MW / Accueil / Articles / DOWNLOAD - BASE AERIENNE BRETIGNY - 15 juin 2018

DOWNLOAD - BASE AERIENNE BRETIGNY - 15 juin 2018

LIVE REPORT - HEAVY METAL - ROCK'N'RAW - 04.07.2018
Day 1 – Vendredi 15 Juin
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    
Pour sa troisième édition, le Download France a, comme l’an dernier, pris ses quartiers de fin de printemps sur la Base Aérienne de Brétigny sur Orge.
Cette géolocalisation a l’avantage d’éviter les nuisances sonores sur d’éventuels riverains de proximités, et donne une surface d’occupation très vaste. Par contre, l’inconvénient majeur du site reste qu’une seule et unique voie d’accès est accessible pour les festivaliers.
Il faut reconnaitre que pour entrer, excepté le premier jour, tout se passa avec facilité et dans une fluidité étonnante. Par contre, chaque soir après les têtes d’affiche, c’était la galère pour s’extraire des parkings.
Hormis ce dernier point, qui a tout de même son importance, il faut reconnaitre que l’organisation de l’évènement a été sans faille. La programmation de cette troisième édition est, fait nouveau, sur quatre jours (et non plus trois comme précédemment) soit un très long week-end en perspective.
Les quatre têtes d’affiche ratissent large et on est en droit de penser que tout le monde y trouvera son bonheur.
Autre fait marquant de ce festival, le beau temps est au rendez-vous. On ose à peine imaginer ce que ces quatre jours auraient pu être sous les trombes d’eau qui se sont déversées sur la région parisienne les semaines précédentes.

En ce vendredi, premier jour des hostilités, le soleil est donc au rendez-vous et les premiers festivaliers peuvent ainsi déambuler sur une herbe bien verte (il en sera bien différent les jours qui vont suivre... ).
Ce n’est pas la foule des grands jours en ce début d’après-midi mais il est encore tôt et nous sommes un vendredi. Sur le site tout est prévu pour le confort des amoureux du rock et du metal.
Quatre scènes (2 principales et 2 plus réduites), des stands de ravitaillement (boisson et alimentation) à foison et des sanitaires propres et en nombre les attendent. Après ce tour du propriétaire il est temps de passer aux choses sérieuses et de nous plonger dans le programme qui nous attend.


WAKAN TANKA





A 15h30 tapantes, heure prévue sur le programme, ce trio francilien investit la Main Stage 2. A eux l’honneur d’ouvrir cette troisième édition du Download. Ils se retrouvent  face aux festivaliers après avoir gagné un tremplin de sélection et nous font partager leur univers musical teinté d’un mélange de rock stoner et electro.





BILLY TALENT


A peine le premier concert terminé, passage à la Main Stage 1 pour voir Billy Talent.





Ce groupe canadien ne peut cacher ses influences plus que marquées du coté de Green Days. C’est propre, énergique mais fort … très fort. Cela ne semble pas gêner outre mesure l’auditoire qui apprécie la prestation et en redemande.





ELUVEITIE  





Retour sur la Main Stage 2 pour voir les Suisses de Eluveitie. Ils nous délivrent un Folk Metal aux accents très celtiques qui rappellent par certains cotés les pionniers qu’ont été Ian Anderson et Jethro Tull. L’utilisation du vielle à roue, flûte et autres en sont pour grande partie responsables même si coté guitare, batterie et autre c’est bien plus metal que Ian et ses acolytes.





Le set est dynamique mais peut être un peu lassant une fois la surprise des premiers morceaux passés. Original en tout cas.





POWERWOLF   





Le show est d’une intensité constante et d’une précision chirurgicale. Leur Power Metal « ecclésiastique » fait mouche et le publique se rallie sans problème à leur homélie. Le chanteur nous gratifie même de commentaires en français et peut ainsi instaurer le dialogue avec le public.





Le festival vient de prendre sa vitesse de croisière avec les métalleux de Sarrebruck.

SIDILARSEN


Les Toulousains de Sidilarsen sont aussi de la fête à l’occasion de ce Download. C’est la Spitfire Stage qui les accueille. Une rencontre réussie avec le public français. Celui-ci avait fait le déplacement en nombre devant cette petite scène et ces cinq garçons révoltés à souhait.

