MW / Home / Reviews / YES: Open Your Eyes
12.08.2014 by TONYB
BAND/AUTHOR:

YES

(ROYAUME UNI)

TITLE:
OPEN YOUR EYES
RELEASE DATE:
1997
LABEL:
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT
GENRE:
PROGRESSIVE ROCK
"Les bruits de la nature qui clôturent cet album durant 18 minutes peuvent être considérés comme la partie la plus réussie d'Open Your Eyes, triste pièce ratée de la discographie d'un des plus grands groupes de l'histoire du rock progressif."
Une fois n'est pas coutume, je vais déroger à l'habituel devoir d'objectivité qui tient généralement lieu de ligne de conduite aux chroniqueurs de Music Waves, pour faire parler mes émotions au moment de chroniquer Open your Eyes, et clôturer momentanément, en attendant un potentiel successeur au récent Heaven and Earth, la revue de l'immense discographie studio du non moins immense groupe (ou marque diront certains) qu'est Yes.

Dix-sept années après sa sortie, celle-ci suivant les splendides Keys to Ascension qui auront vu le départ définitif (à ce jour, avec ce groupe il ne faut présager de rien !) de Rick Wakeman, remplacé par billy Sherwood, force m'est de reconnaître que cet album continue de me laisser froid comme un glaçon : sa production chirurgicale et ses sonorités filtrées outre mesure pour donner une touche moderne très américaine rendent son écoute pénible, et totalement en décalage avec ce qui fait l'essence même de ce groupe. La voix de Jon Anderson en devient insupportable, d'autant plus dans les parties doublées à la tierce par Chris Squire (nombreuses, comme le veut la tradition du groupe). Quant aux sonorités de clavier 70's remises au goût du jour, elles s'avèrent tout bonnement catastrophiques (cf la prestation d'Igor Koroshev sur Fortune Seller).

Mais, plus que la réalisation discutable, c'est surtout d'un manque d'inspiration flagrant dont souffre Open Your Eyes, les onze compositions présentes étant d'une faiblesse remarquable. Aux titres construits basiquement sur des enchaînements couplets/refrains soutenus par une rythmique monolithique (New State of Mind et Open your Eyes) succèdent des plages aux mélodies inexistantes, entrecoupées d'intervention instrumentales bruitistes sans queue ni tête, semblant même complètement en décalage avec le chant de Jon Anderson (Universal Garden par exemple). Le summum de la médiocrité est atteint avec Fortune Seller, dont j'affirme ici haut et fort qu'il s'agit du plus mauvais morceau jamais écrit par Yes à ce jour.

Sans projet directeur ni mélodie digne de ce nom, les différentes plages tournent rapidement en rond, et les quelques interventions solistes de Steve Howe ne parviennent même pas à relever le niveau général, semblant là encore en décalage complet avec le propos péniblement porté par Jon Anderson. Et quand il parvient néanmoins à s'enflammer, c'est pour voir sa prestation interrompue par un fade out malencontreux (!) ou une fin de morceau brutale.

Au milieu de tout ce marasme, il reste néanmoins un peu de musique écoutable (et supportable) : Man in the Moon pourra éventuellement contenter les amateurs d'un Yes moderniste, mais ce sont surtout les 2'43 de liberté accordées à Steve Howe et Jon Anderson pour une chanson acoustique voix/guitare qui vont apporter un peu de réconfort à l'auditeur jusqu'alors fort marri (From the Balcony).

Quant aux 23 minutes de The Solution qui à la simple lecture de la tracklist pourraient réjouir par avance tout amateur de rock progressif, elles ne sont qu'illusion puisque les 18 dernières minutes ne sont remplies que de bruits de nature de bord de mer sur lesquels sont posées 2 ou 3 interventions très courtes de Jon Anderson. Mais finalement, après le déluge bruitiste qui précède, ne sont-ce finalement pas les meilleurs moments de cet album en tout point raté ?

More informations on http://www.yesworld.com

VIDEO

SIMILAR BANDS
HAKEN, MOON SAFARI, T, IZZ, HAMADRYAD, AGENTS OF MERCY, RESISTOR, SIEGES EVEN, ASTRA (USA), LITTLE ATLAS

TRACK LISTING
01. New State Of Mind
02. Open Your Eyes
03. Universal Garden
04. No Way We Can Lose
05. Fortune Seller
06. Man In The Moon
07. Wonderlove
08. From The Balcony
09. Love Shine
10. Somehow, Someday
11. The Solution


LINEUP
Billy Sherwood: Guitares / Claviers
Alan White: Batterie
Chris Squire: Chant / Basse
Jon Anderson: Chant
Steve Howe: Guitares
Igor Khoroshev: Claviers / Invité
Steve Porcaro: Claviers / Invité


TAGS:
90's, Acute voice
 productionuser_idproduction_comment_id
 
REALMEAN - 21/01/2017 16:17:37
voilà un petit moment que je n'avais plus tenté de réécouter cet album... hé ben, c'était peut-être pas la peine de faire l'effort. Quelle catastrophe !!
2174387
 
LINKS
 
 
1.5/5 (2 view(s))
1/5 (1 view(s))
MY RATE:
 
OTHERS REVIEWS
F.A.Q. / You found a bug / Terms Of Use
Music Waves (Media) - Rock (Progressive, Alternative...), Hard Rock (AOR, Melodic,...) & Metal (heavy, progressive, melodic, ...) Media
Reviews, News, Interviews, Advices, Promotion, Releases, Concerts
Some of our partners :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019