MW / Accueil / Articles / TOP 2013 de la rédaction

TOP 2013 de la rédaction

DOSSIER - AUTRES - NESTOR - 03.01.2014
Comme chaque année, les rédacteurs de MW vous présentent leurs coups de coeurs et leurs déceptions de l'année qui vient de s'achever.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    


ABADDON

1. Haken - “The Mountain” : toujours aussi impressionnant de facilité, de technique et de musicalité. En tête de mon top 5, tout comme leur album précédent...

2. Ayreon - “The Theory of Everything” : on ne louera plus ici le savoir-faire musical d’Arjen Lucassen, toujours aussi efficace, mais la qualité de son concept et sa science du récit.

3. Lazuli - “Live @ l’Abeille Rôde” : magnifique objet, dans lequel transpire la complicité des membres du groupe.

4. Phi - “Years of Breathing” : belle confirmation pour ce jeune combo autrichien ! Encore un petit effort pour trouver une signature, et nous tiendrons un groupe de grande valeur.

5. Sound of Contact - “Dimensionaut” : certes, les côtés pop pourront irriter certains esprits chagrins, mais ici le petit Collins a quand même sorti un album d’une belle tenue !

La déception : Oxygene8 - “Loop 1” : pensum creux, prétentieux et interminable, aux antipodes de la création musicale. La simple pensée de cet album me hérisse encore 9 mois après sa parution...


ALADDIN SANE

1. Ventura - "Ultima Necat" : découvert grâce à un article dans le magazine New Noise, un trio suisse qui redonne au Noise ses lettres de noblesse. Les dignes héritiers des Pixies et de Blonde Redhead.

2. Days Between Stations - "In Extremis" : ce duo américain est ce que j'ai écouté de mieux en rock progressif cette année. Voilà, c'est dit.

3. San Fermin - "San Fermin" : projet d'un musicien-producteur doué du nom d'Ellis Ludwig-Leone, où comment réussir le croisement entre la pop, la musique classique et contemporaine. Magnifique !

4. Haken - "The Mountain" : un bien bel album de métal progressif flirtant parfois avec le jazz où comment renouveler un genre qui a tendance un peu à tourner en rond.

5. Boards of Canada - "Tomorrows harvest" : retour réussi du duo canadien pour un album électro qui rappelle parfois les B.O. des films de John Carpenter.

(re)Découvertes : Gérard Manset, Bob Dylan, Le Velvet Undergroud, Cheap Trick, John Martyn, Herbie Hancock... à la faveur de coffrets sortis cette année


ARNAUD

1. Cosmograf - "The Man Left In Space" : un concept album qui démontre une fois de plus que Robin Armstrong en solo a énormément de chose à écrire.

2. Comedy Of Errors - "Fanfare & Fantasy" : un album de Néo Progressif attachant, inventif et parfois décalé.

3. The Morganatics - "Never Be Part Of Your World" : une grosse claque Rock qui s'aventure sans peine sur les sentiers du Rock Progressif. Des titres addictifs et des voix androgynes et féminines qui se marient si bien. Mention spéciale pour Sand qui est mon titre de l'année.

4. Fish - "A Feast Of Consequences" : retour marqué et réussi pour le géant écossais. Un album profond où l'intensité musicale et l'émotion font la place à la puissance vocale. Un des 3 meilleurs albums de la carrière solo de Fish.

5. Clownage - "Trails" : Un coup de projecteur sur ce groupe de Rock Alternatif Français qui chante en anglais et nous a offert un album quasiment parfait. Des musiques accrocheuses, de beaux arrangements. A découvrir ou redécouvrir absolument.

DVD : Lazuli - "Live @ l'Abeille Rôde" : Lazuli réussi une nouvelle fois le tour de force de surprendre tout le monde. Un DVD studio d'une qualité absolue, qui permet de remettre au goût du jour les titres de l'ancienne formation. Bourré de bonus et d'éclats de rires ce DVD est la meilleure compilation du groupe jouée dans les conditions du live.