ALESTORM





Alestorm fait partie de ces groupes iconoclastes à l’instar d’un Elmer Food Beat en France. Dans l'esprit, parce que le style musical de nos amis d’outre-Manche est difficilement comparable à ces derniers...





Ambiance festive et puissante : nos quatre pirates écossais ont mis le feu sur le gazon surchauffé avec un concert complètement disjoncté donnant lieu à d’innombrables slams. Christopher Bowes (chanteur/claviériste) vêtu d’un magnifique kilt rouge et accompagné de son synthé portable a assuré le show. Coté guitare on retrouve Maté Bodor qui nous a livré quelques solos forts sympathiques. Un concert rafraichissant sous un soleil de plomb, un vrai moment de bonne humeur partagé et un public qui ne s’y est pas trompé puisqu’il a massivement répondu présent.





OPETH  





A ce moment du festival, et après avoir subi les assauts de la chaleur et du bruit, venir voir Opeth n’est peut-être pas le meilleur moment. Certes nous avons affaire à de grands musiciens, mais leur approche musicale n’est pas des plus simples à suivre.





C’est donc dans une certaine torpeur que ce déroule leur set avec un public plus enclin à aller se désaltérer qu’à se concentrer sur les morceaux du groupe Suédois.

GHOST





Pour moi la déception de ce Festival. Je sais, je vais me faire beaucoup d’ennemis, mais j’avais plus apprécié leur prestation il y a deux ans au même Download Festival. Certes les fans du groupe ont aimé, et c’est tant mieux, mais après la sortie de leur dernier opus je m’attendais à beaucoup plus de leur part scéniquement.





A revoir donc et peut-être dans d’autres conditions. 





OZZY Vs ZAKK WYLDE              

Le premier jour de festival s’est fini en beauté avec le retour immanquable d’un des tandems les plus emblématiques du Metal, Ozzy/Zakk Wylde.
Outre l’étalage du talent de Zakk Wylde qui ne pouvait que ravir les fans de 6 cordes, ce fut un véritable show ! Les hits s’enchainant l’un derrière l’autre, revisitant tous les albums d’Ozzy et sa période Black Sabbath : de « Crazy Train » à « No More Tears » ou encore « War pigs » ou « Paranoïd », la plus part de ses grands hits ont répondu à l’appel.
Et c’est un grand Ozzy en pleine forme que nous avons retrouvé, généreux avec son public, nous donnant le meilleur de sa voix.
Zakk Wylde quant à lui nous a offert un festival ! Ce fut un véritablement feu d’artifice de guitares dans une frénésie flirtant tout simplement avec la folie ! Lors de sa cession Solo « Hey regardez-moi les gars j’vais vous en mettre plein la vue ! »  les fans ont été copieusement servis  avec un medley de tous ses solos d’au moins 10 minutes pendant lesquels on a eu le droit au solo avec la guitare derrière la tête, avec les dents et dans à peu près toutes les positions du kamasutra du guitariste de Hard Rock, sans le moindre couac !
Après cela, ce fut au tour de Tommy Clufetos (batteur) de nous envoyer un solo sismique que l’on pouvait sentir jusqu’au travers de ses organes tant celui-ci fut puissant et dévastateur !
Coté scène, c’est une gigantesque croix qui servait de décor et qui s’illuminait de divers couleurs et motifs tout au long du spectacle, une scène que n’aurait pas reniée les JMJ (journées mondiales de la jeunesse) ni même le Pape François pour l’une de ses tournées ! Peut-être un jour une tournée conjointe Ozzy VS le Pape François ??

Christophe MENG - Rock'N'Raw - Reproduction interdite © Tous droits réservés.

Les photos en HD sont également visibles sur Rock'n'Raw



Plus d'informations sur http://www.downloadfestival.fr/
eventuser_idarticle_comment_id
ADRIANSTORK le 05/07/2018 06:42:20
Belle qualité de photo et de plume mais dommage que tu sois resté très prolixe quant à Ghost.
8831456
EN RELATION AVEC DOWNLOAD
DERNIER ARTICLE
Day 4 – Lundi 18 Juin

Lire l'article
Voir tous les articles concernant DOWNLOAD

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018