MW / Accueil / Chroniques / OPETH: Sorceress

OPETH: SORCERESS (2016)


ALBUM - NUCLEAR BLAST - ROCK PROGRESSIF - NEWF - 23.09.2016
""Sorceress" est un album d’une grande richesse et d’une grande diversité, à la fois sombre dans ses thèmes et lumineux dans ses compositions. Un très grand album de rock progressif."

5/5
GROUPES PROCHES :
PORCUPINE TREE, ENSLAVED, HAKEN, ANGLAGARD, KATATONIA, MASTODON, STEVEN WILSON, LEPROUS, TEXTURES, BARREN EARTH

TRACKS :

01. Persephone, 02. Sorceress, 03. The Wilde Flowers, 04. Will O The Wisp, 05. Chrysalis, 06. Sorceress 2, 07. The Seventh Sojourn, 08. Strange Brew, 09. A Fleeting Glance, 10. Era, 11. Persephone (Slight Return)

FORMATION :
Fredrik Åkesson (Guitares), Joakim Svalberg (Claviers), Martin Axenrot (Batterie), Martin Mendez (Basse), Mikael Akerfeld (Chant / Guitares)

TAGs :
70's, Groovy, Mélancolique, Old School, Psychédélique, Sombre, Technique
Opeth a vingt-six ans et voilà déjà huit ans que cet enfant surdoué a quitté la maison death metal. Certains membres de la famille du growl, du gros riff saturé et de la double pédale ne s’en sont jamais remis. Mais que pouvaient-ils faire après le chef-d’œuvre "Watershed" ? Il était temps de couper le cordon, tout était dit. Mikael Akerfeldt avait suffisamment usé ses cordes vocales pour avoir le droit d’explorer d’autres horizons et surtout de rendre hommage, comme son compère et ami Steven Wilson, à ses maîtres du rock progressif des années soixante-dix. Mais tous les vrais fans du groupe savent très bien que ces influences ont toujours été présentes dans la musique du combo suédois. Quoiqu’en disent les nostalgiques de "Blackwater Park", "Héritage" et "Pale Communion" ne sont pas un tournant, encore moins une trahison, mais une évolution naturelle. Simplement débarrassée des éléments de metal extrême, la musique d’Opeth est restée la même : technique, complexe, débordante de créativité et de fulgurances mélodiques et remplie d’émotion.

"Sorceress", le douzième album studio du groupe, est ainsi dans la lignée des deux précédents. Si le génie d’Opeth a toujours réussi à concilier l’inconciliable, il en est de même avec cet opus à la fois moderne et vintage, lourd et délicat, fou et serein, varié et cohérent. Les compositions de Mikael Akerfeldt sont un travail d’orfèvre et son chant clair totalement maîtrisé ensorcelle l’auditeur de façon insidieuse avec ses textes misanthropes sur l’amour destructeur, la possession et la jalousie.

Tout commence par un joli prologue andalou (‘Persephone’) joué à deux guitares classiques avant que ne déboule ‘Sorceress’ et son riff lourd, suivi de ‘The Wilde Flowers’, titre très progressif typique du style des Suédois avec ses changements de rythmes et de thèmes mélodiques et son magnifique solo de guitare. Ensuite, si la superbe progression d’accords de ‘Will O The Wisp’ est fortement inspirée de Jethro Tull, c’est bien à Deep Purple qu’Opeth rend hommage avec ‘Chrysalis’. Ce titre est sans conteste un des sommets de l’album et permet à l’immense Joakim Svalberg d’exprimer tout son talent de claviériste.

Les fantômes d’autres grands noms de la musique hantent "Sorceress" comme Genesis sur ‘Sorceress 2’ ou Led Zeppelin sur l’instrumental oriental ‘The Seventh Sojourn’. Mais si depuis "Héritage", Mikael Akerfeldt célèbre ses pairs et toutes les influences qui ont forgé l’identité musicale d’Opeth, il n’en perd pas pour autant ce grain de folie qui en fait tout le sel. Et le combo nous surprend encore, notamment sur les deux derniers titres de l’album : le psychédélique ‘A Fleeting Glance’ et son étonnant clavecin et le très heavy ‘Era’ et sa rythmique endiablée, sans doute l’un des morceaux les plus rapides jamais composés par le groupe.

