MW / Accueil / Articles / BRAINSQUEEZED (06 MAI 2019)

BRAINSQUEEZED (06 MAI 2019)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
ROCK ALTERNATIF
Quatre ans après la réalisation d'un premier EP, Brainsqueezed remet le couvert avec leur premier album, "Scarred". Sébastien Laloue, homme fort du projet, s'est prêté au jeu de l'interview.
DARIALYS - 16.05.2019

Bien que le groupe Brainsqueezded ait été créé au milieu des années 1990, il aura fallu attendre 2015 pour que son premier EP ne paraisse. Avec la sortie d'un premier album quatre ans plus tard, la carrière de Brainsqueezed semble lancée pour de bon. L'occasion pour Music Waves d'aller à la rencontre de Sébastien Laloue, le multi-instrumentiste à l'origine de la création du projet.


Quelle est la question que l'on t'a trop souvent posée ?

Que veut dire Brainsqueezed ?
 

Premièrement, on peut lire sur votre site internet que tu as créé le groupe au milieu des années 90, mais qu’il aura fallu attendre 2015 pour qu’un premier EP, « Emotions », ne voie le jour. Est-ce correct ? Et si oui, pourquoi avoir attendu autant de temps pour sortir cet EP ?

J’ai commencé à composer dans les années 90 et ai enregistré mes premières démos sur des séquenceurs et des magnétophones à bandes. A ce moment, je ne me sentais pas prêt à partager mes compositions au-delà du cercle proche. Il faut également se remettre dans le contexte de l’époque. Démarcher un label à partir de quelques démos ou réaliser un album demandait du temps et surtout beaucoup d’argent. Cela paraissait inaccessible. Aujourd’hui tu peux produire un album de qualité professionnelle chez toi. La technologie permet aujourd’hui de sortir un album plus facilement.


Je ne vis pas de la musique même si c'est mon troisième poumon !




Qu’as-tu fait entre la création du groupe et la sortie du premier EP ?

Des études, un boulot et une famille, ça occupe pas mal ! Je ne vis pas de la musique même si c’est mon troisième poumon ! Ma vie professionnelle et personnelle me prend beaucoup de temps. En plus, je ne suis pas rapide dans le processus de composition car j’envisage toujours plusieurs options en termes d’arrangements et de mélodies. L’inspiration varie aussi en fonction des périodes.


Toujours sur votre site, il est écrit que tes influences, au commencement, étaient marquées par Pink Floyd, Peter Gabriel, Queen et Guns’N’Roses. Mais aujourd’hui, l’influence de ces groupes semble plutôt lointaine. En effet, les groupes cités sont plutôt conceptuels. Aujourd’hui, votre musique semble être plus brute de décoffrage, plus directe, plus rock dans l’ensemble, même si l’on retrouve quelques petites respirations par-ci par-là et des moments plus calmes. Comment expliquer ce virage stylistique ?

J’aime et j’aimerai toujours le rock tel qu’il a été proposé de la fin des années 60 au milieu des années 70, que ce soit le hard rock, le blues rock ou le rock progressif. Pour moi cela représente l’âge d’or du rock. Les trois premières références trouvent à mon sens leur origine, et parfois leur apogée, à cette époque. Les Guns ont su digérer leurs influences et proposer un rock incroyable. J’aime toujours écouter ces artistes. Ce qui m’a ensuite plu dans le rock des années 90, lorsque j’ai commencé à composer, c’était cette capacité à ingérer le rock et d’y ajouter d’autres éléments comme des boucles, des sons plus synthétiques et d’autres instruments. Je me plais aujourd’hui à partir sur une base rock/pop et à enrichir mes morceaux avec d’autres sonorités que je vais chercher du côté de l’électro ou des musiques de films. Il existe des groupes dans lesquels on reconnaît (parfois trop) leurs références. J’essaie donc de créer ma propre identité musicale en assimilant tout ce que j’écoute et qui me plait. Lorsque tu écoutes "Scarred" plus en détails avec un bon casque ou des enceintes de qualité, tu peux percevoir de tous les petits arrangements qui gravitent autour d’une base rock et que l’on ne perçoit pas forcément à la première écoute.
 

Au milieu de cet album se trouve ‘Her Cat’, morceau loufoque et atypique où l’on peut entendre une jeune femme interpelant son chat qui s’est échappé. Comment cette idée t’est-elle venue ?

Lorsque mon fils était tout petit, je m’amusais à improviser des comptines à la guitare devant lui. On riait beaucoup et tout était possible. Je me suis dit que je pourrais pousser cela un peu plus loin et suis parti sur 'Her Cat' sans me fixer de limites. C’est effectivement un morceau qui permet de respirer un peu au milieu de l’album. Une bulle de fun.


Tu es toujours aux manettes depuis 25 ans. Tu as commencé seul et le line-up semble avoir beaucoup évolué au fil du temps. Finalement, Brainsqueezed, ne serait-ce pas ton projet solo en quelque sorte ?

