MW / Accueil / Articles / DXVXDXD SXLF (3 DECEMBRE 2018)

DXVXDXD SXLF (3 DECEMBRE 2018)

INTERVIEW - METAL GOTHIQUE - ADRIANSTORK - 05.12.2018
Music Waves a interrogé le groupe DXVXDVD SXLF (ou Divided Self) sur son premier EP.
  •  
  •  
  •  
    
On a l’habitude de commencer nos interviews par la question qu’on vous a trop posée, quelle est cette question ?

Bonjour, c’est vrai que dans notre cas il est un peu difficile de passer à côté de la question « Comment se prononce votre nom ? »





On a dû vous le demander cela des milliers de fois mais votre patronyme DXVXDXD SXLF (Divided Self) apparait étrange à première vue. Est-ce que vous souhaitiez que l´auditeur fasse un effort pour percer le code? Etait-ce un jeu au préalable entre vous et l´auditeur?

En effet j’avoue que c’est assez étrange, après je ne pense pas que l’on puisse parler de code à percer mais il y a bien un caractère mystérieux avec les symboliques des X et de la croix en générale qui sont riches et ambivalentes. Cela peut être vu comme un jeu pour certains et d’autres trouvent cela perturbant, on peut dire que ça divise.


On peut dire que ce nom divise.


Ce nom fait référence à un livre du même nom écrit par Ronald Laing et qui traite dans les grandes lignes de notre rapport à la schizophrénie. Comment vous positionnez-vous face à ce livre?

Ce que je trouve intéressant dans les idées défendus par l’ouvrage c’est la ligne fragile qui est développée entre excès de lucidité et pure folie, la frontière est mince et nous concerne tous car qui veut aller au plus profond de lui-même afin de se découvrir s’expose directement à flirter avec ses propres démons intérieurs qui peuvent l’amener a dépasser, ou pas des formes de folie.


Vous êtes Auvergnats. Pensez-vous que votre environnement tellurique et volcanique a eu une influence sur votre musique?

Difficile de parler d’influence directe sur notre musique sinon peut-être aurions-nous fait du doom « tellurique » comme nos amis clermontois d’Herscher. Néanmoins il est évident que l’environnement particulier de notre région a joué un rôle sur notre univers, nous avons notamment tourné un clip dans la campagne auvergnate et fait plusieurs séances photos dans des bâtiments anciens, des églises en ruines ou dans une carrière de pouzzolane (roche volcanique justement).


Parlez-nous des années d´apprentissage. Comment vous êtes-vous rencontrés? Qu´est-ce qui vous a décidé à jouer ensemble?

Le groupe est jeune, à peine 2 ans d’existence, par contre nous nous connaissions depuis pas mal d’années avec Guillaume (guitare/clavier) sans avoir eu l’occasion de jouer ensemble. Je lui ai proposé des textes et des démos avec l’idée de monter un projet à base metal tout en laissant une grande place aux nombreuses influences que nous avons en commun, très vite les démos se sont étoffées et nous avons pu les proposer à Alec (chant/guitare) et Ludy (batterie) qui sont venus compléter l’équipe et travailler avec nous.





"Of Wolves And Men" peut faire référence à un livre du même nom ou à une transformation du livre de John Steinbeck "Des Souris et des Hommes". Etes-vous ouvert à toutes les interprétations possibles ou aimez-vous à nouveau entamer un dialogue virtuel avec l´auditeur?

Très honnêtement je ne connais ce livre que de nom mais je trouve le titre bien percutant notamment en anglais « Of Mice & Men », d’ailleurs il existe un groupe de metalcore américain ayant repris ce nom. Bien entendu toutes les interprétations sont possibles, des plus élaborées à la « petite dédicace » au morceau de Metallica "Of Wolf & Man". Pour nous ce titre ne fait que renfoncer l’idée de division présent dans notre nom et évoque la lutte récurrente entre nos idéaux humains et nos pulsions animales.


Pour nous ce titre ne fait que renfoncer l’idée de division présent dans notre nom et évoque la lutte récurrente entre nos idéaux humains et nos pulsions animales. 


Comment écrivez-vous vos chansons? Où trouvez-vous l´inspiration en dehors des deux œuvres précitées?

