MW / Accueil / Articles / FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE & MEN - L'OLYMPIA - 4 DECEMBRE 2017

FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE & MEN - L'OLYMPIA - 4 DECEMBRE 2017

LIVE REPORT - - - ROCK'N'RAW - 11.12.2017
Soirée …….. explosive à l’Olympia !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    

Soirée frisquette, pour un évènement sous haute tension à l’Olympia ce soir.
Trois quarts d’heure avant l’ouverture officielle des portes du music hall parisien, qui reçoit Of Mice & Men, In Flames et Five Finger Death Punch, la file d’attente s’allonge déjà sur le boulevard des Capucines jusqu’à la rue Scribe. D’autres surprises nous attendent.
Outre des policiers en gilets pare-balles et mitraillettes au poing devant le 28 boulevard des Capucines, un petit Nestor policier de la section de déminage est de la fête … pour renifler chaque sac et sacoche du public. Il faut rappeler que Five Finger Death Punch avait du annuler son concert du 24/11/15 suite aux évènements du Bataclan, quelques jours plus tôt.
Etant restés sur ces mauvaises vibrations, FFDP voulaient certainement éliminer tout doute et faire ce qu’ils savent le mieux faire, et dans des conditions optimum, un show bouillant et sans arrière-pensée. 



OF MICE & MEN


Trois groupes sont au programme. C’est Of Mice & Men qui débute la soirée.





Du fait des fouilles à l’entrée, une grande partie de l’audience est encore sur le boulevard des Capucines quand les lumières s’éteignent et que le groupe débute son set. C’est donc devant un parterre clairsemé que Of Mice & Men fait son show.





Ce groupe californien, né en 2009, en est déjà à son quatrième album même si la stabilité du line up n’est pas son fort. Avec un son plus qu’approximatif (d’où j’étais), il est difficile de se faire une idée de ce que valent ces Américains. La batterie et la voix étant trop en avant, difficile de reconnaitre les titres entendus sur Youtube et autres supports.





Donc à revoir, et dans de meilleurs conditions, pour se faire une réelle idée du potentiel de ce combo.



IN FLAMES







Avec In Flames, qui suit, on monte en puissance. Le groupe dépasse déjà les 25 ans d’existence et avec onze albums studio au compteur donc c’est du sérieux.
Quand les métalleux suédois entament la set list, la salle affiche complet. Le son est parfait et le groupe bien en place.








Le seul bémol, pour ma part, c’est que j’ai un peu de mal personnellement avec le metal nordique. En général je trouve ce style (mais cela n’engage que moi) trop linéaire et répétitif. Ce qui au début parait percutant et dynamique devient peu à peu…lassant. Le public, lui, semble apprécier. Ce n’est pas de la folie non plus mais deux ovations spontanées de la fosse viendront  réchauffer le cœur des membres du groupe.


               


Le show, trop court au goût du chanteur Anders Friden, est en tout cas très pro et c’est un très bon tour de chauffe pour la suite qui nous attend !







FIVE FINGER DEATH PUNCH





Avec Five Finger Death Punch, vedette du soir, on atteint le Graal. Rien à redire. Show (et light show) tout en puissance.





Archi pro du début à la fin. Le public ne s’y trompe pas et se lâche enfin. Le charisme d’Ivan L. Moody fonctionne à fond.





Les chansons s’enchainent et c’est parfait. On en prend plein la tronche mais on en redemande encore et encore. Je dirais même que les une heure quinze du show paraissent bien trop courtes. Pourquoi mettre trois groupes à l’affiche si c’est pour réduire à une portion congrue ceux pour qui tout le monde est venu.
Ça laisse un gout de trop peu et surtout, d’inachevé.
Déjà en 2015, quand Five Finger Death Punch avait ouvert pour Judas Priest au Zénith, un sentiment de frustration m’avait envahi. Mais là, du fait du statut de tête d’affiche, j’aurais espéré (et ne dois pas être le seul) vraiment quelques chansons de plus.


     


  
   


Tant pis ce sera pour la prochaine fois, en espérant ne pas avoir à attendre plus de deux ans avant leur prochaine venue.

Christophe MENG - Rock'N'Raw - Reproduction interdite © Tous droits réservés.

Les photos en HD sont également visibles sur Rock'n'Raw    /   Facebook



Plus d'informations sur http://www.fivefingerdeathpunch.com
EN RELATION AVEC FIVE FINGER DEATH PUNCH
DERNIERE ACTUALITE
FIVE FINGER DEATH PUNCH : Nouvelle vidéo
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant FIVE FINGER DEATH PUNCH
 
DERNIER ARTICLE
Soirée …….. explosive à l’Olympia !

Lire l'article
Voir tous les articles concernant FIVE FINGER DEATH PUNCH
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
And Justice For None (2018)
Présentant un savoir-faire impressionnant, Five Finger Death Punch balance avec "And Justice For None" un disque qui le voit évoluer avec efficacité entre titres rentre-dedans et ballades accrocheuses.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant FIVE FINGER DEATH PUNCH

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018