MW / Accueil / Articles / ARCHIVE (13 MARS 2019)
TITRE:

ARCHIVE (13 MARS 2019)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
ROCK ALTERNATIF
Music Waves célèbre les 25 ans de carrière d'Archive à l'occasion de la sortie de la "Rétrospective".
15.05.2019 par CALGEPO

Music Waves a rencontré les têtes pensantes du collectif Archive (David Penney, Pollard Berrier et Darius Keller) afin de célébrer un quart de siècle de carrière.  


Nous aimons commencer nos interviews par la question que l'on vous a trop posée, quelle est cette question ?

David : Pourquoi paraissez vous si fatigués (Rires) ?

Pollard : Plus sérieusement celle qui revient souvent est relative à ce que va être notre prochain album ? Les gens nous posent souvent cette question de l'orientation musicale à venir.





Vous fêtez vos 25 ans de carrière, rétrospectivement, pensiez-vous en 1994 avoir une telle carrière et être ici aujourd'hui à Paris à répondre à des questions sur ce Best Of ?

Darius : Non pas vraiment, c'est merveilleux d'être ici, ce jour avec vous. De voir le groupe encore présent, avec de nouveaux projets musicaux est quelque chose de surprenant et d'assez excitant.


Le but était pour nous d'évoluer et de nous challenger à chacune de nos réalisations.


Après 25 ans, être ici, vous sonnez tellement contemporain, vos fans vous ont suivis, comment pouvez-vous l'expliquer ?


Darius : Je ne peux pas l'expliquer. La seule chose que je peux dire c'est que nous avons travaillé vraiment dur. Nous avons su garder notre intégrité, être focussés sur notre projet et ne pas suivre les requêtes extérieures, les modes. Le but était pour nous d'évoluer et de nous challenger à chacune de nos réalisations.


C'est peut-être là le point central de l'explication, après avoir fait "Londidium", "Axiom" vous n'avez eu de cesse d'évoluer, peut -tre avec cette peur de la réception de vos nouveaux projets, au final c'est ce qui fait votre popularité et votre marque, de fait d'avoir changé souvent ?


Darius : C'est sans doute exact.

Pollard : C'est effectivement cela qui nous a aussi fait tenir, cette envie perpétuelle d'apporter à notre musique une évolution constante....

David : Il a aussi une part de risque assumée de tester notre public. Cela aurait été si facile de rester dans notre de zone de confort que nous aurions perdu tout intérêt dans le groupe et peut être pas duré aussi longtemps. Nous ne souhaitons pas faire la même chose à chaque sortie. C'est un challenge perpétuel en studio en live de voir la réaction des gens.


C'est pour ça que cette rétrospective ou best of des 25 ans aura beaucoup de succès car les fans anciens comme les nouveaux pourront y retrouver ce que chacun aime chez vous...


David : C'est comme la bande originale de la vie d'un groupe...

Pollard : C'est une sorte de voyage musical que nous proposons ici, un voyage dans l'histoire du groupe.

Darius : C'est assez fascinant de voir les nouvelles générations s'intéresser à Archive grâce à leurs parents. On nous voit comme des Papes de la musique, c'est un sentiment particulier...






C'est cool mais dans un autre sens on se sent un peu vieux !


Darius (Rires)

David : Oui mais c'est aussi cool car être vieux signifie qu'on est plus calme avec aussi une audience qui pour la majorité est aussi vieille que nous. On devient plus posés dans notre manière de voir.

Darius : Presque on se sent un peu rajeunir avec aussi ce jeune public qui vient nous voir. Je parle pour moi, je continue à fumer autant, ça maintient l'intérêt...


Quand on regarde les 25 années qui se sont écoulées, j'aimerais qu'on exprime sur nous : "Qu'est-ce que c'est que ce foutu groupe qui change et évolue tout le temps ?"


Au cours de ces années, votre musique a évolué après le trip hop du début, vous avez intégré des éléments rock alternatifs et progressifs. Partagez vous cette idée que vous avez créé un son Archive reconnaissable entre mille et qui au final ne rentre dans aucune case ?


Darius : Oui, nous en avons conscience. C'est quelque chose qui est devenu notre obsession depuis toujours, créer un son qui fasse que l'on se dise quand on l'écoute "Ça c'est Archive !", créer une identité. Quand on regarde les 25 années qui se sont écoulées, j'aimerais qu'on exprime sur nous : "Qu'est-ce que c'est que ce foutu groupe qui change et évolue tout le temps ?" C'est pour ça que nous avons fait un choix bien précis sur cette rétrospective pour que les gens puissent voir comment le collectif s'est construit et a progressé.

Pollard : Vous trouverez dans ces disques toutes les différentes ères d'Archive, les différents styles adoptés...

David : Je suis d'accord aussi sur le fait que nous faisons aussi une meilleure musique. J'aime citer aussi Beethoven qui a été l'un des premiers à évoluer ainsi et avoir une forte identité, j'adore ce compositeur.


