MW / Accueil / Chroniques / SADAKO: Panic Transistor

SADAKO: PANIC TRANSISTOR (2013)


ALBUM - CMM - ROCK INDÉ - PANDARDCORE - 05.08.2013
"Sadako propose dans Panic Transistor un melting pot metal ambitieux mais en demi-teinte."

2/5
GROUPES PROCHES :
FEAR FACTORY, BULLET FOR MY VALENTINE, DEATHSTARS

TRACKS :

01. The Difference Between You And Me Is I’m Not Bleeding - 03:32, 02. Yamamba - 03:36, 03. Apes, Pigs And Big Black Holes - 04:15, 04. Save Home For Zombies - 04:16, 05. Whats Up, Cthulhu? - 04:16, 06. Damage Done - 03:17, 07. Dude, Where’s The Fucking Reset Button? - 04:53, 08. Commemoration - 05:14, 09. A Requiem For Lost Dreams - 03:52, 10. Envy - 04:08, 11. Happy Networking, Asshole - 04:07, 12. Even If You’re Stuffed With Gold You Can’t Deny You’re Full Of Shit - 03:20

FORMATION :
Benjamin Dorfstätter (Basse), Christoph Auer (Guitares), Daniel Heissenberger (Batterie), Markus Reisenbauer (Chant), René Reisenbauer (Guitares)

TAGs :
Electro
Quand on lit quelque part l'expression "Visual Kei", on visualise des mecs à grandes chevelures bariolées, sapés à la baroque, des voix maniérées et des looks androgynes, dans une tradition popularisée par X-Japan ou Malice Mizer pour les plus connus. Mais Sadako est là pour nous montrer que le genre n'est pas limité au pays du Soleil Levant et que les européens aussi savent looker leur musique. Pourtant, avec une pochette assez peu engageante, on peut se demander sur quoi on va tomber. Alors, le pari est-il tenu? Le mélange des genres prend-il ?

Disons-le tout de suite, il est inutile de s'imaginer une version occidentale de ce qui a fait le succès du Visual Kei. D'ailleurs, on cherche où se situe cette influence que le groupe revendique avec insistance sur ses différents media en ligne. On ne trouve ni dans les photos promotionnelles, ni dans les clips, ce look, ce soucis du style qui est pourtant la marque de fabrique du mouvement avant même les caractéristiques musicales.

On ne s'attardera finalement pas sur cette volonté d'appartenance, puisqu'il convient de juger un groupe plus sur sa musicalité que sur son apparence visuelle. A ce titre donc, "Panic Transistor" prend la force d'un album teinté à la fois de la lourdeur du métal industriel et ses rythmiques évoquant le bruit de machines hydrauliques, dans la lignée d'un Deathstars ou d'un Fear Factory, mais aussi de la nervosité et du côté très mélodique du metalcore, avec des riffs évoquant Bullet For My Valentine. On a donc des morceaux portés par des riffs catchy, comme 'Yamamba' ou 'Apes, Pigs And Big Black Holes', et d'autres bien plus lourds et mécaniques, à l'image de 'Damage Done'.

Mais Sadako ne se limite pas aux poncifs du métal, et joue au petit cuisto musical en saupoudrant ses morceaux de nappes de synthé ('Commemoration'), de samples, pour l'ambiance ('Happy Networking, Asshole'), de mélodies électronicas sautillantes ('Apes, Pigs,...'). Revel nous gratifie même d'un duo avec une chanteuse, pas franchement réjouissant, rappelant les morceaux de house FM. Le chant est d'ailleurs l'élément le plus polymorphe de l'album, en puissance sur 'The Difference Between You And Me Is I'm Not Bleeding' et sur la majorité des autres titres ou en growl death métal sur 'What's Up Cthulhu', empreint d'un groove sulfureux sur 'Commemoration'. Le pont de 'Monster Eats Pilot' rappellerait même la scène hardcore.

On se retrouve ainsi avec un disque ambitieux, mais en demi-teinte. Les rythmiques efficaces restent peu marquées, les riffs sont nombreux mais peu inspirés, les éléments électroniques sont sympathiques mais timides et le chanteur est volontaire mais il manque de charisme. Les quelques originalités et prises de risque attirent l'attention au détour de l'album, mais elles sont souvent trop courtes pour vraiment passionner l'auditeur. Rien ne déçoit, rien n'excite, rien n'est de mauvais goût, rien de relève du génie. Un album neutre somme toute, qui relèverait plus de la Suisse que du Japon !


Plus d'informations sur http://www.sadakomusic.com/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC SADAKO
 
DERNIERE CHRONIQUE
2
Panic Transistor (2013)
Sadako propose dans Panic Transistor un melting pot metal ambitieux mais en demi-teinte.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant SADAKO
ALBUMS CONSEILLES
  • FEAR-FACTORY_Obsolete FEAR FACTORY
    Obsolete (1998)
    ROADRUNNER - THRASH

    4
  • DEATHSTARS_Night-Electric-Night DEATHSTARS
    Night Electric Night (2008)
    NUCLEAR BLAST - METAL INDUSTRIEL

    3
  • FEAR-FACTORY_Demanufacture FEAR FACTORY
    Demanufacture (1995)
    ROADRUNNER - METAL INDUSTRIEL

    5
  • BULLET-FOR-MY-VALENTINE_Venom BULLET FOR MY VALENTINE
    Venom (2015)
    RCA - METALCORE

    4
  • FEAR-FACTORY_Soul-Of-A-New-Machine FEAR FACTORY
    Soul Of A New Machine (1992)
    ROADRUNNER - DEATH METAL

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 2/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT SADAKO
 
SADAKO_Panic-Transistor Panic Transistor (2013)
CMM - ROCK INDÉ

2
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018