MW / Accueil / Articles / [Spin] + Hyperdump - Lille - Le Circus - 19 Avril 2019.
TITRE:

[Spin] + Hyperdump - Lille - Le Circus - 19 Avril 2019.


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
METAL FUSION
Music Waves est à Lille pour assister au concert donné par Hyperdump en compagnie de Spin.
30.04.2019 par NOISE

En ce vendredi du week-end de Pâques Music Waves n’est pas en congés mais à Lille pour assister au concert de nos amis d’Hyperdump. Le groupe est accompagné de [Spin] et de This Friday 13. C’est le cadre chaleureux du Circus qui reçoit les groupes en plein cœur de la ville. Plus d’une fois le club sera transformé en fournaise. Il permet un contact direct avec les musiciens et ceux-ci ne vont pas se priver de chauffer à blanc un public qui remplit la salle sans guère de difficultés.

 C’est Hyperdump qui a l’honneur d’ouvrir. On se souvient qu’en 2017 le groupe avait frappé fort avec "The Weak Man", concept album tortueux et passionnant taillé dans un metal barré qui emprunte autant à Faith No More qu’à Devin Townsend. Chacun attend avec impatience de retrouver un groupe qui sait tenir une scène et mettre le feu. Depuis 2 ans celui-ci a eu le temps de travailler sur de nouvelles compositions. Il va nous en proposer avec des titres de travail savoureux et décalés bien dans ce côté second degré qu’affectionne son chanteur WS. La scène est un peu étroite pour caser tous les musiciens mais ceux-ci  vont parfaitement s’en accommoder et proposer une prestation brûlante. D’entrée avec ‘Forlorny’ Hyperdump fonce droit devant, servi par un son puissant qui met chaque musicien en valeur. Le titre est un joli carton avec un côté prog barré et un groove au chant digne d’un Mike Patton. La partie instrumentale de la chanson est toute aussi excellente avec une qualité technique certaine dans un esprit progressif digne de ce que proposait Superior. L’accueil est chaleureux. La sympathie que dégage WS aidant pas mal, le chanteur est loin des standards classiques des chanteurs metal dans le même esprit décalé d’un Mike Patton. L’enchainement avec ‘Solid Works’ est parfait, le titre bascule entre progressif et alternatif avec un joli début épique et une puissance de frappe de dingues, Gaël martyrisant ses futs avec un plaisir certain. Au chant WS alterne entre growl et chant clair avec aisance et on aura pu apprécier un passage ultra brutal qui a défrisé pas mal de personnes dans le club, pas forcément préparés à un tel déluge de feu.

Avec ‘The Departure’, extrait du dernier album, la chaleur va encore monter d’un cran. Le titre mixe lui aussi les influences avec classe comme si Faith No More rencontrait Dream Theater. Entre growl costaud et chant clair vicieux WS confirme son aisance vocale. A ses côtés, ses partenaires tissent un ensemble instrumental de grande classe ax claviers comme aux guitares dans un pur esprit metal progressif. Hyperdump va encore accélérer le rythme avec un nouveau titre appelé provisoirement ‘Mesh You Guys’. Teinté de thrash avec le growl en avant il est une sacrée mandale qui ne fait pas de quartier. ‘The Calling’ est ensuite un excellent moment. Cet extrait de "The Weak Man" nous plonge dans le concept du disque avec force en étant un parfait symbole de la variété musicale du groupe, entre prog et alternatif. Derrière le groupe teste deux nouveaux titres aux noms poétiques, ‘Pussy Cat’ et ‘Fuck You’. Les titres sont l’occasion d’une belle interaction entre le groupe et le public dans une bonne humeur certaine. Bien puissante la première évoque un Machine Head sous acide tandis que la deuxième remue bien avec un petit groove à la Rage Against The Machine. La fin de concert approche et avec ‘No One Can Divide Us’ le groupe frappe encore fort avec une facette thrash mlise en avant qui déboite. Enfin ‘Loser’, présenté comme une Love Song est une dernière salve brutale avec son chant varié efficace et une couleur musicale à la fois progressive et barrée. Hyperdump a donné un excellent concert, frais et varié et a ravi un public en sueur heureux de cette belle claque.

Le temps de changer de plateau et surtout de se rafraichir, et Spin débarque sur la scène. Pour nous ce concert marquera la fin de la soirée et il va faire office de belle découverte. Le groupe est originaire du Nord et a vu le jour en 2018 sur les traces du groupe Qiebma. Cette nouvelle aventure est le fruit de la volonté des musiciens de se frotter à un son teinté de djent et de metal progressif. Le groupe débute et n’a pas encore de disque mais dispose de compositions solides comme nous allons le constater. L’intro du premier titre, ‘Face The Deviant’, permet de poser l’ambiance. Il monte doucement en puissance avec une facette lancinante mélancolique posée par un chant lointain très fort. Puis le titre éclate de belle manière, la technique est mise en avant mais avec un côté accessible. Au chant Thomas s’arrache bien la voix dans un esprit core rentre-dedans. Derrière ‘Armada’ enfonce le clou avec de nouveau un côté à fleur de peau d’une beauté froide prenante sur le début puis avec une force redoutable. Chacun dans la salle apprécie cette belle démonstration. ‘Third Day’ est ensuite totalement dans l'esprit djent et le rendu est excellent. Le chant hurlé est toujours aussi costaud, la salle est en feu et la chaleur devient assez suffocante. La partie instrumentale de la chanson défrise, confirmant la force technique des musiciens.

Spin a déjà gagné la partie, le public est bien massé devant les musiciens et apprécie franchement cette démonstration. ‘Cauchemar’ est dans le même esprit que la chanson précédente avec de nouveau un mélange explosif entre progressif et metal teinté de core. ‘Calciné’ est connu des fans, la chanson ayant été partagée sur le net il y a quelques temps. Et force est de reconnaitre sa puissance de feu en forme de claque taillée dans le meilleur du djent qui défrise. On pense à Messhugah bien sûr, le groupe en est un héritier inspiré. En fin de concert ‘28’s’ fait son effet avec de nouveau un début plus calme à la fois sensible et mélancolique avant d’éclater puissamment. Enfin ‘The Stranger’ achève les hostilités en beauté, ce long titre est une réussite totale regroupant toutes les qualités du groupe. Il y a le chant toujours aussi habité et même possédé et une qualité technique impressionnante de maitrise. Les applaudissements sont nourris dans un public bien présent qui n’a pas raté une miette de la démonstration. On suivra le parcours de Spin avec intérêt : en peu de temps il a su se construire un répertoire costaud et crédible. On attend rapidement de sa part un disque afin de profiter de ces chansons dans leurs versions studios. La soirée des termine ainsi pour nous, elle a été parfaite et nous remercions les groupes pour leurs prestations et la salle pour l’accueil sympathique.



Plus d'informations sur http://www.hyperdump.net/home.html
Main Image

Item 1 of 0
 
EN RELATION AVEC HYPERDUMP
DERNIERE ACTUALITE
HYPERDUMP STORY OU COMMENT DEVENIR LE PLUS GRAND GROUPE DU MONDE POUR LES NULS!
INTERNE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant HYPERDUMP
 
DERNIER ARTICLE
En exclusivité mondiale, Music Waves vous propose de suivre désormais les passionnantes aventures illustrées de HyperDump dans sa quête pour devenir le plus grand groupe du monde...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant HYPERDUMP
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
The Weak Man (2017)
Hyperdump signe un concept album brillant et prenant qui nous entraîne dans les profondeurs de l'âme humaine.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant HYPERDUMP

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019