MW / Accueil / Articles / BONNIE TYLER (18 AVRIL 2019)

BONNIE TYLER (18 AVRIL 2019)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
POP
Dans le cadre de la sortie de son nouvel album 'Between The Earth And The Stars', Music Waves a rencontré Bonnie Tyler, la célèbre chanteuse galloise interprète des tubes 'It's A Heartache' ou encore 'Total Eclipse Of The Heart'.
ADRIANSTORK - 10.05.2019
Dans le cadre de la sortie de son nouvel album, Music Waves a rencontré Bonnie Tyler, la célèbre chanteuse galloise interprète des tubes "It's A Heartache'' ou encore ''Total Eclipse Of The Heart''. Une interview aucunement passéiste qui vous ouvrira les coulisses de l'enregistrement d'un album qu'on n'attendait plus.


Nous avons l'habitude de commencer notre interview par cette question : quelle est la question qu'on t'a trop souvent posée et qui t'ennuie au plus haut point?

(Rires) ça ne m'ennuie absolument pas de parler de mon nouvel album. Mais des gens me demandent : "Tu n'en as pas marre de chanter 'Total Eclipse Of The Heart', 'I Need A Hero' ou 'It's An Heartache' ?". Je réponds toujours la vérité : "Pas du tout ! Je n'en ai pas marre de chanter ces chansons, au contraire j'adore les interpréter sur scène". Dans mon nouveau spectacle, je vais chanter sept chansons de mon dernier album mais ne vous inquiétez pas, les classiques seront bien présentes.





Au sujet de ces classiques, ces morceaux font partie de la légende.

Je suis là depuis quelques temps, oui ! (Rires).


Comme tu as fait ces tubes intemporels, tu n'avais pas la pression au moment d'écrire de nouvelles chansons ?

Non, car je n'ai pas écrit les chansons de mon dernier album.


Je ne savais pas du tout que j'allais de nouveau enregistrer un nouvel album !



Alors au moment de les enregistrer...

Je vais te dire : je ne savais pas du tout que j'allais de nouveau enregistrer un nouvel album! Le précédent album enregistré c'était "Rocks And Honey". Je l'ai enregistré à Nashville en 2013. A ce moment-là, je n'avais pas de gros label et l'album a fait un flop.

Alors que j'étais au Pays de Galles, j'ai reçu la visite d'un fantôme du passé : mon ancien bassiste, Kevin Dunn. J'avais 17 ans et demi la première fois que nous nous sommes rencontrés. Il m'a dit : "J'ai écrit des démos, est-ce que tu pourrais me dire ce que tu en penses ?". Je lui ai répondu : "Allons, Kevin, tu n'as jamais encore écrit de chansons!". Il n'a pas lâché l'affaire : "Oui, mais maintenant j'en écris de plus en plus. Je suis sûr que ça pourrait te plaire. Tu ne veux pas les écouter ?". J'ai capitulé : "Ça va, je les écouterai, mais pas en face de toi!".

Après son départ, je me suis mis à l'écoute, bon gré mal gré. Et contre toute attente, je suis vite revenue vers Kevin : "Mais Kevin, d'où sortent ces chansons? Elles sont géniales!". "Alors tu ne veux pas les enregistrer?" m'a-t-il répondu. "Mais voyons Kevin, je n'ai pas l'intention de faire un nouvel album. Ce que je peux faire, c'est que je peux les enregistrer pour pouvoir trouver un meilleur contrat et ressortir "Rocks And Honey"". Kevin était d'accord.

Alors je suis retournée en studio avec mon producteur David Mackay, avec qui je n'avais pas travaillé depuis 40 ans. On a fait ensemble mes deux premiers albums qui contiennent 'Lost In France', 'It's A Heartache'. Alors, David leur a donné une forme.
Francis Rossi (ndlr : le guitariste et chanteur de Status Quo), un ami et voisin de David est venu lui rendre visite pendant une de mes absences en studio. Il a écouté une de mes chansons et a adoré. "Bonnie devrait m'inviter à faire un duo".

Comme David est un fan de tennis enragé, il est allé à Wimbledon et a parlé à son ami sir Barry Gibb de mon album. Il m'a dit comme pour plaisanter : "Je vais lui demander s'il ne voudrait pas t'écrire une chanson". Je n'y croyais pas, ce serait merveilleux n'est-ce pas ? Quelques mois après Wimbledon, Barry m'envoyait une  très belle chanson 'Seven Waves Away'.

