MW / Accueil / Articles / ETHMEBB (02 MAI 2017)

ETHMEBB (02 MAI 2017)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
AUTRES EXTREME
Music Waves a rencontré les drôles de chevaliers du metal ETHMEBB...
STRUCK - 09.05.2017

Nous sommes désolés nous avons l’habitude de poser nos interview par la question « Quelle est la question que l’on vous a trop souvent posée ? » mais pour le coup, il s'agit très certainement de la question qu'on vous pose le plus mais quelle est la signification de votre curieux nom et d'où vient-il ?

Effectivement avec un nom pareil c’est LA question qui nous est systématiquement posée ! Le nom ETHMEBB est arrivé lors d’une soirée arrosée il y a de ça une dizaine d’années… Le groupe existait déjà mais n’avait toujours pas de nom. On (Rémi et Damien) était chez Laurent, le premier guitariste d’ETHMEBB et un pote s’était amusé à désactiver la connexion Internet de Laurent. Ce dernier était rentré dans une rage folle et a déchaîné sa colère sur son bureau, son clavier et sur nous qui étions morts de rire.

Quand il a repris ses esprits et qu’Internet était revenu, y’avait plein de charabia écrit à l’écran dont ce mot “ethmebb” qu’on avait trouvé cool à l’époque et qui aura été gardé comme le nom du groupe.





Le groupe existe officiellement depuis une bonne dizaine d'années mais qu'avez-vous donc foutu pendant tout ce temps ?

On s’est un peu gouré en fait, on a composé une grosse partie de 2e album et terminé le 4e, et on s’est rendu compte super tard qu’on avait zappé de faire le 1er … du coup on a dû repartir dessus en 2013, peut-être, un truc comme ça, et en parallèle on travaillait sur le 3e, donc ça a pris du temps !


La quête du Saint Grind est-il un projet qui a été difficile à mener à bout ?

Difficile, plus ou moins, on a eu pas mal de déboires (des disques durs qui crament, 2 à la fois donc l’original et le backup, par exemple, heureusement que y’avait d’autres backup), des pistes à réenregistrer, l’orchestre qui n’était pas totalement satisfaisant, les pistes chants également … Le souci c’est qu’on est tous autant qu’on est assez pointilleux, il a fallu reprendre pas mal de passages pour les améliorer. Beaucoup de temps perdu sur des détails, mais on voulait pas faire les choses à moitié.


L'album est très dense, bouillonnant d'influences diverses. Comment se sont déroulées sa conception et sa réalisation ?

Si vous êtes familier avec le conte du cordonnier qui se fait aider des elfes la nuit, c’est presque pareil. On s’endort, et au petit matin on a une chanson complète. Du coup on la travaille, on fait quelques arrangements et on compose l’orchestre par-dessus. Le but c’est que chacun doit pouvoir se faire plaisir et y trouver son compte, donc si un passage ne plait pas à quelqu’un on le remplace par un truc qui lui convient plus et qui passe pour tout le monde.

C’est long, c’est très long, mais ça vaut le coup !


Dans un genre différent, Ethmebb me fait penser à Burgul Torkhaïn et l'album "The Adventures Of Burgul Torkhaïn". Vous souvenez-vous de ce groupe et de cet album ?

J’avoue avoir été obligé de taper ça sur google, je ne connaissais pas du tout. Je jetterai une oreille plus attentive, il me semble y avoir des choses intéressantes !


Y-aura-t-il une suite aux aventures du chevalier Tathor ?

Oui, nous avons prévu une histoire qui se déroule sur plusieurs albums, la suite est écrite à environ 50%. Ce sera toujours lui le héros, et on espère pouvoir faire tout ce qu’on a prévu dans cette suite, on a mis la barre plus haut au niveau du challenge (on part avec un cahier des charges débile, du type “là dans cette chanson, débrouillez-vous je veux un passage chanté par des chameaux, des vrais, et que ce soit musical, merci, au revoir.”)


Vous faudra-t-il encore dix ans pour sortir un nouvel album ?

J’espère pas, parce qu’au final c’est plus fatigant qu’autre chose de devoir se remettre sur un truc après 1 an sans y toucher ! Mais la suite est déjà, comme je disais, bien avancée, donc ça ira bien plus vite ! Et puis avec les nouveaux processeurs  on peut jouer au solitaire en composant, (c’est rigolo, parce que le processeur est un composant, si on prend la pose du coup, ça donne ça : y’a un con posant composant avec un composant)


Dans un style où le sérieux domine, laissant peu de place à la fantaisie, vous débarquez avec un concept hilarant. Est-ce une volonté de votre part de rompre avec cette attitude et par là même de vous démarquer ?

Non, c’est absolument pas fait exprès, à aucun moment on a voulu faire un concept marrant, c’est désolant que ce soit pris comme tel.


Vous ne trouvez pas que le metal est trop sérieux ?

Je le trouve surtout trop dur (sauf le gallium et l’aluminium) la plupart du temps.


Le fait que vous soyez habillé en chemise et cravate sur scène ne participe-t-il pas à cette volonté de briser les codes et de ne pas vous conformer aux modes ?

