MW / Accueil / Articles / WARM-UP - READY FOR PROG FESTIVAL (06 OCTOBRE 2019)

WARM-UP - READY FOR PROG FESTIVAL (06 OCTOBRE 2019)


TYPE:
LIVE REPORT
GENRE:
METAL PROGRESSIF
Pour sa 2ème édition, le Ready For Prog Festival démarre très fort avec les excellents concerts d'Anima Tempo et Between The Buried And Me
DARIALYS - 14.10.2019
Si le rock progressif fait parties des styles de musique étouffés médiatiquement en France, le genre est fort heureusement bien représenté sur notre territoire : Prog en Beauce, Crescendo, Rock au Château, Prog Sud… En revanche, en ce qui concerne le metal progressif, il aura fallu attendre 2018 pour qu’un premier festival ne voie le jour en France, et plus précisément du côté de Toulouse. Exit le Very Prog Festival dont le nom fut changé à l’issue de la première édition, et bonjour le Ready For Prog Festival !

Cette année, la nouvelle édition présente une innovation de taille avec l’organisation d’un warm-up, auquel Music Waves a assisté, une semaine avant le coup d’envoi du festival à proprement parler. Et pour l’occasion, l’affiche était de taille : Anima Tempo en première partie puis Between The Buried And Me étaient là pour l’occasion.

 

ANIMA TEMPO

 

18h30, je me rends au Connexion, salle bien connue en centre-ville de Toulouse. Les premiers die-hard fans sont d’ores et déjà en train de faire la queue avant que les portes n’ouvrent. Très vite, à 19h pétantes, les Mexicains d’Anima Tempo s’installent sur scène. Il s’agit de l’ultime date de la tournée pour le quatuor, et alors que chez certains groupes,  une certaine fatigue a tendance à gagner les organismes, on dirait que bien que ces métalleux ont trouvé l’antidote à l’épuisement ! Pendant un peu plus d’une demi-heure, les musiciens proposent une musique pêchue, agressive, mais très souvent mélodique avec une véritable énergie communicative. Après avoir échangé avec les organisateurs du festival, il m’est même confirmé que les Mexicains sont arrivés sur les lieux particulièrement enjoués, le sourire aux lèvres, heureux d’être là, et cela s'est fortement ressenti sur scène.

Musicalement, la formation s’apparente à du death metal progressif expérimental selon leurs termes. Les sonorités proposées sont très modernes, comme en témoigne par exemple le titre ‘Primal Symmetry’, avec même un petit côté djent. Surtout, on ne pourra que saluer la très grande technique des musiciens. Le batteur ne tient pas en place sur son siège et déverse une énergie débordante sur son kit, le bassiste connaît sa six-cordes sur le bout des doigts, tandis que le guitariste soliste allie mélodie et haute technicité avec une facilité déconcertante. Vocalement, Gian Granados n’est pas en reste et bluffera l’audience avec une alternance chant clair/chant guttural parfaitement menée.

Si le rôle de première partie est un mélange entre privilège et rôle ingrat, le public est conquis. La foule s’amasse devant la scène et les métalleux n’hésitent pas à remuer leur crinière, sauter, chanter, lever les mains en l’air. Anima Tempo est entré en communion avec son public pour la der de la tournée avant un retour bien mérité au Mexique, et c’est en ayant tout donné que le quatuor peut quitter la scène la tête haute.

 

BETWEEN THE BURIED AND ME


Géant de la scène mathcore, puis plus récemment metal progressif extrême US, Between The Buried And Me soufflera sa vingtième bougie l’an prochain. Avec un peu d’avance, les Américains ont décidé d’entreprendre une tournée spéciale pour célébrer leur carrière déjà très dense et remarquable. Pour une poignée de dates, les États-uniens ont donc fait le choix de proposer des soirées constituées de deux sets retraçant chacun de leurs huit albums (si l’on considère que les derniers en date "Automata 1" et "Automata 2" ne sont qu’un seul et même album).

A 20 heures, le quintette investit la scène en toute simplicité, en entrant les uns après les autres, sous les yeux d’un public surexcité. Le tout premier morceau de la soirée renvoie 17 ans en arrière, à l’album éponyme du groupe, avec le titre ‘Naked By The Computer’, qui précède ‘Astral Body’, titre du surpuissant et incontournable "Parallax II : Future Sequence". Mais c’est surtout sur le titre suivant, ‘Lay Your Ghosts To Rest’, chanson indéboulonnable sur la set-list habituelle, que le public s’enflamme.