La déception / Pire album : Divers Artistes - "Thriller A Metal Tribute To Michael Jackson" : pas vraiment une déception car on s'avait à quoi s'attendre mais un vrai coup de gueule. Comment de telles daubes peuvent-elles sortir ? Comment arrive-t-on à produire des disques aussi mauvais quand tant d'artistes rament pour réussir à passer en studio ?


CORTO1809

1. Steven Wilson - "The Raven That Refused To Sing…" : un disque qui ne connait aucune faiblesse jusqu'au magnifique et poignant titre éponyme. Steven Wilson délivre un album dense remportant haut la main le titre de meilleur album de l'année.

2. T - "Psychoanorexia" : T nous fait redécouvrir le bonheur d'attendre, l'anticipation du plaisir en décuplant l'effet lorsqu'après un passage contemplatif la musique éveille subitement nos sens de ses arabesques torturées.

3. Gordon Giltrap & Oliver Wakeman - "Ravens & Lullabies" : 2 artistes dont la virtuosité est utilisée au profit d'une grande sensibilité. Un vrai moment de bonheur et de poésie.

4. Tristema - "Dove Tutto E Possibile" : un album enthousiasmant qui exploite avec bonheur les multiples facettes d'un rock intelligent.

5. Fish - "A Feast Of Consequences" : un retour inespéré. Fish a vieilli, mais bien vieilli, et si sa voix s'arrache moins que dans sa jeunesse, elle sait encore susciter bien des frissons

La déception : carton rouge général devant la pauvreté de la production 2013. Peu d'albums dépassent le moyen. Manquant d'innovation, la plupart des groupes se cantonne frileusement à reproduire des mélodies mille fois entendues.


LYNOTT


1. Magnus Karlsson - "Free Fall" : le meilleur album de Hard mélodique de l'année. Si vous accrochez au style, foncez sur ce bijou vous ne le regretterez pas.

2. Heaven's Basement - "Filthy Empire" : voilà un opus qui met de bonne humeur. Partez sans hésiter à la découverte de ce combo anglais qui hystérise déjà la Perfide Albion, vous ne le regretterez pas, quelles que soient vos obédiences musicales.

3. Deventter - "Empty Set : ce disque, particulièrement diversifié question ambiances et souvent au sein d'un même morceau, devrait assurément satisfaire n'importe quel amateur des groupes précités. Empty Set est un album à découvrir, pour la richesse de ses compositions et le culot qu'il affiche à mélanger les genres en réalisant étonnement un patchwork musical des plus fluides stylistiquement parlant.

4. Placebo - "Loud Like Love" : l’opus divise les foules, c’était attendu. Car même après plusieurs écoutes on reste calé sur sa position initiale. On accroche ou pas. Trop Pop pour être consistant ou commercialement charpenté, trop léger pour tenir sur la durée ou addictivement catchy, trop intime pour donner envie de bouger ou intimistement remuant ?

5. Black Star Riders - "All Hell Breaks Loose" : un album qui tient toutes ses promesses et qui ravira les fans de Thin Lizzy, sauf peut-être pour ceux qui accrochent davantage à la période plus Hard du groupe car cet opus de Black Star Riders est finalement teinté plus Rock musclé.

Déception : Black Sabbath - "13" : je n'ai absolument pas adhéré. Les mélodies sont au point mort. A vouloir trop se rapprocher des ambiances malsaines et lourdes d'antan, on flirte ici avec la parodie. Au panier, direct.

Mr BLUE

1. Clutch - "Earth Rocker" : puissant, direct, groovy : cet album est une petite perle de concision et d'énergie, gavée de coups de poing Hard Rock au feeling imparable. Ecouter 'DC Sound Attack', c'est l'adopter !

2. Spiritual Beggars - "Earth Blues" : un album qui a tourné toute l'année et dont certaines mélodies me reviennent très souvent avec la même force que les grands moments des Rainbow, Sabbath et autres Purple. L'expression est facile mais rien n'est lassant ici. Une réussite totale !

