MW / Accueil / Articles / LE TOP 5 DE 2017 PAR CHRONIQUEUR

LE TOP 5 DE 2017 PAR CHRONIQUEUR

AUTRE - AUTRES - CALGEPO - 26.12.2017
Entre les huitres, le saumon fumé, le foie gras, la dinde farcie, la bûche, le sapin et les cadeaux, il vous resterait bien de la place pour le top 5 de l'année par chroniqueur avec la ou les déceptions et révélations en guise de digestif.

Après une belle et riche année musicale 2017, Music Waves vous propose de découvrir la crème de la crème de vos chroniqueurs favoris mais aussi leur(s) déception(s) et révélation(s).


ABADDON :

1 - INNERSPACE "Rise" la bonne surprise prog de 2017. Beau concept-album avec un ton épique et des influences parfaitement assimilées pour évoluer vers un style propre.
2 - STEVEN WILSON "To the Bone" Décidément, Steven reste un touche-à-tout génial. Pop de grande classe aux arrangements superbes.
3 - BLACK COUNTRY COMMUNION "BCCIV" Quand des musiciens qui n'ont plus rien a prouver jouent avec un tel plaisir, cela s'appelle la classe. Chapeau !
4 - CARPTREE "Emerger" Leur style très particulier continue à faire mouche après six albums
5 - MOSTLY AUTUMN "Sight of Day" Un bon cru de Mostly Autumn. Aucune prise de risque, mais Brian Josh a une façon de faire pleurer sa guitare qui ne laisse pas indifférent les amateurs du Floyd

Les déceptions :
Un AYREON trop basique et insuffisamment dans l'émotion après un "Theory of Everything" qui synthétisait toutes les qualités d'Arjen Lucassen. Un ROGER WATERS qui s'égare : peu de musique et beaucoup de prétention dans les intentions, cible loupée !

Attentes 2018 :
WEEND'Ô
qui nous promettait un album pur fin 2016... il paraît que le mixage est terminé ! ARENA qui nous a promis un côté plus épique pour son prochain album. Et au fait, où en est SYLVAN ?



ADRIANSTORK :

1 - REPUBLIK "Exotica" : un rock a fleur de peau à la française.
2 - MADJIVE "Business First" : un groupe de dingos qui ne nous prennent pas pour des Mickeys.
3 - LAST AVENUE  "^: "du metal industriel made in France qui va à l'essentiel.
4 - THE DARKNESS "   ": Justin Hawkins et sa bande de mal-lavés toujours au top!
5 - ALICE COOPER "Paranormal" : grave erreur d´avoir voulu remiser notre shocker dans le placard d´une maison de retraite.

La déception :
Pas de déception, gardons le positif!

Les révélations
:
ORK "Orknest" Premier album pour un jeune groupe français qui a décidé d´injecter un peu de sang frais dans le rock progressif. D´ailleurs d´après Saint Bob Morane, "ork" signifie ami dans la langue yéti.
MAURO BAFFI "Under Pressure" Un EP chouette qui a la pêche.
CALIGULA'S HORSE "In Contact" avec un excellent chanteur.
FREAK INJECTION "Freak Is Fashion" : nos charmants amis animaux et notre petite licorne préférée prennent un bon départ.
STONE  OF A BICH : la fascination pour une araignée cramoisie.

Attentes pour 2018 :
Que Donald Trump fasse un rap avec Kim! Un certain livre publié que j'attends de lire sur papier.


CALGEPO :

1 - PAIN OF SALVATION : "In The Passing Light Of Day" : Retour au premier plan pour les Suédois qui portent l'histoire de Daniel Gildenlöw comme pour lui donner le traitement final à la maladie.
2 - INNERSPACE : "Rise" : La belle surprise de cette fin d'année, Noël avant l'heure grâce à un album transpirant les émotions sur une base naviguant entre le néo et le prog old school.
3 - STEVEN WILSON : "To The Bone" : c'est prog, c'est pop, c'est toujours différent par rapport aux précédents. L'alchimiste transforme la pop en or - n'en déplaise à certains.
4 - CARPTREE : "Emerger" : retour gagnant après sept ans d'absence, c'est sombre et lumineux, jouant sur les contrastes.
5 - ULTRA VOMIT : "Panzer Surprise" : c'est drôle, fendard et en même temps technique. C'est mon 5ème !!!!

