MW / Accueil / Articles / AISHIA (29 AVRIL 2019)

AISHIA (29 AVRIL 2019)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
POP
Music Waves aime les voyages et part à la rencontre d'Aishia, artiste d'origine indienne vivant en Malaisie, afin de parler de son premier album.
CALGEPO - 30.05.2019
Voici une rencontre exotique avec la talentueuse et jeune Aishia qui propose un premier album déjà mature autour d'une histoire d'amour...



Tu as commencé à écrire des chansons très tôt, à l'âge de 12 ans, comment es-tu arrivée à la musique ?


J'ai toujours aimé écouter de la musique et j'ai toujours admiré des auteurs-compositeurs comme Taylor Swift et Avril Lavigne et j'ai toujours admiré leurs talents de compositeur. Un beau jour, j'étais assis dans ma chambre à écouter une chanson de Taylor Swift et j'ai décidé d'essayer d'écrire une chanson moi-même juste pour le plaisir et c'est comme ça que ça a commencé.





Comment ta famille voit-elle ton travail, est ce qu'elle t'a freinée ou encouragée dans ton projet ?


Ils ont toujours été d'un grand soutien dans tout ce que j'ai choisi de faire. Je pense qu'au début, ils étaient un peu incertains parce qu'ils ne savaient pas si je voulais vraiment faire de la musique ou si j'en faisais juste un passe-temps, mais une fois qu'ils ont réalisé à quel point j'aimais écrire des chansons et jouer, ils m'ont beaucoup soutenu sur ma musique.


Tu réalises un premier album à une époque où l'industrie de la musique a beaucoup évolué. Les gens n'écoutent plus d'albums comme avant ou n'achètent plus de CD, mesures-tu la difficulté pour un artiste de vouloir vivre de son art ?


Je suis conscient que l'industrie de la musique a radicalement changé et que les ventes CD et d'albums ne sont plus florissantes. Ce en quoi je crois aussi, c'est que les gens ont toujours besoin d'une bonne musique et qu'ils n'arrêteront pas d'écouter de la musique, ce qui ouvre des possibilités de vendre la musique de différentes façons. Par exemple, les artistes peuvent maintenant gagner plus que jamais grâce aux concerts et les médias sociaux ont aussi considérablement accru la visibilité des artistes qui, autrement, n'auraient pas eu la chance de faire partie de l'industrie.


"Aura Of Gold" est comme un album concept qui parle de la naissance et de la fin d'une histoire d'amour, est-ce que c'est tiré d'une expérience personnelle ?


J'en ai tiré certains aspects de mes expériences personnelles, mais l'histoire elle-même est quelque chose que j'ai créé et que je n'ai pas vraiment vécu moi-même. Donc oui et non.


Je pense donc que la nature de la relation et aussi la capacité des individus à faire des compromis déterminent la longévité



Selon toi, une relation doit avoir une fin ? Pourquoi ne pas chanter une histoire d'amour qui se termine bien ?


Je pense que les relations peuvent aussi bien se terminer, mais cela dépend vraiment des personnes qui les entretiennent et si elles sont compatibles les unes avec les autres. Dans cette histoire, il y a beaucoup de différences entre les deux personnages, d'abord une personne dans la relation est beaucoup plus âgée que l'autre ('Place In Our Dreams'). De plus, cette relation ressemblait plus à une aventure sans lendemain parce qu'ils se sont rencontrés l'été ('Sailing'), qu'ils se sont bien amusés mais qu'à la fin, ils sont retournés à leur vie normale et n'ont pas été capables de maintenir leur amour en dehors de cela. Je pense donc que la nature de la relation et aussi la capacité des individus à faire des compromis déterminent la longévité, dans ce cas-ci il y avait beaucoup de facteurs qui jouaient contre ces deux individus.


C'est presque apaisant de laisser s'exprimer ces émotions sans avoir à les exprimer dans la vie réelle.
    

L'écriture de chansons est-elle pour toi une catharsis qui permet d'exprimer des sentiments que tu n'oserais pas exprimer dans la vie en temps normal ?


Oui, certainement, bien que les chansons elles-mêmes ne parlent pas totalement de ma vie, il y a certains aspects qui ont un lien certain avec ma vie et qui me permettent de dire vraiment ce que je pense. C'est presque apaisant de laisser s'exprimer ces émotions sans avoir à les exprimer dans la vie réelle.




