MW / Accueil / Chroniques / DIVIDED MULTITUDE: Divided Multitude

DIVIDED MULTITUDE: DIVIDED MULTITUDE (2015)


ALBUM - NIGHTMARE - METAL PROGRESSIF - OCERIAN - 04.02.2016
"Un excellent album de metal progressif, à la fois mélodique et puissant à mettre entre toutes les oreilles, une fois acceptée une voix un peu particulière."

4/5
GROUPES PROCHES :
SYMPHONY X, DGM, PAGAN'S MIND, ANUBIS GATE

TRACKS :

01. Immortal, 02. Closure, 03. Only For You, 04. Sacrificed, 05. Proud, 06. Demise, 07. Redefined, 08. How Many Tears, 09. Depth, 10. Sea Of Faith

FORMATION :
Anders Vinje (Batterie), Christer Harøy (Guitares), Eskild Kløften (Claviers), Rayner Harøy (Basse), Sindre Antonsen (Chant / Guitares)

TAGs :
Chant éraillée, Chant hurlé
Petit groupe de metal progressif, malheureusement trop confidentiel, Divided Multitude fête ses vingt ans et son sixième album. Alors que votre serviteur les suit depuis leurs débuts, les Norvégiens, une nouvelle fois accompagnés par Jacob Hansen (mixage, production et/ou enregistrement de Epysode, Epica, Evergrey, Anubis Gate et bien d'autres) à la production, font tout leur possible pour frapper un grand coup.

Le point litigieux pour ce groupe est depuis le début son chanteur, Sindre Antonsen qui, s'il progresse d'album en album, possède ce grain voilé et étranglé qui peut déranger les amoureux de pureté. Toutefois, cette spécificité donne une identité forte et un caractère unique qui sied assez bien à ce metal prog direct mais dense. Pour souligner cette texture spéciale, les voix sont souvent doublées, et chose exceptionnelle accompagnées sur deux titres par Terje Haroy (Pyramaze) sur un très bon et très relevé 'Demise' et par Brian Ashland (Shadow Gallery) sur la ballade aérienne et surprenante 'Proud', dans laquelle le chant rappelle étrangement celui de Todd La Torre (Queensrÿche). Un mot sur la production de Jacob Hansen : celle-ci n'a jamais été aussi nette et puissante.

L'album s'ouvre sous les meilleurs auspices avec un 'Immortal' jouissif, clairement orienté thrash, avec cette rythmique en béton mais aussi ces superbes lignes vocales, ponctuées de quelques chants death, qui portent une mélodie appuyée par un clavier hypnotique mais aussi une basse expressive et particulièrement en verve. Morceau entraînant, explosif et mélodique, il s'agit d'une vraie tuerie qui enchaîne les changements d'intensité de la façon la plus fluide qui soit, permettant à chaque protagoniste de laisser exploser sa qualité d'interprétation. Sur le plan instrumental, sur chacun des titres, tout est calé au cordeau. Le clavier, qui a une place particulière au sein de Divided Multitude délivre un son généralement synthétique et remplit son rôle avec des nappes enveloppantes comme avec des contrepoints harmoniques aux phrasés assez caractéristiques de la musique des Norvégiens.

'Only For You' est l'occasion de mettre en œuvre des chœurs précédant un refrain assez convenu dans un style rock classique, mais aussi des harmonies vocales assez fugaces mais néanmoins porteuses. 'Sacrificed' alterne rythmiques acérées, plus ou moins rapides, refrain accrocheur ou encore chorus de clavier bien sentis. Il s'agit d'un des titres les plus aboutis de l'album. 'How Many Tears' est particulièrement mélodieux et assez original au vu de la présence un peu inhabituelle des chœurs et surtout d'une certaine lourdeur. 'Seal Of Faith' conclut ce superbe album avec un démarrage très lent et très doux, presque cotonneux doté d'une voix alternativement trafiquée ou au contraire d'une rare volupté. Le refrain emphatique poursuit l'ouvrage qui s'intensifie quelque peu mais sans jamais véritablement décoller.

Je vous conseille de passer outre cette voix caractéristique au départ pour apprécier pleinement l'œuvre de Divided Multitude. Celle-ci est riche, variée, chaque instrument y a sa place et y apporte un valeur ajoutée indéniable. Ensuite, au gré des écoutes, vous vous ferez à ce chant qui finalement convient bien à cette musique assez dense et terriblement efficace. Certainement le meilleur album des Norvégiens, qui finiront par trouver leur public à force de qualité et d'abnégation.


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/dividedmultitude
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC DIVIDED MULTITUDE
DERNIERE ACTUALITE
Divided Multitude: Feed On Your Misery
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant DIVIDED MULTITUDE
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Divided Multitude (2015)
Un excellent album de metal progressif, à la fois mélodique et puissant à mettre entre toutes les oreilles, une fois acceptée une voix un peu particulière.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DIVIDED MULTITUDE
ALBUMS CONSEILLES
  • ANUBIS-GATE_Andromeda-Unchained ANUBIS GATE
    Andromeda Unchained (2007)
    LOCOMOTIVE - METAL PROGRESSIF

    3
  • ANUBIS-GATE_Covered-In-Black ANUBIS GATE
    Covered In Black (2017)
    NIGHTMARE - METAL PROGRESSIF

    4
  • DGM_Frame DGM
    Frame (2009)
    SCARLET RECORDS - METAL MELODIQUE

    4
  • PAGAN-S-MIND_Celestial-Entrance PAGAN'S MIND
    Celestial Entrance (2002)
    LMP - METAL PROGRESSIF

    4
  • SYMPHONY-X_The-Damnation-Game SYMPHONY X
    The Damnation Game (1995)
    CENTURY MEDIA - METAL PROGRESSIF

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT DIVIDED MULTITUDE
 
DIVIDED-MULTITUDE_DIVIDED-MULTITUDE Divided Multitude (2015)
NIGHTMARE - METAL PROGRESSIF

4
DIVIDED-MULTITUDE_Feed-On-Your-Misery Feed On Your Misery (2013)
NIGHTMARE - METAL PROGRESSIF

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018