MW / Accueil / Articles / NOYDEM (15 NOVEMBRE 2017)

NOYDEM (15 NOVEMBRE 2017)

INTERVIEW - ROCK - ADRIANSTORK - 07.12.2017
Noydem a répondu aux questions de Music Waves dans le cadre de la sortie de son nouvel EP, 'A Time Will Come'.
  •  
  •  
    
Quelle est la question que l’on vous a trop souvent posée ?

Nous avons pris soin de vérifier que vous ne posiez pas la question ici : l’origine du nom du groupe est une question qui revient à chaque fois et à laquelle nous ne savons hélas (ou non ?) pas répondre !


Vous avez sillonné la France depuis votre dernier album, intitulé "Hashtag Album", qu'avez-vous appris ou confirmé au contact du public ?

Jouer devant un public est pour nous essentiel, cela nous permet de nous confronter à un avis extérieur objectif et donc de nous améliorer. L’idée reste de prendre le plus de plaisir possible, en donnant le meilleur de nous-mêmes et en gardant le sourire !


''A Time Will Come'', est, sauf erreur, votre second EP. Justement, pourquoi avoir attendu 3 ans avant de publier ce nouveau cru (à la taille de l'album, il faudrait plutôt dire un demi) ?

Le groupe a connu beaucoup de modifications ces dernières années, notre premier bassiste a quitté le groupe, nous avons du le remplacer ; puis 2 ans plus tard, c’est notre batteur qui est parti pour vivre en Italie, idem, il a fallu le remplacer. Ces périodes de changement et d’auditions peuvent être longues. Il y a ensuite les parties de composition, de répétitions puis de studio qui prennent beaucoup de temps, sans parler de la campagne Ulule que nous avons menée et de tout le travail autour… ! Nous ne sommes pas musiciens à temps plein (excepté Jules notre bassiste), donc il faut concilier notre vie professionnelle et la musique… pas toujours évident !


"A Time Will Come" est-il un cadeau offert à votre public ou pouvons-nous le considérer comme une bonne carte de visite pour un auditeur lambda ?

Nous avons énormément travaillé sur cet EP et nous y avons investi trop de moyens pour ne le considérer « que » comme un cadeau offert à notre public. Nous voulons évidemment que notre musique plaise à notre public mais également à l’auditeur qui ne nous connaît pas.


Nous avons énormément travaillé sur cet EP et nous y avons investi trop de moyens pour ne le considérer « que » comme un cadeau offert à notre public.



La pochette est absolument fantastique. On frissonne à l'idée que ce pauvre arbre va se sentir comme le chêne de la fable. Est-ce une façon de préparer l'auditeur au choc qu'il va rencontrer ?

Alors tout d’abord : merci pour le compliment. Quant à la comparaison, il serait, nous semble-t-il, présomptueux de nous comparer à l’œuvre de La Fontaine… Disons que cette image nous parle, elle évoque la grandeur et l’immensité de la Nature et son esthétique colle avec l’image que nous voulions donner à notre EP.





D'ailleurs, pouvez-vous nous parler de la genèse de cette pochette : comment a-t-elle été imaginée, choisie et conçue ?


Elle part d’une photo que Gia (guitariste lead) a pris lors de l’un de ses voyages en Europe du Nord (en Estonie précisément). Nous cherchions quelque chose « d’aérien » pour cet EP, une image belle et qui laisse place à l’imagination. Nous avions cette idée de base en tête quand nous sommes retombés sur cette photo que nous avons retravaillée pour la rendre encore plus représentative de notre musique.


Comment se sont déroulées les sessions d'enregistrement ?

Nous avons enregistré aux studios Ten To One à Boulogne. Nous étions accompagnés par deux ingés son qui nous ont aidés à peaufiner les chansons et à les enregistrer. Cela nous a pris 10 jours en tout… C’était intense mais cela reste une super expérience.


Est-ce que vous saviez à l'avance que vous vouliez faire un EP ou nous cacheriez-vous quelques morceaux également enregistrés lors des mêmes journées de travail ? En clair, est-ce que cet EP est l'arbre qui cache l'album futur ?

(A noter que nous apprécions la métaphore filée sur l’arbre). Nous avons effectivement composé plus de chansons qu’il n’y en a sur l’EP. Mais nous avons décidé de ne pas les mettre car nous n’en étions pas satisfaits… Il n’est pas prévu que ces dernières apparaissent un jour sur un album mais on ne sait pas de quoi l’avenir est fait !


Dès le premier titre, on retrouve une formule énergique. Nous parlions plus tôt de carte de visite, mais si vous aviez trois minutes pour vous présenter, est-ce que vous utiliseriez ce morceau ?

Oui ! C’est d’ailleurs le morceau que nous avons choisi pour représenter notre EP, on a sorti notre premier clip dessus récemment !





On sent vraiment une communion entre chaque musicien. Il n'y a rien de trop : le chant submerge la basse tentaculaire, les guitares volcaniques et une batterie martiale (ainsi qu'une toute petite touche d'électro). Est-ce que c'est cet équilibre que vous recherchez ?

Oui absolument, l’idée est de faire tout ressortir en même temps, en privilégiant l’harmonie globale. Aucun de nous ne se met en avant particulièrement, chaque instrument contribue pleinement à la création du morceau.


Malgré cette débauche d'énergie, on retrouve des espaces plus contemplatifs où Julien Prouvèze utilise une voix plus aigüe (comme sur le précédent album). On y retrouve un aspect un peu schizophrène notamment sur 'Your Other Self' où les couplets introspectifs laissent place à des refrains survoltés. Comment est venue l'idée de chanter avec cette voix aigüe ?

