MW / Accueil / Chroniques / FREDDEGREDDE: Brighter Skies

FREDDEGREDDE: BRIGHTER SKIES (2014)


ALBUM - AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF - NUNO777 - 20.11.2014
"Ce 'Brighter Skies' réjouissant confirme le talent de FreddeGredde avec le supplément de clarté qui handicapait l'écoute de son premier album."

4/5
GROUPES PROCHES :
SPOCK'S BEARD, MOON SAFARI, SKY ARCHITECT, LO-FI RESISTANCE, PROFUSION, FLAMING ROW

TRACKS :

01. Welcome the Bright Skies (5:44), 02. The Autotelic Self (11:05), 03. Your Life (3:02), 04. This Fragile Existence (5:48), 05. The Tower (8:18), 06. Shining (3:58), 07. Ocean Mind (18:24)

FORMATION :
Fredrik Larsson (Chant / Guitares / Basse / Claviers), Louis Abramson (Batterie), Zuzana Vaneková (Flûte (5))

TAGs :
Technique
Indéniablement quelque chose de spécial accompagnait l’écoute du premier album de Fredrik Larsson, alias FreddeGredde. Au milieu de toutes ses idées pas forcément égales en termes de style, qualité et finition, émergeaient à de nombreuses reprises une vraie écriture et un potentiel propices à mettre la puce à l’oreille de tous les amateurs de prog racé et contemporain. Une confirmation était donc attendue au tournant et c’est "Brighter Skies" qui, trois ans après, nous donne l’occasion de juger des efforts consentis par le suédois. Encore une fois le multi-instrumentiste s’est chargé de tous les instruments hormis la batterie qui revient à Louis Abramson de Jolly, un des marteleurs les plus intéressants de ces dernières années.

Le début de disque sous forme de bienvenue est aussi brillant que les ciels dont le titre fait référence. Les appétences modernes et classiques de FreddeGredde sont à l’œuvre dans ce morceau bien construit avec comme références des groupes aussi réjouissants que Spock’s Beard ou Sky Architect. L’apport de Louis Abramson est d’emblée audible avec cette puissante finesse dont le new-yorkais sait nous régaler. Après cette mise en bouche qui rassure apparait un des deux titres imposants de cet album. ‘The Autotelic Self’ est la confirmation des qualités d’écriture du jeune musicien, notamment dans les harmonies de refrains, et si les idées surgissent avec toujours autant de débit le flux créatif semble déjà mieux maitrisé. Fini le patchwork de 17 titres de "Thirteen Eight", avec tous ces titres popisants/FM qui alourdissaient la dynamique que le créateur avait du mal à canaliser.

Sous ce format seul ‘Your Life’ demeure et il est plutôt salvateur intercalé entre les onze minutes du débridé ‘Autotelic Self’ et l’étourdissant ‘This Fragile Existence’. Le superbe ‘The Tower’ s’appuie sur un tempo plus mesuré et révèle de grandes qualités d’arrangements avec beaucoup de sonorités acoustiques au piano et à la flûte. Ce sont ces mêmes sonorités qui ouvrent le final épique ‘Ocean Mind’ avant que l’électrification ne prenne le relais. Bien que ce ne soit pas évident aux premiers abords sur ce dernier titre agité, le travail de Larsson au niveau de la cohérence de composition parvient à donner une structure qui prend forme au fil des écoutes. Basé sur une architecture classique du rock progressif ambitieux ‘Ocean Mind’ voit plusieurs moments se succéder sous la tutelle d’un thème mélodique dont une partie centrale instrumentale jouissive et un final paroxystique.

Ces trois années n’ont pas été vaines et une maturité s’est affirmée dans une écriture toujours aussi complexe et dense qui a gagné en fluidité. Entre "Thirteen Eight" et "Brighter Skies" Fredrik Larsson s’est recentré sur un rock progressif classieux qui sait se muer en métal progressif. La dynamique de progression qui anime FreddeGredde entre ces deux albums est impressionnante et pourrait encore surprendre pour le prochain album. Pour l’heure "Brighter Skies" est un logique coup de cœur de fin d’année et une solide recommandation.


Plus d'informations sur http://freddegredde.com/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC FREDDEGREDDE
 
DERNIERE CHRONIQUE
2
Eyes On The Edge (2017)
Freddegredde délaisse le rock progressif au profit d´un assemblage de belles ballades commerciales dont le dosage sucré a été exagéré et qui vous donnera une indigestion.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant FREDDEGREDDE
ALBUMS CONSEILLES
  • SKY-ARCHITECT_Nomad SKY ARCHITECT
    Nomad (2017)
    BAD ELEPHANT MUSIC - ROCK PROGRESSIF

    4
  • PROFUSION_RewoTower PROFUSION
    RewoTower (2012)
    PROGROCK - ROCK PROGRESSIF

    4
  • SPOCK-S-BEARD_Spock-s-Beard-Live SPOCK'S BEARD
    Spock's Beard Live (2008)
    INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

    4
  • SPOCK-S-BEARD_Beware-Of-Darkness SPOCK'S BEARD
    Beware Of Darkness (1996)
    GIANT ELECTRIC PEA - ROCK PROGRESSIF

    4
  • MOON-SAFARI_The-Gettysburg-Address MOON SAFARI
    The Gettysburg Address (2012)
    AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (2 avis)
LECTEURS : 4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT FREDDEGREDDE
 
FREDDEGREDDE_Eyes-on-the-edge Eyes On The Edge (2017)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

2
FREDDEGREDDE_Brighter-Skies Brighter Skies (2014)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

4
FREDDEGREDDE_Thirteen-Eight Thirteen Eight (2011)
WHITE KNIGHT - ROCK PROGRESSIF

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017