MW / Accueil / Articles / FABULAE DRAMATIS (10 OCTOBRE 2017)
TITRE:

FABULAE DRAMATIS (10 OCTOBRE 2017)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
AUTRES
Rencontre avec Fabulae Dramatis à l'occasion de la sortie du surprenant "Solar Time's Fables".
06.11.2017 par NEWF

Hamlet (chant et basse) et Isabel (chant et sitar) nous aident à percer le mystère de la musique inclassable du groupe flamand.


Quelle est la question que l’on vous a trop souvent posée ?

Celle sur nos influences musicales.


Sur votre page Facebook, vous définissez votre musique comme du metal progressif d’avant-garde, n’est-ce pas un peu réducteur ?

Nous serions beaucoup plus heureux si nous pouvions arrêter de définir notre musique ou n'importe laquelle d’ailleurs. Il y a beaucoup de groupes qui prétendent jouer du rock progressif, mais de facto, tout ce qu'ils font est de jouer de la musique rétro et poussiéreuse qui sonne comme dans les années 70. A l’opposé, il y a beaucoup d'artistes qui font partie de la scène pop et qui font progresser la musique. Ils sonnent généralement riche et sophistiqué et prennent David Bowie, Portishead, voire Peter Gabriel, comme exemples. Le problème est qu’il est absolument impossible d'utiliser les canaux de promotion et de marketing sans avoir d’étiquette. Nous aimons être originaux et éclectiques, mais nous aimons aussi être écoutés. Il n'y a pas d'autre moyen que de nous décrire en termes aussi proches que possible de ce que nous faisons, à savoir le metal, car notre musique est vraiment heavy. Mais elle contient aussi beaucoup de passages légèrement avant-gardistes et progressifs. Nous essayons de faire quelque chose que personne n’a essayé avant.


La musique de Fabulae Dramatis est si complexe et hétéroclite que chacun des membres du groupe doit avoir ses propres influences. Quelles sont les principales influences musicales de chacun des membres ?

Chacun de nous a beaucoup d'influences musicales différentes comme le metal au sens large, la musique classique, le jazz, le blues, le trip-hop, le rock progressif, la world music.

Hamlet: Personnellement, je suis assez hétéroclite. Ça va du rock-in-opposition comme Univers Zero ou Magma à Lana Del Rey mais aussi Burzum, Peter Hammill et The Walkabouts ... Je préfère me nourrir des éléments et des idées, car beaucoup de groupes disent souvent « ouais on adore tel groupe et on a envie de sonner comme ça! ». Quel ennui ! Je pense que l'apprentissage de la créativité et la construction de son propre style unique est la seule voie à suivre.


Vous vous sentez donc proches de groupes de fusion des années 70 comme Henry Cow ou Magma ?

Hamlet : Magma est l'un de mes groupes préférés de tous les temps et je pense que le jeu de Jannick Top a beaucoup influencé ma façon de jouer de la basse. Mais je pense que ce n’est qu'une des nombreuses facettes de notre musique.





Cinq ans séparent la sortie de « Om » et celle de « Solar Time’s Fables ». A quoi est due cette attente ? Projets personnels de chacun des membres ? Long travail de composition ?

Nous avons été inactifs pendant pratiquement trois ans à cause des changements de line-up et des autres projets musicaux et artistiques de chacun de nous. Nous avons commencé le processus de composition en 2014 et nous sommes entrés en studio en 2015 en alternant l'écriture et l'enregistrement de l’album. L’enregistrement et le mastering s’est achevé début 2016. Ensuite nous avons cherché un bon label jusqu'à ce que nous trouvions Dooweet (France et monde) et Hard Life Promotions (Benelux). Nous avons décidé de présenter notre album au public en live. Nous devions nous assurer que nous pouvions faire la transition entre un projet studio et un groupe live. Et puis nous avons eu des changements dans notre line-up et nous avons invité d’autres musiciens sur scène pour assurer certaines parties chantées et certaines parties instrumentales.


« Solar Time’s Fables » est un album à plusieurs facettes. Une facette metal parfois death (‘Coetlicue Serpent Skirt’) et une facette world music (‘Forest’). Cet éclectisme fait tout l’intérêt de l’album mais le rend particulièrement exigeant. Pensez-vous que l’expérimentation soit l’avenir du metal ?

