MW / Accueil / Chroniques / ART-X: The Redemption Of Cain

ART-X: THE REDEMPTION OF CAIN (2016)


ALBUM - METALVILLE - METAL MELODIQUE - OCERIAN - 09.01.2017
"De grands chanteurs et des musiciens de qualité accouchent d'un concept album moyen basé sur le mythe biblique de Caïn, fils d'Adam et Eve."

2/5
GROUPES PROCHES :
AYREON, MIRRORMAZE, EPYSODE

TRACKS :

01. Memoriae, 02. Knowledge & Death, 03. The First Sacrifice, 04. Crime Pain And Penance, 05. Lilith, 06. Lucifer, 07. A Wifes Love, 08. The Keeper, 09. Eden Finally

FORMATION :
Gabriele Bernasconi (Chant), Oliver Palotai (Claviers / Invité), Amanda Sommerville (Chant / Invité), Andre Matos (Chant / Invité), Blaze Bayley (Chant / Invité), Giuseppe Orlando (Batterie / Invité), Luca Princiotta (Guitares / Invité), Lucia Amelia Emmanueli (Chant / Invité), Roberto Tiranti (Chant / Invité), Selina Iussich (Chant / Invité), Steve Di Giorgio (Basse / Invité), Tim Aymar (Chant / Invité), Zak Stevens (Chant / Invité)

TAGs :
Celtique, Théatral, Concept-album, Chant aigu, Chant éraillée, Chant féminin, Chant grave, Choeurs
Inspiré par le mythe biblique et surtout la pièce de Lord Byron relatant l'épopée de Caïn face à ses parents, à Abel, à Dieu, à l'Enfer et au Paradis, Gabriele Bernasconi voit grand pour son nouveau projet intitulé ART-X. Entouré de nombreux vocalistes et de musiciens chevronnés, il a composé un concept album résolument metal. Chanteur de Mirrormaze et de TimeDust, l'Italien essaye d'enfoncer de grandes portes sans complexe et avec de nombreux atouts.

Accompagné notamment par Luca Princiotta (Doro) à la guitare et Oliver Palotai (Kamelot) aux claviers, Bernasconi a surtout su convaincre une belle brochette de chanteurs. Ainsi on retrouve Blaze Bayley dans le rôle du père (Adam), Roberto Tiranti (Labyrinth) dans celui du frère Abel, André Matos, comme ange de Dieu, Amanda Sommerville (Avantasia, Epica) joue Lilith première épouse insoumise d'Adam ou encore Zachary Stevens (Savatage, Circle II Circle) interprète le gardien du Paradis pour les plus connus, le créateur interprétant quant à lui Caïn. Ce personnel éminent évolue dans un metal mélodique et progressif qui dans ses passages calmes adopte d'agréables accents celtiques.

Le scénario est connu et permet une narration et des interprétations riches et variées. Le risque encouru concernant le trop plein de chant n'est pas tout à fait écarté. La musique a inévitablement dû s'adapter aux besoins des textes, ce qui nuit un peu à la cohésion et à la respiration de l'ensemble, donnant une vague impression de copier/coller dépourvue de naturel et de sensibilité. Pour autant, les parties instrumentales sont loin d'être absentes et sont plutôt réussies mais c'est de fluidité que manque un peu l'album.

Il convient toutefois d'insister sur ses nombreux attraits. Les vocalistes semblent tous jouer leur partition avec conviction et enthousiasme. Blaze Bayley est plutôt convaincant dans le rôle du père tout comme certaines parties intéressantes d'Andre Matos. Tim Aymar (Controle Denied, Pharaoh) campe un Lucifer rageur qui rappelle Jon Oliva. Musicalement, on peut facilement se laisser entraîner par les passages les plus acoustiques ou les plus orchestraux. Lorsque le ton monte, la magie n'opère pas toujours. Il y a bien des riffs puissants et entraînants, mais c'est précisément là que les lacunes de construction sont les plus flagrantes. Par ailleurs, cet album manque globalement de passages accrocheurs malgré des tentatives dans 'Knowledge & Death' ou 'The Second Sacrifice'. 'Eden, Finally...' clôt l'album sur une note positive puisqu'on assiste à une fin heureuse pour Caïn. Mais ces dix dernières minutes laissent le goût d'inachevé d'un album qui ne décolle jamais vraiment malgré de bonnes intentions.

On ressort mitigé de l'écoute de cette saga biblique. Tous les éléments semblent réunis pour casser la baraque : des chanteurs de qualité, un scénario plein de rebondissements et riche de personnages hauts en couleur, des musiciens qui ont fait leurs preuves. On y trouve aussi de bons moments, des changements d'ambiance, des rythmes variés, mais la magie n'opère pas. Il manque un grain de créativité, une cohérence en termes de composition. Demeure le sentiment que la marche était trop haute pour Gabriele Bernasconi ou bien qu'il ne s'est pas suffisamment bien entouré pour mener à bien un tel projet. Si ART-X a un avenir, espérons qu'il sera de meilleure qualité.


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/artxproject/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC ART-X
 
DERNIERE CHRONIQUE
2
The Redemption Of Cain (2016)
De grands chanteurs et des musiciens de qualité accouchent d'un concept album moyen basé sur le mythe biblique de Caïn, fils d'Adam et Eve.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ART-X
ALBUMS CONSEILLES
  • AYREON_The-Dream-Sequencer AYREON
    The Dream Sequencer (2000)
    TRANSMISSION - ROCK PROGRESSIF

    5
  • AYREON_Actual-Fantasy-Revisited AYREON
    Actual Fantasy Revisited (1996)
    INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

    4
  • AYREON_The-Human-Equation AYREON
    The Human Equation (2004)
    INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

    3
  • AYREON_The-Theater-Equation AYREON
    The Theater Equation (2016)
    INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

    3
  • MIRRORMAZE_Break-The-Horizon MIRRORMAZE
    Break The Horizon (2016)
    BITTERPILL - METAL PROGRESSIF

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 2/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ART-X
 
ART-X_The-Redemption-Of-Cain The Redemption Of Cain (2016)
METALVILLE - METAL MELODIQUE

2
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018