MW / Accueil / Articles / THERION (16 NOVEMBRE 2012)

THERION (16 NOVEMBRE 2012)


TYPE:
INTERVIEW
GENRE:
HEAVY METAL
Petite leçon de chanson française avec Therion
PHILX - 26.11.2012
Quelle est la question qu'on t'a trop souvent posée ?

Christofer Johnsson : Humm... "Pourquoi?" et aussi (il essaye d'imiter du français) (Rires)...


Ok, on va éviter celle-là alors ! Tu nous présentes ton dernier album "Les Fleurs Du Mal", constitué de reprises de chansons françaises des années 60/70. Il est resté secret jusqu'au début de la tournée...

C'est exact, ça aurait gâché la surprise. Si tu le donnes ne serait-ce qu'à une seule personne, tu le donnes au monde entier. Même notre maison de disques a été prévenue très tardivement.


C'est donc vos fans qui ont été les premiers à le découvrir, sur scène. En arrivant pour le présenter en France, au Bataclan le 1er Octobre dernier, tu n'avais pas d'appréhension particulière ?

Non, je savais parfaitement ce qu'allaient être les réactions. J'aurais pu écrire toutes les critiques négatives à l'avance, les sceller devant un notaire pour les réouvrir publiquement une fois l'album sorti, et on aurait vu que j'étais très proche de ce qui a été dit. Elles sont très prédictibles, ça fait partie du jeu quand tu as un projet artistique de voir à quel point certains ont un problème avec les normes. Et ce n'est pas seulement propre à la scène Metal, tu le retrouves aussi partout, même dans la Pop... Ces gens défendent leurs normes dans leur environnement à eux. Ils pensent : "Oh, Beaudelaire, il était sorti de la norme, c'était un rebelle qui s'est opposé aux conservateurs". Et c'est bien eux les #@$£% de conservateurs. Ils auraient certainement détesté Beaudelaire à l'époque et auraient fait partie de ces gens qui disaient : "Il écrit sur les femmes qui aiment les femmes, il faut l'interdire". Tu vois, ce genre d'attitude réactionnaire de merde.

Justement, la scène Metal, c'est une provocation des normes de notre société. On n'est pas au niveau du punk et leur "Fuck The State", mais nous sommes des outsiders. Certes, c'est devenu plus mainstream maintenant et le genre est tellement rentré dans les moeurs que tu peux entendre 'Breaking the Law' de Judas Priest dans une supérette. Mais quand c'est sorti dans les années 80, ça a secoué un paquet de monde. Aujourd'hui, plus rien ne choque : on a du Diable partout, du sexe avec des cadavres à tout va.

Mais il est vrai qu'en France, c'est différent. Pour le reste du monde, cet album est très exotique. Pour vous, ce ne sont que des chansons "oldies". Ici, vous ouvrez la fenêtre et vous voyez ça (il pointe la vue qu'on a depuis l'hôtel sur un quartier du Xe arrondissement, ndlr), c'est normal, alors que partout ailleurs dans le monde, ce serait détonnant. C'est comme vos films qui sont bizarres pour le reste du monde. Perso j'adore ! particulièrement La Cité Des Enfants Perdus, Delicatessen. En fait j'aime beaucoup les gouts bizarres qu'on a en France.

Tu parles d'essayer de choquer les gens. C'est ce que tu as essayé de faire avec cet album ?

Oui, ça en fait partie. De mettre au défi la perception des gens, surtout ceux qui se croient ouverts d'esprit et qui disent : "Oui, on peut tout faire, tout mélanger, mais pas ça". Regarde 'Poupée De Cire, Poupée De Son': Rammstein la reprendrait ou un autre groupe qui ferait en sorte que tu ne la reconnaisses pas, le fait de savoir que c'est une chanson de France Gall empêchera les gens de bien aimer. Pour beaucoup d'entre elles, si on les avait chanté en Anglais ou une autre langue ou si on les avait volé, les gens auraient aimé. Mais voila, de savoir que c'est une chanson pop chantée par une minette dans les années 60, c'est pas possible. Comme un catholique engagé ne peut pas dire qu'il aime une chanson satanique, c'est interdit ! Oui, j'aime secouer ces à priori complètement débiles. On m'a même demandé si ça n'allait pas complètement détruire ce qu'on a mis si longtemps à bâtir. Non mais franchement, c'est quoi ce délire... Pourquoi être si borné ?


N'est ce pas ce qui arrive à chaque sortie d'un album de Therion ? Le courant ne passe pas au début puis au fil des écoutes tout le monde trouve ça génial ?

