MW / Accueil / Avis / Filtrés par genre : Metal Melodique
  • FILTRER PAR GENRE
Data pager
Data pager
production_review_iduser_idtx_imagetx_data
Data pager
Data pager
2384714376
VISIONS OF ATLANTIS: WANDERERS (2019)
METAL MELODIQUE
Je trouve cet album monotone, heureusement que la magnifique voix de Clémentine Delauney est là pour magnifier les morceaux qui s’enchaînent sans que l’on puisse au final distinguer un titre d’un autre, Wanderers est un album où tout (absolument tout) repose sur la voix cristalline de la vocaliste française et c’est bien là le problème car les musiciens derrière ne suivent pas, ils font pourtant le job mais la créativité n’est pas au rendez-vous, ils balancent quelques riffs, saupoudrent ceux-ci de lignes de claviers maintes fois entendus dans les groupes symphoniques et puis laisse faire le boulot aux vocalistes, dont il est vrai les deux voix se complètent bien, même si je trouvais l’ancien chanteur (Siegfried Samer) plus en phase avec Clémentine.

Visions of Atlantis propose (pour l’instant) un metal symphonique beaucoup trop convenu pour pouvoir soutenir la comparaison avec les meilleurs groupes de metal symphonique, Nightwish en tête.

M. CYCLOPÈDE - 11/09/2019 -
 com_user_id

C'est malheureusement le lot de tout ce qui sort actuellement en metal/speed melodique. C'est bien fait mais déjà entendu mille fois
TORPEDO   - 13/09/2019 10:11:20
2377914376
LEVERAGE: CIRCUS COLOSSUS (2009)
METAL MELODIQUE
Même si les deux premiers titres (Wolf on the Moon et Movie Gods) qui suivent la très belle intro (Rise) sont de bonnes factures, il reste malgré tout très « classiques » sans réels originalités ; donc arrivé là on se dit que Leverage nous refait le coup de l’album précédent (Blind Fire), à savoir un heavy metal mélodique (très inspiré par les eighties) mais déjà entendu maintes fois. Mais à partir de Worlbeater, Leverage met le turbo, la superbe voix de Pekka Heino se fait plus puissante (rappelant par moments celle de Ronnie James Dio) et les riffs de guitare plus incisifs, on flirte carrément avec un power metal au refrain terriblement accrocheur, comme sur Legions Of Invisible ou sur Revelation et son solo lumineux, la tension retombe un peu avec Don’t keep Me Waiting, une jolie ballade (qu’il aurait été sans doute plus judicieux de placer en fin d’album), mais selon moi le meilleur reste à venir avec les deux meilleures titres de l’album Prisoners et son break très inspiré suivi d’un solo endiablé, et enfin Broken Wings, et là waouh !!!, comme dirait un certain Marty McFly : « ça c’est du rock ! », ce titre clos de la plus belle des manières un album de très bonne qualité.
A noter que l’édition japonaise comporte deux bonus tracks, Mean and Evil (un morceau très pêchu) et Walk on Home (morceau sirupeux et inutile).

M. CYCLOPÈDE - 14/08/2019 -
237741847
TARJA: IN THE RAW (2019)
METAL MELODIQUE
Personnellement, je n'ai pas vu de grandes différences entre cet album et les précédents. On retrouve ce mélange de metal mélodique et de ballades mélancoliques sur lesquels Tarja pose sa très belle voix. "In the Raw" s'écoute sans déplaisir, sans plus.
CORTO1809 - 12/08/2019 -
2337314376
SECRET SPHERE: THE NATURE OF TIME (2017)
METAL MELODIQUE
Je connaissais vaguement ce groupe s’en vraiment trop accroché, mais l’arrivée de Michele Luppi (ex Vision Divine) a fait évoluer le quintet italien vers un metal plus mélodique, on est clairement assez proche de Circus Maximus ou de Pagan’s Mind, mais contrairement à ces deux formations norvégiennes, l’aspect prog est plus nuancé et laisse souvent la place à un power metal typique des groupes italiens (l’intro de Relance est là pour le prouver).

Le signore Luppi n’est pas uniquement un vocaliste hors pair, mais c’est aussi un poly-instrumentiste (il est également claviériste au sein de Whitesnake) accompli qui est capable de distiller des lignes de chants d’une très grande richesse et d’apporter un brin d’originalité, qui manquait jusqu’alors à ce groupe.

