MW / Accueil / Chroniques / BLAZE BAYLEY: Infinite Entanglement

BLAZE BAYLEY: INFINITE ENTANGLEMENT (2016)


ALBUM - AUTRE LABEL - HEAVY METAL - NOISE - 01.03.2017
"De nouveau entouré d'un groupe solide, Blaze Bayley signe avec "Infinite Entanglement" un solide album de heavy metal digne de ses débuts et que l'on n'osait plus espérer de sa part."

4/5
GROUPES PROCHES :
IRON MAIDEN, RAINBOW, DIO, ABSOLVA

TRACKS :

01. Infinite Entanglement, 02. A Thousand Years, 03. Human, 04. What Will Come, 05. Stars Are Burning, 06. Solar Wind, 07. The Dreams Of William Black, 08. Calling You Home, 09. Dark Energy 256, 10. Independence, 11. A Work Of Anger

FORMATION :
Blaze Bayley (Chant), Chris Appleton (Guitares), Karl Schramm (Basse), Martin Mcnee (Batterie)

TAGs :
Epique, Mélancolique, Old School, Concept-album, Chant grave
Blaze Bayley enchaine depuis 10 ans les hauts et les bas. Sorti dans la précipitation, "The King Of Metal" comportait des défauts et avec le recul est à considérer comme l'album le plus faible de sa carrière. Depuis il n’a pas chômé, sortant un disque acoustique et se produisant en concert de manière intensive. Mais un tournant a eu lieu début 2014 quand Blaze s’est associé aux membres d’Absolva. De fait le chanteur a recréé un groupe et pris le temps d’écrire un nouvel album avec un management solide.

Cela nous donne "Infinite Entanglement", opus conceptuel de science-fiction qui suit les idées développées dans ses deux premiers albums autour de l’homme et de son rapport à la technologie. Écrit avec Chris Appelton, le disque est ambitieux et fait appel à de nombreux invités. D’un livret détaillant l’histoire à une production à la hauteur, ce disque est à des années-lumière du côté artisanal de "The King Of Metal’". La collaboration avec Absolva le propulse vers une autre dimension : retrouvant le ton des premiers albums avec un heavy épique et mélodique, "Infinite Entanglement" fait la part belle aux harmonies et soli de guitare et aux mélodies imparables sur des refrains l’étant tout autant. Cerise sur le gâteau, le chant de Blaze est parfait, son côté voilé étant exploité à merveille sans qu’il ne cherche à trop forcer.

L’album est construit comme une histoire avec des transitions faites par une voix féminine robotisée - ces intermèdes cassent hélas le rythme et constituent  le petit défaut de la cuirasse. Pas mal de chansons sortent du lot : au rayon heavy mélodique, il faut retenir  ‘A Thousand Year’, ‘Human’ ou encore ‘Dark Energy 256’, proche du meilleur d’un Iron Maiden, et l’énorme ‘Independence’. Sur ce dernier, Blaze retrouve toute la fougue des débuts avec une entame en douceur mélancolique, une remarquable montée en puissance et un énorme feeling heavy. A côté de ces chansons, Blaze fait aussi parler la douceur avec ‘What Will Come’ : acoustique et rehaussé par du violon, ce titre permet au chanteur de briller. Il en va de même avec le très beau ‘A Work Of Anger’, qui s’inscrit dans la lignée des chansons émotionnelles que Blaze affectionne - ici le petit frisson est au rendez-vous comme à l’époque d’un ‘Regret’. Peu de faiblesses sont à signaler, si ce n'est ‘Infinite Entanglement’ sans mélodie forte qui ouvre le disque de mauvaise manière.

C’est donc bien à une résurrection, une de plus, de la part de Blaze Bayley que l'on assiste. En osant se remettre en question et en travaillant à nouveau en équipe, le chanteur anglais a retrouvé une superbe qui semblait perdue et signe un opus de grande qualité. Avec ce line-up et la promesse d’une suite rapide à ce concept album, l’avenir semble enfin lui sourire.


Plus d'informations sur http://www.blazebayley.net/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC BLAZE BAYLEY
DERNIERE ACTUALITE
BLAZE BAYLEY: Nouvel album "Endure and Survive"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant BLAZE BAYLEY
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Endure And Survive (2017)
"Endure And Survive" permet à Blaze Bayley de confirmer son net regain de forme. Il signe avec ce disque un remarquable concentré de heavy épique et mélodique qui n'oublie pas de laisser de la place à de purs moments de grâce.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BLAZE BAYLEY
ALBUMS CONSEILLES
  • RAINBOW_Long-Live-Rock-n-roll RAINBOW
    Long Live Rock'n'roll (1978)
    POLYDOR - HARD ROCK

    4
  • IRON-MAIDEN_Somewhere-In-Time IRON MAIDEN
    Somewhere In Time (1986)
    EMI - HEAVY METAL

    4
  • DIO_The-Last-In-Line DIO
    The Last In Line (1984)
    VERTIGO - HEAVY METAL

    5
  • DIO_Killing-The-Dragon DIO
    Killing The Dragon (2002)
    SPITFIRE - HEAVY METAL

    3
  • IRON-MAIDEN_Powerslave IRON MAIDEN
    Powerslave (1984)
    EMI - HEAVY METAL

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT BLAZE BAYLEY
 
BLAZE-BAYLEY_Endure-and-Survive Endure And Survive (2017)
AUTRE LABEL - HEAVY METAL

4
BLAZE-BAYLEY_Infinite-Entanglement Infinite Entanglement (2016)
AUTRE LABEL - HEAVY METAL

4
BLAZE-BAYLEY_The-King-Of-Metal The King Of Metal (2012)
AUTRE LABEL - HEAVY METAL

3
BLAZE-BAYLEY_Promise-And-Terror Promise And Terror (2010)
AUTOPRODUCTION - HEAVY METAL

4
BLAZE-BAYLEY_The-Man-Who-Would-Not-Die The Man Who Would Not Die (2008)
AUTOPRODUCTION - HEAVY METAL

3
BLAZE-BAYLEY_Blood-And-Belief Blood And Belief (2004)
SPV - HEAVY METAL

4
BLAZE-BAYLEY_Tenth-Dimension Tenth Dimension (2002)
SPV - HEAVY METAL

4
BLAZE-BAYLEY_Silicon-Messiah Silicon Messiah (2000)
SPV - METAL MELODIQUE

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017