MW / Accueil / Articles / DEAFENING OPERA (05 AVRIL 2014)

DEAFENING OPERA (05 AVRIL 2014)

INTERVIEW - ROCK PROGRESSIF - PETE_T - 15.07.2014
Nous avons profité de la venue de Deafening Opera "Chez Paulette" pour leur poser quelques questions avant leur set en première partie de Weend’ô et Sylvan.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    

Bonjour à vous, vous savez que "Chez Paulette" est un endroit mythique en France ?

DO : Oui, on en a entendu parler bien sûr et nous sommes très fiers de pouvoir jouer ici. C’est un honneur et un plaisir.


Tout d’abord, quelle est la question que l’on vous a le plus posée ?

DO : D’où vient notre nom ?


Et la réponse est ?

Christian : Nous avons choisi ce nom il y a 10 ans car nous aimions l´utilisation de mots liés à l´art classique dans les noms de groupe : Dream…Theater, Shadow….Gallery. Alors on a choisi Opera. Et puis nous voulions combiner l’opéra avec un qualificatif qui soit en opposition et ce fut “Deafening” qui eut notre faveur car on n´attend pas d’un opéra qu’il soit assourdissant….



Pouvez-vous nous présenter le groupe ? Comment s’est-il construit ?

Christian : Ça va prendre du temps (Rires). Le groupe a plus de dix ans, la base était formée de Moritz à la guitare, moi (Ndlr : Christian) et Thomas à l’autre guitare. Puis nous avons été rejoints par Adrian ; nous l’avons entendu chanter et sa voix nous a plu tout de suite. À noter qu’il était batteur à la base... Comme dans un autre groupe bien connu...

Adrian : Oui, comme je n’étais pas un très bon batteur, ils ont préféré que je me mette au chant (Rires)…

Konrad : Vu qu´il manquait un batteur, Thomas m’a contacté via un réseau social local et m’a demandé si j’aimais le prog ? Je lui ai répondu que je ne connaissais pas, j’ai passé une audition et comme je savais jouer du Metallica ce fut OK.


Et Gérald ?

Konrad : Un peu après. Un copain à moi qui jouait du piano a quitté le groupe il y a 4 ans et Gérald est arrivé. Il a la chance d’être français, d’être sympa et d’avoir de l’humour (Rires)

Gérald : le précédent clavier est parti jouer en Italie à Milan. J’avais passé plusieurs auditions avec des groupes de rock (progressif) en Bavière. J´aurais pu intégrer un groupe dont le batteur avait déjà signé chez Inside Out mais j´avais totalement accroché sur la musique de DO. Leur premier album m’a vraiment plu. Nous nous sommes rencontrés et après vingt minutes de jeu, j´avais fait mon choix. Après l´audition, je leur ai quand même envoyé un SMS car je m’inquiétais un peu de la différence d’âge et je ne voulais pas détériorer leur unité sur scène. Ils m’ont répondu très rapidement que ce n´était absolument pas un problème !


"Nous nous sommes dit que le rock progressif était ce que nous aimions…nous voulions avoir notre propre son, notre propre style… "


Quelle est la raison qui fait que le premier album est très métal et que le second lorgne plus vers un progressif symphonique ? L’arrivée de Gérald ?

DO : Quand le précédent clavier a quitté le groupe, nous nous sommes posé la question : que faire ? Quelle évolution ? Comment voulions nous sonner dans le futur musicalement ? Nous nous sommes dit que le rock progressif était ce que nous aimions et pas si loin du métal progressif. Nous voulions avoir notre propre son, notre propre style et quand Gérald est arrivé il a apporté ses idées et son énergie.


Comment construisez-vous les compositions ? Quel est le processus ?

DO : Nous avons toujours un squelette de compositions. Nous travaillons ensemble. Chacun amène sa partie, ce n’est jamais le fait d’une seule personne. Nous jammons beaucoup, beaucoup d’instrumentaux !


Et pour les paroles ?

C’est généralement Thomas ou Christian parce qu’ils ont le talent (Rires)…C’est extrêmement difficile d’écrire un album concept à plusieurs.


Sur "Blueprint" il y a des paroles en français. Qui en est l’auteur ?

Christian : C’est Gérald qui a écrit le morceau au complet.

Gérald : C’est en hommage à une amie croate, c’est pour cela que le titre “Paralelno” n’est pas en français.



Vous faites cette tournée avec Weend’ô ? Comment êtes-vous arrivé à cela ?