Nos albums sont nuls quand ils sortent. C'est ce que je remarque à chaque fois. Si tu faisais un livre avec tous les commentaires pris à chaud dès qu'un de nos album sort, à l'ère d'internet où il est très facile de s'exprimer et de propager un avis, tu aurais l'impression qu'on a jamais fait un album qui a marché, que tout le monde a été très déçu. Et pourtant on en a vendu plus d'un million.

Je pense qu'on fait de très bons albums, mais ils sont très mal accueillis quand ils sortent. Et pour celui-ci, c'est encore pire puisque j'ai du le sortir par mes propres moyens. Et il faut toujours que ceux qui se plaignent en fassent des tonnes du genre : "le groupe est anéanti ! Le ciel nous tombe sur la tête, on doit organiser un suicide collectif et atomiser le monde parce que Therion joue 5 accords que je n'aime pas". Pourquoi ne pas dire simplement : "mmhh, j'aime pas, je vais pas l'acheter".

Tu vois, j'ai analysé ma propre réaction face à l'album de Lou Reed et Metallica : "Lulu". Lou Reed est mauvais, depuis toujours, un groupe d'ados de 14 ans complètement bourrés qui jouent pour la première fois ensemble sonnera mieux que lui. Il est incapable de jouer correctement, même si sa vie en dépendait. Fais écouter 'Legendary Hearts' (un de ses gros tubes) à n'importe qui dans la rue, et il te dira que c'est de la merde. Bref, cette collaboration avec Metallica, c'est comme si tu prenais le meilleur chef cuisto français et que tu lui donnes de la bouse à cuisiner en lui disant d'en faire quelque chose de bien, c'est pas possible !

Quand j'ai appris que ça allait sortir, je me suis dit que ça allait être une merde légendaire. Mais ce qui est intéressant c'est que sur le net il y avait tellement de commentaires négatif que ça m'a donné envie de l'écouter immédiatement ! Je me suis dit qu'il fallait prendre ce genre de réactions en compte pour 'Les Fleurs Du Mal' quand il a fallu sortir les 75.000€ juste pour la production auxquels j'ai ajouté 10.000€ de ma poche pour sortir 3 clips, payer les gens qui bookent les interviews, etc. Comme il ne restait rien pour en faire la pub, j'ai décidé de le garder secret et ne le dévoiler qu'en concert. De là, je savais qu'on allait entendre tout et son contraire. Et ça a parfaitement marché. Même la mauvaise critique est bénéfique quand elle arrive au bon moment. En payant un million un magazine pour faire une promo dingue, tu t'assures seulement que l'info est passée, mais pas qu'elle a touché les gens forcément. Là, l'album se vend vraiment très bien, même sans passer par mon label.





Justement, tu n'as pas été déçu qu'il ne t'accompagne pas dans ce projet ?

Ca fait longtemps qu'on bosse ensemble, je voulais sortir quelque chose de vraiment particulier pour nos 25 ans d'existence. C'était vraiment ma décision et ils n'étaient pas obligés de me suivre dans ce projet de reprises. Ils n'étaient pas fans de l'idée et pensaient que ça n'allait pas marcher. S'ils avaient participé, j'aurais eu une pression supplémentaire. C'est un label très respectueux qui m'a toujours laissé faire ce que je voulais. Vraiment, on s'entend super bien donc je ne les ai pas forcé.


Pourtant vous êtes un des plus gros groupes de Nuclear Blast...

Ils voulaient un album normal. Ils n'ont pas vraiment dit : "non, on ne le fera pas". On n'a pas trouvé de terrain d'entente, c'est tout. Mets-toi à leur place et imagine qu'on propose Rammstein à un label français. (il prend l'accent français) "Mais, ils chantent en Allemand, qui va acheter ça ?". Alors qu'ils vendent des albums par palettes en France mais qui l'aurait imaginé ?! Pas moi en tout cas.


Comment as-tu choisi les chansons ? Tu as été conseillé ?

Non, j'ai juste choisi mes préférées ! Pour vous, il s'agit de vieilles chansons, mais elles ont quelque chose de particulier ! Les yé-yé est une période qui a quelque chose de tragique et mélancolique.


C'est fou de voir que tu t'es intéressé autant à l'histoire de la musique française...