 

Tu es née en Inde, tu vis en Malaisie... Que retires-tu dans ta musique du fait d'avoir tant voyagé et d'être un peu coupée de ton pays natal ?


J'adore voyager et explorer de nouvelles cultures en général, donc ma musique a été influencée par différentes cultures, mais elle a toujours ses racines dans la musique indienne. Par exemple, 'Aura of Gold'  utilise diverses influences indiennes.


Comment as-tu rencontré ton producteur (Zeemer sauf erreur) et quelle a été son implication dans cet album ?


Je l'ai rencontré en ligne sur un site où l'on pouvait voir les œuvres des producteurs. J'ai vraiment aimé le travail qu'il avait fait sur ce site, j'ai réussi à trouver son email en ligne et je lui ai envoyé un message sur mon album et comment j'aimerais travailler avec lui. Heureusement, il était très enthousiaste et j'ai beaucoup aimé travailler avec lui sur cet album. Il a fait l'instrumentation pour les chansons que j'ai écrites et a aussi mixé et masterisé l'album. Il a été capable de donner vie à ma vision et de l'améliorer en même temps.


Tu cites parmi tes influences : Franck Sinatra, Michel Legrand, Martin Dean, Henry Mancini..... il est assez surprenant pour une jeune fille de citer ces noms, qu'est-ce qui t'attire chez eux ?

Je pense que les mélodies vraiment complexes m'attirent le plus et je suis quelqu'un qui commence toujours par écrire la mélodie d'une chanson avant même d'écrire les paroles. Mais chez nous, il y a de nombreux chanteurs, compositeurs et auteurs-compositeurs que j'admire, comme Kabir Suman et Rabindranath Tagore pour n'en citer que quelques-uns.


La musique de Lana Del Rey a définitivement influencé le genre de mélodies et de paroles que j'ai écrites pour cet album.



Tes chansons sont très voluptueuses, avec une façon de chanter un peu détachée à la manière de Lana Del Rey, quelle est la part de son influence dans ton approche de l'interprétation de tes chansons ?


Je suis vraiment un grand fan d'elle et le fait que tu y vois une comparaison avec elle est un très grand compliment pour moi. La musique de Lana Del Rey a définitivement influencé le genre de mélodies et de paroles que j'ai écrites pour cet album. Je pense qu'elle traite de thèmes beaucoup plus sombres, ce que je n'ai pas fait pour cet album, mais les mélodies que j'ai écrites étaient parfois inspirées par sa musique. De plus, elle s'est inspirée de la musique des années 1950 ou 1940 et c'est quelque chose qui m'a influencé, moi aussi.




  
Tu apportes aussi à ton style de la musique européenne avec la très jolie guitare espagnole qui accompagne le titre 'The Other Side' qui figure aussi à la fin dans une autre version. Pourquoi ce choix  ?


Je voulais avoir une diversité dans le choix des instruments que j'ai utilisés pour cet album, principalement parce que je voulais expérimenter différents sons traditionnels et voir si je pouvais vraiment les faire fonctionner ensemble. La guitare espagnole est pour moi un instrument très brut qui fait vraiment ressortir l'honnêteté d'une chanson, c'est aussi très passionnant. J'ai voulu transmettre ces émotions à travers la deuxième chanson qui pouvait vraiment englober la profondeur et l'honnêteté de leur amour.


Je veux toujours pouvoir faire évoluer les choses concernant ma musique tout en gardant la même essence, le même esprit



Cela signifie-t-il que pour tes prochains albums, cette influence occidentale va s'accentuer ?


Je pense que pour mon prochain album, j'essaierai d'expérimenter des sons électroniques plus modernes qui vont apporter une influence sur les vieilles mélodies. Je veux toujours pouvoir faire évoluer les choses concernant ma musique tout en gardant la même essence, le même esprit donc je pense qu'il y aura une certaine influence occidentale mais dans un contexte totalement différent.

 
L'histoire au début est presque nostalgique, très calme et apaisée, on ne sait pas vraiment ce qu'il adviendra du couple et étrangement je ressens à l'écoute du titre 'Sailing', qui correspond à la fin de la relation, un moment presque heureux, comment l'expliquer et as-tu voulu transmettre le message qu'une relation qui se termine n'est pas nécessairement triste (mais peut-être ai-je tort dans mon interprétation) ?