Le disque est très dense, tous les morceaux s’enchaînent parfaitement sans réel temps mort, du coup difficile de trouver un titre plus fort qu’un autre, toutefois je citerai quand même The Awakening (avec sa magnifique intro) qui est d’un puissance phénoménale tour en conservant un très belle ligne mélodique.

Je sais que bon nombre de fans de Secret Sphere avaient été déçus par les dernières créations du groupe, mais cet album devrait en réconcilier plus d’un !

M. CYCLOPÈDE - 04/03/2019 -
228552367
SECRET SPHERE: THE NATURE OF TIME (2017)
METAL MELODIQUE
Un album transcendant, ou s'allie puissance et finesse, force et subtilité. Il a sa propre identité, échappant au travers et stéréotypes du genre musical avec sa " touche" progressive. La voix du chanteur est tout simplement à tomber... il faut écouter le live On night in tokyo, où Luppi se révèle être le frère caché de Glenn Hughes ...
PROGZILLA - 09/10/2018 -
2219311081
ADAGIO: LIFE (2017)
METAL MELODIQUE
Très bon album.

Carpenter excelle sur cette opus. Les compositions sont très belles, puissantes. D'une noirceur redoutable, du Forte quoi :)

Seul bémol, certains passages Djent n'étaient pas forcement nécessaires et la production est parfois trop compressée (fucking loudwar!)

Déçu que Forte est annoncé la fin d'Adagio peu de temps après la sortie de l'album.

EDDYA - 11/04/2018 -
2198913526
AYREON: THE SOURCE (2017)
METAL MELODIQUE
Comme tous les albums de maître Arjen Anthony Lucassen c'est de la bel ouvrage ! Un album musclé ou chaque seconde est un bonheur pour les oreilles. Une histoire au rebondissement final délicieusement cruel, une pochette et des illustrations somptueuses, un double album soigné et somptueux de la première à la dernière piste, et un The day that the world breaks down de plus de 10 minutes d'enfer... De belles ballades (All that was, The source...) des morceaux héroïques (Run apocaplyspe run, Journey forever...). Vraiment rien à jeter c'est excellent. Essayez : il y a fort à paier que vous ne donnerez plus que du Ayreon à chaîne stéréo. ENJOY. 19/20. Denys
DIVERSPERSODG - 12/02/2018 -
2183012860
ANGRA: ANGELS CRY (1993)
METAL MELODIQUE
Voici un album très important à mes yeux. Pour moi, c'est l'album qui a amorcé le retour de ce que l'on a coutume maintenant d'appeler (malheureusement, car je n'aime pas ce terme) "True Metal". En effet, la sortie de cet album de cet obscur groupe brésilien (tout juste connaît-on l'ex-groupe du chanteur, VIPER) qui déboule chez nous courant 1994, ne passionne pas les foules. Et pour cause ! A cette époque, on est dans une espèce de période de fin de règne du Grunge et d'essor du Neo Punk. Le Heavy Metal traditionnel et le Hard US sont condamnés aux oubliettes, et nombre de formations ont jeté l'éponge. C'est là qu'ANGRA nous balancent en pleine gueule ce "Angels Cry" époustouflant. Ils remettent au goût du jour le bon vieux Speed tel que le pratiquait HELLOWEEN quelques années plus tôt ou même X JAPAN. Cependant, ANGRA ne se contentent pas de pomper ce qui a été fait, ils injectent une bonne dose de musique classique (ce qui sera maintes fois repris par la suite) et de claviers. Enfin, la voix d'André Matos, techniquement très au point, assure au combo sud-américain la reconnaissance à part entière. Tout est en effet réuni pour que le succès soit au rendez-vous : une production confortable de Charlie Bauerfeind et Sascha Paeth, une pochette splendide, un bon look et une bonne gueule des musiciens (un tout autre style que SEPULTURA ou SARCOFAGO !), un album varié et inspiré, une reprise brillante de Kate Busch (si si, c'est bien Andre Matos et non une chanteuse !), la présence des guitaristes de GAMMA RAY (Kai Hansen notamment !) sur "Never Understand", une distribution par un label qui monte (CNR, futur NTS)... Résultat : un album que j'ai usé jusqu'à la corde à sa sortie ( Ahhh ! "Carry On" ! Mhhh "Time" ! Ohhh "Evil Warning"... !). On connaît la suite : la consécration avec le très ambitieux et plus Progressif "Holy Land", l'apogée (commerciale, pas forcément artistique) de "Fireworks", puis le fameux split après quoi, rien ne sera plus jamais tout à fait comme avant.
SHAKA - 08/01/2018 -
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019