MW / Accueil / Articles / Sólstafir + Myrkur + Árstíðir - Lomme - Maison Folie Beaulieu - 19 Novembre 2017

Sólstafir + Myrkur + Árstíðir - Lomme - Maison Folie Beaulieu - 19 Novembre 2017

LIVE REPORT - METAL ATMOSPHERIQUE - NOISE - 29.11.2017
En ce dimanche de Novembre Music Waves est à Lomme pour une soirée placée sous le signe du black atmosphérique et du post rock.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    

Pour poursuivre un riche automne dans la région Music Waves est à Lomme en ce Dimanche 19 Novembre pour assister à une des dates de la tournée de Solstafir. Le groupe islandais parcourt les routes et le retrouver en France est une bonne nouvelle tant il s’y fait rare. La foule est déjà compacte un moment avant l’ouverture des portes devant la Maison Folie Beaulieu. La salle est un écrin taillé pour la culture avec un confort optimal et une superbe façade. Pour cette date nos islandais sont accompagnés de leurs compatriotes d’Arstidir et de la sensation folk black Myrkur. Une telle affiche a attiré la foule et la salle va afficher sold-out avec pas loin de 600 personnes.

Elle est déjà bien remplie quand Arstidir débarque. Le groupe nous vient d’Islande et œuvre dans une pop teintée de folk et se démarquant par ses harmonies vocales. Les amateurs connaissent assez bien le groupe depuis sa collaboration avec Anneke Van Giersbergen sur l’album "Verloren Verleden". Entre Anathema et Antimatter avec une mélancolie à fleur de peau le groupe va délivrer une prestation forte et intense dans une ambiance posée très feutrée respectant le travail tout finesse des musiciens. D’entrée la salle tombe sous le charme de ces chants purs et profonds, la force émotionnelle de l’ensemble est prenante. Le voyage dans les terres islandaises est total et le dépaysement garanti. Les chants le plus souvent en islandais amènent une grande force, les musiciens se faisant de parfaits conteurs. Cette petite demi-heure passe à grande vitesse et chacun est pris par le charme de cet ensemble à la grande force spirituelle. Arstidir passe en revue ses deux albums, ‘Hvel’ et ‘Svefns avec un talent remarquable et le charme opère. Le groupe islandais n’est pas du tout métallique mais il a su convaincre un public ouvert d’esprit. La soirée est en tout cas lancée de belle manière grâce à cette prestation hors du temps et des modes.


En à peine trois ans Myrkur a su marquer les esprits. Le projet de la chanteuse danoise Amalie Brunn s’est fait rapidement fait un nom. Son black teinté de folk porté par la voix profonde et mélancolique d’Amalie est d’une profondeur rare et la personnalité quasi mystique de la chanteuse a attisé la curiosité. Avec son 2ème album, "Mareridt" Myrkur a confirmé qu’il était plus qu’un effet de mode. La salle est comble quand le groupe débarque et il est difficile de se frayer un chemin. Dans la pénombre et dans une robe blanche lui donnant des airs d’ange déchu Amalie scotche la salle avec ‘Mareridt’. Servi par une douce mélodie le titre permet à la chanteuse de briller avec un chant pur et aérien. Le plongeon dans le folklore nordique est complet et le voyage peut commencer. Car la suite du concert va confirmer ce début avec éclat. Amalie montre une conviction remarquable et vit ses paroles avec une force rare.


La suite se fait plus métallique, on navigue dans un black atmosphérique aérien et souvent le ton est costaud. La capacité de Myrkur à proposer une musique mélancolique mais puissante est remarquable. Elle est portée par une chanteuse à fleur de peau qui impressionne par son charisme avec une aura qui évoque de grandes dames comme Lisa Gerrard ou Kate Bush. Une âme se dégage de ce concert, elle est dans un monde à part loin dans ses terres et partage son art avec sincérité. Le concert passe très vite et les extraits de ses deux albums, "M" et "Mareridt", font le bonheur d’un public sous le charme. Que ça soit avec ‘The Serpent’, ‘Maneblot’ ou encore ‘Skogen Skulle Do’ le résultat est probant et on apprécie quelques passages en chant purement black qui donnent à Amalie de jolis airs effrayants. Elle communique peu avec le public mais cela n’est pas nécessaire et pourrait rompre le charme. Ce concert a été une réussite, Myrkur a prouvé qu’il était plus qu’un projet à la mode mais bien un excellent pourvoyeur d’émotions taillé dans le meilleur d’un black atmosphérique. La prestation a largement convaincu et la salle est prête pour accueillir une très attendue tête d’affiche.