Oui, tu as raison. Brainsqueezed est ma boîte à idées musicales. Aujourd’hui, c’est devenu un projet qui me permet de travailler avec des musiciens talentueux qui apportent aussi leur patte aux morceaux et qui les rendent meilleurs.


Sur cet album, tu t’es entouré de 7 musiciens alors que sur « Emotions » tu n’étais accompagné que de Claire qui n’est pas présente sur cet album : pourquoi un changement si radical et la non présence de Claire ?

J’ai réalisé "Emotions" avec mes propres moyens. La toute première version était d’ailleurs enregistrée avec ma voix. J’ai échangé avec Claire qui était partante pour enregistrer les voix sur "Emotions" et nous avons sorti l’EP. La majorité des morceaux du nouvel album me semblait devoir être interprétée par une voix masculine. J’ai aussi souhaité donner un caractère plus organique à cet album en faisant jouer certaines parties par de vrais musiciens. Travailler avec d’autres musiciens est un privilège car tu peux échanger et bénéficier des apports de chacun. Même si je reste le seul auteur/compositeur et que je définis la direction musicale, j’aime leur laisser de l’espace pour faire des propositions. L’interprétation des musiciens est clé sur cet album et a permis d’enrichir les morceaux.


J’ai travaillé avec des "hired guns" pour enregistrer cet album. [...] J'ai toujours rêvé de le faire, c'est chose faite !

N’est-ce pas là une confirmation, ou plutôt une consécration, quand on voit un tel line-up déployé ?

C’est clair. J’ai travaillé avec des "hired guns" pour enregistrer cet album. Des requins de studio qui s’éclatent en jouant tes morceaux, sont force de proposition et aiment tes morceaux, c’est génial ! J’ai toujours rêvé de le faire, c’est chose faite !


D’ailleurs, comment as-tu choisi tes musiciens ?

J’ai eu la chance de travailler avec eux grâce à des plateformes de mise en relation entre musiciens. Le concept est simple, les plateformes présentent les artistes sous un format catalogue. J’ai écouté d’autres de leurs réalisations et la façon dont ils présentaient leur travail. Ensuite, question de feeling pour le choix définitif. Après, tu envoies un morceau et le musicien joue et enregistre sa partie chez lui sur la base de tes directives et te fait des propositions. Le process se termine lorsque les pistes te conviennent. Cela te permet d’avoir des interprètes talentueux à coût relativement réduit. Ces plateformes n’existaient pas à l’époque du premier EP. Encore une fois, les technologies m’ont permis de réaliser cet album dans d’excellentes conditions.


J'aime beaucoup le travail en studio et passer du temps à trouver des sons, créer des ambiances. Je n'aime pas me répéter.





Cet album est très riche et très varié musicalement. Il y a des morceaux très rock comme ‘Sailors’, des ballades (‘Razor Blade’), des morceaux beaucoup plus calmes et épurés (‘Every Night’). Au vu de la versatilité de ces ambiances, quels sont les groupes qui t’influencent ?

Merci. J’aime beaucoup le travail en studio et passer du temps à trouver des sons, créer des ambiances. Je n’aime pas me répéter. A ce titre, je me sens très proche de Steven Wilson (avec Porcupine Tree et en solo) que je suis depuis la fin des années 90. C’est un artiste incroyable. A Perfect Circle me scotche à chaque nouvel album, même s’il y en a trop peu à mon goût. J’avais beaucoup aimé le premier album d’Oceansize à l’époque. Et puis il y a eu aussi le Radiohead et les Smashing Pumkins des années 90. The Gathering et Anathema également. Plus récemment, j’ai beaucoup aimé l’énergie et le son de Royal Blood.


Sur la pochette de l’album, on voit un champ de ruines avec au fond, un ciel gris. Voulez-vous dire par-là que vous avez peur de l’avenir ?

C’est toujours un challenge d’illustrer un album. Est-ce que tu pars complètement dans l’abstrait ou cherches-tu quelque chose de conceptuel, voire un dénominateur commun ? Pour "Scarred", j’ai choisi un paysage en désolation après avoir été malmené. C’est venu comme ça. Mais il y a de l’espoir avec cette eau qui est là et ce soleil derrière les nuages. Même si tout va mal et que tu as été meurtri, il y a toujours la possibilité de se reconstruire, un espoir...


L’album est plutôt gai et enthousiaste, ce qui contraste d’autant plus avec la pochette et le titre de l’album. Pourquoi avez-vous voulu jouer sur ce contraste ?

C’est la première fois qu’on me le dit. C’est intéressant comme ressenti. Il y a effectivement 'Her Cat' qui tranche et aussi 'Bleed For Rock’N’Roll' avec son aspect gros riff. L’album est rythmé et rock mais je ne dirais pas qu’il est gai et enthousiaste. Les thèmes et les ambiances sont plutôt sombres sur la majorité des morceaux. C’est pour cela que j’ai choisi 'Scarred' comme titre. Cela me semblait illustrer la meurtrissure évoquée sous différentes formes tout au long de l’album.