Nous avons bossé en studio avec un excellent chanteur professionnel qui a donné beaucoup de conseils à Julien. Il l’a aiguillé et nous a conforté dans l’idée qu’utiliser cette voix un peu planante était une bonne idée. Cela restait un bon moyen de s’inscrire dans la continuité de nos précédents enregistrements.


Et est-ce que votre chanteur estime qu'il la maîtrise (pour nous, c'est oui), ou qu'il peut aller encore plus loin ?

On peut toujours aller plus loin et s’améliorer… Nous travaillons tous beaucoup en dehors des répètes pour progresser et devenir meilleurs, que cela soit sur le plan du chant, de la guitare, de la basse ou de la batterie.


Nous travaillons tous beaucoup en dehors des répètes pour progresser et devenir meilleurs.


Comment vous vient l'inspiration pour les paroles ? On sent une colère froide à l'écoute des morceaux, mais rien n'est plombant et l'ensemble nous réjouit plutôt.

Nous évoquons des sujets qui nous tiennent à cœur, en fonction de l’actualité ou d’un ressenti parfois très personnel. La plupart du temps c’est Julien qui écrit les paroles, tandis que Jules, Jo et Gia s’occupent plutôt des parties musicales. Dans ce cas-là, Julien nous propose les sujets auxquels il a pensé et nous en discutons ensemble.





Il y a quelques touches électro sur cet EP mais on regrette qu'elles soient un peu distraites. Est-ce que c'est juste un gadget ou est-ce que par la suite vous allez les développer ?

C’est une question difficile. Nous aimons utiliser l’électro dans nos morceaux car nous estimons que cela apporte quelque chose en plus par rapport au rock traditionnel et cela nous plait. Cependant nous pourrions également décider de retourner vers un rock plus brut pour les prochains enregistrements. Gia et Jo ont par exemple des influences « punk rock » qui pourraient nous amener à travailler davantage dans cette direction prochainement.


Pourquoi avoir utilisé des saturations de voix ('Stay', 'Welcome Home') ? Auriez-vous pu plutôt mettre à profit une émotion plus brute ?

L’aspect « mégaphone » est totalement voulu, il vient renforcer un peu le côté électro de certaines chansons. C’est un effet que nous aimons bien utiliser depuis un bout de temps ! La chanson 'Your Otherself' n’en a pas par exemple, on y retrouve ici une émotion un peu plus brute.


Sur votre site Facebook, vous avez publié, en guise d'hommage ou d'honnêteté, une liste de toutes vos influences (Red Hot Chili Peppers, Muse, Foo Fighters...). Est-ce que toutes ces influences ont un rôle capital dans votre travail ou vous enferment-elles ?

Au contraire, elles nous permettent d’avancer. En fonction de ce que l’on écoute l’inspiration varie et c’est ce qui nous permet d’avoir un registre un peu plus large. D’autant plus que nous n’écoutons pas tous la même chose dans le groupe : tandis que Jules préférera le metal prog (Dream Theater par exemple), Julien reste un grand fan de Muse et Gia et Jo partagent des influences punk.


Music Waves est un site consacré principalement au rock progressif. Que vous inspirent ces deux mots ? Est-ce que vous tenteriez l'aventure progressive notamment en poursuivant votre mélange entre quiétude et fureur ?

L’idée de rock progressif nous donne envie d’essayer de nouvelles choses en fait. On est tiraillés entre poursuivre dans cette voie « rock électro » et retourner vers un rock plus traditionnel. Dans tous les cas, l’aspect prog du rock amène beaucoup de choses positives, il casse les barrières et ouvre davantage de possibilités… A nous d’en tirer profit !


Quel est le plan de bataille maintenant que cet EP est achevé ?

L’idée est de défendre cet EP le plus possible sur scène. Nous jouons au Supersonic (Paris) le 9 décembre prochain pour fêter la sortie, et ensuite on espère se montrer un peu pendant la prochaine saison des festivals, en France et peut-être aussi en Belgique. On travaille depuis peu avec Grains de Prod (production de spectacles, booking et diffusion) qui nous aide à faire vivre le projet, sur le plan du booking notamment mais également dans beaucoup d’autres domaines.


Qu'attendez-vous de la sortie de cet album avec le soutien de Dooweet ?

On espère toucher plus de monde et faire découvrir notre musique de manière un peu plus large. On croise aussi les doigts pour que cette promo puisse nous ouvrir de nouvelles scènes !


Quelle est la question que vous aimeriez que l’on vous pose ?

Vous avez évoqué tous les sujets dont on voulait parler… Et ça, c’est beau.


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

Merci à toi Lecteur d’avoir lu nos quelques lignes, et merci à vous, Music Waves, de nous avoir donné l’occasion de nous exprimer dans vos pages.


Plus d'informations sur https://fr-fr.facebook.com/noydem
EN RELATION AVEC NOYDEM
DERNIERE ACTUALITE
NOYDEM : Nouveau clip
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant NOYDEM
 
DERNIER ARTICLE
Noydem a répondu aux questions de Music Waves dans le cadre de la sortie de son nouvel EP, 'A Time Will Come'.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant NOYDEM
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
A Time Will Come (2017)
Le groupe français Noydem poursuit sur sa rampe de lancement avec un nouvel EP très remarqué dans le Landernau du rock alternatif.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant NOYDEM

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017