MW / Accueil / Articles / Home Studio

Home Studio

AUTRE - AUTRES - CALGEPO - 08.02.2017
Avoir un Home Studio présente pour tout musicien un avantage certain. Toutefois il se heurte à des impératifs budgétaires voire techniques. Music Waves donne quelques clés pour lever sans prétention quelques a priori sur ce sujet.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    

Avoir son propre studio d'enregistrement avec table de mixage ou non constitue pour tout musicien un avantage certain. Toutefois, en acquérir un n'est pas toujours facile en termes de budget, de place et de gestion de la musique assistée par ordinateur.

Afin de démystifier les Home Studio, et sans faire un traité sur ce sujet, Music Waves a rencontré un passionné du Nord (Louis) qui nous a expliqué comment, même avec un budget serré, monter son Home Studio, éviter certains pièges et lever certains a priori.



Acquérir et monter de toute pièces un Home Studio pour des musiciens présente plusieurs intérêts :
    - celui de pouvoir enregistrer ses maquettes voire son master pour le proposer notamment à des labels (dont le Directeur Artistique interviendra souvent pour le modifier afin d'y mettre sa patte) ou bien de façon dématérialisée sur des sites web tels que Bandcamp,
    - pouvoir s'améliorer au sein d'un groupe (parfois virtuel - les logiciels le permettent),
    - simplement s'amuser,
    - tout à la fois !

Depuis le début des années 90, avec l'émergence d'internet, la miniaturisation du matériel alliée à la puissance grandissante des ordinateurs et le développement de logiciels intuitifs, posséder un Home Studio devient plus facile qu'à une certaine époque où il fallait de la place, beaucoup d'argent et... beaucoup de patience !

  



Toutefois, cette technologie émergente qui apporte une aide à la finalisation du morceau ne saurait remplacer l'oreille humaine. La Musique Assistée par Ordinateur (ou MAO) ne nécessite pas de grandes qualités d'informaticien ou d'ingénieur du son reconnues car l'évolution des logiciels a rendu conviviale leur utilisation, notamment avec la place grandissante d'Apple.

Les éléments importants pour capturer la musique, retravailler le son et l'enregistrement sont principalement :
    - un ordinateur (PC ou de préférence un Mac - qui est plus facile d'utilisation mais aussi plus cher),
    - une carte son permettant l'acquisition des pistes
    - une table de mixage analogique ou numérique (qui a l'avantage de ne pas nécessiter l'achat d'une d'une carte son)
    - un clavier midi permettant de piloter les instruments virtuels
    - un logiciel de MAO.
    - des enceintes et/ou un casque audio

Pour être le plus à l'aise possible dans ce travail, il faut privilégier avant tout la puissance de l'ordinateur, de préférence une tour, la RAM et le processeur. La configuration minimale correspond à un Pentium 4 en rajoutant de la mémoire vive (4 Go) ce qui devrait suffire pour celui qui a un budget limité. Le stockage avec les disques durs externes et clés USB de grande capacité n'est désormais plus un problème.

Il faut naturellement alimenter l'ordinateur par des fichiers .wav d'où la nécessité d'une carte son dont le prix variera en fonction du nombre d'entrées (et de sorties). Plus ce nombre est élevé plus cela évite de brancher/débrancher avec pour conséquence les problèmes de câblages parfois fragiles.

Moins indispensable est la table de mixage qui sera proposée souvent de façon virtuelle par les logiciels tel que Cubase, Protool... mais en contre partie nécessitera un ordinateur très puissant pour la gérer et donc cher.
Celle ci permet, piste par piste, de retravailler le son, d'ajouter des effets  (reverbe, compression...). Prévoir un minimum de 16 pistes. Il en existe de 2 sortes :
    - analogiques comme une Soundcraft 16 signature qui mobilise une série de faders (tirettes permettant de régler le niveau d'un signal éléctrique) avec routage audio, des préamplis micro, des égaliseurs à plusieurs bandes, des effets (réverbe, compression...). D'autres marques existent comme une Behringer ou Roland. Ces tables de mixage sont abordables en occasion (aux alentours de 300€). Elle nécessite l'acquisition d'une carte-son avec un convertisseur AN/NA
     - numériques : le signal va être converti en numérique à l'entrée de la table, après les preamp micro et ligne qui eux restent analogiques. Tous les routages et traitement à l'intérieur de la table vont se faire par le biais d' algorithmes , à la manière d'un ordinateur. Le signal sera ensuite reconverti à la sortie de la table en analogique... pour alimenter des enceintes ou un casque audio par exemple.





