éraillé qui fait penser à Tremonti tandis que musicalement il arrive à mixer puissance et face accrocheuse avec un petit côté groovy typique. Cela va nous donner un bon concert nous faisant découvrir pas mal d’extraits de "Hardsphip", récemment sorti. Ainsi en entame ‘Chapel Of Hate’ séduit par son côté grunge à la Alice In Chains avec une belle force mélodique et mélancolique. Petit à petit le public arrive et apprécie le son du groupe. Les influences sont certes palpables mais parfaitement restituées et sans donner l’impression de clonage, et le charisme de Louis aide à faire rentrer le public dans le concert. Avec ‘Cooper Shores’ ou ‘402’ le groupe se taille un joli succès. En fin de set le groupe fait parler la poudre et montre une facette metalcore que ne renierait pas Five Finger Death Punch, initiant un petit wall of death sur ‘Static Flow’. Fields Of Troy est une découverte intéressante qui nous a proposé un concert de belle qualité, lançant la soirée de manière idéale. Le groupe affiche de belles promesses et nous serons attentifs à son évolution.

 

Après ce concert nous retrouvons Off The Cross. Originaire de la région d’Anvers le groupe est plus virulent que ses compatriotes. Il s’est formé tout récemment et avec "Divided Kingdom" il a proposé en courant d’année son premier single et prépare d’arrache-pied son premier album. Il évolue dans un metalcore puissant avec des passages empruntant au death mélodique. En fait on peut situer le groupe à la frontière d’In Flames et de Caliban ou Heaven Shall Burn. Le groupe arrive à bien concilier une puissance proche du death metal avec un côté accrocheur digne du meilleur du genre. Certes il n’y a rien de bien neuf là-dedans mais sur scène cela passe bien et le public s’éclate pendant tout le concert. En présentant les titres de son futur album, il fait preuve d’une énergie phénoménale. La rythmique bastonne tandis que les riffs nous plongent le plus souvent dans du pur death metal mélodique. Au chant Steven Van Crombruggen s’arrache les cordes vocales avec un ton hurlé d’une belle puissance. Ces chansons passent bien le cap de la scène, provoquant quelques mouvements de foule dans les premiers rangs. Ainsi ‘The Final Adjustment’, le premier titre sorti, et le petit nouveau, ‘The Book Of Doom’, font leur effet. Ensuite nous découvrons d’autres titres qui promettent un album agressif. Car avec ‘Megalomaniac’ ou encore ‘Red Seas’ le groupe démontre qu’il manie bien le genre. Ce concert aura continué la soirée de belle manière, sur scène Off The Cross est redoutable d’efficacité, il reste à souhaiter qu’il le soit tout autant sur un album qui s’annonce brûlant.

Après ces bonnes mises en bouche la salle est correctement remplie et attend les Canadiens avec impatience. En dix années de carrière, The Agonist a réussi à se faire un nom et un disque comme "Lullabies For The Dormant Mind" avait fait son effet par sa capacité à mixer metalcore, death mélodique avec une face gothique et symphonique. Vicky a donc la lourde tâche de faire oublier Alissa et elle y est parvenue avec efficacité en évitant de trop sonner comme elle. Elle présente un ton plus typiquement metalcore avec une sacré puissance et quelques vocaux clairs. Le groupe arrive à Courtrai avec son nouvel album, "Five", sorti la veille du concert et dont il va nous présenter des extraits. En tout début de set, Vicky peine à se faire bien entendre dans le mix mais heureusement ce petit souci est vite réparé. ‘Danse Macabre’ donne tout de suite le ton, The Agonist ne fait pas dans la dentelle et balance un redoutable uppercut. Le premier extrait de l’ère Alissa arrive ensuite et il est facile de comprendre à l’écoute de ‘Panophobia’ pourquoi Arch Enemy l’a débauchée, ce morceau est un pur titre de death mélodique avec un peu de chant clair. Par la suite le groupe nous propose des nouvelles chansons avec ‘The Villain’ et ‘The Moment’. Tout cela est très prometteur, ‘The Villain’ est une jolie claque avec un chant hurlé intense et un excellent riff mélodique. Après un petit break de présentation, le concert repart de plus belle avec deux pures mandales, ‘The Tempest’ et ‘Business Suits And Combats Boots’ deux extraits de l’ère Alissa qui font mal par où ils passent avec un côté death metal et un chant incisif et violent.

Avec ‘Follow The Crossed Line’ nous retrouvons ensuite un extrait du premier album sorti avec Vicky et cela passe très bien, le chant clair et le chant hurlé se mariant avec efficacité appuyés encore par un ton musical rentre-dedans. La dernière partie du concert débute avec un grand titre du passé, ‘Ideomotor’, avec son ton légèrement arabisant et son rythme puissant il emporte l’adhésion d’un public qui se lance dans quelques slams et pogos. Nous avons droit ensuite à deux extraits du nouvel album, ‘The Anchor And The Sail’ et ‘The Game’ qui confirment la qualité de cet opus. ‘The Game’ en particulier nous ravit par sa face death mélodique redoutable d’efficacité, une bonne alternance entre chant clair et hurlé et par un excellent solo bien maîtrisé. En fin de concert nous avons pu savourer un autre très bon titre de l’ère Alissa, ‘Thank You Pain’ et un plus récent tout aussi valable, ‘Gates Of Horn And Ivory’. En rappel le groupe nous achève avec ‘My Witness, Your Victim’, extrait de ‘Eye Of Providence’ et qui associe encore mélodie et puissance en mettant en valeur le chant de Vicky. Avec ce concert cette dernière aura bien montré qu’elle s’est complètement intégrée à la machine canadienne en reprenant parfaitement l’ancien répertoire.

Cette soirée se conclut ainsi de belle manière, nous avons savouré trois groupes de metal nouvelle génération qui nous ont montré un bon niveau musical et ravi le public présent. The Agonist confirmant la santé de sa deuxième carrière semble même parti pour aller encore plus haut qu’avant. Il nous reste à remercier Filip et son staff pour leur accueil toujours parfait et leur donner rapidement rendez-vous pour de nouvelles aventures métalliques.



Plus d'informations sur http://www.instagram.com/theagonistofficial
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 8586
  • 8587
  • 8588
  • 8589
  • 8590
  • 8591
  • 8592
EN RELATION AVEC THE AGONIST
DERNIERE ACTUALITE
THE AGONIST : Nouvelle vidéo
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE AGONIST
 
DERNIER ARTICLE
En ce dimanche de début octobre nous sommes de retour à Courtrai pour une soirée qui s'annonce musclée avec en point d'orgue la venue de The Agonist.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant THE AGONIST
 
DERNIERE CHRONIQUE
Lullabies For The Dormant Mind (2009)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant THE AGONIST

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019