Adam écrit l’ensemble des riffs, propose les structures ainsi que les textes, puis à cette matière brute s’ajoutent toutes formes d’arrangements notamment au niveau des orchestrations de Guillaume, et bien sûr les lignes de chant et de batterie ou chacun à carte blanche. Pour ce qui est de l’inspiration on retrouve bien sur quelques références littéraires mais aussi beaucoup de clins d’œil au cinéma, aux mondes des rêves, à l’univers symboliste, aux expériences de voyages et de conscience modifiée entre autres.


Avec ´The Path´ on démarre en cinquième vitesse, était-ce une façon de ne pas perdre de temps en palabres et planter le décor alors qu´à l´inverse ´Dreamer Of Ecstasy´ se plait à repousser l´échéance, était-ce à nouveau une façon de vous jouer des attentes?

Oui, 'The Path' est un morceau plutôt heavy au tempo élevé, c’est peut être le morceau le plus droit au but, il fait suite au titre le plus long et progressif de l’EP 'Dreamer Of Ecstasy' comme vous le soulignez et il y a bien volonté de redonner un nouvel élan. L’ordre des morceaux oscille entre tempo rapide et mid-tempo avec des ambiances assez différentes et cette volonté de surprendre, de jouer sur les contrastes.


Votre musique repose sur une alchimie entre glace et feu, électricité et acoustique. On peut penser au piano sur 'The Path' ou de l´introduction mélodique d´'Under The Gaze Of Christ'. Est-ce une façon de nous faire passer du conscient à l´inconscient de la raison à la folie?

C’est tout à fait juste ! Je ne vous cache pas que je suis assez proche des travaux de Carl Gustav Jung, donc les notions de conscient/inconscient et les références à l’alchimie ne sont jamais bien loin de l’univers de DXVXDXD SXLF. On peut retrouver pas mal de contrastes dans notre musique et ces « aller/retour » entre conscient/inconscient, raison/folie sont omniprésents voire complètement explicites dans le titre ou les paroles du morceau 'Spiritual Beggars' avec des phrases comme : « Forever spiritual. All the night, all day long being troubled. Walking with the ghosts. The thin line between love & madness ».


Peut-on parler d´un album concept ? On a l´impression que vous souhaitez éclairer la partie sombre de notre être? En somme cet album n´est-il pas un passeport pour un monde tourmenté et fou au sein de nous-mêmes?

Eclairer la partie sombre de notre être ou finir de la plonger dans le tourment. Je ne pense pas que l’on puisse parler de concept album, surtout sur une durée aussi courte mais il y a sûrement une invitation à l’expérimentation et au voyage en tout genre, prendre des risques pour mieux se connaître et tenter de vivre dans une forme de grâce, ou à l’inverse se perdre dans les méandres de la folie. On peut très vite passer de l’extase mystique au caniveau chez DXVXDXD SXLF.





Concernant 'Under The Gaze Of Christ´, nous avions diffusé en exclu les images de votre clip dont les images sont extraites du film "Le Septième Sceau" d'Ingmar Bergman dans lequel un chevalier du XIVe siècle défie la grande faucheuse via une partie d'échecs en espérant trouver une solution aux problèmes métaphysiques. Ne craignez-vous pas d’être qualifié avec le nom du groupe énigmatique de groupe intellectuel ?

C’est possible. L’étiquette groupe énigmatique peut être plaisante, le côté intello est peut être un plus péjoratif, mais après tout pourquoi pas ? Il est évident qu’en utilisant des références comme Bergman, Tarkovski ou les évangiles apocryphes on s’expose plus a être qualifié de groupe intello que certains groupes de grind, on va dire que l’art et la philo nous intéressent mais qu’on reste bien du genre à écumer les festivals une bouteille à la main.


L’art et la philo nous intéressent mais on reste bien du genre à écumer les festivals une bouteille à la main.


Toujours concernant ce clip très réussi, était-ce un passage obligé pour vous pour supporter la musique ?

Merci ! Oui bien sûr, le travail sur les clips est très intéressant, je n’irai pas jusqu’à dire passage obligé mais la mise en image peut venir compléter l’histoire d’un morceau. Jusqu’à présent nous avons fait peu de concerts et le fait de sortir plusieurs clips pour accompagner la sortie permet de montrer au public que l’on sait tenir une scène, d’ailleurs sortira en janvier le clip live de notre titre 'The Path' qui en est un bel exemple.

Le chant suit également cette altération du moi. On a des chants bestiaux qui cadrent avec le genre de musique que vous avez choisi mais également certains plus mélancoliques, comme si le loup se rappelait qu´il a aussi été mouton. Comment se prépare votre chanteur, quelle est sa démarche pour interpréter ses chansons? N´a-t-il pas peur en flirtant avec la folie de s´offrir à elle?

