MW / Accueil / Articles / Arch Enemy + To Charm The Fury - Lille - Aéronef - 05 Juin 2018

Arch Enemy + To Charm The Fury - Lille - Aéronef - 05 Juin 2018

LIVE REPORT - DEATH METAL - NOISE - 18.06.2018
Juste avant la saison des festivals, Arch Enemy est de retour dans le Nord pour donner une nouvelle leçon de death mélodique et promouvoir l'excellent Will To Power.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    
Arch Enemy est de retour dans le Nord. Depuis l’arrivée d’Alissa White-Glulz en son sein, le groupe suédois y est déjà venu à deux reprises, au Betiz Fest en 2017 et au Splendid de Lille pour une date brûlante en 2015. Pour cette étape de la tournée "Will To Power", il retrouve la capitale régionale des Hauts de France mais investit cette fois l’Aéronef comme il l’avait fait en 2010. Le groupe malgré déjà plus de 10 albums et plus de 20 ans de carrière continue de grandir et de nombreuses dates affichent complet. La salle de l’Aéronef ne l’est pas mais sera correctement remplie, confirmant l’attachement du public. Pour cette tournée Arch Enemy a mis les petits plats dans les grands à l’image de cet immense camion aux couleurs du groupe qu’il était difficile de rater sur l’avenue Willy Brandt et qui attisait pas mal la curiosité des passants.

Pour cette date, Arch Enemy est accompagné d’un jeune loup aux dents longues qui en peu de temps s’est taillé une grosse réputation. The Charm The Fury vient d’Amsterdam et avec son néo metal groovy teinté de metalcore, il est devenu le chouchou de toute une nouvelle génération de métalleux. Preuve en est sa présence sur nombre de festivals, que ce soit chez lui ou en Belgique. Emmené par la pétillante et charismatique Caroline Westen, il est dans l’ère du temps musical en dégageant une sacrée énergie et dans la salle de nombreux fans sont prêts à se prendre une décharge. Le groupe n’a qu’une demi-heure pour convaincre mais il va bien l’utiliser et faire monter la sauce autour de lui. D’entrée, l’effet est garanti avec une Caroline déboulant sur scène comme une furie éructant de toutes ses forces et un groupe proposant un heavy jumpy efficace. Caroline est le leader évident mais elle ne prend pas toute la place et laisse ses coéquipiers s’exprimer, on a bien affaire à un groupe et pas un phénomène mettant en avant sa chanteuse. The Charm The Fury enchaîne sans temps morts et fait parler la poudre de plus en fort au fur et à mesure des titres.



A partir de ‘Weaponized’, le groupe atteint le rythme de croisière parfait, le son est très bon et l’équilibre entre musique et chant idéal. Ce titre de pur néo metal colle une claque à l’assemblée avec notamment un énorme refrain. Derrière, ‘Songs Of Obscenity’ avec son ton plus death est un carton. Caroline harangue le public de belle manière et celui-ci se lâche dans des premiers rangs bien chauds.  Le concert se finit intelligemment sur deux gros morceaux. Le single ‘Echoes’, très gros succès sur le net, est un sacré bon moment dans le genre. A la fois puissant et accrocheur, il permet à Caroline de varier les plaisirs entre growl et chant clair et il est doté d’un bon petit solo très agréable pour les fans de heavy. Enfin le concert s’achève avec un excellent ‘Carte Blanche’, furieux et typique du genre. The Charm The Fury a donné une prestation courte et énergique. Il n’invente rien de neuf mais force est de constater qu’il a manié la poudre avec talent et bien préparé le terrain pour Arch Enemy.

Arch Enemy a su prendre un tournant délicat en changeant de chanteuse il y a 4 ans, cela n’est jamais facile et pas mal de groupes s’y sont cassés les dents. Alissa White-Gulz a su s’intégrer et le 2ème album qu’elle a enregistré avec le groupe a confirmé la pertinence de son recrutement. Les tournées cartonnent et les fans sont bien serrés ce soir devant la scène pour une bonne rasade de son. Le décor est splendide, aux couleurs de l’album et quand l’intro déboule, la salle commence à chauffer. Il faut dire que balancer ‘Ace Of Spades’ de Motörhead est une idée excellente tant la chanson est fédératrice. Derrière, l’instru du dernier album, ‘Set The Flame To The Night’ envoyé sur bandes, achève de faire bouillir le public. Quand le groupe déboule sur ‘The World Is Yours’, c’est l’explosion sur scène et dans la salle. Alissa est déchaînée, son chant aiguisé et puissant est parfait et le titre fait un carton en parfait concentré de death mélodique. Le son est énorme et on peut déjà apprécier la maîtrise technique d’un Michael Amott, véritable guitar hero avec un touché remarquable de feeling. Ce départ en fanfare est vite confirmé avec ‘Ravenous’. Titre symbole de l’ère Angela Gossow, il est toujours aussi excellent à déguster et confirme qu’Arch Enemy est dans un excellent soir tant la maîtrise des musiciens est totale. Alissa est au niveau de son illustre collègue notamment sur un refrain qu’elle balance avec une sacrée force de conviction. Elle prend ensuite la parole en français et nous ravit de son accent québécois. Charismatique la chanteuse est une excellente frontwoman et annonce le titre suivant avec hargne. ‘War Eternal’ extrait de son premier album avec le groupe est une sacrée mandale dans la tronche. Sa  mélodie imparable envoie avec force son death metal, notamment sur le refrain. Aux guitares, Loomis et Amott sont impressionnants de classe, Loomis est certes en retrait sur la gauche de la scène mais il montre ce touché si fin qu’on lui connait.

