MW / Accueil / Chroniques / SKIP THE USE: Little Armageddon

SKIP THE USE: LITTLE ARMAGEDDON (2014)


ALBUM - POLYDOR - ROCK - NESTOR - 29.01.2014
"Un retour tout en maitrise qui confirme que le talent est bien là."

4/5
GROUPES PROCHES :
KILLERPILZE

TRACKS :

01. Second To None, 02. 30 Years, 03. Nameless World, 04. The Taste, 05. Birds Are Born To Fly, 06. The Wrong Man, 07. The Story Of Gods And Men, 08. Little Armageddon, 09. Gone Away, 10. Être Heureux, 11. Lust For You, 12. We Are Bastards, 13. Hollywood, 14. No Hero, 15. In For The Kill

FORMATION :
Jay Gimenez (Basse), Lio Raepsaet (Claviers), Manamax Catteloin (Batterie), Mat Bastard (Chant), Yann Stephani (Guitares)

TAGs :
Accessible / FM, Fusion, Groovy
Après le colossal succès, totalement justifié, de "Can Be Late", les Lillois de Skip The Use nous reviennent avec ce "Little Armageddon" qui  ne manquera pas de surprendre tous ceux qui avaient craqué pour leur fusion Punk / Funk hautement addictive et qui pensaient que le groupe allait pousser plus loin encore les digressions Electro Funk qu’il affectionne en concert.

En effet, le groupe amorce une évolution vers un Rock plus mélodique et apaisé même si quelques petites et légères touches électro parsèment l’ensemble et si des influences Reggae et Funk pointent encore parfois le bout de leur nez. Vous craignez le pire ? Vous avez bien tort. Car si surprise il y a, celle-ci est plutôt heureuse, à commencer par le son, limpide, propre et puissant. Si celui-ci participe à l’atténuation des racines Punk et Heavy du quintet il lui permet d’aborder des styles plus variés avec une efficacité réelle. L’effort dans ce domaine est tel, que l’on pourrait en venir à douter du caractère humain de la batterie, tant celle-ci sonne de manière implacablement parfaite. Il n’y a guère que sur certains passages de 'Gone Away' que le son se montre encore un tantinet rugueux. Une autre des évolutions du groupe réside dans les vocaux qui se montrent bien plus diversifiés et peut-être un peu moins agressifs que par le passé. Cela est flagrant sur l’excellent 'Lust For You'.

Il faut dire que chœurs et échos sont assez présents et contribuent à lisser un peu le phrasé de Mat Bastard. Mais loin d’émasculer le gaillard cela lui donne un surplus de sensibilité.  Au niveau des styles musicaux abordés, le groupe n’a pas totalement viré sa cuti et des titres comme 'Nameless World', le premier single, ou bien 'STU', auraient tout à fait pu trouver leur place sur "Can Be Late". Mais avec 'Lust For You', 'The Story Of Gods And Men' ou 'The Taste' le groupe verse dans un Rock plus maîtrisé et tempéré. Avec ce dernier titre, et ses arrangements touffus, c’est même presque vers les Beatles que nous sommes emportés. Autre surprise, la simili ballade 'Etre Heureux', titre chanté en français, ce qui me semble être une première pour le groupe. A cette occasion Skip The Use nous montre une autre facette de son talent en livrant des paroles touchantes et sensibles aux antipodes de l’image festive qu’il se plaisait jusqu’alors à véhiculer. On peut également citer le titre 'Little Armageddon', lorgnant plutôt du côté de Depeche Mode lorsque celui-ci sort les guitares.

Au rayon des (très petites) déceptions, on pourrait mentionner la relative timidité du groupe dans certains domaines à commencer par les guitares et les claviers. Certes, 'Second To None' débute avec une six cordes bien grasse, mais celle-ci se montre plutôt discrète par la suite. Comme c'est le cas pour les claviers, les guitares s’intègrent au final à l’ensemble pour contribuer à créer une ambiance générale équilibrée mais on aurait aimé découvrir quelques envolées  plus délurées, plus surprenantes. Il en va de même pour les influences Dance ou Reggae qui, bien que rares, n'en sont pas moins agréables (dans 'Nameless World' notamment) et auraient pu être explorées un peu plus en profondeur. 

Pour moins immédiat qu’il soit, ce "Little Armageddon" se révèle est un très bon album de Rock, attachant et convaincant, porté notamment par une section rythmique exempte de toute réserve. Moins fou et exubérant que "Can Be Late", ce "Little Armageddon" nous prouve que Skip The Use est un groupe de Rock sur lequel il faut compter et dont l’évolution future risque d’être source d’un plaisir moins fugace, plus vicieux, plus sournois. "Little Armageddon", c’est la fin du Coitus interruptus.

Précommande de l'album disponible sur Itunes et Fnac


Plus d'informations sur http://www.skiptheusemusic.com/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC SKIP THE USE
DERNIERE ACTUALITE
SKIP THE USE: Little Armageddon
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant SKIP THE USE
 
DERNIER ARTICLE
Quelques jours avant la sortie du très attendu "Little Armageddon", Skip the Use donnait un concert très privé à La Cigale auquel était convié Music Waves...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant SKIP THE USE
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Little Armageddon (2014)
Un retour tout en maitrise qui confirme que le talent est bien là.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant SKIP THE USE
ALBUMS CONSEILLES
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT SKIP THE USE
 
SKIP-THE-USE_Little-Armageddon Little Armageddon (2014)
POLYDOR - ROCK

4
SKIP-THE-USE_Can-Be-Late Can Be Late (2012)
POLYDOR - ROCK ALTERNATIF

5
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017