MW / Accueil / Chroniques / ECHOLYN: The End Is Beautiful
Le 12.09.2005 par ALADDIN_SANE
GROUPE/AUTEUR:

ECHOLYN

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE END IS BEAUTIFUL
ANNEE PARUTION:
2005
LABEL:
VELVETEEN
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
""
La première chose que j’ai eu envie de dire après l’écoute de cet album, c’est « merci ». Merci Echolyn d’avoir continué à sortir des albums de qualité et ce, malgré tes déboires avec une grosse compagnie de disques dont on taira le nom ici, merci de n’avoir jamais cédé à la facilité sous prétexte que c’était plus vendeur, et enfin, merci pour ce nouvel album qui est merveilleux à plus d’un titre.

Autant que je me souvienne, ce groupe américain aux musiciens talentueux ne m’a jamais déçu. Dés leur premier album, simplement nommé « Echolyn », tout était déjà là : maîtrise des harmonies vocales, des ruptures de rythmes et ambiances jazzy complexes. Avec « Suffocating the bloom » et sa superbe suite de 28 minutes, Echolyn confirmait tout le bien que l’on pensait d’eux. En 1995, « As the world » devenait l’album de la consécration, le morceau éponyme étant un des plus beaux représentants du courant progressif qu’il m’ai été donné d’écouter. « Cow-boy poems free » marquait le retour à un rock plus basique mais encore inspiré et « Mei », malgré son unique morceau de prés de 50 minutes, s’avérait finalement leur album le plus accessible et peut-être leur meilleur.

Et alors, ce nouvel album, que vaut-il ? On retrouve le style Echolyn d’ « As the World », c’est à dire des morceaux plus ou moins courts (10 minutes quand même pour le plus long), relativement élaborés dans leur construction, des refrains souvent accrocheurs mais on notera également une nette évolution par rapport à l’album de 95. Pas d’orchestre à cordes cette fois-ci mais des cuivres qui donnent une coloration funky à la plupart des compositions du nouvel album. Si l’on a rapproché parfois Echolyn du courant néo progressif autrefois, l’affiliation paraît difficile aujourd’hui, on est plus proche d’un rock 70’s élaboré.

Le premier morceau « Georgia Pine » est bien représentatif du style de l’album, il est très dynamique et ne se contente pas de jouer sur l’alternance couplet-refrain, le tout en moins de 6 minutes. Les cuivres interviennent à partir du second morceau tout aussi réussi dans un style plus jazzy. Il faut attendre « Lovesick morning » pour que le groupe se calme un peu avant de repartir de plus belle, mais la perle de l’album est probablement le morceau éponyme dont la fin est vraiment magnifique (d’où le titre), ces chœurs, cette façon de chanter, c’est typiquement américain, c’est typiquement Echolyn.

Avant d’écouter « The end is beautiful », je pensais que « Mei » était mon album préféré du groupe, maintenant, je n’en suis plus aussi sûr. Assurément l’une des plus belle réussite progressive de l’année.

Plus d'information sur http://www.echolyn.com/


GROUPES PROCHES:
YES, NEAL MORSE, VAN DER GRAAF GENERATOR, TRANSATLANTIC, IZZ, GENTLE GIANT, HIGH WHEEL, EYESTRINGS, DIMENSION X, AGENT COOPER

LISTE DES PISTES:
01. Georgia Pine - 5:49
02. Heavy Blue Miles - 6:48
03. Lovesick Morning - 10:12
04. Make Me Sway - 5:22
05. The End Is Beautiful - 7:45
06. So Ready - 5:01
07. The Arc Of Descent (dancing In A Motel Just West Of Lincoln) - 5:46
08. Misery, Not Memory - 9:03


FORMATION:
Brett Kull: Chant / Guitares
Chris Buzby: Claviers
Paul Ramsey: Batterie
Ray Weston: Chant
Tom Hyatt: Basse


TAGS:
Technique, Jazzy, Funky, 70's
 productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id
 

KEITH_WAKEMAN le 21/08/2007 14:14:18
Les membres d' "Echolyn" ont suivi une cure de "Guronsan" et la thérapie est plutôt bénéfique. La musique est toujours celle que l'on connaît, la dynamique en plus ( overdose d'acide ascorbique ), renforcée par une production cette fois-ci exemplaire. Les mélodies sauront également vous séduire, bien que certains titres soient à mon avis trop "funky" ( "So Ready" par exemple ). Un excellent début d'album et une belle réussite dans l'ensemble.
287 2445
 

TARJY le 21/08/2007 14:14:18
La délicate première écoute laisse petit à petit place au plaisir d'entendre un Echolyn en forme. Délicate disait-je ? Oui car cette coloration "funky" pour reprendre le terme de la chronique est un peu destabilisant pour les non-initiés... une fois assimilée, il faut reconnaitre que le talent est là... Superbe début de disque (Georgia Pine, Heavy Blue Miles et Lovesick Morning) un peu terni par un "Make Me Sway" loin d'être inoubliable... La fin du disque atteint un peu moins sa cible dans l'ensemble par rapport au début tout en offrant quelques très bons moments... ça reste de toute façon, une bonne sortie de la part d'Echolyn... A écouter !
185 2304
 
EN RELATION AVEC ECHOLYN
DERNIERE ACTUALITE
Echolyn: Echolyn
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ECHOLYN
 
DERNIERE CHRONIQUE
Echolyn (2012)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ECHOLYN
 
NOTES
 
3.5/5 (4 avis)
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ECHOLYN
 
ECHOLYN_Echolyn Echolyn (2012)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

ECHOLYN_The-End-Is-Beautiful The End Is Beautiful (2005)
VELVETEEN - ROCK PROGRESSIF

ECHOLYN_Stars-And-Gardens Stars And Gardens (2004)
VELVETEEN - ROCK PROGRESSIF

ECHOLYN_Mei Mei (2002)
VELVETEEN - ROCK PROGRESSIF

ECHOLYN_Suffocating-The-Bloom Suffocating The Bloom (2001)
VELVETEEN - ROCK PROGRESSIF

ECHOLYN_Cowboy-Poems-Free Cowboy Poems Free (2000)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion

© Music Waves | 2003 - 2019