Gérald : Il y a deux personnes qui nous ont vraiment bien soutenu avant même la sortie de notre album “Blueprint” en juillet dernier : Brian Dade, DJ en Angleterre, et Thomas Kohlruß, DJ et chroniqueur à Babyblaue Seiten en Allemagne. Après que ce dernier ait joué notre album sur sa radio, j´étais en train de le remercier par chat pour sa belle présentation du groupe et c´est là que j´ai entendu pour la première fois Weend´ô qu´il a passé juste après nous. Je lui ai demandé qui c´était car ça me plaisait beaucoup et il m´a répondu que c´était des compatriotes ! Deux jours après, Laëtitia de Weend´ô a demandé à rejoindre mon groupe Facebook “Prog Rock DO”… La coïncidence ! Alors ni une ni deux, je l´ai contactée et lui ai donné mon sentiment qu´après une telle histoire, il fallait vraiment qu´on fasse un truc ensemble. Elle a dit oui. Fin août, après avoir joué dans un festival dans le sud de la France, je suis passé chez Laëtitia et Térence qui nous ont gentiment invités à dîner et à dormir. On s´est super bien entendus et la suite vous la connaissez !!!


Sur "Blueprint" il y a un titre qui s’appelle ‘Porcupine Syndrone’. Y aurait-il un lien avec deux autres groupes bien connus ?

Thomas : J’ai écrit les paroles et cela parle de problèmes mentaux qui s’appellent réellement le syndrome du porc-épic. C’est émotionnellement difficile, tu te replies sur toi-même. Rien à voir avec Porcupine Tree et Riverside.


"Trop de groupes compliquent leur musique, nous voulions rendre la nôtre vraiment facile et accessible"


Mon collègue de MW qui a fait la chronique de "Blueprint" a noté que les soli de guitare étaient peu nombreux et courts. Pourquoi ?

Gérald : Avant que je rejoigne DO, le groupe avait décidé de réduire la durée des soli et des parties instrumentales en général pour devenir un peu plus accessible à tout type d´auditeurs.

Thomas : Quand tu as beaucoup de soli, cela devient compliqué et nous voulions simplifier cela, ne pas avoir un instrument plus en avant qu’un autre. Nous voulions un ensemble plus homogène et égalitaire.

Adrian : Trop de groupes compliquent leur musique, nous voulions vraiment la rendre facile et accessible.


Il y quand même des passages torturés d’orgue hammond...

Gérald : oui, bien sûr. Dans les années 70, les groupes l’utilisaient fréquemment pour accompagner les guitares puissantes. Je suis un grand fan de cet instrument surtout quand il est torturé à la Jon Lord ou plus récemment Michal Lapaj.


Des dates de prévues pour la suite ?

Gérald : oui, quelques unes déjà. Nous attendons aussi des réponses pour les festivals cet été. Et puis sinon on travaille déjà à notre prochain album. Nous espérons pouvoir nous faire aider par un producteur pour pouvoir accéder à un bon studio et ainsi améliorer la qualité de la production. C´est un reproche qu´on nous a fait quelque fois pour “Blueprint”.


Ce soir, c’est une date avec Sylvan donc un autre groupe allemand, cela permet de se faire des relations non ?

Gérald : oui, bien sûr.



Quelle est la question que vous auriez aimé que je vous pose ?

DO : C’est très difficile

Gérald : peut-être quelle est votre définition d’un groupe ?


Et alors ?

DO : un groupe c’est un ensemble d’amis.

Gérald : oui, et si tu nous avais demandé quelle était la chose la plus importante pour nous en tant que groupe, Christian aurait sûrement donné la même réponse que lors d´un brainstorming il y a deux ans, à savoir que nous grandissions ensemble. Il y a des hauts et des bas mais le but est le même. Nous avons cet objectif commun…


Avez-vous un mot pour nos lecteurs de MW ?

DO : Nous vous aimons tous (Rires)

Gérald : Nous sommes très contents de pouvoir jouer en France et nous avons de bons retours. Merci à vous et à vos lecteurs. Continuez à soutenir notre musique.

Merci.

Merci une fois de plus à Paulette pour le prêt de son salon et à toute l'équipe de "Chez Paulette" pour son accueil et sa gentillesse.
Merci à Christian pour les photos



Plus d'informations sur http://deafening-opera.de/
EN RELATION AVEC DEAFENING OPERA
DERNIERE ACTUALITE
Une nouvelle vidéo de DEAFENING OPERA
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant DEAFENING OPERA
 
DERNIER ARTICLE
Nous avons profité de la venue de Deafening Opera "Chez Paulette" pour leur poser quelques questions avant leur set en première partie de Weend’ô et Sylvan.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant DEAFENING OPERA
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Blueprint (2013)
Fans de rock progressif traditionnel ou moderne et amateurs éclairés d'un métal progressif intelligent, cette galette a tout ce qu'il faut pour vous séduire … et vous réunir.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DEAFENING OPERA

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017