3. Deep Purple - "Now What ?!" : eh oui un Purple, album de l'année en 2013. Incroyable ! Et pourtant… un Purple qui vieillit déjà très bien et continue de se révéler au fil des écoutes. Fin et subtil.

4. Hot Head Show - "Perfect" : un Rock nouveau, frai, déjanté et réellement inspiré de la part de musiciens doués (dans le monde du Prog' on leur aurait déjà dressé une statue) qui savent s'amuser, et nous emmener loin, avec intelligence.

5. Ayreon - "The Theory Of Everything" : difficile de ne pas citer cet immense Monsieur et son immense projet. Un Opéra très riche, autant dans sa trame musicale que son histoire. Cohérent et flamboyant une fois digéré !

La déception : Fromuz - "Sodom & Gomorrah" : un groupe d'une rare qualité dont j'attendais avec impatience la nouvelle production.  Je n'arrive toujours pas à comprendre où le groupe a voulu en venir avec cet album conceptuel assez improbable et décousu.


NESTOR

1. V8 Wankers - "Got Beer" : intense, passionné, habité, le Hard Rock graisseux de ces allemands est tout simplement jouissif.

2. 42 Decibels - "Hard Rock 'n Roll" : une copie plus vraie que nature d’AC/DC période Bon Scott ; troublant et convaincant.

3. Jesus Volt - "Vaya Con Dios" : un disque carré, bougrement efficace et qui réjouira tout amateur de Blues Rock et de Rock dur au sens large.

4. Death Angel - "The Dream calls for blood" : ah ! Un peu de violence et de rapidité avec ce manifeste de Speed Metal.

5. Jonny Lang - "Fight For My Soul" : la moitié de cet album est d’une mièvrerie affligeante. Mais lorsque ce n’est pas le cas… difficile de rester de bois devant Lang.

Le pire album : Divers Artistes - "Thriller A Metal Tribute To Michael Jackson" : rien à sauver de ce disque qui tient plus de l’opération financière que de l’expression artistique.  


NOISE

1. Supuration - "Cube3" : l'album métal de l'année, Supuration boucle son aventure Cube avec talent.

2. Misanthrope - "Aenigma mystica" : l'autre grand groupe français, passionnant, intelligent et profond.

3. Monster Magnet - "Last Patrol" : Dave Wyndorf et ses hommes signent un intense disque de Stoner et réalisent peut être même leur meilleur album.

4. Pearl Jam - "Lightning bolt" : la formation d'Eddie Vedder signe un nouveau grand cru et confirme son rang de grand du rock.

5. Sepultura  - "The mediator between head and hands must be the heart" : envers et contre tout Sepultura continue de signer des disques de haute volée, violents et intelligents.

DVD de l’année : Iron Maiden - "Maiden England 88" : Iron Maiden au sommet de son art, indispensable pour tout amateur de métal.

La déception : Anvil - "Hope In Hell" : Cela devait arriver un jour à force d'enchainer les sorties, Anvil a fini par proposer un disque bâclé et sans âme.


NUNO777

1. Steven Wilson - "The Raven That Refused To Sing…" : ce disque sorti en début d’année n’a jamais été disputé par aucun autre. Un chef d’œuvre.

2. Caligula’s Horse - "The Tide The Thief & River’s End" : les australiens ravissent la première place de l’album de Metal prog à Haken avec un disque incontournable qui montre les énormes progrès réalisés depuis "Moments From Ephemeral City".

3. Extol - "Extol" : du métal progressif au chant extrême hyper mélodique et terriblement puissant. Les norvégiens ont été inspirés par les cieux pour cet album.

4. Haken - "The Mountain" : un troisième album dans la continuité. Il faudra que les anglais se renouvellent pour rester les leaders du métal prog mondial.

5. Pinnick Gales Pridgen - "Pinnick Gales Pridgen" : un disque que j’ai apprécié dès le début et dont les petits défauts que j’avais mentionné dans la chronique ne paraissent plus et participent même du charme de l’album.