Enfin plusieurs logiciels permettent de retravailler, d'enregistrer le son et de reconstituer le titre final. Les plus connus sont :
    - ProTool : très utilisé par les professionnels et très complet
    - Logic Audio qui apparaît comme l'un des plus plus ergonomiques et le plus intuitif. il est désormais développé par Apple à partir de sa 6ème version. Le réfractaire à la marque à la pomme ou celui qui a un financement limité pourra trouver une version 5 fonctionnant sous XP facilement sur le net. Selon les dires de la marque, il est pensé par des musiciens pour des musiciens et permet pour celui qui est seul de créer un véritable orchestre ou groupe via une base de données de boucles ou séquences libres de tout droit.
    - Cubase est l'un des logiciels les plus ancien
    - Ableton réservé plutôt à une musique récente et plus électronique avec des systèmes de boucles libres de tout droit également. Il gère également la possibilité de créer son vidéo clip.

Ils en existe d'autres. Ces logiciels sont très complets. Pour celui qui débute, les possibilités sont infinies mais qu'il se rassure, la prise en main reste aisée avec l'aide de nombreuses vidéos qui circulent sur Youtube ou Dailymotion.

Louis explique que pour savoir si le son est bon, il faut écouter l'enregistrement sur un matériel audio de piètre qualité : baladeur CD ou lecteur CD auto. Si le son est bon alors ce sera gagné.

Avec un budget d'environ 500€ (matériel d'occasion), celui qui veut en faire un loisir pourra se constituer un Home Studio dont le résultat final équivaudra à un son daté du début des années 2000.

A partir d'une somme de 2500-3000€ (Mac + logiciel + table numérique...), ce résultat sera bien plus proche de l'époque actuelle pour une qualité semi-professionnelle suffisante pour proposer un Master ou même commercialiser ses compositions sur le net.

Bien entendu, les studios professionnels offrent des services bien plus développés en terme de conception, de temps, d'accompagnement même du projet (cover, livret, impression, conseils...) mais naturellement pour un tarif peut-être un peu plus élevé et de façon guidée.



  

Merci à Louis pour ses éclaircissements.
eventuser_idarticle_comment_id
THIBAUTK le 08/02/2017 09:17:02
Merci pour l'article. je connais bien ce sujet l'ayant pratiqué chez moi.

A mon sens la table de mixage n'est pas indispensable, les logiciels en proposant une.

Pour ce qui est des logiciels, je crois qu'il est indispensable de citer Reaper, qui contrairement aux autres est abordable pour le commun des mortels : sa licence vaut quelques centaines d'euros. Qui plus est Reaper propose presque toutes les fonctionnalités de Cubase ou Protools, avec une palette de VST impressionnante !!!

Ainsi, avec une configuration logicielle simple (Reaper + plugins VST), un VST de batterie (EZ Drummer - pas cher aussi), un petit clavier midi (dans les 300 euros), et un "line 6 guitar port" (moins de 200 euros) on peut facilement enregistrer une démo (voix, batterie, guitar, basse et calviers).

C'est vrai, que ensuite le mastering est plus compliqué, car là, il faut vraiment une grosse puissance.
214437
EN RELATION AVEC HOME STUDIO
DERNIER ARTICLE
Avoir un Home Studio présente pour tout musicien un avantage certain. Toutefois il se heurte à des impératifs budgétaires voire techniques. Music Waves donne quelques clés pour lever sans prétention quelques a priori sur ce sujet.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant HOME STUDIO

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017