MW / Accueil / Articles / Master + Dehuman - Fontaine L'Eveque - MCP Apache - 30 Octobre 2017

Master + Dehuman - Fontaine L'Eveque - MCP Apache - 30 Octobre 2017

LIVE REPORT - DEATH METAL - NOISE - 09.11.2017
Rendez-vous dans la banlieue de Charleroi pour une soirée placée sous le signe du death metal.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    
En ce lundi 30 octobre quoi de mieux qu’une soirée brutale pour échapper à la monotonie du début de semaine ? Nous nous rendons à Fontaine L’Évêque dans la banlieue de Charleroi pour une date du Omens Of Death Tour organisée les Américains de Master. Pour cette tournée le groupe est accompagné d’un jeune loup, Dehuman, originaire de Bruxelles. Le tout se joue dans au MCP Apache de la ville tenu par une équipe sympathique aux petits soins pour les groupes et le public.

Avec Dehuman nous découvrons d’abord une formation qui a vu le jour en 2006 et qui depuis 2011 ne cesse de progresser dans l’underground death metal. Auteur de deux albums dont un excellent petit dernier, "Graveyard Of Eden", il vient aussi de sortir un split CD avec Master, "Decay Into Inferior Conditions" dans un pur esprit death old school. Le MCP est déjà bien rempli quand le groupe débarque, chacun s’attend à une guerre totale et personne ne va être déçu. Dehuman donne une bonne baffe d’entrée. A la batterie, Laye - que l’on connait en France avec Putrid Offae - est une machine de guerre qui martyrise ses fûts avec énergie. Au chant Andrea est parfait dans un pur esprit death metal à l’ancienne. Tout le long de ce concert intenseva passer l’esprit des grands anciens, de Pestilence à Morbid Angel et Cannibal Corpse. Avec ‘Apocalyse And Perdition’ Dehuman balance un death hargneux, d’une puissance écrasante et d’une belle maitrise technique. Ensuite en vrac avec ‘Morbid Sun’, ‘Cast Of Assassination’ ou ‘Sepulcher Of Malevolence’ il ne fait pas dans le détail. Dehuman a donné un excellent concert, il propose un excellent death metal old school, brutal mais musical et a fait plaisir aux amateurs. Il ouvre parfaitement la voie pour un Master que chacun attend de pied ferme.


Malgré plus de 30 ans de carrière, Master n’a jamais eu le succès ni la reconnaissance qu’il aurait dû recevoir en tant que pilier du death metal US. Il a perdu du temps et malgré des albums de qualité il semble devoir rester comme un secret que l’on garde jalousement. Tel un Lemmy du death metal, Paul Speckmann n’a jamais lâché l’affaire. Le groupe tourne sans relâche au service de la musique et reste d’une simplicité rare : avant et après le concert c’est Paul lui-même qui tient son stand, grâce à ce genre de détail il a gagné le respect de ses fans qui remplissent un MCP prêt à la guerre. D’entrée il anvoie du solide, Master nous prouve en un rien de temps qu’il mérite bien son nom en proposant un concentré du meilleur du death metal. Il ne va jouer que 50 minutes mais aura le temps en 15 titres de bien assommer son monde. Le trio est brutal, rapide et terriblement entrainant, sous la houlette d’un Paul impérial derrière sa basse avec sa voix grave d’outre tombe si profonde. Le son est excellent et les moments de bravoure vont s’enchainer.


Avec ‘Pledge Of Allegiance’, ‘Master’ et ‘Sudbue The Politician’ il impressionne, les premiers rangs sont bien chauds et les pogos s’enchainent. Paul dégage un charisme certain et la suite confirme la classe du groupe. ‘Judgement Of Will’ et ‘Submerged In Sin’ sont d’excellents moments d’un death bien lourd et très efficace. Dans la deuxième partie de concert Master met à l’honneur Death Strike, autre groupe de Speckmann et auteur d’un seul album en 1991. ‘Re-Entry And Destruction’ ou encore ‘The Truth’ sont de sacrés bons moments de death old school teintés de rock à la Motörhead. ‘Collection Of Souls’ tiré de l’album du même nom de 1993 fait un tabac avec son côté monolithique bien lourd. La fin de concert est déjà proche et les titres vont s’enchainer à grande vitesse. On apprécie toujours ce bon death mixé à un esprit rock très fort. Zdeněk nous gratifie d’un court mais très bon solo de batterie et le tout s’achève sur un formidable ‘Special Kills’, bien bourrin et idéal pour terminer le concert en beauté.


Le groupe américain restera sans doute dans l’ombre mais il fait le bonheur des fans de bon vieux death metal et cela est le plus important. Le combo est de plus attachant et disponible, dans un pur esprit underground qui devient de plus en plus rare.
Il nous reste à remercier Paul et ses compères pour leur état d’esprit et leur gentillesse, ainsi que Thibaut et toute l’organisation pour nous avoir permis de suivre cette très belle soirée et pour le travail au service de la cause métallique.



Plus d'informations sur http://www.master-speckmetal.net/
EN RELATION AVEC MASTER
DERNIER ARTICLE
Rendez-vous dans la banlieue de Charleroi pour une soirée placée sous le signe du death metal.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant MASTER

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017