DVD : Devin Townsend - "The Retinal Circus" : un spectacle comme peu de métalleux sont capables d’en produire. La grandiloquence de ce show n’a d’égal que le génie du canadien.


OCERIAN

1. Steven Wilson - "The Raven Thad Refused To Sing" : du grand Wilson, tout en finesse, en nuances, en émotion et en beauté d'exécution.

2. Haken - "The Mountain" : nouvel album des anglais qui nous offrent du progressif parfaitement construit et exécuté. Une confirmation.

3. Bring Me The Horizon - "Sempiternal" : du metalcore moderne très mélodique et très intense. Une très bonne surprise pour le novice que je suis dans ce style.

4. Caligula's Horse - "The Tide The Thief & River’s End" : une nouvelle prouesse technique, mélodique et émotive des Australiens qui continuent leur très belle progression.

5. Riverside - "Shrine of New Generation Slaves" : Mariusz Duda est décidément un très bon compositeur et un vocaliste qui sait faire passer la mélancolie comme personne.

DVD de l'année : Anathema - "Universal" : la force de l'émotion soutenue par un orchestre de cordes dans un somptueux décor. Un groupe vraiment à part.

La découverte : Misth - "Rise Of A New Day" : un album de Metal mélodique progressif de haute tenue. La chanteuse, comme les différents musiciens, sont vraiment au point. A suivre.

La déception : Dream Theater, incapable de se renouveler malgré les talents et le potentiel du groupe. Dommage après l'album précédent plutôt réussi.


PANDARDCORE

1. Cult Of Luna - "Vertikal" : un disque inouï, à l'ambiance froide et urbaine, qui déchaine à la fois une puissance monolithique et une beauté vacillante.

2. Clutch - "Earth Rocker" : route désertique, Ford Mustang 1979, Santiag aux pieds. C'est cliché? Pourtant c'est ce dont donne envie l'écoute de cet album très immédiat et furieux! Mention spécial à la balade 'Gone Cold'.

3. Queens Of The Stone Age - "...Like Clockwork" : un album ultra surprenant aux premières écoutes, très loin du vent chaud de Palm Desert. Et pourtant, surement la production la plus riche et la plus subtil des Reines!

4. Kvelertak - "Meir" : avec son punk / black 'n roll, le combo norvégien s'est taillé une place de rêve sur la scène extrême. Avec ce second album, ils transforment leur essai. Catchy, puissant et barré.

5. Mark Lanegan & Duke Garwood - "Black Pudding" : crépusculaire est le mot qui décrierai le mieux cette collaboration entre le multi-instrumentaliste anglais et le Loner à la voix rocailleuse. Un album simple et humble, qui sent les marchés londoniens, les cigarettes froides et le whisky.

DVD de l'année : Devin Townsend - "The Retinal Circus" : parce qu'il n'y a que Devin Townsend pour mettre des danseurs déguisés en singe et un vagin extraterrestre vert géant sur scène. Parce qu’Anneke Van Giersbergen est incroyablement belle. Parce que Jed Simon sur scène.

Découverte : Aeris et son album "Temple"! Un album très court, mais avec de la technique de fou, des mélodies oniriques à souhait, des riffs épiques...du très bon, et du français! 

La déception : Mark Lanegan - "Imitiations" : Un album mièvre et assez peu intéressant. Pourtant le gus est capable de merveille quand il fait des reprises, avec son I'll Take Care Of You. Mais reprendre Frank Sinatra et Automn Leaves ne lui réussit pas.


PASCALJ

1. Black Star Riders - "All Hell Breaks Loose" : rien que pour le retour de Thin Lizzy

2. Sound Of Contact - "Dimensionaut" : un bon album où le Prog flirte avec la Pop.

3. Comedy Of Errors - "Fanfare & Fantasy": le groupe confirme son talent pour le Néo-prog avec cet album.

4. Fish - "A Feast Of Consequences" : le retour de Fish en grande forme.

5. Magenta - "The Twenty Seven Club" : Magenta délivre une nouvelle fois un excellent album

DVD : Lazuli - "Live @ l'Abeille Rôde" : indispensable 

Coup de cœur : Prog en Beauce 1 : une organisation sans faille et une affiche parfaite pour un pari fou. Merci à l'équipe de Pete²(r)


PETE T

1. STEVEN WILSON - "The Raven that Refused to Sing" : quand un maître s'attèle à livrer un album incontournable et marquant de l'histoire.