Isabel: l'éclectisme a été spontané dès notre premier album. En fait c'est une sorte de vision et d'expression de soi. Parce que nous avons tous des influences culturelles et musicales différentes et aussi parce que nous sommes ouverts d'esprit. Je ne sais pas si l'expérimentation est l'avenir du metal ou d'autres styles de musique, puisque c'est une décision personnelle pour chaque musicien. Je dirais que l'expérimentation est notre présent et notre futur et je pense qu'apprendre des différences de chacun et en faire quelque chose de nouveau est l'avenir de la société moderne.


Vous revendiquez le mélange des cultures musicales et certains titres sont de ce point de vue particulièrement réussis, notamment le tango ‘Roble Para El Corazon’. Ce mélange des cultures est-il naturel lorsque vous composez ou nécessite-t-il un gros travail de composition et de longues discussions entre les membres du groupe ?

Isabel: Daniel et moi avons commencé la composition de ce titre. L’influence de la musique latino-américaine est naturelle pour nous qui sommes de nationalité colombienne. Ensuite nous avons demandé à Andrés Camilo Silva, compositeur et musicien colombien, de faire les arrangements car nous avions travaillé avec lui aussi pour notre album précédent et nous aimons beaucoup son style. Pour incorporer la voix de Hamlet, j’ai également écrit les paroles en anglais. Donc, le résultat final était assez évident pour nous. Pourquoi ne pas chanter une chanson tango-metal dans les deux langues?


Comment se répartit le travail de composition au sein du groupe ?

Nous essayons de collaborer les uns avec les autres le plus possible. Je compose le plus souvent les mélodies principales. Isabel fait les arrangements et écrit la plupart des paroles. Isadora et Hamlet ont également écrit certaines musiques et certaines paroles et chaque membre a collaboré en apportant sa touche finale. Ainsi, lorsqu’un morceau est terminé, il est très différent de l'original parce que chacun d'entre nous a collaboré afin de l'enrichir.


Votre identité musicale est entre autres fondée sur la dualité entre chant growl et chant féminin opératique. Ne craignez-vous pas de déstabiliser le public et notamment le public metal ?

Nous avons non seulement deux mais trois ou quatre styles différents de voix. Y compris une voix masculine de type hard rock et des voix féminines non opératiques. Nous n'avons donc pas vraiment peur de déstabiliser ou de scandaliser n'importe quel public. En metal, la dualité entre les growls et les voix d'opéra n'est pas nouvelle du tout. Nous prétendons être ouverts et éclectiques et nous sommes définitivement contre les esprits obtus. Vous pouvez dire que nous sommes provocateurs et que nous osons repousser les frontières du prévisible.


Lorsque vous composez, donnez-vous seulement libre cours à votre imagination ou y a-t-il quand même la volonté sous-jacente de déstabiliser et dérouter l’auditeur?

Hamlet: Personnellement, je me concentre sur les moyens nécessaires pour décrire une idée particulière, mais je ne suis pas le seul compositeur de Fabulae Dramatis. Chacun d'entre nous ajoute quelque chose, et je pense que c'est ce qui rend notre musique plus digeste. Nous faisons au mieux pour transmettre nos idées musicales et lyriques de la manière la plus appropriée possible.





De quoi parlent les textes de l’album ? « Solar Time’s Fables » est-il un concept album ?

Isabel: le concept de l'album est la relation entre l’homme et la nature à travers les âges. Chaque chanson représente un élément naturel et certaines d'entre elles se réfèrent à un mythe ou à une légende.

Hamlet: J'ai écrit des paroles pour deux chansons : ‘Heresy’ et ‘Barren’. Mon approche des paroles est un peu différente de celle d'Isabel car ma façon d’écrire est plus frontale et je me réfère moins aux mythes et aux fables.
‘Heresy’ traite principalement de l'oppression des libres-penseurs, qui se produit aujourd'hui de la même manière que dans les temps anciens. La grande différence est que les gens ont appris qu'il est contre-productif de brûler les hérétiques et de créer ainsi des martyrs. Faire croire que la majorité des libres-penseurs sont des imbéciles est beaucoup plus efficace. En conséquence, beaucoup de libres-penseurs sont rabaissés au rang de monstres complets et sont considérés comme de mauvais exemples, ce qui rend l'hérésie moderne "sans dents", comme je le dit dans le refrain. Ce système fonctionne bien et les gens se complaisent joyeusement dans la masse et sont des moutons. N'est-ce pas un nouveau monde heureux!
‘Barren’ est plus personnel et traite du champ émotionnel privé. Ce titre est plus accessible et beaucoup plus ouvert à l'interprétation car chacun peut s’y retrouver.


