MW / Accueil / Chroniques / AUTOGRAPH
AUTOGRAPH (Etats Unis)
Genre(s) : A.O.R., HARD ROCK MELODIQUE
GROUPES PROCHES : DEF LEPPARD, JOURNEY, BON JOVI, TREAT, FRONTLINE, DANGER DANGER, BALANCE, HONEYMOON SUITE, TOBRUK, SHY, SURVIVOR, COVERED CALL
1983, Steve Plunkett, guitariste du groupe Silver Condor, aux côtés de Neal Schon et Rick Derringer, vient de terminer l'enregistrement de l'album du groupe pour CBS. Frustré de voir que les chansons qu'il a écrites n'ont pas été retenues pour l'album, "Plunk" décide d'en écrire d'autres tout en se cherchant un contrat.

Prêt à enregistrer, Steve fait appel à des amis avec lesquels il joua auparavant dans différents groupes afin d'enregistrer une démo. C'est alors que débarquent Steve Lynch (guitariste génial connu dans le groupe Looker), Keni Richards (ancien batteur de John Doe, aux côtés de "Plunk"), Randy Rand (bassiste de Wolfgang, avec Plunkett) et Steven Isham (claviériste et vieil ami de "Plunk").

Ensemble, ils enregistrent une démo qui inclut "Deep-End", "Friday", "In The Night" et "Send Her To Me". L'enregistrement terminé, Steve Plunkett fait écouter la cassette à Andy Johns, rencontré durant le mixage de l'album de Silver Condor. Immédiatement, et malgré un son médiocre, Johns est séduit par leur musique. Il leur propose d'entrer gratuitement aux célèbres studios Record Plant, à L.A., pour y enregistrer une nouvelle démo.

C'est alors que la bande de copains est devenue un véritable groupe, et il fallait maintenant trouver un nom à leur formation. Une liste de noms dressée, il ne leur reste plus qu'à voter, ce sera Autograph, tiré de la célèbre chanson de Def Leppard, "Photograph"...

Dans le même temps, Keni Richards, le batteur, avait rencontré David Lee Roth, alors chanteur de VAN HALEN. Ils étaient même devenus amis, et Keni lui fit écouter la démo du groupe. Diamond Dave, comme on l'appelait, apprécia tellement la musique d'Autograph qu'il proposa presque aussitôt à Keni d'ouvrir pour la tournée VAN HALEN 1984.

Une opportunité comme celle-là ne se refuse pas, et quelques jours après, Plunkett et ses amis arrivèrent à Jacksonville, en Floride, pour la première étape de la tournée, avec seulement six semaines pour être au point.

Parallèlement, le groupe se cherchait un manager, ce qui fut chose faite, en la personne de Suzy Frank, une amie d'Andy Johns.

C'en était parti pour une tournée de 48 dates à travers les Etats Unis, en ouverture d'un Van Halen au sommet de sa popularité.

Pendant ce temps, Suzy Frank, restée à L.A., cherchait à vendre la cassette aux maisons de disques. Deux mois plus tard, Paul Atkinson, vice président de RCA, envoya son assistant Jose Menendez à New York, pour assister au show d'Autograph au Madison Square Garden. Bluffé, Menendez signa le groupe immédiatement après le concert, dans les loges.

Autograph quittait alors la tournée et partait enregistrer leur premier album à Los Angeles.

N'ayons pas peur des mots, Autograph est l'un des tout meilleurs groupes de rock de tous les temps. Injustement ignorée en Europe, la bande à Plunkett n'a heureusement pas été traîtée de la même manière aux Etats Unis. Turn Up The Radio se hissa à la 28ème place du Top 100 et fut même classé 5ème au Top des radios Rock US. Sans oublier que Sign In Please, leur premier album, se vendit à 700.000 exemplaires, rien qu'aux Etats Unis. Et si les ventes étaient proportionnelles à la qualité d'un album, Autograph aurait même dû battre des records, tant leurs compos frappent fort.

