MW / Accueil / Chroniques / KATE BUSH: Never For Ever

KATE BUSH: NEVER FOR EVER (1980)


ALBUM - EMI - ROCK - CORTO1809 - 26.10.2016
""Never for Ever" ajoute à la délicatesse d’écriture et d’interprétation des albums précédents des dimensions oniriques et fantasmagoriques. Le meilleur album de Kate Bush ?"

5/5
GROUPES PROCHES :
PETER HAMMILL, PETER GABRIEL, DAVID BOWIE

TRACKS :

01. Babooshka (03:20), 02. Delius (Song Of Summer) (02:51), 03. Blow Away (For Bill) (03:34), 04. All We Ever Look For (03:48), 05. Egypt (04:12), 06. The Wedding List (04:15), 07. Violin (03:15), 08. Infant Kiss (02:50), 09. Night Scented Stock (00:51), 10. Army Dreamers (02:58), 11. Breathing (05:29)

FORMATION :
Kate Bush (Chant / Piano / Synthétiseur (1,4) / Choeurs), Ian Bairnson (Invité / Voix (2)), Adam Sceaping (Invité / Viole De Gambe (8)), Alan Murphy (Guitares / Invité / Basse Acoustique (10) / Choeurs (10)), Andrew Bryant (Invité / Choeurs (4)), Brian Bath (Guitares / Invité / Choeurs (6,10)), Del Palmer (Invité / Basse (3,5,6,7)), Duncan Mackay (Invité / Synthétiseur (4,10)), Gary Hurst (Invité / Choeurs (1,4)), John Giblin (Invité / Basse (1,11)), Joseph Sceaping (Invité / Lyre Basse (8)), Kevin Burke (Invité / Violon (7)), Larry Fast (Invité / Synthétiseur (11)), Max Middleton (Invité / Fender Rhodes (1,3,5,6,11) / Minimoog (5) / Arrangement De Cordes (3,6)), Mike Moran (Invité / Synthétiseur (5)), Morris Pert (Invité / Timbales (4) / Percussions (11)), Paddy Bush (Invité / Balalaika (1)/sitar (2)/koto (4)/psalterion (5)/harmonica (6)/scie Musicale (6)/mandoline (10)/voix), Preston Heyman (Invité / Percussion (2,4,5,6)), Roland (Invité / Percussions (2)), Roy Harper (Invité / Choeurs (11)), Stuart Elliot (Invité / Batterie (1,11) / Bodhrán (10)), The Martin Ford Orchestra (Invité / Orchestre De Cordes (3,6))

TAGs :
Accessible / FM, Dépaysant, Théatral, Chant aigu, Chant féminin
Les deux albums ayant précédé "Never for Ever" avaient un fort air de famille. Logique ! Leurs titres avaient été sélectionnés dans les quelques 200 ( !!!) compositions que Kate Bush tenait en réserve, et l’équipe qui l’entourait - producteur et musiciens - était peu ou prou la même. Pour "Never for Ever", Kate Bush franchit une nouvelle étape en participant activement à la production de l’album. Elle avait regretté la brièveté accordée à cette étape sur les disques précédents, l’empêchant de se livrer à quelques expérimentations qui lui tenaient à cœur. Ce nouvel opus lui donne l’occasion de se rattraper.

Et la fantasque jeune femme ne va cesser de nous surprendre de son étonnante créativité. Car si "The Kick Inside" et "Lionheart" étaient déjà des albums riches de compositions raffinées, "Never for Ever" ajoute à la délicatesse d’écriture et d’interprétation de Kate Bush des dimensions oniriques et fantasmagoriques qui sortent le disque de la catégorie pop/rock dans laquelle se classaient ses prédécesseurs.

Pourtant, sa première chanson ne peut pas être plus calibrée FM. On ne présente plus ‘Babooshka’, taillé pour faire un tube et honoré par toutes les radios FM qui, pour une fois, ne s’y sont pas trompées, titre extrêmement accrocheur, entre ce chant mutin et acidulé qui n’appartient qu’à Kate Bush, une mélodie addictive au refrain entraînant, l’orchestration originale et les nombreux bruitages qui agrémentent le morceau.