Comparé au premier EP, l’innovation principale vient du chant. En effet, le chant était majoritairement assuré par une voix féminine à l’époque. Ici, c’est un chant masculin qui prend place sur ce premier album. Qu’est-ce qui t’a donné envie de passer d’une voix féminine à une voix masculine ?

Les morceaux s’y prêtaient naturellement pour la majorité d’entre eux. Lorsque j’ai commencé à travailler avec Marcello sur le premier morceau, il n’y a plus eu de doute. Il devait chanter sur tout l’album !


En l’espace de quatre ans, Brainsqueezed semble avoir fait un sacré bond en avant. Comment expliques-tu cela ?

Merci. Je pense que cela vient essentiellement de la production et de l’interprétation des musiciens. Sur "Emotions", j’ai tout fait chez moi et, avec le recul, cela sonne comme des bonnes démos. J’ai beaucoup appris avec ce premier EP. Il y a d’ailleurs de bons morceaux qui mériteraient d’être réenregistrés. Sur "Scarred", en plus de travailler avec d’excellents musiciens, j’ai accordé un soin particulier à la production et aux arrangements. Pour ce style de musique, tu ne peux pas te permettre d’avoir une production moyenne.


J’imagine qu’une tournée est prévue pour promouvoir cet album. Au vu du nombre de personnes qui ont participé à l’enregistrement (harmoniciste, saxophoniste, chanteuse invitée…) et qui l’ont enrichi, penses-tu pouvoir jouer sur scène avec l’équipe complète, ou est-il prévu de présenter un line-up réduit ?

Etant donné que tous les musiciens sont répartis aux quatre coins de la planète, cela va être difficile. J’adorerais présenter ces morceaux sur scène avec un super groupe ou un line-up plus réduit. Ce serait génial. Je lance d’ailleurs un appel à candidatures : « tourneurs et musiciens, si vous aimez Brainsqueezed et souhaitez nous voir sur scène, contactez-moi ! ».
 

Après un long silence, un premier EP et ce premier album, quels sont les projets pour le groupe à plus long terme ?

J’ai déjà pas mal d’idées pour un prochain album mais je suis long à m’y mettre et à me décider sur la couleur que je voudrais donner à un morceau. J’ai en ce moment en tête des boucles de trip-hop et du post-rock que je pourrais intégrer à ma musique. Il y a encore un peu de travail sur les compositions et la direction musicale des prochains morceaux. C’est sûr, il y aura un prochain album ou des EP. On verra…


J'aimerais tellement jouer sur scène avec un groupe mais ce n'est malheureusement pas d'actualité




On sent que le live est important pour toi. Avez-vous pu défendre vos titres sur scène et quelles sont vos prochaines dates ?

C’est vrai que "Scarred" se prêterait à la scène, on me le dit souvent. J’aimerais tellement jouer sur scène avec un groupe mais ce n’est malheureusement pas d’actualité.


Quelles sont tes attentes pour cet album avec le soutien de Dooweet ?

C’est la deuxième fois que je travaille avec Dooweet. L’équipe est toujours disponible et sait s’adapter aux artistes qu’elle défend. J’espère pouvoir toucher plus de monde avec "Scarred". Les premiers retours sont plutôt bons et encourageants. A l’heure des musiques formatées, c’est bien d’avoir des agences qui continuent à s’occuper vraiment des artistes indépendants.


On a commencé par la question qu’on vous a trop souvent posée, quelle est celle que vous souhaiteriez qu’on vous pose ?

Tu as déjà posé beaucoup de très bonnes questions qui permettront, je l’espère, de s’intéresser à Brainsqueezed et je t’en remercie. Une dernière question ? Pourquoi avoir choisi uniquement de distribuer l’album sous format digital ? J’ai longtemps acheté des disques car j’aimais beaucoup l’objet. Les temps changent et maintenant j’écoute ma musique sur un lecteur digital avec mes écouteurs ou sur une enceinte bluetooth. Je pense qu’il faut vivre avec son temps. Beaucoup moins de gens achètent des disques aujourd’hui et pourtant on n’a jamais écouté autant de musique !


Merci Sébastien, et bonne continuation à vous !


Merci à toi !



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/pages/brainsqueezed/543595662351392
Main Image

Item 1 of 0
 
EN RELATION AVEC BRAINSQUEEZED
DERNIERE ACTUALITE
BRAINSQUEEZED : Nouvelle lyric video
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant BRAINSQUEEZED
 
DERNIER ARTICLE
Quatre ans après la réalisation d'un premier EP, Brainsqueezed remet le couvert avec leur premier album, "Scarred". Sébastien Laloue, homme fort du projet, s'est prêté au jeu de l'interview.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant BRAINSQUEEZED
 
DERNIERE CHRONIQUE
Scarred (2019)
Avec un premier album varié, Brainsqueezed effectue un véritable bond en avant depuis son premier EP et témoigne d’une belle progression

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BRAINSQUEEZED

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019