En 20 ans de carrière et 6 albums Solstafir est devenu un nom respecté. En matière de post rock atmosphérique les islandais se sont imposés comme des leaders et ont fédéré une belle armada de fans. Ce qui est appréciable c’est le côté varié de ce public, à côté des métalleux on retrouve en effet un joli panel de fans de pop, de rock dans un bel esprit de partage. Avec "Berdreyminn" le groupe a montré qu’il pouvait continuer sans Guomundur Oli Palmason avec qui le conflit a été rude à son départ en 2015. Et c’est un public compact qui attend le groupe, l’introduction ‘Nattfari’ fait monter l’ambiance. On apprécie ce côté planant et ésotérique dans un esprit post rock. Et dès l’entame de ‘Silfur-Refur’, qui ouvre le dernier album, il se crée un lien fort entre le groupe et le public. Ce long titre qui met en avant de superbes plages instrumentales alterne entre puissance et mélodie. Le chant pur et puissant d’un Addi survolté ajoute une belle force émotionnelle. La suite du concert va confirmer ce charme si puissant. Deux extraits de "Otta" emmènent définitivement le public dans une autre dimension au cœur de la nature islandaise. ‘Otta’ et ‘Lagnaetti’ sont deux moments de bonheur auditif à la fois profonds et puissants et emplis de ce charme atmosphérique. Ils ravissent un public attentif et sous le charme de ce post rock dégageant tant d’âme.


Le groupe est ravi d’être là, Addi va souvent au plus prêt des premiers rangs, il ira même grimper sur les barrières pour se frotter aux fans. Ses compères sont discrets mais tissent parfaitement cet univers auditif. Avec ‘Isafold’ puis ‘Kold’ Solstafir confirme sa grande force musicale. La salle est à la fois brulante et attentive et on se laisse facilement prendre à ce charme envoutant. Par sa longue durée ‘Kold’ fait un gros effet dans un ton post teinté de progressif. Le petit nouveau ‘Isafold’ fonctionne aussi bien et montre la pertinence du nouveau répertoire. Addi parle peu mais son sourire en dit long sur sa joie d’un si bel accueil. Le concert aborde déjà sa dernière partie et le rythme ne va pas baisser. Au contraire le public est de plus en plus chaud et le groupe est au diapason de cette ambiance. Avec ‘Hula’ puis ‘Fjara’ Solstafir frappe de belle manière avec toujours ce soin de la mélodie dans un ton post atmosphérique teinté de black. En fin de concert Addi tente de communiquer pour demander quel titre jouer au public mais peine à se faire comprendre. Cela n’enlève rien à la bonne humeur et à la réussite du concert. Celui-ci se termine en beauté avec un dernier extrait du nouvel album, ‘Blafjall’, puis avec un classique, ‘Goddess Of The Ages’. Ce long titre achevant à merveille les hostilités, planant et puissant il est le parfait concentré du meilleur de l’art du groupe porté par un Addi à l’air possédé. Une fois les lumières rallumées le public revient sur terre et acclame le groupe. En guise de remerciement celui-ci ira à son stand pour photos et signatures dans un bel esprit de complicité avec ses fans.

La soirée a été parfaite d’un bout à l’autre et tout le monde ressort ravi de ces superbes prestations. Il nous reste à remercier l’organisation pour son accueil dans cette superbe salle ainsi que pour sa sympathie.



Plus d'informations sur http://www.dordingull.com/solstafir/
EN RELATION AVEC SOLSTAFIR
DERNIERE ACTUALITE
Sólstafir + Myrkur + Árstíðir - Dimanche 19 Novembre 2017 - Lomme (Maison Folie Beaulieu)
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant SOLSTAFIR
 
DERNIER ARTICLE
En ce dimanche de Novembre Music Waves est à Lomme pour une soirée placée sous le signe du black atmosphérique et du post rock.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant SOLSTAFIR
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
I Blodi Og Anda (2013)
Premier album de Solstafir, Í Blóði Og Anda possède une identité encore hésitante, Viking et déjantée mais porte néanmoins déjà les germes de ce Post Metal à nul autre pareil...

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant SOLSTAFIR

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018