Comment se porte la scène metal belge et notamment flamande ?

Nous sommes assez mal placés pour répondre à cette question. Nous venons de différentes scènes musicales, pas seulement de la scène metal. Ce que je peux te dire, c'est que c'est encore underground. Il y a de bons groupes ici mais ils sont confidentiels. Certains d'entre eux jouent uniquement pour des clubs de metal locaux ou des centres de jeunesse. Mais d’autres parviennent quand même à sortir du Benelux et à jouer dans des festivals européens du metal.


Une tournée est-elle prévue et à quoi ressemble un concert de Fabulae Dramatis ? Accentuez-vous le côté théâtral de votre musique sur scène ?

Nous sommes encore en train de travailler pour passer du studio à la scène. Nous voulons définitivement offrir plus de concerts et nous sommes ouverts à toutes les possibilités.





Qu’attendez-vous de la sortie de cet album avec le soutien de Dooweet ?

Lorsque nous avons signé avec Dooweet, nous avons conclu un contrat de services tout compris (fabrication de CD, promotion et distribution mondiale). Je peux vous dire qu'ils ont fait un excellent travail. Ils sont honnêtes, très efficaces et respectueux de leurs clients. Ce que j'aime chez eux, c'est qu'ils nous soutiennent et n'interfèrent pas dans notre processus de création. Ils croient en nous et nous permettent d'être tels que nous voulons être. Avec eux, pas besoin de vendre son  âme comme c’est le cas avec certaines maisons de disques. Donc, toutes nos attentes jusqu'à maintenant sont remplies et ce n'est que le début d'une collaboration réussie.


Quel est votre meilleur souvenir en tant qu’artiste ?

Hamlet: J'avais 15 ou 16 ans et c'était un festival de jeunesse étrange. J'ai commencé à jouer et je me souviens d'un silence total après avoir fini de jouer, qui a été suivi par des applaudissements nourris. Et je savais que cela fonctionnait comme prévu. C'est un signe qui me suit depuis ce jour-là : si ma performance est suivie d'un silence bref et total, cela signifie que le public a écouté et entendu et que le dialogue a été établi. C’est une vraie raison de continuer à faire de la musique.


Au contraire le pire ?

Hamlet: en tant qu'artiste, j’ai collectionné les moments spinal-tap ! Au début des années 2000, j'ai été invité à faire une audition pour un groupe local de reprises. Ils avaient leur propre studio de répétition dans l'arrière-boutique d'une sorte d'imprimerie. Leur répertoire et ma voix n’étaient pas tout à fait en phase, et après quelques morceaux, leur bassiste a pris un air supérieur et a dit : "alors qu'est-ce qu'on va faire avec ce punk?". Ça a été très douloureux pour moi. Je ne sais pas ce que sont devenus ces gars mais il est très probable qu'ils sont exactement là où ils étaient à l’époque.


Quelle est la question que vous aimeriez que l’on vous pose ?

Hamlet: J'ai vraiment apprécié l'intelligence des questions que tu m’as posées. Pas besoin de faire appel à mon imagination!


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

Merci beaucoup pour l’intérêt que vous portez à notre musique!



Plus d'informations sur http://www.fabulaedramatis.com/
Main Image

Item 1 of 0
 
EN RELATION AVEC FABULAE DRAMATIS
DERNIERE ACTUALITE
FABULAE DRAMATIS : Nouveau clip
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant FABULAE DRAMATIS
 
DERNIER ARTICLE
Rencontre avec Fabulae Dramatis à l'occasion de la sortie du surprenant "Solar Time's Fables".

Lire l'article
Voir tous les articles concernant FABULAE DRAMATIS
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Solar Time’s Fables (2017)
Inclassable, déroutant et iconoclaste, "Solar Time’s Fables" de Fabulae Dramatis est promis au titre d’objet musical le moins identifiable de l’année.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant FABULAE DRAMATIS

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion

© Music Waves | 2003 - 2019