La déception :
ANATHEMA : 'The Optimist" : Un album qui me donne l'impression d'écouter la même chanson onze fois. Trop moyen, trop entendu et trop pessimiste au fond.

Les révélations :
IN SEARCH OF SUN "Virgin Funk Mother" : malgré un certaine homogénéité, ce skud est un modèle de puissance et déjanté.
ANTIGONE PROJECT : "Stellar Machine" : Un voyage intergalactique magnifique, truffé de trouvailles. Magistral.
GRACE MEER : "Your King" : Mystérieux et Mystique. La musique qu'on M.

Attentes pour 2018 :
Un nouveau SEVEN REIZH et GAZPACHO et CAMEL (pas sûr) et GALAAD.



CHILDERIC THOR :


1 - PETER BJÄRGÖ "Animus Retinentia" : Le maître des musiques sombres signe un opus fantomatique et automnal, englué dans une encre brumeuse.
2 - ELECTRIC MOON "Stardust Rituals" : Les Allemands transcendent leur art hypnotique pour un résultat plus trippant encore.
3 - EARTH ELECTRIC "Vol. 1 - Solar" : Le retour de Rune Eriksen avec un projet qui mêle progressif solaire et hard rock ténébreux.
4 - ALATAEMANG "Void" : Pär Bostrom et Keneth Hansson nous convient à une cérémonie incantatoire entre drone oppressant et dark ambient mortuaire.
5 - FLOWERS MUST DIE "Kompost" : Le meilleur du rock cosmique.

La révélation :
CHEVALIER "A Call To Arms" : Quand des Finlandais emmenés par une charmante demoiselle galopent sur les terre d'un heavy speed ancestral.


CORTO1809 :

1 - PETER HAMMILL "From the Trees" : Peter Hammill abandonne les compositions atmosphériques aux lignes fuyantes qu’il affectionnait sur ses derniers disques pour revenir à une musique plus abordable, parfait condensé de son savoir-faire et de son originalité.
2 - MIDGE URE "Orchestrated" : une superbe réinterprétation des grands titres qui ont parsemé son répertoire et celui d’Ultravox.
3 - INNERSPACE "Rise" : un album qui rappelle Pink Floyd sans le plagier, quel bonheur ! Le plaisir ne se dément pas après de nombreuses écoutes.
4 - PROCOL HARUM "Novum" : pour fêter leurs cinquante années d’existence, Gary Brooker et les siens retrouvent la verve de leur jeunesse et sortent l’un des meilleurs albums de leur discographie.
5 - PREMIATA FORNERIA MARCONI "Emotional Tatoos" : encore un revenant ! PFM a délaissé le rock progressif de ses jeunes années pour s’adonner à un rock plus simple mais éclectique et chatoyant. Un album addictif.

La déception :
Pas de déception mais plus un regret, celui de constater que la plupart des groupes progressifs se contentent de vivre sur leurs acquis pour les plus vieux ou de recopier gentiment les recettes que leurs aînés ont éprouvées pour les plus jeunes. CARPTREE, COSMOGRAF, ROGER WATERS, pour ne citer qu’eux, font de bons albums mais tellement prévisibles... Messieurs, lâchez-vous et surprenez-nous !

Et une déception quand même : le retour à un metal plus brut de fonderie de PAIN OF SALVATION. Ce groupe qui avait su s’affranchir des limites du metal et démontrer ses capacités à évoluer avec aisance dans d’autres styles musicaux retourne à la case départ, pour le plus grand bonheur des metalleux mais le plus grand regret des autres.



DARIALYS :