Vous devez être fiers de ça, vous avez mentionné Beethoven sur le fait d'avoir une identité reconnaissable, on peut aussi citer de manière contemporaine AC/DC et donc Archive...


Darius : Je crois que Archive est assez proche d'avoir atteint son but surtout pour ceux qui connaissent un peu la musique. Pour d'autres, nous pouvons paraitre un peu confus avec les changements de styles que nous avons connus. Mais cela constitue notre identité et marque.


On voit ça plus comme un objet de collection pour nos fans, c'est la célébration de 25 années de carrière et il fallait faire quelque chose de spécial pour ça.



43 Titres figurent dans la version complète de la "Rétrospective", comment s'est fait le choix et pensez-vous que l'industrie musicale est encore préparée à ça et que l'on consomme de la musique ainsi à l'heure actuelle ?


David : Je pense que nos fans sont prêts (Rires) et pour ce qui est de l'industrie musicale, on s'en moque un peu en fait. Pour être honnêtes, on voit ça plus comme un objet de collection pour nos fans, c'est la célébration de 25 années de carrière et il fallait faire quelque chose de spécial pour ça.

Pollard : Il n'y aura pas que ça puisque nous allons partir en tournée live pour ajouter à cette célébration. Puis clore ce chapitre pour en ouvrir un nouveau, un nouvel Archive.





A l'occasion de ce nouvel album, vous avez travaillé avec Steve Mason, quel a été son apport et pourquoi avez-vous souhaitez collaborer avec lui ?


Darius : Danny avait collaboré avec lui précédemment. Il est un grand fan d'Archive et on savait qu'il aurait été content de travailler avec nous. Il a été très impliqué dans la conception de la chanson inédite en proposant des pistes et quelques orientations. Il nous a parlé aussi de groupes et notamment de Band Of Skulls avec qui il avait travaillé...


Justement, vous collaborez également avec le groupe Band Of Skulls pour le titre 'Remains Of Nothing', un de vous a dit c'est l'une des plus belles choses que vous ayez faites...

Darius : Probablement oui, ce titre est vraiment génial. Lorsque vous vous lancez dans un tel travail de rétrospective, vous réécoutez vos anciens titres, les anciens singles et donc l'idée de ces collaborations était d'apporter un peu de fraîcheur au groupe, comme nous l'avons souvent fait avec d'autres artistes. Et le clip est probablement l'un des meilleurs que nous ayons tournés.

David : Oui, la vidéo a été quelque chose que nous n'avions jamais fait comme ça, rarement vu.


Travailler avec ces groupes,
est-ce votre volonté de travailler avec la jeune génération et transmettre le flambeau ?

Pollard : C'est drôle car j'ai lu dans une interview d'un membre d'un groupe qu'Archive était l'un des premiers groupes qu'il ait écouté et qui l'a influencé. C'est spécial comme sentiment.

David : En quelque sorte oui et non car nous sommes toujours présents et pas encore à la retraite. Avoir de telles personnes avec vous notamment Band Of Skulls apporte à Archive une sorte de challenge, celui de ne pas nous endormir sur nos lauriers et d'être aux aguets de ce qui se passe autour de nous. Ça nous permet d'explorer encore et toujours plus, de faire preuve d'imagination. 



Avec le fait que vous collaborez avec beaucoup de personnes extérieures, peut-on plus parler de vous en tant que collectif ou en tant que groupe ?


Ensemble : C'est collectif, oui, absolument.


Le fait que nous soyons plus un collectif nous rend au final plus libres



Et être collectif est l'explication principale sur le fait que vous soyez encore là présents ?

David : C'est une des raisons en effet. Le fait que nous soyons plus un collectif nous rend au final plus libres puisque nous sommes nourris de toutes ces personnes avec qui nous travaillons. Ça nous apporte aussi une certaine fraicheur le fait d'aller au delà de ce que nous avons déjà accompli, de s'enrichir, ne pas rester figés, toujours rechercher le style ou la personne qui pourra nous faire franchir un palier.

Pollard : Nous sommes toujours dans la réflexion de ce que doit être notre musique, on va piocher plein de choses autour de nous qui nous aident à réfléchir à ce que nous serons demain.

Darius : Le fait d'être collectif n'est pas quelque chose de fermé comme pourrait l'être un groupe, les portes sont toujours ouvertes à ceux qui veulent travailler avec nous. Comme David l'a dit, ça maintient une certaine fraicheur et évite la routine.


On a évoqué la collaboration avec Band Of Skulls,
vous avez travaillé avec une artiste française, Mylène Farmer pour son album "Bleu Noir", que retenez-vous de cette expérience et pensez-vous le refaire pour d'autres artistes françaises  ?

Darius : Comme je le disais, nous ne sommes absolument pas fermés à quiconque souhaiterait travailler avec nous. L'expérience avec Mylène Farmer est une très belle expérience. Nous avons produit l'album. Je l'avais rencontrée quelques temps avant et nous avions évoqué une future collaboration ensemble. Au final ça s'est concrétisé, elle avait pris contact avec nous car elle voulait avoir un projet plus organique pour son album et ça nous convenait très bien. Cette idée de collaborer avec d'autres groupes est bien entendu une chose qui nous intéresse au plus haut point. Mylène est une artiste exceptionnelle.

