MW / Accueil / Articles / J’ai rencontré Dieu… et Dieux font quatre.

J’ai rencontré Dieu… et Dieux font quatre.

EDITORIAL - AUTRES - PHOTOGRAPHISTE - 01.07.2017
Dans le cadre de la journée spéciale dédiée au nouvel album de Steven Wilson, Photographiste faute de pouvoir prendre des photos nous a livré son petit billet d'humeur...



Steven Wilson
. est à la porte, alors je l’ouvre. Pas la bouche, la porte. Nous étions trois, pas à la guerre, plus pacifiques que ça, prêts à en découdre même si nos fringues n’étaient pas trouées. Bref, la porte s’ouvre, Struck (notre rédac’ chef), bidule dans une main et machin dans l’autre,  Calgepo (qui se croit malin avec un pseudo aussi tortueux qui mériterait un edito à lui tout seul) et moi sommes prêts à pénétrer dans la chambre d’hôtel, à l’instar de DSK apercevant Nafissatou, dit allo, qui c'est à l'appareil ?

Steven est là, c’est normal c’est sa piaule, et nous on piaille notre joie tels des geais tout gais pas gays qui pagaient pour faire avancer la barque (at the moon comme dirait Ozzy). Il s’avance vers nous (Steven, pas Ozzy), nous tend la main. Qu’est-ce qu’on fait ? On tend la nôtre, poliment mais de bonne foi, et là, bel instant, on touche le Maître, on lui bafouille notre prénom, nom, adresse, profession, taille, poids… que faisiez-vous le mercredi 24 mai à 16h ? Moi j’étais chez l’ostéo mais on s’en fout, en fait.

Petit moment de flottement car le Dieu du Prog’ ne s’attendait pas à voir débouler trois personnes. Mon nom étant personne, je me retire (si je puis dire) et me mets à l’écart pour ne pas déranger mais en restant à l’affut de l’info s’il faut. Ça y est ça commence, l’interview démarre sur les ChapiChapo deux roues, quatre si on vient en voiture. Les questions fusent de la bouche de notre rédac’chef adoré, adorable au dos râble. En parlant de bouche on apprend que Kate fait partie de son ADN. Quoi quelle Kate ? Bush pardi ! Pas de la famille de l'ex président mais de l’autre. Faut avoir du nez pour suivre, faire le dos rond, l’œil à l’aguet ou à quelqu’un d’autre. Donc on apprend que le Dieu du Prog’ a de l’ADN de Bush mais aussi du sang royal puisqu’il adore Prince, le Roi de la pop et le Comte de montre tes cristaux. Evidemment, il nous parle aussi des Scarabées, nous on est bouche (encore) bée et on salive d’impatience (surtout moi, au fond, parce que j’ai soif).

Calgepo reste stoïque, coi. Quoi, coi ? Coi quoi ! Muet comme une carpe, et diem, incapable de faire entendre le son de Savoie, normal pour lui car il est d’ailleurs mais je sais pas d'où alors qu'il est doux. Il boit chaque parole, il a de la chance, car moi, j’ai toujours aussi soif. Il est impressionné mais il sait rester droit dans ses bottes, en l’occurrence, de jolis petits mocassins à glands qui vont à ravir avec son costume car il glandait au boulot ce gland garçon. Il est en sueur, un vrai saint suaire, mais il ne laisse rien paraître. Son idole est devant lui, il ne faillira pas et restera digne en hochant la tête, tel un maître aux normes, à chaque réponse du Dieu incarné, comme son ongle qu'on aperçoit puisqu’il nous reçoit pieds nus, même s’il n’entrave rien à l’Anglais de notre Breton préféré.

La rencontre ne s’éternise pas, tout est chronométré, calibré, on nous fait signe d’arrêter avant qu’il ne soit trop tard et que nous léchions le sol devant Steven ou que nous parsemions la moquette de pétales de roses à chacun de ses pas. Ok, j’en fais trop, mais quand c’est trop c’est Tropico (j’ai toujours aussi soif, moi).

On se lève, on se bouscule, on ne se réveille pas comme d’habitude. Vient le moment de la photo souvenir. Clic Clac merci Kodiak, l’air d’un ours (pas facile à comprendre celle-là… je vous invite à vous documenter sur cet animal. Vous vous coucherez moins con et aurez tout de même appris quelque chose avec ce texte totalement surréaliste). Ce n’est qu’un au revoir mes frères, on le reverra dans quelques mois, Place des Grands hommes mais pas dans 10 ans puisqu’en mars 2018 à l’Olympia.

La porte se referme. Enfin, elle s’ouvre avant pour qu’on sorte. La porte s’ouvre. Pas la même. Celle de l’ascenseur. Nous descendons puisqu’on était montés avant. Nous sortons de l’hôtel et on se regarde comme des chiens, on se regarde on dit plus rien, on se regarde on voit plus rien. Purée qu’elles sont connes ces paroles de "Boulevard des Airs", ils devraient s’appeler Boulevard Désert et pas nous emmerder. Mais revenons-en au fait : nous sommes fiers, excités. Enfin surtout mon rédac’ Chef adoré et Calgepo (qui manœuvre encore dans l’ascenseur, en apesanteur, tellement l’excitation semble importante chez lui). Ce sont eux deux qui ont pondu les questions. Moi ? Et bien je fais super bien la plante verte (plus si verte que ça) pour pas déranger et rester discret, mais j’ai au moins pris des photos qui resteront gravées dans mon cœur d’artichaut archi-chaud, pas facile à dire ça…

Voilà. On a rencontré Dieu et vu qu’on était trois et bien on était quatre.




Plus d'informations sur http://www.swhq.co.uk/
eventuser_idarticle_comment_id
CALGEPO le 01/07/2017 09:41:14
Formidable éditorial et très belle plume.
12120443
EN RELATION AVEC STEVEN WILSON
DERNIERE ACTUALITE
STEVEN WILSON dans Taratata ce vendredi 24 novembre
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant STEVEN WILSON
 
DERNIER ARTICLE
Dans le cadre de la journée spéciale dédiée au nouvel album de Steven Wilson, Photographiste faute de pouvoir prendre des photos nous a livré son petit billet d'humeur...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant STEVEN WILSON
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
To The Bone (2017)
Succédant à "Hand.Cannot.Erase", "To The Bone" rend un hommage appuyé à la pop avec une touche progressive, un exercice de style dont Steven Wilson, l'alchimiste de la musique, se sort haut la main. Un incontournable.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant STEVEN WILSON

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017