A ce moment-là, j'avais été invitée par Cliff Richard chez lui à la Barbade. Autour de lui, il y a toujours beaucoup de monde. Nous sommes tombés un jour sur le meilleur ami de Rod Stewart. Je lui ai dit : "Ce serait le rêve de ma vie de chanter en duo avec Rod. Peux-tu lui en parler?". Il m'a répondu : "On va faire comme ça, envoie-moi un mail adressé à Rod avec une chanson. Je le transférerai à Rod et on verra ce qui arrivera". Peu de temps après, j'ai reçu une chanson de Chris Norman 'Battle Of The Sex'. Je l'ai adorée et je savais que c'était cette chanson-là que je devais proposer à Rod.
Chris, qui voulait la chanter avec moi, était d'accord, après tout c'est toujours un honneur d'écrire une chanson chantée par Rod Stewart. Je l'ai envoyée à Rod via son ami. Deux jours plus tard, Rod m'a envoyé directement un mail à mon adresse pour me dire oui.


Je me sens comme la voisine ordinaire d'un petit village gallois




Tu as ri quand j'ai dit que tu étais légendaire. Pourtant tous ces gens talentueux qui veulent chanter avec toi, ça veut bien dire quelque chose.

Mais ça me surprend toujours ! Je me sens comme la voisine ordinaire d'un petit village gallois.

Et pour revenir à ce duo avec Rod Stewart. En fait, on a dû faire ce duo séparément. Il était à Los Angeles quand j'étais à Londres. Lorsqu'il était à Londres, j'étais en tournée.

Mais je le fais en live avec Francis Rossi. Nous avons ri aux larmes pendant l'enregistrement, David a réussi à capturer ces instants d'allégresse.

Ensuite, je suis retourné voir mon copain Cliff Richard qui habite à deux pas de chez moi au Portugal. Nous avons dîné ensemble. Comme il avait travaillé avec David par le passé, je lui ai fait écouter mes dernières créations. Je lui ai fait écouter le duo avec Francis Rossi. Il a trouvé que la chanson était très bonne. Ensuite c'était au tour de sir Barry Gibb. Il ne me croyait pas : "Barry Gibb a fait une chanson avec toi ???".


Je n'ai pas l'impression d'être là depuis 50 ans.




Au final, tout ça c'était vraiment accidentel au moment de commémorer tes 50 ans de carrière.

Mais je ne devais pas faire d'album. C'est juste arrivé. Rien n'était prévu. Je n'avais même pas remarqué que c'était les 50 ans de ma carrière. Je l'ai simplement vu sur un sticker. Je n'ai pas l'impression d'être là depuis 50 ans.


Le titre symbolise un peu ta carrière : ''Beetwen The Earth And The Stars''. C'est comme si tu avais eu une destinée. Tu as rencontré par hasard Roger Bell qui t'a proposé un contrat. C'est comme si tu avais un destin tout tracé.

Oui, c'est le destin. On m'a toujours comparé à Rod Stewart, bien avant mon opération. Mais je reprends, je retourne au Portugal avec Cliff. Il écoute les chansons et là il me sort : "Je peux faire un duo avec toi ?".


Il était jaloux ?

(Rires) J'étais super contente. "Cliff, je te garde pour ce soir". "Il faut trouver la bonne chanson!" m'a-t-il répondu. David a chargé un parolier (ndlr : un certain Steve Womack) d'écrire une chanson spécialement pour moi et Cliff : 'Taking Control'. C'était parfait pour nous. Je n'avais jamais pensé que nos deux voix pourraient fusionner ensemble harmonieusement tout comme avec Rod Stewart.


Sur cet album, tu es moins épique mais plus séduisante, ultra féminine, très sexy comme sur 'Bad For Loving'.

(Touchée) Merci !


Ou encore 'Battle For Sex'. Est-ce que c'est un album dédiée à la cause des femmes, un album féministe ?

La seule fois où j'ai eu un eu problème avec un homme c'était au Danemark. Vous vous souvenez peut-être, ma chevelure était généreusement pourvue. Un critique de rock est venu me voir pour une interview. Avant de la commencer, il a tiré sur mes cheveux. Il était persuadé que c'était une perruque. Je l'ai attrapé par les couilles et je lui ai dit : "Et les tiennes, elles sont réelles ?". Je n'ai pas pu m'en empêcher (Rires).


Nous savons que tu as une voix spéciale, grâce à cette opération chirurgicale.

Non, non. Pas à cause de l'opération en elle-même. Je devais prendre du repos et surtout ne pas parler. Mais comme je suis un moulin à paroles...


Est-ce que tu as changé de méthode de travail avec cette nouvelle voix ?