Ha, ha même pour nous sa façon de faire reste assez mystérieuse, il est du genre « anti-scolaire » plutôt instinctif et très branché par l’expérimentation. Après je ne voudrais pas trop parler en son nom mais on va dire qu’on le laisse s’exprimer avec toutes ses facettes émotionnelles et avec les répercussions que celles-ci peuvent avoir.




 
Est-ce que le terme de metal gothique limite votre vision de la musique ? Que pensez-vous du genre ? Avez-vous des groupes de chevet ? Quel est votre dernier coup de cœur du genre que vous aimeriez conseiller à nos lecteurs (en dehors de votre album)?


Dans l’idée le terme de metal gothique reste l’intitulé qui nous définit le mieux, bien que notre musique soit assez variée au final. C’est un genre qui nous parle bien sûr, après il faudrait préciser un peu le terme, personnellement j’entends par metal gothique les précurseurs anglais du genre comme Paradise Lost, Anathema, My Dying Bride ou des groupes comme Katatonia ou Type O Negative qui comptent bien entendu parmi nos groupes de chevet. Niveau coup de cœur, pas mal de bons albums cette année, on pourrait citer ''Slow Motion Death Sequence'' de Manes, les excellents albums de Tribulation, Kontinuum et Solstafir et on conseillerait aussi volontiers des artistes comme Grave Pleasures, IAMX ou Sinistro.

Qu´attendez-vous de cet EP? Une carte de visite auprès des maisons de disque sachant qu’avec l’aide de Dooweet, le clip dont nous avons parlé, vous vous êtes donné les moyens de réussir cette mission…

Une première carte de visite oui, sortir un peu de « l’ombre ». Comme je le mentionnais plus haut, le groupe est jeune mais nous avons essayé d’apporter un soin à la fois à la partie musicale mais aussi à notre esthétique et aussi à la partie communication. C’est un peu la découverte pour nous, c’est pour cela que le travail de Christophe et l’équipe de Dooweet nous conforte un peu dans notre diffusion. On hâte vraiment de sortir les 2 prochains clips avec leur soutien. 


Music Waves était à la base un site consacré au genre du rock progressif. Que vous inspirent ces deux mots? Croyez-vous avoir inconsciemment flirté avec ce genre?

Pas qu’inconsciemment.Peut-être que ce n’est pas très apparent sur l’EP, mais nous aurons certainement sur le prochain album des titres plus longs avec une touche progressive, je ne vous cache pas qu’il y a dans le groupe quelques amateurs de Marillion, Porcupine Tree, Steven Wilson et bien sûr Pink Floyd, autant dire que le rock progressif au même titre que le post, le black, l’electro ou la musique classique ne sont pas boudées dans nos discothèques.

Une tournée est-elle prévue après la sortie de l´EP?

Malheureusement non, nous avons passé beaucoup de temps a travailler sur l’EP et du coup le booking est un peu passé à la trappe. On espère sortir un album l’année prochaine avec cette fois une tournée qui l’accompagnera.

Enfin, est-ce que l´écoute de cet album aurait des vertus thérapeutiques?

Whoua, question intéressante ! Vertus thérapeutiques, le terme est certainement fort mais on peut en effet trouver quelques appels à la lumière tant sur le plan des mélodies que dans certaines paroles. Par contre je peux vous dire que la réalisation de ce disque a eu des « vertus thérapeutiques » au moins à titre personnel malgré quelques galères.

On a commencé l’interview par la question qu’on vous a trop posée, quelle est celle que vous auriez aimé qu’on vous pose ?

Très franchement vos questions étaient très intéressantes, je ne vous vois pas grand-chose a ajouter à part peut-être quel est votre regard sur l’évolution de la musique ? Il y aurait beaucoup à dire. Merci à vous pour l’entretien et bonne lecture à tous les curieu(se)x.


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/dxvxdxdsxlf/
EN RELATION AVEC DXVXDXD SXLF
DERNIERE ACTUALITE
DXVXDXD SXLF : Nouveau clip
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant DXVXDXD SXLF
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Of Wolves & Men (2018)
Avec ce premier EP aussi bestial que sensible, les Auvergnats nous invitent à une promenade volcanique.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DXVXDXD SXLF

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018