"Sorceress" est un album d’une grande richesse et d’une grande diversité, à la fois sombre dans ses thèmes et lumineux dans ses compositions. Un très grand album de rock progressif d’un groupe au sommet de son art depuis déjà bien longtemps et n’ayant pas l’intention de mettre un frein à ses exigences de qualité musicale. Opeth a vingt-six ans et est toujours l’un des plus grands groupes du monde.


Plus d'informations sur http://www.opeth.com
LOLO_THE_BEST59 - 08.01.2017
Un album d'une qualité très inégale, avec plusieurs titres heavy mais fadasses. Opeth cherche t'il un nouveau souffle ?

ROLDU - 28.11.2016
Le plus grand groupe du monde a omis d'être à la hauteur de sa production. La qualité sonore est inégale et indigne de notre époque.

OPETH a pris un virage "rétrogressif" depuis quelques albums, en mettant de côté le prog/métal de sa jeunesse, avec justesse et succès.
Héritage et Pale Communion sont les fers de lance de cette orientation.

Sorceress n'a pas la même dynamique. Les titres acoustiques restent purs et envoûtants, mais plusieurs autres titres sont fades et passablement inspirés.
Un excès de zèle ?



EN RELATION AVEC OPETH
DERNIERE ACTUALITE
OPETH : Nouvelle vidéo live
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant OPETH
 
DERNIER ARTICLE
Deuxième date après une vente éclair de la première jouée la veille, dans ce Trianon qui accueille les piliers du metal prog venus représenter leur dernier opus "Sorceress"...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant OPETH
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
Sorceress (2016)
"Sorceress" est un album d’une grande richesse et d’une grande diversité, à la fois sombre dans ses thèmes et lumineux dans ses compositions. Un très grand album de rock progressif.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant OPETH
ALBUMS CONSEILLES
  • ANEKDOTEN_A-Time-Of-Day ANEKDOTEN
    A Time Of Day (2007)
    VIRTA - ROCK PROGRESSIF

    4
  • KATATONIA_Discouraged-Ones KATATONIA
    Discouraged Ones (1998)
    AVANTGARDE MUSIC - METAL ATMOSPHERIQUE

    4
  • THE-LAST-EMBRACE_Aerial THE LAST EMBRACE
    Aerial (2009)
    LONGFELLOW DEEDS - METAL PROGRESSIF

    4
  • ENSLAVED_E ENSLAVED
    E (2017)
    AUTRE LABEL - BLACK METAL

    4
  • DAY-WITHOUT-DAWN_Understanding-Consequences DAY WITHOUT DAWN
    Understanding Consequences (2008)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3.7/5 (6 avis)
LECTEURS : 3.8/5 (6 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT OPETH
 
OPETH_Sorceress Sorceress (2016)
NUCLEAR BLAST - ROCK PROGRESSIF

5
OPETH_Pale-Communion Pale Communion (2014)
ROADRUNNER - METAL PROGRESSIF

4
OPETH_Heritage Heritage (2011)
ROADRUNNER - ROCK PROGRESSIF

3
OPETH_Watershed Watershed (2008)
ROADRUNNER - DEATH METAL

5
OPETH_The-Roundhouse-Tapes The Roundhouse Tapes (2007)
PEACEVILLE - DEATH METAL

4
OPETH_Ghost-Reveries Ghost Reveries (2005)
ROADRUNNER - DEATH METAL

4
OPETH_Damnation Damnation (2003)
MUSIC FOR NATIONS - ROCK ATMOSPHERIQUE

3
OPETH_Lamentations Lamentations (2003)
MUSIC FOR NATIONS - DEATH METAL

5
OPETH_Deliverance Deliverance (2002)
MUSIC FOR NATIONS - DEATH METAL

5
OPETH_Blackwater-Park Blackwater Park (2001)
MUSIC FOR NATIONS - DEATH METAL

5
OPETH_Still-Life Still Life (1999)
PEACEVILLE - DEATH METAL

4
OPETH_My-Arms-Your-Hearse My Arms, Your Hearse (1998)
CANDLELIGHT - DEATH METAL

5
OPETH_Morningrise Morningrise (1996)
CANDLELIGHT - DEATH METAL

4
OPETH_Orchid Orchid (1995)
CANDLELIGHT - DEATH METAL

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018