On connaissait la précision chirurgicale des musiciens en studio. Les voir tous les cinq sur scène est encore autre chose. La prestation délivrée ce soir-là est en effet majuscule. L’une des plus grandes claques vient certainement du batteur, Blake Richardson, d’une technicité hallucinante. Au vu de la complexité de leur musique, de la rapidité des sections et des changements de signatures rythmiques, et malgré l’exigence physique et technique, la prestation du musicien est prestigieuse. Mais bien sûr, la maestria des autres musiciens est totale. Dans son coin, Dan Briggs à la basse 6 cordes et aux claviers est pleinement immergé dans son jeu avec un grand sérieux, tout comme Dusting Waring à la guitare rythmique et Paul Waggoner et ses solos de guitare impériaux. Enfin, Tommy Rogers aux claviers et au chant fut éblouissant de classe et de maîtrise. Chant clair, chant guttural, pas la moindre erreur ne fut commise ce soir-là.

Comme annoncé, la set-list balaye la discographie des Américains. Le premier se concentre plutôt sur les premiers albums, avec ‘Fire For A Dry Mouth’, ‘More Of Myself To Kill’ et ‘Naked By The Computer’ ("Between The Buried And Me"), ou encore ‘Mordecai’ et ‘Reactions’ ("The Silent Circus"). Mais des morceaux plus récents viennent aussi se faire une place comme l’excellent ‘The Coma Machine’ sur lequel la salle s'embrase.

 

Après une petite pause d’un quart d’heure, le groupe est de retour, et ce deuxième set mettra la barre encore un peu plus haut. Tout en émotion, ‘The Black Box’ démarre en douceur avant que le destructeur ‘Telos’ ne retentisse. La fin du set fera la part belle à "Automata II", avec ‘The Proverbial Bellow’, composition hallucinante en rebondissements, et surtout ‘Glide’ et ‘Voice Of Trespass’ avec son refrain groovy et puissant sur lequel la foule se transcende complètement et où un pogo éclate comme plusieurs fois dans la soirée. Le moment est parfait pour les musiciens de quitter la scène… avant de revenir quasi-instantanément pour un rappel immédiat. Pendant la transition, Blake Richardson effectue un solo de batterie, et l’on entre alors dans les trois derniers morceaux de la soirée. ‘Selkies : The Endless Obsession’ est le premier morceau, avec son final dantesque tout en mélodie. La dernière ligne droite commence alors avec ‘Viridian’ suivi de l’indispensable ‘White Walls’ qui clôture une soirée d’une très grande réussite.

Pour que la perfection soit totale, en étant un peu pointilleux, on aurait pu espérer une plus grande complicité entre le groupe et les fans. Car si Tommy Rodgers est déchaîné sur scène, les autres musiciens restent dans leur sphère et rien ne semble vraiment les atteindre. Quelques sourires, quelques petits échanges avec le public entre les chansons n’auraient pas été de trop, mais quand on voit le spectacle présenté, difficile de reprocher quelque chose aux Américains qui délivrent un show de 2h15 d’une incroyable intensité.

Merci à eux, à Anima Tempo, et bien sûr à Ready For Prog et à toute l’équipe du festival qui, grâce à leur gros travail de fond, font vivre le metal progressif dans le Sud-Ouest. Enfin, n’oubliez pas, le warm-up est terminé, mais le festival débute réellement les 11 et 12 octobre à Toulouse, avec 8 groupes à (re)découvrir dont Pain Of Salvation, Threshold, Manigance et bien d’autres, alors si vous êtes un amoureux du genre, cochez bien cette date sur vos agendas !



Un grand merci à Fanny Dudognon et Thorium Mag pour leurs photos !


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/readyforprogfestival/
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 18032
  • 18033
  • 18034
  • 18035
  • 18036
EN RELATION AVEC READY FOR PROG ? FESTIVAL
DERNIERE ACTUALITE
READY FOR PROG FESTIVAL : NOUVELLE ANNONCE
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant READY FOR PROG ? FESTIVAL
 
DERNIER ARTICLE
La deuxième édition de l’unique festival français dédié au metal progressif a tenu toutes ses promesses. Retour sur la deuxième journée du Ready For Prog Festival 2019.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant READY FOR PROG ? FESTIVAL

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019