1 - SOEN "Lykaia" : Depuis quelques années, Soen gagne de plus en plus en popularité. Avec "Lykaia", il semblerait que les Suédois aient réalisé leur meilleur album en date. Leurs influences toolesques et opethiennes mélangées à la voix calme et suave de Joel Ekelöf se marient à merveille. A noter la sublime ballade "Lucidity" qui devient ma préférée du groupe.
2 - STEVEN WILSON "To The Bone" : L'album que j'attendais le plus de l'année, après les excellents "Raven" et "Hand. Cannot. Erase". Même dans un registre non-prog, le Maître Steven rayonne. Décidément, tout lui réussit !
3 - WOBBLER "From Silence To Somewhere" : Une excellente découverte grâce à Music Waves. L'album est marqué par des influences de rock prog traditionnel des années 70' à la Genesis and co pour un très bon travail. Certes, le résultat n'est pas innovant, mais cela n'enlève en rien la qualité de l'opus. Une véritable révélation pour un groupe à surveiller !
4 - COSMOGRAF "The Hay-Man Dreams" : A nouveau une découverte signée Music Waves. Je ne me remets pas du titre "Cut The Corn", qui malgré ses 4 accords qui tournent en boucle pendant 5 minutes me bouleverse profondément. Le reste de l'album est vraiment agréable et assez varié, ce qui donne envie de découvrir le reste de la discographie.
5 - LEPROUS "Malina" : En tant que fan de Leprous, j'attendais cet album de pied ferme, après un encourageant "The Congregation" où figuraient d'excellents titres. Certes, "Malina" comporte de très bons titres à l'instar de l'excellent single "From The Flame" ou de la splendide "The Last Milestone", mais l'album manque un peu d'unité à mon sens. Certains titres donnent l'impression d'avoir été rajouté à la set-list pour faire le nombre ("Captive", "Coma"), quand d'autres, malgré de (très) bons passages, proposent à l'inverse d'autres sections qui la desservent ("The Weight Of Disaster" notamment). L'album reste néanmoins très correct.

La Déception :
Étrangement, le même "Malina". En tant que fan de Leprous, j'en attendais tout de même un petit peu plus d'une formation qui, 7 ans plus tôt, sortait "Tall Poppy Syndrome", une explosion progressive avant-gardiste et totalement débridée, alors que les Norvégiens semblent aujourd'hui préférer proposer un contenu plus minimaliste et maîtrisé.

Attentes pour 2018 :
RIVERSIDE a confirmé récemment qu'ils sortiraient un album en 2018, album que j'attendrai avec impatience après l'excellent "Love Fear And The Time Machine". Ce sera aussi leur premier album sans leur ancien guitariste originel, malheureusement décédé il y a quelques temps maintenant, et j'ai hâte de voir comment leur son évoluera.


LOLOCELTIC :

1 - THE RASMUS "Dark Matters" : En intégrant de nombreux éléments électro, le gang de Lauri Ylönen réussit à se réinventer et à offrir une collection de titres hyper accrocheurs.
2 - ONE DESIRE "One Desire" : Une véritable bombe mariant énergie et mélodie pour ce super groupe Finlandais.
3 - NEWMAN "Aerial" : Steve Newman maîtrise désormais l'art des refrains imparables, la dernière pierre à son édifice mélodique de grande classe.
4 - SANTA CRUZ "Bad Blood Rising" : Le jeune quatuor d'Helsinki réussit encore à se renouveler pour un résultat toujours aussi cinglant et gouleyant.
5 - RHINO BUCKET "The Last Real Rock'n'Roll" : Georg Dolivo et sa bande tiennent enfin leur album incontournable en intégrant la dose juste d'innovations.

La déception :
AUTOGRAPH "Get Off Your Ass !" : Il y a des fois où il vaudrait mieux éviter de tenter un retour...


La révélation :
SWEET MARY JANE "Winter In Paradise" : Ou comment sonner délicieusement rétro tout en étant totalement irrésistible.


Attente pour 2018 :
Un retour inespéré et miraculeux d'AC/DC après tous les drames qui se sont acharnés sur la légende du Hard-Rock !



LYNOTT :

1 - SERIOUS BLACK "Magic" ; Nous avons ici entre les mains vraisemblablement le meilleur album des Allemands à ce jour !
2 - ONE DESIRE "One Desire" : Tout simplement indispensable pour qui aime le style !
3 - SINNER "Tequila Suicide" ; Que les fans de Thin Lizzy ne passent surtout pas à côté de cette sacrée galette !
4 - THE DARK ELEMENT "The Dark Element" : Un sensationnel opus de metal AOR de l'ex-vocaliste de Nightwish !
5 - ECLIPSE "Monumentum" : Un album brillant, une fois de plus, et désormais un unique mot d'ordre : "rise your horns to the Eclipse" !


