MW / Accueil / Articles / W-FILES : LES PRODUCTEURS (1/4) : TERRY BROWN

W-FILES : LES PRODUCTEURS (1/4) : TERRY BROWN

DOSSIER - ROCK PROGRESSIF - STRUCK - 25.07.2008
Dans le cadre des W-Files dédiés aux producteurs, Ping Ping rencontre aujourd'hui LE producteur prog Terry Brown notamment connu pour avoir produit les albums de Rush, Fates Warning, Tiles, Under The Sun...
Bien qu'ayant un agenda de folie, monsieur Terry Brown a bien voulu répondre aux questions de Music Waves.


Ping Ping : Salut Terry, peux-tu te présenter aux lecteurs de Music Waves ?
Terry Brown : Salut, Terry Brown. Pour ceux qui veulent en savoir plus, vous pouvez consulter mon site qui en parle ici

Ping Ping : Faut-il une formation particulière pour faire ce que tu fais ? Et toi plus particulièrement ?
Terry : Oui, on a besoin de se spécialiser dans un domaine de la production. Ca peut être aller dans une école de production ou apprendre dans un studio à travailler dans un studio avec d’autres producteurs qualifiés, faire parti d’une équipe de production et travailler à ta façon pour grimper l’échelle du succès.

Ping Ping : Vis-tu de ton activité de producteur ?
Terry : Oui. Pour être plus précis de la combinaison du mixage et de la production.

Ping Ping : Question indiscrète : comment prends-tu pour la production d’un album ? C’est un montant fixe ou es-tu intéressé aux ventes ? Et ces montants varient-ils en fonction des artistes que tu produits ?
Terry : Les frais pour une production donnée varieront en fonction de l’extension de la production. Par exemple : est-ce que je vais gérer tout l’enregistrement et le mixage ? A combien s’élève le budget de l’artiste et si j’ai envie de travailler avec cet artiste particulier ? Les ventes sont un point de controverse en ce moment : les revenus des ventes sont difficiles à prévoir.
A ce titre, je ne pense pas que nous connaissions encore le potentiel complet des téléchargements digitaux : il y a du chemin à faire.

[IMG]http://www.musicwaves.fr/pics/upload/articles/extras/WFTB01.jpg[/IMG]

Ping Ping : Si tu devais donner un conseil à quelqu’un qui voudrait faire le même boulot que toi : quel(s) conseil(s) donnerais-tu ?
Terry : Vas-y ! Si tu as le talent pour alors saute dedans mais tu as besoin de tenir avant que cela marche et ça peut prendre du temps. Crois-en toi !

Ping Ping : Quelle est la collaboration dont tu es le plus fier ?
Terry : Les années Rush.

Ping Ping : Selon toi, quel est le meilleur album que tu ais produit ?
Terry : C’est une question difficile. J’ai un bon nombre de préférés, quelques uns meurent sur le plancher de la pièce de montage.

Ping Ping : Et au contraire, les plus mauvais ?
Terry : J’en ai quelques uns aussi.

Ping Ping : Peux-tu nous raconteur une journée typique d’un producteur ?
Terry : Rencontrer le groupe. Enregistrer un morceau ou deux parmi des intrusions musicales et techniques variées. Puis dormir. C’est tout le couronnement d’une journée productive.

Ping Ping : Quelle est la différence entre produire et mixer ?
Terry : Produire c’est embrasser le projet en entier, apprendre à connaître l’artiste et son matériel à l’enregistrement et le mastering,
Mixer c’est juste mixer après toutes les performances, et l’angoisse vit sa vie.

Ping Ping : Tu fais de la production depuis des décennies : quelle est ton opinion sur le business musical ? Quels ont été les changements depuis tes débuts ?
Terry : Ca prendrait trop de temps (Sourire) mais l’âge digital et l’absence de labels majeurs seraient les deux plus gros changements. Le fait est que n’importe qui peut faire un super son masterisé dans sa cuisine sur une station de travail digitale bon marché qui nivelle le champ de jeu.