Mais ‘Babooshka’ est l’arbre qui cache la forêt, et ‘Delius’ qui lui est enchaîné présente une atmosphère mystérieuse bien différente, où des voix masculines et graves font écho aux vocalises aiguës de la chanteuse, contribuant au charme étrange du morceau. Ce caractère atmosphérique se retrouve également sur ‘Egypt’, dont le long final instrumental, qui fait voler en éclats la structure d’une simple chanson, mélange les volutes fugitives d’un synthétiseur à des cris d’oiseaux et des chœurs angoissants, et sur le délicat ‘Infant Kiss’ auquel succède le court ‘Night Scented Stock’ uniquement constitué de chœurs rêveurs et aériens chantés par Kate Bush.

Si ‘Blow Away (For Bill)’, soyeux et séduisant, est le titre qui s’apparente le plus aux albums précédents, le dépaysement est assuré avec ‘All We Ever Look For’, entre son insouciant sifflement masculin et la mélodie orientalisante d’un koto. ‘Violin’ est le titre le plus rock que la chanteuse ait créé jusque là, mais complètement détourné par une prestation vocale délirante, la voix faisant sans arrêt le grand écart entre notes graves d’un contralto et aiguës d’un soprano. Et si ‘The Wedding List’, ‘Army Dreamers’ et ‘Breathing’ semblent plus respecter les conventions de "simples" chansons, elles multiplient néanmoins les mini-cassures et les surprises évitant toute linéarité.

Il faut dire qu’outre les nombreux samples et voix masculines qui parsèment le disque, l’instrumentarium est particulièrement ouvert. Un coup d’œil aux contributions de "brother" Paddy Bush est éloquent : balalaïka (‘Babooshka’), sitar (‘Delius’), koto (‘All We Ever Look For’), psalterion (‘Egypt’), harmonica et scie musicale (‘The Wedding List’), voix de banshee (‘Violin’), mandoline (‘Army Dreamers’), toute une panoplie d’instruments exotiques complétée par les bodhrán, timbales, violon, lyre basse et viole de gambe des autres musiciens. Cette extrême diversité contribue à une orchestration ouverte et intelligente qui transcende des compositions ciselées.

Quant à l’interprétation de Kate Bush, celle-ci est une nouvelle fois éblouissante. Tour à tour séduisante, mélancolique, détachée, ironique, romantique, mordante, complètement décalée ou rêveuse, sa voix plonge l’auditeur dans un cocon protecteur et apaisant, certes mélancolique, mais d’une infinie délicatesse. "Never For Ever" reste l’un des meilleurs albums de Kate Bush.
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC KATE BUSH
DERNIERE ACTUALITE
KATE BUSH: Before The Dawn
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant KATE BUSH
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Before The Dawn (2016)
Témoignage d'une performance rare de Kate Bush, "Before the Dawn" pêche hélas par une production sonore absolument pas à la hauteur de l'événement.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant KATE BUSH
ALBUMS CONSEILLES
  • PETER-HAMMILL_X-My-Heart PETER HAMMILL
    X My Heart (1996)
    FIE! - ROCK

    3
  • PETER-GABRIEL_Up PETER GABRIEL
    Up (2002)
    REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

    5
  • DAVID-BOWIE_heroes DAVID BOWIE
    Heroes (1977)
    RCA - ROCK

    5
  • PETER-HAMMILL_Consequences PETER HAMMILL
    Consequences (2012)
    FIE! - ROCK

    3
  • DAVID-BOWIE_-hours-- DAVID BOWIE
    'hours...' (1999)
    VIRGIN - ROCK

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 5/5 (1 avis)
LECTEURS : 5/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT KATE BUSH
 
KATE-BUSH_Before-The-Dawn Before The Dawn (2016)
WEA - ROCK

3
KATE-BUSH_50-Words-For-Snow 50 Words For Snow (2011)
EMI - ROCK ATMOSPHERIQUE

3
KATE-BUSH_director-s-cut Director's Cut (2011)
AUTRE LABEL - POP/ ROCK

3
KATE-BUSH_Aerial Aerial (2005)
AUTRE LABEL - ROCK

4
KATE-BUSH_the-red-shoes The Red Shoes (1993)
EMI - POP/ ROCK

2
KATE-BUSH_The-Sensual-World The Sensual World (1989)
EMI - POP/ ROCK

2
KATE-BUSH_hounds-of-love Hounds Of Love (1985)
EMI - POP/ ROCK

4
KATE-BUSH_The-Dreaming The Dreaming (1982)
EMI - ROCK PROGRESSIF

5
KATE-BUSH_never-for-ever Never For Ever (1980)
EMI - ROCK

5
KATE-BUSH_LIONHEART Lionheart (1978)
EMI - POP

4
KATE-BUSH_the-kick-inside The Kick Inside (1978)
EMI - POP/ ROCK

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018