MW / Accueil / Articles / Ultra Vomit + No One Is Innocent + Tagada Jones - 09 Novembre 2018 - Lille (L'Aéronef).

Ultra Vomit + No One Is Innocent + Tagada Jones - 09 Novembre 2018 - Lille (L'Aéronef).

LIVE REPORT - METAL ALTERNATIF - NOISE - 06.12.2018
Music Waves est à Lille pour une soirée placée sous le signe de la bonne humeur dans une folie certaine et une atmosphère bouillante.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    
Une date lilloise à ne pas manquer, c’est le plateau Tagada Jones, No One Is Innocent et Ultra Vomit qui s’est produit à l’Aéronef, une date sold out depuis des mois. Retour sur une soirée qui fut sous le signe de la bonne humeur et d’une ambiance déjantée :

Tagada Jones ouvre la soirée en grande claque avec son punk énervé et engagé. En vingt-cinq ans de carrière les Bretons ont une large discographie devant eux, cependant la setlist sera concentrée sur le dernier album «La Peste et le Choléra» sorti en 2017, dont la pochette est présentée sur un back géant. C’est donc 'Envers Et Contre Tous' qui débute le set et les titres s’enchaînent et la foule se déchaine : des pogos frappent et bousculent, les paroles sont chantées en cœur, des slams ne s’arrêtant plus et des walls of death à profusion se forment spontanément et ceci dès le quatrième titre ‘Le Monde Tourne A L’Envers’. Cette ambiance folle est due à la propagation de l’atmosphère sur scène énergique et puissante, les titres frappent fort dans le son et dans les discours passés, on en prend de la graine. On assiste au retour de 'Pas de Futur' sur la setlist afin de célébrer la sortie du clip. Sans oublier d’autres titres issus des albums précédents et tout aussi très efficaces ‘Zéro Conduite’, ‘Yec’held Mad’, ’Karim & Juliette’ ou encore ‘Tout Va Bien’. Un moment d’accalmie se prépare, ensuite Niko le soliste prend la parole pour annoncer le prochain titre en hommage aux attentats du 13 Novembre et aux victimes des attentats dans le monde entier. C’est bien sur ‘Vendredi 13’ qui retentit dans une ambiance lourde et remplie d’émotion, un moment fort du set. On reprend ses esprits et on continue dans une ambiance folle avant le final avec ‘Je suis Démocratie’. Et s’en suit le final tant attendu par tous avec l’hymne anti raciste ‘Mort aux Cons’ avec la venue du chanteur de No One Is Innocent : Kemar. Un dernier moment qui permet à la foule de se lâcher complètement et de se donner à cœur joie et aux slameurs de voler à profusion dans une ambiance explosive en chantant en cœur. Ce titre termine le set en beauté, on entend encore le public fredonner l’air de ‘Mort Aux Cons’ alors que le set est clos. Tagada Jones a encore frappé fort et nous donne une claque et une leçon de vie dans un joli bordel collectif explosif.


On profite d’un léger temps de repos et c’est reparti avec No One Is Innocent, actuellement en tournée « Du Bruit dans l’Hexagone » avec Tagada Jones et aussi pour promouvoir leur dernier album "Frankenstein" sorti en mars dernier. Ici la scène est composée d’un vaste back représentant leur logo. La setlist est très partagée entre tous leurs albums, seulement trois titres du dernier seront joués : ‘A La Gloire du Marché’ en ouverture, ‘What The Fuck’ et’ Ali (King of the Ring)’. Pendant ce temps-là, cela se boxe dans la fosse semblant être plus apaisée cependant l’ambiance est au rendez-vous et tout le monde continue à chanter en chœur. 
Sur la scène l’ambiance est survoltée d’énergie le tout avec un bon contact et un échange avec le public, en interprétant leurs titres pour certains un brin revendicateurs. On assiste à un concert fort sous le signe de la bonne humeur et du partage, les temps forts vont être nombreux. Pour commencer l’interprétation de ‘La Peau’ titre de leur premier album sorti il y a plus de vingt ans provoque une certaine nostalgie chez certains. Ensuite vient la reprise ‘Bullet In The Head’ de Rage Against The Machine, l’ADN de No One Is Innocent. C’est le tour de ‘Drugs’ et comme le veut la tradition les filles et ensuite tout le monde sont conviés à monter sur scène pour un beau moment de convivialité, de joie et un bordel général qui rester gravé dans nos souvenirs. L’interprétation de ‘Charlie’ avec Niko de Tagada Jones va lancer le final. On continue avec un nouveau duo entre Niko et Kemar sur un titre du dernier album « What The Fuck ». Le set vient se conclure avec Tagada Jones et No One Is Innocent profite pour cette date de reprendre des chansons qui les ont inspirés avec ‘Ace of Spades’ de Motörhead et ‘Territorial Pissings’ de Nivarna, au grand plaisir du public chantant en chœur ces deux titres phares. C’est sur ces deux reprises que le set se conclut dans l’énergie et la joie dans une salle en feu. 