Je trouve plutôt que la mode actuelle du metal est de se déguiser, même si y’en a pas trop en cravate (enfin, y’a Fleshgod qui sont habillés en costume, même si c’est pas du tout le même style.


Festive, votre musique n'en est pas moins parfaitement maîtrisée et implacable...Le résultat n'en est donc que plus imparable…

Du coup, c’est une question ? Je vais répondre “regardez mon programme”




Vous êtes plutôt Monty Python ou Kamelott ?

Je dirai sans hésiter Monty Python !! De très très loin (et on espère que ça se verra dans le futur clip !) même si j’adore tout ce que fait Astier. J’aimerais d’ailleurs qu’il conte une partie de notre prochain album, comme Christopher Lee le faisait avec Rhapsody, sauf que ce serait pour y raconter n’importe quoi, donc si jamais il tombe dessus…


Vous êtes en train de tourner un clip. Qu'est-ce que vous pouvez nous en dire ? A quoi devons-nous attendre ? A une bonne tranche de série Z ??

Le clip porte sur la chanson “Orlango Blum”. Dans l’histoire c’est quand le chevalier arrive à une taverne pour glaner des informations sur son prochain objectif. Il se retrouve à jouer au poker contre un ogre et il termine victorieux mais complètement bourré, si bien qu’il s’endort sur la table. Pendant son sommeil, il se fait attaquer par un groupe de ninjas qui veulent lui dessiner des moustaches sur le visage… Oui, c’est n’importe quoi mais Ethmebb c’est ça !

Le tout est fait maison avec des effets spéciaux à couper le souffle !


Le 21 janvier dernier se tenait Votre release party couvert par Music Waves (http://www.musicwaves.fr/frmArticle.aspx?ID=1578&REF=ETHMEBB--NYDVIND--GARGANTUA--KOZMIK-MONKEYS). Avez-vous été satisfait de la soirée ?

Plutôt oui ! On a eu une excellente réception, ça fait vraiment plaisir, ce sont beaucoup de gens qui nous suivent depuis le tout début, qui nous supportent, et on a enfin un album à leur donner après tout ce temps !

Les autres groupes étaient de très bonne qualité !


D'abord surprenante, la présence de Nydvind ce soir-là l'est moins quand on sait que Rémi joue aussi dans Monolithe, l'autre groupe de Richard Loudin. Comment as-tu rejoint cette formation culte ?

Mono … ? Ahhhh le groupe de Doom avec Richard ? Non, ce n’est pas moi, c’est une marionnette à mon effigie ! Je n’avais pas le niveau pour jouer vraiment.


Qu’attendez-vous de cet album ?

L’album part un peu dans tous les sens mais on fait ce qu’on aime et on pense que c’est ça le plus important.

On pourrait croire qu’on se contente de faire ce qu’on veut au point de s’en foutre des retours mais en réalité on aime recevoir des critiques, qu’elles soient positives ou négatives à partir du moment où elles sont constructives de façon à ce qu’on puisse s’améliorer par la suite MAIS tout en gardant ce côté “ça part dans tous les sens”.


A quoi devons-nous nous attendre pour la suite, quelle quête ?

La quête du bonheur, c’est je crois la plus importante chose de la vie. Il faut que notre héros soit heureux, et vive pleinement son rêve, quel est-il ? Je crois que ce sera vraiment ça la suite. C’est un chevalier, donc il devra poursuivre son but, vaincre des créatures incroyables et rencontrer son frère.





Quel est votre meilleur souvenir en tant qu’artiste ?

On est partis en tournée fin 2015 avec nos copains de Here Comes A New Challenger et on garde tous de super souvenirs comme les parties endiablées de “Tape ta moustache” dans un bungalow au fin fond de la montagne, nos chansons débiles chantées à tue-tête dans la camionnette, les belles rencontres que nous y avons faites...


Au contraire le pire ?

Autant la tournée reste un de nos meilleurs souvenirs, autant on s’est fait piquer une tonne de matos juste avant le départ et ça c’était vraiment pas cool.


Quelle est la question que vous aimeriez que l’on vous pose ?

Qu’est ce qui est vrai dans cette interview ? On répond aux questions comme on écrit nos paroles, donc on ne saurait même pas dire ce qui est vrai ou faux.


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

Armoire


Et merci à Childeric Thor pour sa contribution...



Plus d'informations sur http://www.ethmebb.bandcamp.com/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 10438
  • 10439
EN RELATION AVEC ETHMEBB
DERNIERE ACTUALITE
ETHMEBB en tournée en Europe de l'Est avec ELUVEITIE
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ETHMEBB
 
DERNIER ARTICLE
Music Waves a rencontré les drôles de chevaliers du metal ETHMEBB...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant ETHMEBB
 
DERNIERE CHRONIQUE
La Quête Du Saint Grind (2017)
Féroce et sautillant, sombre et rigolard, Ethmebb livre un premier album aux allures de (Sacré) Graal sonore, dévoilant un potentiel énorme qu'on suppose toutefois encore à peine défloré.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ETHMEBB

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019