NESTOR :

1- EUROPE "Walk The Earth" : Bien qu'il ne soit pas au niveau de "Secret Society", ce dernier album n’en possède pas moins de merveilleuses pépites (‘Pictures’) et un niveau global plus que convaincant.
2 - HAREM SCAREM "United" : Du heavy metal mélodique à tendance FM exécuté avec une maitrise et un savoir-faire qui ne peuvent que convaincre les aficionados du genre. Réjouissant !
3 - ZENZILE "Elements" : Encore un excellent album pour Zenzile : tout en légèreté, celui-ci nous emmène dans des univers lointains et célestes.
4 - MADEMOISELLE K "Sous les brûlures" : Après la déception causée par son album en anglais, Mademoiselle K revient à ses anciens amours tout en injectant de petites touches électro du meilleur effet : "the best of both world".
5 - BIGGA*RANX "1988" : Avec son reggae léger et planant Bigga*Ranx se réinvente au travers de ce disque qui surprend autant qu’il séduit.

La déception :
JONNY LANG "Signs” : Non que cet album soit mauvais, mais il ne rend pas assez hommage à ce grand artiste qui peine à canaliser son talent.


Les révélations :
FRENCH TOUCH NZ : un groupe de Montpellier qui met le feu en live, des fous furieux qui ont enflammé un petit bar du festival interceltique de Lorient dans lequel je me trouvais
NOTHING FROM NO ONE "Painfull Truth" : Du hardcore exécuté de main de maître par un groupe bluffant d’intensité.


NEWF :

1 - PAIN OF SALVATION "In The Passing Light Of Day": paru en janvier, cet album magnifique m’a accompagné toute l’année. Le retour fracassant du PoS inventif, génial et bouleversant. Un chef-d’œuvre.
2 - STEVEN WILSON "To The Bone": le génial Anglais réalise le tour de force de devenir pop(ulaire) sans se renier. Ça ne plait pas à tout le monde. Steven s’en fiche et il a bien raison. "To The Bone" est un disque totalement cohérent dans une discographie en passe de devenir une œuvre à part entière.
3 - DISPERSE "Foreword" : l’album de rock progressif le plus original de l’année. Quand la technique et la maîtrise rythmique sont à ce point au service de la mélodie, on ne peut que s’incliner. Du grand art !
4 - THE CONTORTIONIST "Clairvoyant" : un album brillant, à la frontière du rock et du metal progressif, équilibre parfait entre complexité et accessibilité. Magnifique !
5 - NE OBLIVISCARIS "Urn" : impressionnant de virtuosité, émotionnel, addictif, un pur joyau de death metal mélodique.

Les révélations :
ALEX CORDO "Origami" : le meilleur album de guitare instrumentale depuis longtemps. Une vraie leçon de composition où la technique reste toujours au service de la musique. Un des albums que j’ai le plus écouté cette année.
SONS OF APOLLO "Psychotic Symphony" : la botte secrète de Mike Portnoy pour piétiner les plates-bandes de ses ex-collègues de Dream theater.
CALIGULA'S HORSE "In Contact" : un pur bonheur pour tous les amateurs de metal prog moderne.


La Déception :
ROGER WATERS "Is This The Life We Really Want?”: is this the music I really heard ?

Attente pour 2018 :
JOE SATRIANI – “What Happens Next”: 12 janvier 2018


NOISE :

1 - STEVEN WILSON "To The Bone" : Steven Wilson signe un disque varié et réjouissant et signe la chanson de l'année avec l'excellent 'Permanating'.
2 - ARCH ENEMY "Will To Power" : Arch Enemy confirme qu'il a trouvé en Alissa White-Gluz la chanteuse parfaite et signe un disque à la fois puissant et accrocheur.
3 - KREATOR "Gods Of Violence" : Les années n'y changent rien, Kreator reste un des maîtres du thrash avec ce disque qui propose aussi une belle face heavy.
4 - DEEP PURPLE "Infinite" : Les anciens ont la peau dure et si ce disque doit être le dernier il sera une conclusion remarquable.
5 - THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA "Amber Galactic" : Quand des musiciens death metal se mettent à faire de l'AOR avec des influences pop cela donne un disque d'une fraicheur devenue rare.

La déception :
GOTTHARD
"Silver" ; Nos amis suisses ont perdu leur fibre hard et se perdent avec un disque manquant cruellement de pêche.

La révélation :
NE OBLIVISCARIS "Urn" - Les Australiens signent avec Urn un troisième album formidable de fraicheur et d'inventivité, entre progressif et death.