2. ANATHEMA - "Universal" : mais jusqu'où s'arrêteront t'ils ? Profiter d'un live pour augmenter encore la puissance classique de leurs compositions les plus sensuelles ne pouvait que faire mouche avec ces artistes.

3. Riverside - "Shrine Of New Generation Slaves" : la bande à Duzda conforte l'orientation prise et nous offre une galette tellement précieuse. C'est l'exemple du disque que j'ai eu du mal à accepter mais qui me ravit maintenant à chaque instant.

4. Eclipse Sol Air - "Schizophilia" : ou comment délivrer des perles pop/prog à chaque minutes d'un album.

5. The Joy Formidable - "Wolf's Law" : quand l'Indie se met au niveau des plus grands. La bande de la blonde Ritzy Brian offre un disque calibré pour marquer son temps.

DVD : LAZULI - "Live @ L'Abeille Rôde" : rien à ajouter. Sublime tout simplement.

Déception :
n'avoir pu rentrer plus de personnes dans la salle de la première édition du festival Prog En Beauce.


PETER HACKETT

1. La Maschera Di Cera -
"Le Porte Del Domani" : un hommage réussi d'un grand groupe italien à un autre grand groupe italien : Le Orme.

2. Comedy Of Errors -
"Fanfare & Fantasy" : du bon néo-prog aux compositions accrocheuses avec un clin d'œil réussi à la musique classique.

3. Magenta -
"The Twenty Seven Club" : le retour en grande forme d'une valeur sure du néo-prog et de sa merveilleuse chanteuse Chritina.

4. Fish -
"A Feast Of Consequences" : le Poisson nous revient, plus inspiré que jamais !

5. Solstice -
"Prophecy" : de la poésie à l'état pure servie par une belle voix féminine.

DVD : Lazuli
- "Live @ l'Abeille Rôde" : Lazuli nous gâte avec des réinterprétations en live studio de toute beauté.
Steve Hackett - "Genesis Revisited - Live At Hammersmith" : Genesis ressuscité par LE maitre de la guitare entouré de musiciens fabuleux.


Déception : Renaissance - "Grandine il Vento" : avec la disparition de Michael Dunford, Renaissance a perdu un de ses piliers et ce dernier opus en souffre terriblement. Annie Haslam surchante tellement que ça en est désagréable. 

PHENOMENA


1. Steven Wilson - "The Raven Thad Refused To Sing" : absolument superbe, incontournable et exprimant la parfaite union entre le Jazz et le Rock progressif

2. The Morganatics - "Never Be Part Of Your World" : un très bon premier album, entre Rock alternatif et progressif. Une très bonne musicalité et 2 voix exceptionnelles.

3. Spock beards - "Brief Nocturnes and Dreamless Sleep" : le grand retour de ce groupe phare dans le rock progressif. Le nouveau groupe est d’une formidable créativité et d’un excellent niveau technique.

4. Fish - "A Feast Of Consequences" : le retour du géant Ecossais, album magnifique offrant de belles mélodies, des textes sincères et où on retrouve, même partiellement, la voix de notre poisson préféré.

5. Cosmograff - "The Man Left In Space" : superbe troisième production avec un mixage impeccable, des invités bien intégrés au projet et un son floydien très touchant.

DVD : Lazuli  - "L’abeille Rode" : bonne humeur, simplicité, abordables, sincères, talentueux, musiques et textes merveilleux. Tout comme le DVD

La déception: Dream Theater, une somme de talents, mais plus de magie ni d’âme. Et surtout trop tourné vers la démonstration technique. Trop de technique tue les émotions.