Ping Ping : Quelles ont été les changements sur ta façon de travailler depuis tes débuts ?
Terry : Monumentaux. D’un mono/stéréo à un 3+4 pistes à 8/16/24/32 pistes et maintenant n’importe quel nombre de pistes.

Ping Ping : Tu as produit tant d’albums… Quel est ton secret pour être si prodigue : tu ne dors pas ?
Terry : J’aime ce que je fais et je le fais depuis trèèèèès longtemps : t’as qu’à compter !

Ping Ping : Producteur ; c’est un musicien refoulé ?
Dans mon cas, je n’avais pas le talent pour être un grand pianiste, donc j’ai glissé vers l’autre côté du miroir.

Ping Ping : Selon toi, que dois-tu apporter à l’enregistrement d’un album ? En bref, quelle est la contribution d’un producteur/mixer sur un album ?
Terry : J’aime rendre possible la concrétisation des meilleurs résultats possibles pour un artiste : les aider à réaliser un rêve.

Ping Ping : Quel est le meilleur producteur selon toi ?
Terry : Sir George Martin est mon préféré. Après tout, il a produit le plus grand groupe de pop de tous les temps (NdPing Ping : les Beatles pour ceux qui n’auraient pas compris) mais il y a d’autres producteurs que j’admire.

Ping Ping : Quels sont les artistes avec qui tu voudrais travailler ?
Terry : La plupart sont morts.

Ping Ping : Ta façon d’appréhender ton travail change-t-elle que ce soit un groupe de prog métal ou pop rock ?
Terry : Le prog pardonne plus que la pop dans laquelle il y a plus des règles étroites à respecter mais les deux sont un sacré challenge.

Ping Ping : Pourrais-tu produire un album de techno, de rap ou de dance par exemple ?
Terry : Peut-être mais je ne pense pas essayer ça avant longtemps !

Ping Ping : As-tu un studio à toi ou dois-tu payer un loyer pour enregistrer ?
Terry : J’ai une super pièce pour enregistrer et j’ai une suite de mixage qui m’appartiennent.

Ping Ping : Question « Lost » : ton avion se crashe sur une île déserte mais le scénariste est sympa il te laisse prendre 5 albums dans ta valise : lesquels prends-tu ?
Terry : 10cc : « Sheet Music » UK : « Danger Money »
The Beatles : « Sgt. Pepper’s Lonely Heart Club Band »
Gustav Mahler : « Symphony #5 »
Rush : « Moving Pictures »

Ping Ping : As-tu des anecdotes croustillantes d’enregistrements à nous raconter ?
Terry : Tout est histoire de performance : tout enregistrer !

Ping Ping : Connais-tu des groupes français ? Est-ce possible de voir Terry Brown produire ou mixer un groupe français ?
Terry : (En français dans le texte) C’est possible. J’ai des souvenirs délicieusement affectueux d’enregistrement et mixage de Michel Pagliaro.

Ping Ping : Peux-tu dire quelques mots français à nos lecteurs ?
Terry : Je pourrais mais tu sais ce que Steve Martin dit : « Les français, ils ont un mot différent pour tout ! ».

Ping Ping : Avant de se quitter, mon frère Kiku m’a toujours dis que laisser le dernier mot à mes invites : A toi de jouer !
Terry : Apprécier votre musique : elle sera avec vous pour toujours.


Plus d'informations sur http://www.rush.com
EN RELATION AVEC RUSH
DERNIERE ACTUALITE
RUSH annonce son retrait de la scène
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant RUSH
 
DERNIER ARTICLE
Dans le cadre des W-Files dédiés aux producteurs, Ping Ping rencontre aujourd'hui LE producteur prog Terry Brown notamment connu pour avoir produit les albums de Rush, Fates Warning, Tiles, Under The Sun...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant RUSH
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Clockwork Angels (2012)
Le trio magique vient ici de nous sortir son meilleur opus depuis deux décennies.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant RUSH

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017