NUNO777 :

1 - VON HERTZEN BROTHERS – "War Is Over" : les frères à leur sommet de créativité.
2 - SOUP – "Remedies" : l'émotion à l'état pur. Un disque qui procure des sensations.
3 - ENSLAVED – "E" : un Enslaved qui a trouvé son point d'équilibre le plus abouti entre rage, finesse et profondeur d'âme.
4 - BENT KNEE – "Land Animal" : confirmation du potentiel impressionnant de composition de ces jeunes musiciens qui ont encore l'avenir devant eux et qui font déjà de grandes choses.
5 - RIKARD SJÖBLOM'S GUNGFLY – "On Her Journey To The Sun" : le rock progressif majuscule, fertile et libre.

Les révélations :
ANGEL FALL - "L’Empreinte" et KING CHILD -"Meredith" : groupes français et franco-belge aux compositions subtiles et à l'expression émotionnelle touchante.
MOTORPSYCHO – "The Tower" : une véritable tour de Babel progressive et psychédélique inépuisable. Un des meilleurs Motorpsycho, c'est dire !


OCERIAN :

1 - PAIN OF SALVATION "In The Passing Light Of Day" - Un somptueux album tout en émotion et une première place en forme d'hommage aux moments difficiles de Daniel Gildenlow
2 - MOTHER OF MILLIONS - "Sigma" - le successeur de Haken avec de l'intensité et de la puissance en plus
3 - SONS OF APOLLO "Psychotic Symphony" - Pari gagné pour ce supergroupe qui trouve une osmose et une énergie communicative
4 - KOREA "Abiogenesis" - Un album mélodique, puissant et efficace, le trio gagnant
5 - EMBER FALLS "Welcome To Ember Falls" - Véritable claque survitaminée pour un groupe versatile et sans complexe

La Déception:
STEVEN WILSON "To The Bone" - C'est Steven Wilson, donc tout le mode crie au génie mais hors de la présence de Ninet Tayeb, rien d'exceptionnel

La Révélation:
HOWLIN' MACHINES - groupe français de hard rock tendance stoner à surveiller de près

Attentes pour 2018 :
ANGRA
qui semble avoir pris un nouveau départ encourageant et pourquoi pas un petit SYMPHONY X.



PASCALJ

1 - CARPTREE - "Emerger": Retour du groupe avec un des meilleurs albums de l'année.
2 - DOOL - "Here Now ,There Then": Un album sombre et envoutant
3 - IT - "We’re All In This Together": Un nouvel album plus progressif très réussi
4 - STEVEN WILSON - "To The Bone": De la pop progressive de haute volée. Indispensable.
5 - INNERSPACE - "Rise": Une des bonnes surprises de l'année


PROGRACER :

1 - MOTHER OF MILLIONS "Sigma" : Surprise de cette fin d'année "Sigma" est sombre et lumineux à la fois et marque l'éclosion d'un Grand du metal prog.
2 - PAIN OF SALVATION "In The Passing Light Of Day" : Que c'est bon de retrouver ce groupe à ce niveau de créativité et d'émotion. Un retour en grâce.
3 - STEVEN WILSON "To The Bone" : Wilson montre encore son génie créatif et étale son talent de composition et d'interprétation hors norme
4 - THRESHOLD "Legends Of The Shire" : Le niveau mélodique de cet album est phénoménal avec 10 hits en puissance.
5 - STYX "The Mission" : Un album hors du temps qui aurait pu être composé n'importe quand entre 1979 et aujourd'hui. Bluffant d'authenticité.

Les révélations :
MELLER, GOLYZNIAK DUDA "Breaking Habits" : Une pépite brute à l'énergie animale par un trio polonais au top que l'on demande à revoir très vite.
THIS MISERY GARDEN "Hyperstitious" : Après deux albums encourageants les Suisses se révèlent avec un album puissant et racé à la Klone ou Alter Bridge.

La déception :
LEPROUS "Malina" : L'omniprésence de Solberg est fatigante et vampirise la créativité du groupe malgré de très bons titres. Une déception de plus mais prévisible cette fois-ci.