Oui mais beaucoup de gens font l'erreur de penser et d'écrire qu'on reprend des chansons des yé-yé, ce qui est faux ! Par exemple, quelqu'un qui ne connait pas le Metal peut penser que Metallica fait du Black Metal ce qui est faux ! Si France Gall faisait du yé-yé au début avec 'Laisse Tomber Les Filles', ce n'était plus le cas avec 'Polichinelle' qu'on a repris et qui fait un peu néo-classique, très Bach (il sort son téléphone et joue la chanson originale, l'illustration est parfaite, ndlr).


Comment as-tu adapté et ré-orchestré ces chansons ?

On est resté très fidèles aux originales. Le but aussi de ce projet artistique était de montrer à ces gens que la musique n'est pas si différente qu'ils le pensent. Prends 'Soeur Angélique' de Annie Philippe par exemple...


Votre version est splendide...

C'est ce qu'on nous dit, et pourtant tu n'en dis pas tant de l'originale, alors qu'on y a juste ajouté des guitares ! On a rien changé d'essentiel dans la chanson, on a gardé la base et on s'est greffé dessus, c'est tout ! Et c'est là seulement que tu te rends compte que la chanson te plait, alors qu'on n'y a pas touché ! C'est le même chocolat avec un emballage différent ! C'est le package qui fait tout. Donc si tu aimes ce qu'on fait, tu dois aimer les originales, ce sont les même ingrédients.


Les voix si intenses et puissantes de Lori, Thomas et Linnea surclassent quand même les originales, on n'est pas dans le même registre !

Les compositions originales sont la bonne base (il joue la version originale de "Soeur Angelique' sur son téléphone). Ok, elle n'est pas toujours juste sur la voix c'est vrai, mais il en ressort une passion extraordinaire. Tiens, tu connais Evariste ? Il a inventé la techno dans les années 50! (il nous en fait écouter un titre), il est devenu physicien après ! (rires)


Un autre exemple avec 'La Licorne D'Or'... Au niveau orchestration, votre version dévoile un travail monstre, tout comme 'Soeur Angelique' et 'Initials BB'. On sait que vous avez un projet d'Opera Rock dans les tiroirs, le travail sur ces versions est-il un moyen de s'y préparer ?

Tu sais que la mélodie d'Initials a elle-même été reprise de la Symphonie n°9 dite 'Du nouveau monde' de Dvorak ? J'ai échoué à l'écriture d'un opéra normal. Je suis arrivé à composer des thèmes principaux mais je n'arrive pas à le finaliser. En fait, je suis trop influencé par le rock, mon cerveau est endommagé par ses éléments. Il faut que ça percute à un moment. Même dans les opéras de Wagner qui sont très conquérants, il y a des phrasés musicaux qui constituent un fond d'ambiance. Après trois ans sans rien avoir écrit dessus, je me suis regardé dans le miroir et me suis demandé pourquoi c'était si important de tout façon ? Je vais rester sur ce en quoi je suis bon, je vais me caler sur un opéra Therion. Pour cet album, j'ai même repris une compo que j'avais écrite pour l'opéra en introduction.

En fait, pour nos 25 ans, on ne voulait pas faire un best-of naze, un album de nos chansons réorchestrées qui n'intéresse personne. On devait faire quelque chose qui ai du sens, qui repousse les limites, qui fasse écouter aux gens des chansons qu'ils n'auraient normalement jamais eu l'occasion écouter. D'ailleurs, on a clôturé une chanson par un air de folklore grec. Franchement, que peut-on trouver de cool dans la musique folklorique grecque à priori ?

C'est comme l'Opéra, pour la plupart des gens, c'est réservé aux vieilles dames ! On l'a d'une certaine façon rendu cool même si on était pas les premiers à le faire. On a gardé un ensemble de voix d'opéra. Il y a un paquet de groupe comme Celtic Frost, Ozzy Osbourne, Manowar, etc. qui en ont intégré pour intensifier davantage certains morceaux, mais personne ne les garde comme chants principaux. Pareil pour les sonorités du Moyen Orient/ Avant pour tout le monde, c'était assimilés aux chameaux (rires)! Intégrer du Heavy dans du Death Metal, utiliser les claviers dans du Metal, etc. sont des expériences qu'on a fait. Je suis très content d'avoir fait tout ça, et d'avoir tenté d'ouvrir les gens à d'autres choses. Comment fêter ses 25 ans de carrière dans cet esprit d'ouverture et de provocation d'une autre façon ? La provocation est une chose, mais je veux aussi que les gens aiment ce qu'on a fait. Au pire, je leur donne de quoi débattre.


Quel est ton meilleur souvenir en tant qu'artiste ?

