MW / Accueil / Articles / LA REMUNERATION DES WEBZINES

LA REMUNERATION DES WEBZINES


TYPE:
EDITORIAL
GENRE:
AUTRES
Qu'un webzine tente de gagner un peu d'argent semble être étonnamment un sujet toujours aussi sensible dans un monde où pourtant rien n'est jamais gratuit. Explications...
TORPEDO - 08.07.2019

Il apparaît souhaitable de faire un point sur une évolution qui a été adoptée par de nombreux webzines, musicaux ou pas, dont nous faisons partie et qui semble-t-il n’a toujours pas été intégrée par certains (on est en 2019, il serait temps maintenant !). Il s’agit ici des formules payantes que nous proposons aux groupes souhaitant profiter de notre exposition.

Pour éclaircir les choses et tenter de les faire comprendre, il est impossible de parler au nom de nos confrères mais juste en notre nom, en nous appuyant sur l’historique du site depuis 2003 avec toutes ses évolutions. Alors parlons fric puisque c’est bien là que semble être le problème (comme toujours).

Faisons tout d’abord un bref retour dans le passé. Pendant 10 ans, le site a reposé entièrement sur les épaules de son créateur, qui a payé de sa poche tous les frais de fonctionnement de Music Waves, l’hébergement, la boite postale, les envois courrier, etc. L'hébergement ce n'est pas 60€ par an pour du phph/Mysql mais entre 10 et 15 fois plus environ selon les années car il y a une solution Microsoft derrière à base de SQl server et asp dotnet. Et l’expérience montre que pour avoir des prestations correctes, il faut malheureusement raquer. Une seule personne a fait à la fois le webmaster, le chroniqueur, le relecteur, l'administrateur pendant ces 10 ans sans toucher un centime. Ce qui se faisait à l’époque c'était de recevoir des CDs des groupes et des labels en échange de chroniques. Ces CDs étaient redonnés quasiment en intégralité aux chroniqueurs en espérant que ça suffise pour garder leur motivation intacte (pour les garder tout court, en fait). Par la suite, ils ont payé une cotisation pour soulager un peu de ce poids. Pourquoi payer de sa poche pour faire la promotion des autres pendant toutes ces années ? Par passion certainement... Nous avons tenté de récupérer un peu d'argent du côté des labels sans beaucoup de succès. Heureusement, quelques promoteurs comme Dooweet nous ont fait et nous font toujours confiance, permettant d’équilibrer les comptes. Passons sous silence ceux qui nous ont envoyé bouler en ricanant parce que MW n’avait pas de business plan (ce qui en effet n'a jamais été le but). Dès que l'on parle d'argent (et pourtant de petits montants) les attitudes changent du tout au tout et les 10 ans de travail en commun sont vite oubliés. Quant aux publicités via Google Adsense, elles pourraient nous apporter un petit revenu si les Adblock & cie largement utilisées ne bloquaient pas une bonne moitié des affichages.

A la différence de la presse, nos lecteurs ne payent pas et nous ne sommes pas payés à la pige (nous sommes environ une vingtaine) donc pas de rentrée d’argent non plus de ce côté-là. Bien sûr, certains rétorqueront que dans la presse ce sont des professionnels, qu’ils ont une bonne expérience. C’est certainement vrai. Mais nous aussi. Jusqu’à ces trois dernières années nous ne touchions pas un centime – nous payions même de notre poche - pour le temps passé à écrire les chroniques, pour écouter les albums au moins 3 à 4 fois, dans les transports pour aller aux interviews, pour traduire ces interviews, etc. Si la passion et le plaisir de bosser ensemble et de faire avancer le site n’était pas là, et si le but était de nous en mettre plein les fouilles, nous n’existerions tout simplement pas.

Nous proposons aux groupes depuis trois ans d'apparaître dans nos pages en échange d’une rémunération, c’est un fait. Tout d’abord, étant un des premiers webzines du genre encore en activité, nous avons la chance d’avoir un lectorat important ce qui permet aux groupes d’avoir une bonne exposition lorsque la chronique est publiée. Pour info, nous avons plus de lecteurs par mois que d’exemplaires tirés de certains magazines spécialisés (sachant que les invendus sont de l’ordre de 40 ou 50%). Ensuite, nous ne pouvons pas tout chroniquer, c’est juste impossible car nous sommes déjà surchargés par toutes les sorties qui nous parviennent automatiquement des labels et des professionnels de la musique qui bossent avec nous. On pourrait donc refuser toute chronique supplémentaire. Sauf que ce procédé n’est pas logique et ne correspond pas à nos idéaux. L’idée est ainsi de permettre malgré tout aux groupes peu ou pas encore connus de présenter le fruit de leur travail via notre biais. Ils profitent de notre exposition et en échange ils nous donnent un petit quelque chose qui permet d’équilibrer les comptes à la fin de l’année, voire d’investir pour améliorer le site. On aide les groupes, les groupes nous aident, c’est juste un échange de bons procédés.