Pollard : Il nous faudrait connaître plus d'artistes français, c'est dur à trouver. La musique française a une mentalité assez différente car elle attache beaucoup d'importance aux paroles et franchement nous en s'en moque un peu.





Mais pour nous ici, la plupart des gens ne comprennent pas les paroles anglaises ?


Darius : Oui c'est vrai que pour nous on se laisse plus porter par les vibrations et le ressenti de la mélodie...


Il y a pourtant une sorte d'histoire d'amour entre Archive et la France, on a parlé de Mylène Farmer, vous avez composé la bande originale du film Michel Vaillant... on a une expression "jamais deux sans trois", quelle pourrait être cette troisième collaboration française ?


Darius : On n'a pas encore trouvé à ce jour, je ne sais pas du tout....


Etes vous plus proches de David Guetta ou Gojira ?


Darius : On n'est pas très fan de musique metal....


Alors plus proche de David Guetta .... ?


Darius : Oh, non plus ! (Rires)

David : Respect mais non, pas du tout !


Peut être Charlotte Gainsbourg ?

Darius : Oh oui pourquoi pas, il y a certainement beaucoup de bons musiciens en France. J'aime ce que fait le groupe Phoenix par exemple, un très bon groupe !


On se rend compte qu'on a rien retenu de l'histoire et qu'avec la montée de ces mouvements (ndlr : populistes), les choses pourraient extrêmement mal tourner.



Vous avez évoqué notamment dans 'Controlled Crowds' le fait que « L'Histoire de l'humanité nous prouve que l'obsession de la domination et du contrôle de l'autre est toujours justifiée par les philosophies et les croyances. Le chaos de l'humanité est une chose magnifique. Mais est-ce pour autant que cette beauté doit devenir uniformité ? La société occidentale est devenue déconnectée d'elle-même, centrée sur elle-même et méprisante avec l'environnement. Le progrès est trompeur : nous possédons et produisons bien plus que nos besoins et nous nous laissons fasciner et écraser par ces conforts. Des facilités qui nous empêchent d'aborder la vie d'une façon simple et instinctive. », ce n'est pas le Brexit et le passage de Trump qui arrangent les choses, est-ce que ça continue de vous inspirer ?

Darius : Nous traversons une période assez sombre. Dans 'Controlled Crowds' nous avions évoqué l’intelligentsia qui exerce une forme de domination sous forme cachée. Aujourd'hui la norme est presque devenue ce qui fait peur, faire peur pour contrôler la base. Nous avons oublié ce que nous sommes, nous sommes manipulés par les politiciens et ça entraine l'augmentation des mouvements populistes en Europe. C'est arrivé dans le passé, et ça arrive encore de nos jours, maintenant. Et on se rend compte qu'on a rien retenu de l'histoire et qu'avec la montée de ces mouvements, les choses pourraient extrêmement mal tourner.

David : Il ne faut pas oublier non plus le progrès technologique qui nous coupe de ce côté humain. Nous sommes désormais un peu tous des survivants sur cette planète qui connait un changement climatique important, le problème écologique doit être au centre des débats.


Avec l'évolution de l'industrie musicale, pensez-vous qu'un groupe qui nait aujourd'hui pourrait avoir une aussi longue carrière ou que ces carrières sont condamnées à être de plus en plus éphémères ?


David : Oui, je pense si ces groupes s'accaparent la nouvelle technologie d'aujourd'hui car vous pouvez faire ce que vous voulez avec les ordinateurs. Il y a plein de bons groupes actuellement. Il faut qu'ils soient très présents en terme d'image pour pouvoir durer je pense, encore plus qu'avant.


Vous allez vous lancer dans une grande tournée pour cette rétrospective, est ce que vous allez prévoir quelque chose de spécial pour cette tournée anniversaire ?

David : Non pas de chose spéciale, cela va être quelque chose de simple où les gens vont venir écouter les chansons avec lesquelles ils ont grandi. On axera les concerts sur la performance des musiciens essentiellement. Il y aura quelques visuels sur écran derrière mais nous donnerons de l'importance plus aux chansons sans pour autant passer par un concept.


Merci pour ce cadeau pour nous les fans !


Merci à vous !



Plus d'informations sur http://www.archiveofficial.uk/
Main Image

Item 1 of 0
 
EN RELATION AVEC ARCHIVE
DERNIERE ACTUALITE
ARCHIVE: Nouvel album et tournée
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ARCHIVE
 
DERNIER ARTICLE
Music Waves célèbre les 25 ans de carrière d'Archive à l'occasion de la sortie de la "Rétrospective".

Lire l'article
Voir tous les articles concernant ARCHIVE
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Retrospective (2019)
Quelle que soit sa version, cette rétrospective est le cadeau ultime à ses fans d'un groupe qui n'a eu de cesse de faire évoluer sa musique et de l'enrichir tout au long de ses 25 ans de carrière.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ARCHIVE

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019