PROGRACER


1. Vangough - "Between The Madness" : sorti en toute fin d'année, cet album est la synthèse de ce que le Métal prog a de plus mélodieux et inventif.

2. Reign Of The Architect - "Rise" : Yuval Kramer au sommet de son art. Vivement le prochain Amaseffer.

3. Circle Of Illusion - "Jeremias - Foreshadow of Forgotten Realms" : un concept album mêlant Jazz-rock, Electro et Métal sur fond d'opéra rock. Frais et intelligent.

4. Caligula's Horse - "The Tide, The Thief & River’s End" : il faut saluer l'extrême musicalité de ces australiens tellement inspirés.

5. Monkey 3 - "The 5th Sun" : un mélange de Post-rock Heavy et de Stoner. La confirmation que ne fut pas le dernier Long Distance Calling.

DVD : Lazuli - "Live @ l'abeille rôde" : talent, complicité, émotion, et inspiration transpirent dans chaque note. Magique ! 

La déception : Leprous - "Coal" : un album à l'inspiration décevante, qui devance de peu les derniers Riverside et Long Distance Calling tous les 3 pourtant si attendus et finalement si conventionnels.


STRUCK

1. 6:33 & Arno Strobl - "The Stench From the Swelling" : après avoir succombé à la folie furieuse de "Giggles, Garlands & Gallows", nous avons été inextricablement pris au piège de "The Stench From The Swelling"…

2. Sound of Contact - "Dimensionaut" : Simon Collins propose avec cet album un magnifique hommage au rock progressif atmosphérique qui devrait ravir les nostalgiques du Genesis époque Phil Collins.

3. Hord - "The Book of Eliot" : dans un registre moins immédiat mais plus diversifié que son prédécesseur, Hord frappe à nouveau un grand coup et vient grossir le contingent des quelques groupes Metal français phares !

4. Hacride - "Back To Where You’ve Never Been" : difficile de succéder à chef d'œuvre comme "Lazarus" expliquant que cet album peut laisser un goût d’inachevé, vraisemblablement la conséquence de sa trop courte durée…

5. Soilwork - "The Living Infinite" : Soilwork nous présente un double album homogène qui ne souffre d'aucune faiblesse. Vraisemblablement la meilleure livraison depuis "Figure Number Five" ! 

La déception
: Dream Theater -"Dream Theater" : Pas un mauvais album en soi mais un album quelconque. On est en droit d'attendre mieux de la part de l'auteur d'incontournables comme "Images & Word", "Awake", "SFAM"…

THIBAUTK

1. Dyscordia - "Twin Symbiosis" : cela faisait des années que l'on attendait un album progressif aussi touchant, aussi puissant. Un album digne du "Dead Or Dreaming" d’Into Eternity ou de "Entropia" de Pain of Salvation. Lumineux !

2. Supuration - "Cu3e" : parce que Sup est un groupe mythique et que l'on attendait depuis 20 ans une suite de Cube pour découvrir le destin de cette âme damnée. Chaque album de Sup / Supuration est un chef d’œuvre intemporel.

3. Gorod - "A perfect Absolution" : Gorod avait frappé très fort avec "Process of a New Decline". Avec cet album grandiose, grandiloquent, violent, il tabasse tout sur son passage. Il fallait oser mettre des passages funky dans un Death aussi violent.

4. DGM - "Momentum" : ces italiens font du metal-progressif et ils le font bien : direct, complexe, mélodique et technique, allié à la classe italienne et la maîtrise instrumentale : un disque grandiose.

5. Atlantis Chronicles - "Ten Miles Underwater" : un album subaquatique oppressant. Une histoire maritime hallucinatoire haute en couleurs en émotions et à la technicité imparable.

La déception : The Aristocrats - "Culture Clash" : on avait tellement entendu parler de ce guitariste fou et génial... mais leur album fait "pschiiit" par un manque certain de prise de risque.