Le clou de la soirée arrivée avec « Ultra Putain de Vomit » pour leur tout premier passage à Lille. Sur l’écran nous pouvons lire un message : “Mesdames et Messieurs, veuillez patienter, le groupe est en train d’accorder ses instruments”, le tout avec une musique d’attente. Mais le public est plus qu’impatient et tape dans les mains, tambourine sur les rambardes … Quelques minutes passent et le concert commence sur les musiques d’ouverture des thèmes de Looney Tunes et Fort Boyard. Et c’est parti pour un concert qui va être remarquable avec la crème de la crème de leur répertoire ! Comme à son habitude Ultra Vomit propose sa formule qui est d’interpréter ses titres humoristiques et parodiques, le tout comblé entre deux avec des blagues : un vrai moment de communication et de partage durant toute la soirée avec la foule. Pour savoir si elle est présente et réceptive à la puissance du metal, Fetus le soliste demande de crier et la réponse sera unanimement positive, ce n’est pas « Lille Déserte » ici bien au contraire. Le public est en délire total, l’ambiance est bon enfant et cela se bouscule dans la fosse tout en chantant en chœur comme jamais. Niveau setlist, celle-ci est centrée sur le dernier album du groupe « Panzer Surprise ! » avec dix titres joués et sur leur avant-dernier album « Objectif : Thunes » avec neuf titres joués. C’est surprenant d’entendre la foule reprendre les paroles de 'Face à la Mer' durant ‘Calojira’, ou chanter ‘Une souris verte’ pour en citer quelques exemples. On assiste aussi à la venue de Niko (Tagada Jones) pour ‘Un Chien Géant’, titre parodique de son propre groupe. La foule est très réceptive durant la ‘Ch’nille’, une vraie chenille va se former dans salle. Ou encore durant le Wall of Chiasse (qui est un Wall of Death à la sauce Ultra Vomit) durant ‘Pipi Vs Caca’, à vous de choisir votre camp. Entre deux titres, des moments d’échange, de communication et de blague se produisent mais parfois un peu trop longuement et lourdement à mon goût, cependant les membres d’Ultra Vomit font preuve d’un humour imparable.  Le final se rapproche avec leur titre incontournable ‘Je Collectionne Des Canards (Vivants)’ avec en guest Andréas le « mec des canards ». On en reprendrait bien un petit tour avec ‘Kammthaar’, suivi de ‘Quand J’étais Petit’ et pour finir ‘Evier Métal’. Ce dernier finalise ce concert qui fut incroyable, la foule a chanté à pleins poumons tout le long dans une ambiance impressionnante. Dans une salle ou la chaleur est plus qu’insupportable. La formule Ultra Vomit est infaillible, ils ont emporté la foule dans leur univers humoristique.  





La soirée se finit dans une ambiance mémorable ! Une soirée sous le signe du partage, de la bonne humeur avec un plateau de trois groupes Tagada Jones, No One Is Innocent et Ultra Vomit survoltés partageant la passion de la musique avec tous.

Live Report par Alice pour le texte et Morris pour les photos.



Plus d'informations sur http://www.ultravomit.fr.st/
EN RELATION AVEC ULTRA VOMIT
DERNIERE ACTUALITE
Ultra Vomit + No One Is Innocent + Tagada Jones - 09 Novembre 2018 - Lille (L'Aéronef).
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ULTRA VOMIT
 
DERNIER ARTICLE
Music Waves est à Lille pour une soirée placée sous le signe de la bonne humeur dans une folie certaine et une atmosphère bouillante.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant ULTRA VOMIT
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Panzer : Surprise ! (2017)
Ultra Vomit nous propose tout simplement le meilleur album d’"Evier Metal" de l’année. "Panzer Surprise !" est un antidépresseur musical, à écouter en buvant de la Keken et en dégustant du Takoyaki, entre deux fous rires.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ULTRA VOMIT

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018