Attente pour 2018 :
TOOL "Decem" : Plus un vœu pieux (ou pas) mais sait-on jamais



SHAKA :

1- ARCH ENEMY “Will To Power” : A la fois mélodique, puissant et efficace, ce deuxième album avec Alissa parvient (presque) à nous faire oublier Angela.
2- SLEEPING WITH SIRENS “Gossip” : On est souvent très proche d’un Tokyo Hotel, mais quelle efficacité dans les mélodies !
3- ENSLAVED “E” : Les Norvégiens mélangent habilement rock progressif et black metal pour un résultat très prenant et envoûtant.
4- XANDRIA “Theater Of Dimensions” : Du pur “metal symphonique à chanteuse” qui ne peut que ravir les amateurs du genre.
5- MARILYN MANSION “Heaven Upside Down” : Même si on est un petit cran en dessous de la période “1996/2000”, il faut avouer que certains morceaux ne font pas pâle figure face aux standards du Révérend.

Les Révélations (live 2017) :
COURAGE MY LOVE : Ce groupe canadien mené par la chanteuse Mercedes Arn-Horn propose une pop punk délicieusement acidulée tout en restant assez énergique.
MARIANAS TRENCH : A la fois pop, punk et furieusement rock, ce groupe canadien possède une personnalité propre et un chanteur très charismatique.
HALFLIVES : Ce groupe italien s’appelait auparavant Over et distille un rock alternatif de grande qualité.
L.A. WITCH : Les trois jolies américaines arrivent facilement à nous ensorceler avec leur rock garage psyché addictif.
DEAP VALLEY : Ce duo américain emmené par Lindsey Troy proposent un rock alternatif simple mais terriblement efficace.

Attente 2018 :
Enfin un vrai nouvel album de DORO !


STRUCK :

1 - PAIN OF SALVATION "In The Passing Light Of Day" : Le retour aux sources et en grâce aussi inattendu que fabuleux d'un des fers de lance du metal prog
2 - CALIGULA'S HORSE "In Contact" : Les Australiens nous proposent un modèle de metal prog contemporain à la croisée de Haken et Karnivool
3 - DISPERSE "Foreword" : Le djent des Polonais se mue peu à peu en un metal prog bouré de feeling
4- VOYAGER "Ghost Mile" : Avec cet album, les Australiens confirment leur statut particulier de groupe metal prog pas comme les autres mais tellement attachant
5 - ULTRA VOMIT "Panzer ! Surprise" : Dans ce top orienté metal prog, impossible de ne pas faire figurer cette nouvelle livraison des Français aussi addictive qu'hilarante

La Déception :
STEVEN WILSON "To the Bone" : Il fallait s'y attendre Wilson s'est perdu dans le côté obscur de la pop…

Les révélations :
CONTORTIONIST "Clairvoyant" : A l'instar de DispersE, les Américains transforment leur djent en un progressif à la croisée du rock et du metal pour un résultat tout simplement envoûtant
SONS OF APOLLO "Psychotic Symphony" : Après avoir révolutionné le metal prog avec Dream Theater, Mike Portnoy laisse entrevoir ce que pourrait être le futur du genre
THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA "Amber Galactic" : Quand le chanteur de Soilwork se met à faire de l'AOR à la Toto aussi surprenant qu'addictif
GONE IS GONE "Echolocation" : Quand les musiciens de Mastodon, At The Drive In, Queens of the Stone Age se réunissent sous la tutelle de Mike Zarin, cela donne un album envoûtant, indéfinissable et rafraîchissant...

Attente 2018 :
A l'inverse de son ami Wilson et à l'instar de son compatriote Gildenlöw que Mikaël Akerfeld retourne aux sources de ce qu'est OPETH : le précurseur du style death progressif... Un rêve finalement plus accessible que le vieux serpent de mer du retour de TOOL !



THIBAUTK :

1 - THRESHOLD "Legend Of Shires" : Quand Karl Groom et sa bande produisent un album, c'est nécessairement un grand album, quand ils proposent un concept album ambitieux, c'est simplement merveilleux !
2 - MORS PRINCIPIUM EST "Embers Of A Dying World" : On attendait le retour de cette formations depuis des années. Il proposent un album violent, mélodique, suave, tendre et maîtrisé de bout en bout avec certainement un des meilleurs chanteurs death au micro. Émotion garantie.
3 - AKROMA "Apocalypse (Requiem)" : A chaque album cette formation bien de chez nous progresse, propose des concepts sur lesquels s'appuient des textes sacrés qu'il transgressent, transposent avec allégresse en une brutalité régressive. Un monument du black symphonique : violent, brutal, mélodique, hystérique et hyper technique, à écouter d'urgence.
4 - ROGER WATERS "Is This The Life We Really Want ?": On l'attendait depuis 27 années, et on l'a eu cet album sur lequel le bassiste revisite ses démons, déglingue à tout va les puissants. Bref, un album qui laisse transparaître son humanisme, sa simplicité et finalement l'expression du génie. Les textes sont parfois beaux à pleurer, parfois émouvants, ou parfois simplement acides, cyniques, sensuels ou drôles.
5 - NOVELISTS "Noir" : Avec leur Noir - noir c'est noir, mais il y a de l'espoir - la formation explose en une multitude de couleurs irisées. On avait adoré leur dernier album, ici ils poussent l'expérience encore plus loin, avec un concept aux multiples facettes et à la beauté immanente quasi surnaturelle : une perle noire qui scintille et éclate de mille feux.