Oui, c'est très approprié comme interprétation, il n'y a pas de sentiments définitifs pour les gens qui ont été impliqués dans cette histoire d'amour et ils y repensent avec de bons souvenirs. Je pense que même si une relation ne fonctionne pas, les gens peuvent en tirer beaucoup d'enseignements, ce qui les fait vraiment évoluer en tant que personne. Elle leur offre également des souvenirs d'un moment heureux qu'ils peuvent regarder en arrière dans leur futur. Ainsi, une fin n'a pas toujours besoin d'être triste, elle peut être comme un nouveau départ.





Ton disque est aussi très cinématographique, en l'écoutant, nous avons beaucoup d'images qui viennent à l'esprit. En quoi le cinéma (qui est très important en Inde) est-il une influence pour toi ?


J'adore regarder des films et je suis vraiment inspirée par de nombreux réalisateurs et leur esthétique. Pour moi, la qualité du récit et l'esthétique sont très importantes. Certains films évoquent certaines émotions en soi et j'adore pouvoir les explorer à travers la musique. Par exemple, étant originaire du Bengali, j'ai grandi en regardant Satyajit Ray et Ritwik Ghatak, mais à part les cinéastes indiens, j'aime aussi les œuvres de Billy Wilder, Alfred Hitchcock, Jacques Tati, Pedro Almodovar pour n'en citer que quelques-uns.


Le succès de "Aura of Gold" conditionnera-t-il le reste de ta carrière ?


Je pense que cela n'a pas vraiment d'importance parce que j'essaierai toujours de faire quelque chose dans le domaine de la musique et de l'écriture, même si cet album n'a pas beaucoup de succès. Pour moi, cela a toujours été cette voie et un succès ou un échec n'y changerait rien.


La vidéo est indissociable et indispensable aujourd'hui en musique, tu proposes des clips, comment ont-ils été réalisés ?


Il était très important que les vidéos soient à la fois engageantes et compréhensibles. Nous avons réalisé les vidéos par l'intermédiaire d'une graphiste, Emma, avec qui nous avons discuté des thèmes que nous aimerions voir sur la vidéo et elle a pu donner vie à mes idées.


Les réseaux sociaux sont également importants pour une bonne promotion et pour rester en contact avec les fans, quelle est ta relation avec ces réseaux ?


J'utilise des plateformes de médias sociaux, mais je ne suis pas aussi active que j'aimerais l'être, alors c'est quelque chose que je suis en train de découvrir maintenant.


Tu es accompagnée par Dooweet pour cette promotion, qu'attends-tu de cette collaboration ?


Je veux vraiment que l'album atteigne un maximum d'auditeurs et Doweet, étant une agence réputée, peut vraiment aider dans ce but.


Parmi les chanteurs indiens qui marquent l'industrie de la musique, nous pensons à Anoushka Shakar, rêves-tu d'une carrière similaire ?

N'importe qui serait très chanceux d'avoir une telle carrière et je ne peux qu'imaginer tout le travail et le dévouement qu'il faut pour atteindre ce niveau. Je ne sais pas si je pourrai un jour atteindre ce niveau, mais quel mal y a-t-il à rêver un peu ?


Es-tu sensible à la scène rock progressive (Pink Floyd, Genesis, Peter Gabriel...) et dans un projet futur, pourrais-tu aller plus loin dans la fusion Est-Ouest et continuer à sortir des albums concepts ?


Le rock progressif n'est pas quelque chose que je n'ai pas encore approfondi, mais j'ai l'intention de creuser un peu plus le genre à l'avenir. Cependant, j'utiliserai certainement la fusion Est-Ouest dans mes futurs travaux et je continuerai à sortir des albums concept.


Nous te laissons le dernier mot pour nos lecteurs ?

Il est très important d'être heureux et satisfait de ce que nous sommes en tant que personne et de faire les choix qui nous rendent vraiment heureux au lieu de penser à ce que les autres en pensent.





Plus d'informations sur https://soundcloud.com/user-688131630/aura-of-gold-the-first-meeting
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 17015
  • 17016
  • 17017
EN RELATION AVEC AISHIA
DERNIER ARTICLE
Music Waves aime les voyages et part à la rencontre d'Aishia, artiste d'origine indienne vivant en Malaisie, afin de parler de son premier album.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant AISHIA

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019