TONYB

1. Steven Wilson - "The Raven that Refused to Sing" : un chef d'oeuvre, tout simplement.

2. Eclipse Solair - "Schizophilia" : la baffe de l'année. Leur excellent premier album est passé totalement inaperçu, celui-ci est tout simplement incontournable.

3. Magenta - "The Twenty Seven Club" : le groupe revient à ses basiques, synthèse de ses 3 premiers albums.

4. Ayreon - "The Theory of Everything" : moins de cliquant, moins de métal mais plus d'inspiration ! La pause après "Y" s'est avérée salutaire.

5. Spock’s Beard - "Brief Nocturne and Dreamless Sleep" : après avoir digéré le départ de Neal Morse, le groupe a surmonté de fort belle manière celui de Nick D'Virgilio pour nous livrer un album peut-être classique, mais oh combien passionnant.


La déception : Clive Nolan - "Alchemy" : pour paraphraser Renaud, "musicalement j'adore, surtout les paroles" ! Le concept est intéressant, son rendu scénique probablement superbe, mais il faut reconnaître que la musique s'avère très quelconque.

TORPEDO

1. Alter Bridge - "Fortress" : L'équilibre parfait entre mélodie et puissance. Un album de rock alternatif et un groupe incontournables !

2. Sound Of Contact - "Dimensionaut" : Une preuve que le progressif peut attirer un large public lorsqu'il est développé avec autant de légèreté.

3. Clownage - "Trails" : Comment ont-ils fait pour nous pondre un album de cette trempe ? Les amateurs de rock alternatif ne peuvent pas passer à coté de cette oeuvre.

4. Pegasus - "Human Technology" : Une sorte de pop électro servie par des garçons qui semblent provenir d'une autre époque. Rien de complexe, rien de sensationnel et pourtant un disque qui tourne très souvent dans ma platine.

5. The Morganatics - "Never Be Part Of Your World" : Un excellent premier album d'un groupe dont le potentiel est énorme.

La croute ultime : Divers Artistes - "Thriller A Metal Tribute To Michael Jackson" : Consternant et risible... Comment peut-on mettre autant de moyens dans ce genre de productions quand d'excellents groupes en autoproduction pourraient en profiter.


Plus d'informations sur http://www.swhq.co.uk/
eventuser_idarticle_comment_id
TFAAON le 07/01/2014 01:47:16
c'est vrai qu'il y a un certaine frilosité artistique ... mais à l'écoute de groupes comme ça, franchement, je me fais pas de soucis ! http://www.youtube.com/watch?v=Rim-m4Wtcqo
9261232
LUDIPY2899 le 06/01/2014 22:38:44
Je suis entièrement d'accord avec Corto...Un énorme carton rouge à la frilosité ambiante et le manque de créativité depuis quelques années...et en 2013 j'ai pour ainsi dire eu aucune émotion à l'écoute d'un disque. Obligé de plonger dans les vieilles marmites pour trouver la bonne soupe.
2415231
TFAAON le 03/01/2014 21:42:55
bonsoir,

@Thibautk : Même si je suis entièrement d'accord sur Gorod, il se trouve que A Perfect Absolution est sorti en 2012. ;) Et dommage de ne pas identifier Guthrie Govan comme le guitariste fou et génial des Aristocrats, même si je trouve aussi que Culture Clash est décevant, mais justement pour son côté trop expérimental par rapport au groove implacable du premier.
9261228
EN RELATION AVEC STEVEN WILSON
DERNIERE ACTUALITE
STEVEN WILSON dévoile la vidéo de 'Permanating'
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant STEVEN WILSON
 
DERNIER ARTICLE
Dans le cadre de la journée spéciale dédiée au nouvel album de Steven Wilson, Photographiste faute de pouvoir prendre des photos nous a livré son petit billet d'humeur...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant STEVEN WILSON
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
To The Bone (2017)
Succédant à "Hand.Cannot.Erase", "To The Bone" rend un hommage appuyé à la pop avec une touche progressive, un exercice de style dont Steven Wilson, l'alchimiste de la musique, se sort haut la main. Un incontournable.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant STEVEN WILSON

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017