MW / Accueil / Chroniques / RIVERSEA: The Tide

RIVERSEA: THE TIDE (2018)


ALBUM - AUTRE LABEL - ROCK ATMOSPHERIQUE - CALGEPO - 06.07.2018
"Avec "The Tide", Riversea aborde, sous forme de chansons délicates et accessibles dans un style atmosphérique ultra mélodique, des sujets d'actualité très forts avec une belle justesse qui honore le duo britannique."

4/5
GROUPES PROCHES :
MOSTLY AUTUMN, RICK MILLER, NINE STONES CLOSE

TRACKS :

01. The Tide, 02. Shine, 03. Blasphemy, 04. Your Last Day, 05. Drowning In Vertigo, 06. Strange Land, 07. The Design, 08. Fall Out Warning, 09. Goodbye My Friend, 10. To Those That Are Left Behind, 11. Uprising, 12. The Tide (Reprise)

FORMATION :
Alex Cromarty (Batterie), Brendan Eyre (Claviers / Programmations), David 'Clem' Clement (Basse), Marc Atkinson (Chant / Guitares), Adam Dawson (Guitares / Invité), Adrian Jones (Guitares / Invité), Ashley Mulford (Guitares / Invité), Bryan Josh (Guitares / Invité), Janine Atkinson (Invité / Choeurs), Liam Davison (Guitares / Invité), Louise Dawson (Invité / Choeurs), Mark Rowen (Guitares / Invité), Olivia Sparnenn-josh (Invité / Choeurs), Paul Cusick (Guitares / Invité), Tony Patterson (Invité / Flûte)

TAGs :
90's, Accessible / FM, Intimiste, Mélancolique
Riversea n'est pas un nouveau groupe de l'école polonaise de rock neo progressif, mais le projet d'un duo anglais composé de Mark Atkinson (guitare et chant) et Brendan Eyre (claviers et programmations). Le groupe a mis presque 6 ans avant de donner un successeur au superbe "Out Of An Ancient World" qui avait connu un beau succès critique à l'époque et notamment dans nos lignes.

Confirmant la devise "on ne change pas une équipe qui gagne", nos deux compères ont fait appel aux mêmes invités que sur l'opus précédent aux premiers rangs desquels Bryan Josh, Olivia Sparnenn-Josh et Liam Davison (Mostly Autumn), Adrian Jones (Nine Stones Close), Paul Cusick ou Tony Patterson (ReGenesis) pour ne citer qu'eux.

Le groupe exacerbe dans ce nouvel album l'aspect ultra mélodique de ses compositions qui oscillent entre le rock atmosphérique teinté d'une touche FM et progressif, sans pour autant verser dans la pop. Les morceaux sont tous très accessibles mais sans concession à la facilité d'écriture. Ce qui est paradoxal lorsque l'on gratte un peu,  c'est que sous couvert de délicatesse, Riversea aborde à sa manière des thèmes assez durs et sociétaux. Ainsi, le sujet des migrants est évoqué avec une douce élégance dans 'Strange Land' (qui fait un peu écho à 'Another Day In Paradise' de Phil Collins) avec son refrain porteur et lumineux accentué par un chorus de guitare sur le final à filer le frisson aux moins émotifs des auditeurs. On sent le groupe sensible au monde qui l'entoure et notamment marqué par les attentats qui ont eu lieu en Angleterre,  effleurés dans 'Blasphémy' dont la torpeur est renforcée par l'utilisation judicieuse des extraits des journaux télévisés de l'époque.

Les nombreux invités apportent à "The Tide" une densité supplémentaire notamment dans le duo masculin-féminin du titre éponyme qui sert d'ouverture. Après une introduction très floydienne digne de "The Wall", le morceau prend un virage mid tempo emporté par la pureté de la voix de Olivia Sparnenn-Josh, dont l'intervention reste un peu trop discrète malgré tout. Le seul bémol à relever est que l'album semble tourner un peu en rond du fait de la structure des chansons qui prennent souvent la forme de ballades. Le duo n'insuffle pas assez de dynamisme pour éviter une certaine lassitude qui pourrait finir par gagner. Il en est toutefois légèrement conscient lorsqu'il effleure le rock progressif dans 'Goodbye My Friend’ construit en deux parties en moins de cinq minutes ou la ballade FM plus consistante  'The Design'. L'album est interprété avec une telle justesse, sans verser dans le pathos qui parfois est surjoué chez certains groupes de la même veine musicale, qu'au final cette impression s'estompe.

Auditeurs sensibles aux mélodies accessibles, sans pour autant être simplistes, gorgées de solos de claviers et de guitare gilmourienne, cet album est fait pour vous. Les chansons sont fortes et évitent l'excès de sensibilité qui souvent dessert le message transmis par les musiciens. Un album sublime jusque dans l'artwork.


Plus d'informations sur http://riversea-band.com/
LOLO_THE_BEST59 - 01.09.2018
Avec The Tide, Riversea nous délivre un album enchanteur, sur la base de titres très accessibles mais pas ennuyeux, sur des tempo léchés mais pas mièvres, suffisamment varié mais sans perdre son fil conducteur. Un beau travail d'équilibre en somme, avec une écriture soignée, une belle diversité au niveau instrumentale, que ce soit sur les claviers ou les guitares (le nombre d'invités n'y est sans doute pas étranger). Mais surtout, l'album est porté par la voix de Mark Atkinson, qui colle parfaitement à l'atmosphère des chansons ; tout en émotion et délicatesse, avec ce vibrato légèrement éraillé qui file des frissons à chaque écoute (Fall out warning en est une parfaite illustration). Une belle découverte.

EN RELATION AVEC RIVERSEA
DERNIERE ACTUALITE
RIVERSEA revient avec "The Tide"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant RIVERSEA
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
The Tide (2018)
Avec "The Tide", Riversea aborde, sous forme de chansons délicates et accessibles dans un style atmosphérique ultra mélodique, des sujets d'actualité très forts avec une belle justesse qui honore le duo britannique.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant RIVERSEA
ALBUMS CONSEILLES
  • RICK-MILLER_In-The-Shadows RICK MILLER
    In The Shadows (2011)
    MALS - ROCK PROGRESSIF

    3
  • MOSTLY-AUTUMN_Dressed-In-Voices MOSTLY AUTUMN
    Dressed In Voices (2014)
    AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

    4
  • NINE-STONES-CLOSE_Traces NINE STONES CLOSE
    Traces (2011)
    PROGROCK - ROCK ATMOSPHERIQUE

    4
  • MOSTLY-AUTUMN_Sight-Of-Day MOSTLY AUTUMN
    Sight Of Day (2017)
    MOSTLY AUTUMN RECORDS - ROCK PROGRESSIF

    5
  • MOSTLY-AUTUMN_The-Last-Bright-Light MOSTLY AUTUMN
    The Last Bright Light (2001)
    CLASSIC ROCK PRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (4 avis)
LECTEURS : 4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT RIVERSEA
 
RIVERSEA_The-Tide The Tide (2018)
AUTRE LABEL - ROCK ATMOSPHERIQUE

4
RIVERSEA_Out-Of-An-Ancient-World Out Of An Ancient World (2012)
AUTOPRODUCTION - ROCK ATMOSPHERIQUE

5
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018