MW / Accueil / Chroniques / AMON AMARTH: Deceiver Of The Gods

AMON AMARTH: DECEIVER OF THE GODS (2013)


ALBUM - METAL BLADE - DEATH METAL - NOISE - 22.07.2013
"Deceiver Of The Gods est un disque de qualité avec son lot de morceaux de bravoure même si le groupe se repose beaucoup trop sur ses acquis."

4/5
GROUPES PROCHES :
EQUILIBRIUM, STORMWARRIOR, EX DEO, WINTERSUN, DISBELIEF, ENSIFERUM

TRACKS :

01. Deceiver Of The Gods (04:19), 02. As Loke Falls (04:38), 03. Father Of The Wolf (04:19), 04. Shape Shifter (04:02), 05. Under Siege (06:17), 06. Blood Eagle (03:25), 07. We Shall Destroy (04:25), 08. Hel (04:09), 09. Coming Of The Tide (04:16), 10. Warriors Of The North (08:12)

FORMATION :
Fredrik Andersson (Batterie), Johan Hegg (Chant), Johan Söderberg (Guitares), Messiah Marcolin (Chant / Invité sur Hel), Olavi Mikkonen (Guitares), Ted Lundström (Basse)

TAGs :
Chant éraillée, Chant grave
Avec déjà 8 albums et 20 ans de carrière au compteur, Amon Amarth est devenu avec détermination un des leaders du métal actuel. Et sans ralentir, le groupe nous propose son 9ème album, Deceiver Of The Gods. Cependant, l'armure de ces héros du death mélodique à tendances viking a dernièrement tendance à rouiller un peu. Cela fait deux albums que le groupe se repose sur ses lauriers en proposant des disques immédiats mais qui peinent à survivre à la deuxième écoute. Conscient de cela le groupe a changé de producteur et fait appel à Andy Sneap pour relancer la machine...

Ce changement permet ainsi à Amon Amarth de trouver un son plus brut, moins lisse et parfois proche du Thrash. Par contre le reste ne change pas, le thème - Loki contre les dieux - est classique tout comme la pochette guerrière. On retrouve donc sur 47 minutes du pur Amon Amarth avec son lot habituel de titres épiques et entraînants et quelques petites surprises savamment dosées amenant juste ce qu'il faut pour ne pas lasser.

D'abord il y a les tubes taillés pour la scène et à cet effet "Deceiver Of The Gods" et "Father Of The Wolf" remplissent leur rôle à merveille. Servis par des refrains énormes, des mélodies ultras présentes, aux guitares notamment, et la voix unique et rocailleuse de Johan Hegg, ces deux chansons rejoignent les grands titres d'Amon Amarth. Malheureusement, la majorité des autres morceaux se font très classiques et sont le symbole d'un savoir faire musical unique qui fonctionne mais dont la recette commence à être trop connue.

Heureusement le groupe se réveille avec un "Hel" tonitruant qui voit intervenir au chant Messiah Marcolin (Candlemass). La chanson plus lourde est une réussite magnifiée par un Marcolin toujours aussi sombre et inquiétant avec un chant funèbre parfait. Enfin avec "Warriors Of The North" Amon Amarth retrouve sur plus de 8 minutes le souffle intense qui faisait sa force et qui s'était un peu perdu en chemin. Ici on se retrouve plongé en pleine bataille avec nombre de riffs et soli mélodiques très épiques.

Deceiver Of The Gods" est un disque de qualité avec son lot de morceaux de bravoure. Mais le groupe se repose aussi beaucoup sur ses acquis malgré quelques excellents titres et les petites innovations. Le groupe suédois devra à l'avenir fortement se renouveler sinon la lassitude et la routine finiront par l'emporter.


Plus d'informations sur http://www.amonamarth.com/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC AMON AMARTH
DERNIERE ACTUALITE
AMON AMARTH lance son jeu mobile
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant AMON AMARTH
 
DERNIER ARTICLE
Complet 2 mois à l'avance, le passage de nos amis Vikings au Divan du monde était pour le moins attendu par leurs hordes de fans. Venus seuls défendre leur 10e opus prévu 2 jours plus tard, les Suédois ont assuré presque 2 h de show parfaitement mesuré...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant AMON AMARTH
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Jomsviking (2016)
Amon Amarth nous propose un concept sur son thème favori, les Vikings, et en profite pour enfin faire évoluer sa musique tout en restant facilement identifiable.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant AMON AMARTH
ALBUMS CONSEILLES
  • WINTERSUN_The-Forest-Seasons WINTERSUN
    The Forest Seasons (2017)
    NUCLEAR BLAST - HEAVY METAL

    5
  • EQUILIBRIUM_Rekreatur EQUILIBRIUM
    Rekreatur (2010)
    NUCLEAR BLAST - PAGAN/VIKING METAL

    4
  • ENSIFERUM_Two-Paths ENSIFERUM
    Two Paths (2017)
    METAL BLADE - PAGAN/VIKING METAL

    4
  • WINTERSUN_Time-I WINTERSUN
    Time I (2012)
    NUCLEAR BLAST - AUTRES EXTREME

    4
  • EX-DEO_Romulus EX DEO
    Romulus (2009)
    NUCLEAR BLAST - DEATH METAL

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3.5/5 (4 avis)
LECTEURS : 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT AMON AMARTH
 
AMON-AMARTH_Jomsviking Jomsviking (2016)
SONY MUSIC - DEATH METAL

4
AMON-AMARTH_Deceiver-Of-The-Gods Deceiver Of The Gods (2013)
METAL BLADE - DEATH METAL

4
AMON-AMARTH_Surtur-Rising Surtur Rising (2011)
METAL BLADE - DEATH METAL

4
AMON-AMARTH_Twilight-Of-The-Thunder-God Twilight Of The Thunder God (2008)
METAL BLADE - PAGAN/VIKING METAL

5
AMON-AMARTH_With-Oden-On-Our-Side With Oden On Our Side (2006)
METAL BLADE - DEATH METAL

4
AMON-AMARTH_Once-Sent-From-The-Golden-Hall Once Sent From The Golden Hall (1998)
METAL BLADE - PAGAN/VIKING METAL

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017