Pas au début. Mais pendant ces 8 dernières années, j'ai travaillé avec un fantastique coach vocal. Il s'appelle James Windsor et travaille à Londres. Je l'appelle 15 minutes avant les concerts. Je ne sais pas comment ça marche, mais ça marche. Il a donné plus de force à ma voix. Je vais faire un tour de 20 dates. Le 20 mai, je m'arrêterai à l'Olympia où les tickets se sont bien vendus. Je ferai des concerts au London Palladium en septembre. 


Pendant ta carrière, ton style de musique a évolué : épique et rock dans les 80's, un peu country, un peu bluesy, un peu danse dans les 90's. Tes fans te suivent partout dans tes aventures. Comment expliques-tu cette loyauté ?

Mes fans sont très loyaux. Mais quand tu crées une bonne chanson... J'ai enregistré 8 autres chansons pendant ces séances. Elles pourraient se retrouver sur un nouvel album...


On peut dire que je suis bien de retour




C'est un scoop! Il y aura bien un autre album !

D'abord, je pense qu'un concert à Berlin sera filmé. Ensuite, on peut dire que je suis bien de retour. J'ai enregistré ces chansons dans le studio personnel de David à son domicile. On a passé de belles soirées, on avait bonne boisson et bonne nourriture, sa femme est un cordon-bleu. C'était vraiment pour moi une joie que d'enregistrer cet album. Au départ, c'était juste pour faire trois démos et puis l'effet boule de neige...


En 2000, tu as travaillé avec une chanteuse française, Kareen Antonn...

Ah oui! Numéro 1 pendant 12 semaines ! 


Oui mais pas seulement. On a l'impression que tu as un rapport privilégié avec la France. On se souvient de cette date au festival de Montereau. Tu étais en tête d'affiche. Il était tard et il y a eu un problème de micro. Tu as terminé le concert a cappella. Tu as respecté ton public ce soir-là.

Je ne m'en souviens pas de cette date. ça m'était arrivé en Irlande.


Et à Montereau donc
! Que penses-tu du public français ?

Ça fait longtemps que je ne suis pas venue en France. J'espère qu'ils vont chanter avec moi. 


As-tu déjà joué un concert où les gens ne chantaient pas avec toi ?

Non pas du tout. Mais peut-être que les spectateurs français sont un peu plus timides.


Timides ? Nous ?

(Rires) Bien joué !


Qu'attends-tu de cet album ? Car même avec ta carrière, est-ce que tu espères encore quelque chose ou au contraire, cherches-tu à prouver quelque chose ?

Je n'ai rien à prouver. Mais j'aimerais que cet album soit reconnu comme un bon album. Sur Amazon, il a cinq étoiles et de bonnes critiques. Mais aujourd'hui, on ne gagne plus beaucoup d'argent en faisant des albums mais en tournant. J'adore ces nouvelles chansons et je serais contente de les interpréter sur scène.


Je ne vais pas prendre ma retraite. Je veux continuer à enregistrer des albums.




Et donc un nouvel album !

J'ai déjà 8 chansons prêtes. Et puis de toute façon, je ne vais pas prendre ma retraite. Je veux continuer à enregistrer des albums.


Espérons que tu ne vas pas faire attendre les fans pendant 6 ans !

(Rires) Non !


Nous avons commencé cette interview par la question que l'on t'avait trop souvent posée. A contrario, quelle est celle que tu souhaiterais que je te pose ?

Question difficile. Si j'ai trouvé !  "Quelle chanson de James Bond voudrais-tu faire ? Tu as refusé une fois mais si on te proposais à nouveau quelle chanson ferais-tu ?" et ma réponse serait : "Une bonne chanson, bien mieux que la première qui n'était pas bonne et que j'ai dû refuser"...





Merci beaucoup !

(Rires) Merci beaucoup (en français).


Merci à Calgepo pour sa contribution...
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 16992
  • 16993
  • 16994
  • 16995
  • 16996
  • 16997
EN RELATION AVEC BONNIE TYLER
DERNIERE ACTUALITE
MUSIC WAVES S'ECLIPSE TOTALEMENT DEVANT BONNIE TYLER!
INTERVIEW

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant BONNIE TYLER
 
DERNIER ARTICLE
Intemporel

Lire l'article
Voir tous les articles concernant BONNIE TYLER
 
DERNIERE CHRONIQUE
Between The Earth And The Stars (2019)
Entre la terre et les étoiles, Bonnie Tyler est à nouveau en apesanteur. Si sa voix rauque s'exprime sur ces 14 titres avec joie et en compagnie d'invités prestigieux, on regrettera quelques longueurs et l'absence d'un tube épique.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BONNIE TYLER

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019