Le concert est idéalement lancé et l’ambiance ne va jamais retomber, les titres s’enchaînent à toute vitesse et confirment qu’Arch Enemy est vraiment passé maître en matière de death mélodique. ‘My Apocalypse’ est une belle claque, puissant à souhait avec un break costaud et est aussi un joli moment de communion entre le groupe et son public. Le groupe revient ensuite vers le nouvel album avec ‘The Race’ présenté par Alissa comme son titre préféré. Et ce titre plus death met le feu. La suite avec ‘Blood On Your Hands’ puis ‘You Will Know My Name’ est toute aussi forte. La précision technique est remarquable et l’ambiance monte d’un cran avec pas mal de slams et de pogos.  L’alchimie entre le groupe et son public est impressionnante, les refrains étant repris en chœur pour le plus grand plaisir d’Alissa et sa troupe. ‘Bloodstained Cross’ revient sur l’album "Khaos Legion" et confirme l’aisance de la chanteuse sur le répertoire plus ancien. Bien costaud, le titre est une jolie claque avec encore des soli énormes de classe. Cette classe est confirmée avec l’instrumental ‘Intermezzo Liberté’, l’occasion pour Michael Amott de briller dans un exercice qu’il aime beaucoup et montrer un sacré feeling avec son instrument. Avec ‘Reason To Believe’, le jeu va se calmer., permetant à Alissa de montrer une belle palette vocale. Jouant sur les ambiances, la chanson a tout d’un classique en puissance avec un refrain énorme repris en chœur par le public. Après ce joli moment de douceur, le ton va remonter avec un autre tube de l’ère Gossow, ‘Dead Eyes See No Future’. Il demeure un grand moment de death mélodique, Alissa est déchaînée et va chercher le public avec conviction.

Le concert aborde sa dernière ligne droite et Arch Enemy ne relâche pas la pression. Bien au contraire il va même enfoncer le clou. Issu du dernier album ‘The Eagle Flies Alone’ est un autre carton, très catchy. Avec son refrain évident, il a lui aussi tout du futur classique avec une mélodie imparable et un riff énorme. Le groupe balance ensuite un nouvel exocet de pur death metal avec ‘First Day In Hell’ sur lequel Alissa s’arrache la voix avec une puissance énorme prouvant sa maîtrise en growl pur et dur. Le final va être dantesque, ‘As The Pages Burn’ est tout aussi marqué death metal, et enchaînement avec ‘Dead Bury Their Dead’ fait mal aux gencives tant ce dernier est tout aussi redoutable. Alissa sort les drapeaux en signe de ralliement et derrière l’énorme ‘We Will Rise’ vient achever un public bouillant. La salle est en sueur quand le groupe se retire et personne n’a envie d’en finir. Le groupe est rappelé avec ferveur et revient rapidement. C’est ‘Avalanche’ qui ouvre le bal et fait un carton avec ce ton classique entre puissance et mélodie. Derrière, l’instrumental ‘Snowbound’ est très bien accueilli et permet à Loomis de se mettre en valeur. ‘Nemesis’ enchaîne et achève son monde en beauté, ce titre emblématique du style Arch Enemy est idéal pour finir le concert dans une orgie de guitares, le tout mettant une dernière fois le feu à la fosse. Les bandes-son reviennent pour finir la soirée avec ‘Fields Of Desolation’, ‘Enter The Machine’ et ‘Vox Stellarum’ pour permettre au public de revenir doucement sur terre et au groupe de le saluer dans ce même excellent esprit de camaraderie qui aura illuminé la soirée.

Tout aura été parfait ce soir, Arch Enemy a confirmé son statut en balançant un concert énergique parfaitement maîtrisé et à ses côtés The Charm The Fury a su se faire une belle place et gagner de nouveaux adeptes. Il nous reste à remercier Candice et A Gauche de la Lune pour nous avoir permis d’assister à cette belle soirée de metal.


Plus d'informations sur http://www.archenemy.net/
EN RELATION AVEC ARCH ENEMY
DERNIERE ACTUALITE
ARCH ENEMY : Nouvelle vidéo
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ARCH ENEMY
 
DERNIER ARTICLE
Juste avant la saison des festivals, Arch Enemy est de retour dans le Nord pour donner une nouvelle leçon de death mélodique et promouvoir l'excellent Will To Power.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant ARCH ENEMY
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
Will To Power (2017)
Emmené par une Alissa White-Gluz au top de sa forme et tout en gardant sa forte personnalité, Arch Enemy se réinvente avec un "Will To Power" surpuissant et orgasmique…

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ARCH ENEMY

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018