Mon meilleur souvenir est un coup de fil de Nuclear Blast pour me dire que "Theli" avait du succès. On nous avait regardé de travers pour cet album nous disant que c'était insensé, personne ne faisait ça. Si tu ne vends pas de disques, tu n'as pas le budget nécessaire pour remplir ta mission. Si "Theli" n'avait pas marché, je me serais retrouvé comme dans la nacelle d'un mat de bateau qui sombre. Et quand ils m'ont dit qu'on était à plus de 20.000 ventes, ils m'ont proposé des groupes pour tourner avec nous, ce qui a été inoubliable.





Et le pire?

Notre deuxième tournée aux USA. La première avait été un flop immense, c'était catastrophique, mais au moins on l'avait fait. On a voulu y retourner pour la deuxième, en choisissant bien les lieux, New York, LA, en se disant qu'il fallait réessayer ! Et en fait, on a fait encore pire, ça a couté beaucoup d'énergie au groupe. Ca a tué notre formation et pourtant on était comme des frères. Je suis content du line-up actuel, je pense qu'on a une atmosphère beaucoup plus sereine aujourd'hui, mais à l'époque, certains ont été découragés.


Le line-up actuel est composé de 3 chanteurs... Lori, Thomas et Linnea...

Tu imagines que Linnea a seulement 19 ans ! A son âge, ça demande un sacré courage de monter sur scène comme elle le fait, et de pousser la voix avec Lori et Thomas. Son rôle est simple, être la jeunette ; tout le monde a un rôle, on lui a donné celui-là pensant que ça lui irait bien. Et on a pu présenter un nouveau clavieriste aussi. On peut enfin jouer sur scène des chansons qu'on ne pouvait pas ou alors samplés. C'est quand même mieux que d'appuyer sur un bouton et attendre que ça se passe.


Un dernier mot à nos lecteurs ? Vu que vous sortez un album de reprises de chansons françaises, il doit être en français !

Mmhh... Merde (rires). Je ne parle pas du tout français ! Non, je veux faire passer un message : ne vous cloisonnez pas à une seule dimension dans la vie, essayez d'aller plus loin. Regardez les paroles de 'Poupée De Cire, Poupée De Son', tant de personnes les trouvent complètement nulles. Si vous les lisez comme un poème, elles sont fantastiques. Regardez le contexte des choses, prenez du recul pour voir le tableau en entier, vous devez comprendre ces textes chantés par France Gall et les remettre dans leur contexte. Elle était jeune et innocente, contrôlée et manipulée par tout le monde, comme une marionnette. Elle chantait en fait cette chanson sans savoir qu'il s'agissait d'elle.

C'est une oeuvre d'art fantastique ! Vous n'êtes pas obligés de l'aimer - on ne peut pas tout aimer - mais vous vous devez au moins de le reconnaitre et de le respecter. Allez plus loin dans les choses. Si vous voyez des champs à perte de vue traversés par un petit chemin, ne pensez pas que le monde n'est qu'un champ, posez vous plutôt la question ou mène ce chemin et pourquoi il a été fait.

L'interprétation des paroles dépend aussi beaucoup de votre langue et de votre culture. Prenez les paroles de 'Cherry Pie' de Warrant et traduisez-les ! Trouvez-moi une chanson des yé-yé dont les paroles sont pires que celles-là. C'est pareil pour la plupart des chansons d'amour anglaises et c'est pareil dans le Metal : '22 Acacia Avenue' d'Iron Maiden traite du fait de se taper une prostituée ! Traduisez "Please Mr DJ, play that song for me, you know the one with the crashing and the scream" (S'il te plait monsieur le DJ, joue-moi cette chanson, tu sais celle avec les explosions et les cris), et osez me dire que France Gall chantait de la merde ! Regardez et analysez les choses dans leur contexte sans à priori, voyez pourquoi elles ont été faites avant de les critiquer. Prenez 'Lilith', ça pourrait très bien faire des paroles pour une chanson gothique ! Bref, réfléchissez !


Christoffer, merci beaucoup.

Merci, le plaisir était pour moi.


Plus d'informations sur http://www.megatherion.com
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 710
  • 711
  • 712
EN RELATION AVEC THERION
DERNIERE ACTUALITE
THERION : Nouveau morceau
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THERION
 
DERNIER ARTICLE
Petite leçon de chanson française avec Therion

Lire l'article
Voir tous les articles concernant THERION
 
DERNIERE CHRONIQUE
Beloved Antichrist (2018)
Folie ou génie, seul le temps pourra le dire. En attendant avec "Beloved Antichrist", Therion nous propose un opéra metal gargantuesque d'une richesse incroyable.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant THERION

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019