MW / Accueil / Articles / FAUT-IL REFORMER LES QUOTAS ?

FAUT-IL REFORMER LES QUOTAS ?

DOSSIER - ROCK - STRUCK - 17.02.2014
Déjà évoqués dans le cadre de notre dossier "Le Metal dans les médias" avec Francis Zegut (RTL2), Julien Guicherd (D17)... les quotas qui imposent aux radios de diffuser 40% de chansons francophones fêtent cette année leurs 20 ans d'existence...
  •  
  •  
    
A l'heure de la mondialisation où nombre d'artistes français reconnus mondialement ont opté pour la langue anglaise (Daft Punk, Skip the Use, Yodelice...), au siècle d'Internet qui a totalement révolutionné nos modes de consommation notamment celle musicale, alors que le CSA était en cours d'élaboration d'une modernisation de ces quotas laissant une plus grande liberté notamment aux radios, la ministre de la Culture a tué dans l'oeuf toute remise en cause de ces quotas en affirmant qu'ils avaient et continuent d'avoir un effet bénéfique pour la chanson française !
 
  
 
Mais est-ce si bénéfique quand on sait que selon le CSA toujours, moins de 2% des titres en français, diffusés en radio représentent près de 70% des titres français diffusés ?

Dès lors, il ne faut pas s'étonner que le public continue de déserter la bande FM pour écouter la musique qu'il souhaite sans contrainte sur Internet. En effet, lors de l'élaboration de cette loi en 1994, Youtube, Deezer et consorts n'existaient pas.
 
Aujourd'hui, ils représentent 2/3 de la consommation musicale, un chiffre qui ne devrait pas diminuer si bien que nous pouvons affirmer sans peur de nous tromper que les principaux bénéficiaires de cette loi datant du siècle dernier ne sont pas les artistes francophones comme l'affirme haut et fort notre ministre mais bel et bien les diffuseurs du Net !


  
Et vous, quel est votre avis ?


Plus d'informations sur http://www.musicwaves.fr/
eventuser_idarticle_comment_id
ADRIANSTORK le 18/02/2014 23:04:53
Kafka alias ''Francis Kuntz" évoque ce débat dans une émission radio proposée en lien sur le forum. Il ajoute également que la culture musicale française des années 70 était déjà répétitive, on matraquait à longueur de journée les mêmes chansons des artistes français, à savoir Dalida, Sacha Distel (en variété) ou encore Johnny. Le temps du disc jokey animateur qui amenait ces disques coups de coeur et les passait semble révolu?
8831263
ADRIANSTORK le 18/02/2014 21:34:36
Oui enfin, il passe à la radio = on entend ces anciens tubes, mais jamais ses nouvelles chansons. Alors comme dirait Empédocle, vous avez raison sur un point et tort sur l'autre.
8831262
STRUCK le 18/02/2014 13:17:48
Eddy Mitchell passe peut-être sur RTL mais pas sur RTL2 !
11261
THIBAUTK le 18/02/2014 12:24:40
Adrian : les droit reversés aux interprètes par la SACEM sont basés, entre autres, sur la fréquence des passages radio, or Mitchell est un de ceux qui passent le plus (ou il le fut il y a moins de quatre années de ça). Il passe même sur RTL 2, il a donc une existence radio non négligeable, tout du moins plus que Ange, Lazulli ou Mass Hysteria pour ne citer qu'eux.
214259
ADRIANSTORK le 18/02/2014 11:03:59
Je suis d'accord avec vous tous, sauf avec Thibaut sur un petit détail, je ne pense pas que l'audimat écoute Eddy Mitchell (ou alors les chansons des Chaussettes Noires), car même lui n'a pas le droit d'existence radio.
8831258
MR.BLUE le 18/02/2014 09:34:08
Bravo les gars vous êtes forts ! Moi j'ai du lire trois fois chaque phrases pour bien comprendre vos propos ! Où alors peut être que le débat ne m'intéresse pas. En effet, il y a bien longtemps que je ne fais plus confiance à la radio question musique et que donc en dehors des infos je la boycotte, quelle qu'elle soit en dehors de classique 21, une radio belge bien entendu et dans laquelle la niaiserie et le vide cosmique sont minimes.

Sur les grandes ondes françaises, on va te gaver d'un titre jusqu'à l’écœurement (6 fois par jours au bas mot, et que beaucoup autour de nous fredonnent machinalement, comme une vache rumine) pour ensuite jeter la bouse, voire l'artiste, aux oubliettes au point qu'il en deviendrait presque honteux de réécouter ce même titre 6 mois plus tard sous peine d'être taxé de has-been.
Maintenant pour ce qui est du quotas français, ne vaut-il pas mieux passer un titre anglais au texte intelligent (même si moins compris mais alors pourquoi saouler les enfants d'anglais dès la maternelle) en tout cas moins débile et ne nivelant pas par le bas, enrobé d'une vraie musique plutôt qu'un titre français creux et con comme on en entend trop sur les ondes. La bonne chanson française, et c'est pas les artistes interviewés sur MW qui vous dirons le contraire, n'a malheureusement que très peu le droit de cité dans toute cette histoire.
Un comble !
2040257
THIBAUTK le 18/02/2014 09:32:21
Tout d'abord, la musique devrait être accessible à tout le monde, tous types de musique et pas simplement la musique marquetée calibrée pour les 3 minutes d’attention radiophonique.