Notre formule de base est à 20€ - ce qui est ridiculement peu par rapport à nos statistiques, on le sait - (ou l’envoi d’un CD, ce qui revient à peu près au même coût) et nous la proposons aux groupes qui viennent nous solliciter – nous ne faisons ni campagne de pub, ni spam, ni mass mail - en échange d'une bannière et d'une chronique. 4 CDs vendus et c’est rentabilisé. Si nous pensons que la chronique ne sera pas bonne, on arrête le processus. Ce que nous faisons payer in fine, c'est la bannière qui tourne un mois sur le site. Il nous semble d'ailleurs que ce genre de fonctionnement est identique dans la presse, la chronique est gratuite mais il faut juste prendre une 1/2 page de pub... En revanche, le coût n’est pas le même. Une fois de plus, pas de jugement : les frais n’ont rien à voir, chacun sa stratégie et dans le monde de la chronique aucun d'entre nous ne mange beaucoup de couscous.

Espérons que ces quelques explications auront eu raison des réticences et des incompréhensions sur un sujet qui au final n’a rien d’extraordinaire. Nous essayons tous de ne pas perdre d’argent, voire d’en mettre un peu de côté pour faire mieux dans le futur... A bientôt pour un nouvel édito !

eventuser_idarticle_comment_id
EDDYA - 09/07/2019 11:39:31
"Si nous pensons que la chronique ne sera pas bonne, on arrête le processus.", ça c'est dommage ...
Si le groupe joue le jeu de la chronique, il doit accepter d'être critiquer, positivement ou négativement.
11081479
 com_answer_user_id

  TORPEDO   - 09/07/2019 16:58:49
Cela ne se fait que si le groupe a demandé une formule payante. On se voit mal faire payer un groupe pour qu'il se ramasse une taule. Et l'intérêt c'est quand même que les deux parties y trouvent leur compte
TANTRIS - 09/07/2019 08:43:01
Pourquoi ne pas proposer aux lecteurs un abonnement premium, comme ça se pratique ailleurs ? Dans premier temps, pour ne plus avoir de pub et dans un second temps, si la formule fonctionne, des contenus réservés aux abonnés.
En ce qui me concerne, je signe tout de suite. La pub sur le site est tellement intrusive que je suis tout à fait prêt à mettre la main au porte-monnaie pour m’en débarrasser.
Votre site est de très haute qualité et m’a permis de découvrir de nombreux groupes que je n’aurais écouté sans vous : The Dear Hunter dont l’Act V est l’un des plus grands albums qui m’a été donné d’écouter ces dix dernières années. Sans parler de Kingcrow ou Ork.
J’ai découvert le prog grâce à vous à l’époque où vous vous appeliez encore progressivewaves. C’est grace à vous que j’ai découvert Porcupine Tree, dont Fear of a Blank Planet est sans aucun doute l’album que j’emporterai sur une île déserte.
J’attends toujours votre point de vue sur de nombreuses sorties prog et métal.
Enfin voilà ! vous aurez mon soutien si vous décidez de franchir le cap de l’abonnement payant.
261477
 com_answer_user_id

  TORPEDO   - 09/07/2019 09:34:01
Merci pour ce retour Tantris. Je n'ai jamais réfléchi à une solution payante pour les lecteurs. Je ne pensais pas que ça pourrait intéresser. C'est faisable. Par contre, de mon point de vue, la pub n'est pas intrusive. Il n'y a pas de pop-up juste des bannières.

  TANTRIS   - 09/07/2019 10:19:27
En parallèle de métal et prog, je suis également passionné de jeux vidéo. Gamekult, le webzine spécialisé le plus intéressant et proposant les meilleurs articles de fond, a proposé un abonnement premium il y a quelques années; j’y ai souscrit il y’a 3 ans et je ne le regrette pas. La formule a tellement bien marché et a sauvé le site qu’ils ont décidé de passer plus de80% des contenus dans la formule payante: leurs abonnés ont augmenté.

  THIBAUTK   - 11/07/2019 09:45:31
Je trouve cela bizarre de faire payer un lecteur, alors qu'il a très peu de retour sur investissement. Il est clair que les groupes profitent de l'exposition du site, c'est donc préférentiellement à eux de mettre la main au porte monnaie.
PROGRACER - 08/07/2019 09:46:17
Qui a la prétention de croire encore aujourd'hui qu'internet est gratuit ? Selon la formule consacrée : quand c'est gratuit c'est que c'est vous le produit !
2508476
NUNO777 - 08/07/2019 08:38:26
Mise au point nécessaire et claire pour permettra aussi de répondre aux commentaires accusatoires ou malhonnêtes qui ont pu être émis, ici ou là, par certains.
1405475
Main Image

Item 1 of 0
 
EN RELATION AVEC ADMINISTRATION

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019