Reconnaissable entre mille, Autograph a ce petit plus qui fait la différence entre un groupe et ses concurrents. Ils ont un "son", une particularité qui rend leur musique mmédiatement identifiable.

Composé de musiciens hors pairs, Autograph nous transporte au fil de ses compos dans des états d'excitation inégalés. Ecoutez des morceaux tels que "Deep-End", "Heartattack", "Take No Prisoners", "My Girlfriend's Boyfriend Isn't Me" ou encore "Sanctuary" et vous comprendrez !

Malheureusement, comme beaucoup d'autres groupes de cette période, Autograph a été victime de la politique de sa maison de disques qui ne donna pas suite à la dernière démo du groupe, en 1989... Dans ces conditions, Steve Plunkett et ses amis jetèrent l'éponge...

Depuis, Steve Plunkett a enregistré un album solo (My Attitude-1991), et écrit d'innombrables chansons pour d'aussi innombrables artistes, dont le hit des charmantes demoiselles de VIXEN (How Much Love, sur l'album REV IT UP-1990). Plunk a également produit une dizaine d'albums. En 1996, la chaine américaine Warner Bros fit appel à Steve pour le compo et l'interprétation de la chanson du générique de "7th Heaven" (7 à la maison, diffusé sur TF1)

Steve Lynch a enregistré un album solo, qui malheureusement n'est jamais sorti ; Il publie des bouquins techniques de guitare et représente une marque d'amplis.

Steven Isham a travaillé pour bon nombre d'artistes dont Vince Neil (Motley Crue).

Celui qui s'en est le mieux tiré est sans doute Keni Richards, parti fonder Dirty White Boy, un excellent groupe de rock, avec notemment Earl Slick (Little Caesar...) et David Glen Eisley (ex-Giuffria). Il a également joué sur bon nombre d'albums, dont le succulent "No Rest For The Wounded Heart" de Robert Tepper. Mais un problème de dos l'oblige à ne jouer que de façon occasionnelle.

Quant à Randy Rand, il a arrêté la musique pour se consacrer à son autre passion : la création d'objet en cuir. Il travaille notamment pour Harley Davidson.

Bref, rien de bien passionnant pour des musiciens de leur trempe, dont la place serait plutôt dans des stades gigantesques et pleins à craquer, mais voilà qu'en 1997 sort miraculeusement un album d'Autograph (Missing Pieces). On le doit aux allemands de USG records, petit label par la taille, immense par le professionnalisme. Malheusement, ce disque n'est qu'une compilation de titres inédits rassemblés et produits par le brave Steve Plunkett, lui-même, et à la demande des très inspirés USG records ! Missing Pieces n'en demeure pas moins un album indispensable, avec un son formidablement puissant et clair, et des compos, quelles compos !!!

Déjà, on se prend à rêver à la reformation de cette légendaire équipe, d'autant que les reformations des grands de la scène hard US des années 80 sont de plus en plus nombreuses (RATT, L.A. GUNS, NIGHT RANGER, POISON, et dernièrement HARDLINE, HURRICANE et GIANT, etc...). A quand l'annonce de la reformation d'Autograph ? Bientôt, nous l'espérons tous. La balle est dans votre camp, messieurs Plunkett & Co.

Plus d'informations sur http://pagesperso-orange.fr/autograph/
 
CHRONIQUES
 
AUTOGRAPH_Get-Off-Your-Ass Get Off Your Ass (2017)
EMP LABEL GROUP - HARD ROCK MELODIQUE

2
AUTOGRAPH_Buzz Buzz (2003)
POINT MUSIC - A.O.R.

4
AUTOGRAPH_Loud-And-Clear Loud And Clear (1987)
RCA - A.O.R.

4
AUTOGRAPH_That-s-The-Stuff That's The Stuff (1985)
RCA - A.O.R.

4
AUTOGRAPH_Sign-In-Please Sign In Please (1984)
RCA - A.O.R.

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017