A quoi servent-ils si ces quotas si ce n'est pour engraisser des institutions ou des industries ? Collusion de forces obscures certainement. Si l'on regarde les grandes radios FM (Sky.., NR., RTL vieux, RF., etc), ne sont-elles pas pieds et poings liés ? Elles sont régentées et peut-être dirigées par le sacrosaint audimat ou plus précisément par les chiffres qu’il engendre. Or, pour garantir un audimat fort il faut diffuser des artistes qui plaisent à la majorité (la majorité sans tête et sans yeux… The Headless Majority) et gagner le combat acharné , pour ainsi rentabiliser la publicité envahissante de ces médias... Le patron de TF1 l’avait dit avec un grand cynisme en son temps : quand on entend la somme de publicités, les ondes ne sont-elles pas simplement faites pour ventre des sodas ou des hamburgers. Et puis Zeggut et Maneuvre sont bien gentils, mais sans audience leur émissions coulent à pic. Qui plus est certaines radios sont intimement liées aux majors qui leur envoient les "artistes maison" à diffuser on jurerait de façon prioritaire.

Alors oui il y a des artistes poids lourd en France, autres que le quatuor Hallyday-Goldman-Mitchell-Obispo. Ainsi, pourquoi un groupe tel que Ange (avec presque trente ans de carrière) n'est-il jamais diffusé sur les grandes ondes ?

Oui il faut sont réformer ces quotas c'est indéniable pour assurer la pérennité de la culture française !
214256
NUNO777 le 17/02/2014 20:53:15
A l'heure de la mondialisation et de la culture de masse que veut dire l'exception française? Certains artistes français, qui sont aussi des prescripteurs d'opinion, ont réussi à défendre leurs intérêts en imposant cet espace "protégé" grâce à leurs appuis et leurs réseaux d'influence. Si c'est pour garantir la promotion et les ventes des Daft Punk et de la culture urbaine (les rappeurs comme expression artistique française prépondérante) alors j'aurai toujours beaucoup de mal à considérer les mesures culturelles officielles comme visant la pluralité et le respect de l'exception française. Heureusement il n'est plus utile d'attendre auprès des médias mainstream qu'ils nous disent quoi écouter et qu'ils définissent pour nous quelle est la culture musicale française. Un peu de passion et de patience, et les nouveaux moyens de communication permettent d'approcher au plus près la diversité et la richesse musicale française ou qui se nourrit d'elle. Débat qui appelle des réflexions sur la culture comme marchandise au même titre que les hamburgers ou les smart-phones... et qui donne plus l'impression de mettre en scène des lobbistes-commerçants préoccupés par leur protectionnisme marchant que des artistes préoccupés par leur art.
1405255
ADRIANSTORK le 17/02/2014 19:50:35
Il y a bien longtemps que les médias ont décidé de privilégier les genres mineurs de la musique.
Je me souviens d'une émission du samedi soir qui avait décidé de privilégier la musique en français en installant chaque semaine un rappeur sur son fauteuil (certains consentiront à me dire que ce n'est pas de la musique, certes, mais on y entend du français). Pour ma part, il y a bien longtemps que les auditeurs ont déserté des bandes FM qui ne leur proposent plus de nouveautés francophones. Francis Zegut dont nous parlions semble avoir les mains liées et son émission nocturne ressemble maintenant à un compromis entre des petits élans de résistance (dans lesquels il impose sa musique de choix, y compris en français) et une copie identique du programme RTL2 de la journée. Néanmoins, un certain Philippe Manoeuvre passe encore régulièrement de la musique en français dans sa tribune radiophonique, mais bon, il faut aimer Naast et les BB Brunes, voire Marie-France. Nous entrons dans un autre débat : la musique française est-elle au creux d'un manque d'originalité?
8831254
EN RELATION AVEC DIVERS ARTISTES
DERNIERE ACTUALITE
A Tribute To Iron Maiden - Celebrating The Beast Vol. 1 (The Evil That Men Do)
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant DIVERS ARTISTES
 
DERNIER ARTICLE
Découvrez le TOP 5 des disques 2015 des membres du staff de Music Waves, ainsi que leurs coups de cœur ou déceptions.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant DIVERS ARTISTES
 
DERNIERE CHRONIQUE
1
Thriller : A Metal Tribute To Michael Jackson (2013)
Son médecin était innocent ! Les véritables coupables du (second) décès de Michael Jackson sont ici !

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DIVERS ARTISTES

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017