La déception :
STEVEN WILSON
, alors que tout le monde se prosterne devant son omnipotence, que tout le monde crie au génie, j'ai trouvé cet album ennuyeux - voire mauvais sur certains passage : le jeu de guitare est minimaliste (ou est passée la grandiloquence de Signify ?), il singe la pop des années soixante-dix, mais même si on croit entendre les Beach Boys, Depeche Mode ou les Beatles à chaque seconde, n'est pas Bryan Wilson, Martin Gore ou Paul Mac Cartney qui veut, pour créer des hymnes intemporels !


La révélation :
FRACTAL UNIVERSE :
la formation nous a proposé un album magnifique et puissant, proche de Ne Obliviscaris dans le style mais également dans l'essence et l'éclosion géniale qu'il entament. Du death technique racé, percutant et émouvant.


TONYB :

1 - MIKE OLDFIELD "Return to Ommadawn" : un retour aux sources convaincant aussi inattendu que réussi, augurant d'un futur réjouissant après les errances des 20 dernières années.
2 - ELOY "The Vision, the Sword and the Pyre, part I" : le grand Eloy est de retour, 20 ans après Ocean II. Vivement la suite
3 - MOSTLY AUTUMN "Sight for Day" : une claque monumentale, sans doute le meilleur album du groupe depuis "The Last Bright Light".
4 - JPL "Le Livre Blanc" : Avec ce deuxième album depuis la mise en sommeil de Nemo, JPL a trouvé un véritable équilibre dans sa musique, plus accessible et plus variée, impression confirmée en live.
5 - ROGER WATERS  "Is This the Life we Really Want?" : depuis le temps qu'on l'attendait ... Roger est resté ancré dans le Floyd des 70's. Et alors ? Un grand et bel album.

La déception :
GALAHAD  "Quiet Storm" : encore un groupe qui se laisse tenter par l'exercice ennuyeux et lassant de l'acoustique.


La révélation :
NINE SKIES "Return Home" : un groupe français qui sonne comme les anglais, et qui produit un premier album en marchant avec talent dans les pas de Genesis et Marillion. A suivre de très près


TORPEDO :


1 - STEVEN WILSON "To The Bone" : Si l'album peut dérouter au premier abord par sa diversité, de nombreuses pépites dont la fabuleuse "Pariah" ont semble-t-il mis tout le monde d'accord
2 - SOUP "Remedies" : Peut-être un peu moins direct que le précédent, mais tout aussi addictif.
3 - RETROSPECTIVE "Research" : Encore un groupe trop peu connu qui apporte régulièrement sa pierre à l'édifice prog.
4 - PERIHELION "Orveny" : Surpris de ne pas avoir été rebuté par le chant en hongrois, je me suis finalement laissé transporté par cet album alternant calme et tempête...
5 - MOTHER OF MILLIONS - "Sigma" : Un bon album de metal prog qui sait ne pas être trop agressif et ainsi ne pas fatiguer.

La déception :
DHANI HARRSON "In Parallel" : J'avais adoré son travail dans "The new Number 2", mélange subtil de pop, rock et trip hop... En s'éloignant de ces racines, cet effort solo penche beaucoup trop dans l’expérimental et l'introspection pour convaincre.

eventuser_idarticle_comment_id
METNAT le 30/12/2017 03:04:57
Salut les gars, merci pour cette belle sélection, de quoi m'occuper en 2018 :-)
10468452
EN RELATION AVEC TOP 2017
DERNIER ARTICLE
Après le top 5 par chroniqueur, Music Waves a fait les comptes, puis recompté car le duel en tête cette année a été fantastique.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant TOP 2017

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018