MW / Accueil / Chroniques / KATE BUSH: The Red Shoes

KATE BUSH: THE RED SHOES (1993)


ALBUM - EMI - POP / ROCK - CORTO1809 - 06.12.2016
"Un album très inégal entre une première face renouant avec l’inspiration de "The Dreaming" et "Hounds of Love" et une seconde insipide et complètement ratée."

2/5
GROUPES PROCHES :
PETER HAMMILL, PETER GABRIEL, DAVID BOWIE

TRACKS :

01. Rubberband Girl (04:45), 02. And So Is Love (04:18), 03. Eat The Music (05:11), 04. Moments Of Pleasure (05:17), 05. The Song Of Solomon (04:28), 06. Lily (03:53), 07. The Red Shoes (04:02), 08. Top Of The City (04:15), 09. Constellation Of The Heart (04:47), 10. Big Stripey Lie (03:33), 11. Why Should I Love You ? (05:02), 12. You're The One (05:52)

FORMATION :
Kate Bush (Chant / Claviers / Choeurs / Guitare (10) / Basse (10)), Charlie Morgan (Invité / Percussions (5)), Colin Lloyd-tucker (Invité / Choeurs (7,9)), Danny Mcintosh (Invité / Guitare (1,5 À 9)), Del Palmer (Invité / Fairlight), Eric Clapton (Invité / Guitare (2)), Gary Brooker (Invité / Hammond (2,9,12)), Gaumont D'olivera (Invité / Basse (7) / Batterie, Percussions Et Effets Spéciaux (10)), Jeff Beck (Invité / Guitare (12)), John Giblin (Basse / Invité), Justin Vali (Invité / Valiha (3,7) / Kabossy (3) / Choeurs (3)), Lenny Henry (Invité / Choeurs (11)), Lily Cornford (Invité / Voix (6)), Neil Sidwell (Invité / Trombone (1,3,9,11)), Nigel Hitchcock (Invité / Saxophones Ténor & Baryton (1,3,9,11)), Nigel Kennedy (Invité / Violon (8,10) / Alto (8)), Paddy Bush (Invité / Valiha (cithare) (3)/fujara (6)/cloches (6)/mandola (7)/arc Musical (7)/whistle (7)/choeurs (3,7,9)), Paul Spong (Invité / Trompette (1,3,9,11)), Prince (Invité / Guitare (11) / Claviers (11) / Basse (11) / Chant (11)), Steve Sidwell (Invité / Trompette (1,3,9,11) / Bugle (11)), Stuart Elliot (Batterie / Invité / Percussions), The Trio Bulgarka (Invité / Choeurs (5,11,12))

TAGs :
Accessible / FM, Ballades, Chant féminin
Après cinq albums aussi admirables qu’étonnants, "The Sensual World" marque un coup d’arrêt dans la créativité de Kate Bush. L’artiste fantasque et inventive commet des chansons plus banales, la chanteuse extravertie en oublie ses extravagances vocales. Un nouveau délai de quatre ans s’est écoulé avant que ne paraisse l'opus suivant intitulé "The Red Shoes".

C’est donc avec une légère appréhension que le fan de l’époque dépose le diamant sur la face A de son vinyle - un détail qui a son importance et sur lequel nous reviendrons - mais il pousse rapidement un soupir de soulagement en retrouvant les fameuses pirouettes vocales de la diva anglaise dès ‘Rubberband Girl’, même si la percussion s’avère un peu trop envahissante et métronomique. Néanmoins, ce titre contient plus de fantaisie à lui seul que tous ceux de l’album précédent réunis.

Une bonne impression qui perdure sur toute cette première face ou peu s’en faut : seul ‘Eat The Music’, à la mélodie basique, l’accompagnement soûlant et répétitif, le chant amorphe et les chœurs ridicules se révèle particulièrement plat et indigne de Kate Bush. Le reste est plutôt agréable : ’And So Is Love’ est une douce ballade sur laquelle interviennent Eric Clapton à la guitare et Gary Brooker (Procol Harum) à l’orgue Hammond (gageons que, s’ils n’étaient pas crédités sur la pochette, leur présence serait passée inaperçue), le piano/voix ‘Moments of Pleasure’ renoue avec la mélancolie du ‘This Woman’s Work’ de l’album précédent (et des deux premiers albums). ‘The Song of Salomon’ bénéficie d’une mélodie très “bushienne”, à la fois romantique, intrigante et exotique, et d’un chant investi se déchirant dans de très beaux aigus, accompagné par les voix bulgares du trio Bulgarka bien mieux intégrées que sur l’album précédent. Enfin ‘Lily’ clôt la première face par une mélodie dynamique appuyée par une basse chaleureuse et un chant convaincant.

Là, les auditeurs qui n’ont connu que le CD doivent faire un effort d’imagination pour lever le vinyle de leur platine, le faire délicatement pivoter entre leurs index pour le reposer et découvrir la face B. Car ce simple mouvement va les faire basculer dans un abîme de perplexité, se demandant s’il s’agit bien de la même artiste dont ils viennent d’écouter les chansons.

Cette seconde face renoue avec les démons de " The Sensual World". En pire ! Mélodies insipides et répétitives, perte d’identité vocale, univers fantasque et atypique jeté aux orties, production lourdingue, rien n’est épargné au pauvre auditeur déboussolé qui ne sait plus à quel saint se vouer et qui, croyant avoir avalé son pain noir avec l’irritante flûte irlandaise de ‘The Red Shoes’ et l’ennuyeux ‘Top of the City’, découvre le catastrophique ‘Constellation Of The Heart’ au rythme funky, la techno avant l’heure de ‘Big Stripey Lie’ et la R’n’B de ‘Why Should I Love You ?’, un titre co-signé par Prince, qui joue et chante également, et qui ressemble plus à l’univers de l’Américain que de l’Anglaise. ‘You're The One’ n’a pas de mal à être le meilleur titre de cette face, renouant avec le romantisme sépia de Kate Bush.

"The Red Shoes" semble avoir été créé pour consacrer la supériorité du vinyle sur le CD : là où le possesseur du vinyle aura usé jusqu’à la trame la face A alors que la face B sera encore neuve, celui du CD sera dans l’obligation d’appuyer sur la touche STOP de son lecteur une fois la piste 7 atteinte. Encore faut-il relativiser l’intérêt de la première face, desservie par une rythmique souvent trop linéaire. Une lourdeur de production dont Kate Bush semble être consciente puisqu’elle produira quelques années plus tard "Director’s Cut", un album reprenant des titres de "The Sensual World" et "The Red Shoes" remixés et réenregistrés dans un habillage bien plus convaincant.
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC KATE BUSH
DERNIERE ACTUALITE
KATE BUSH: Before The Dawn
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant KATE BUSH
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Before The Dawn (2016)
Témoignage d'une performance rare de Kate Bush, "Before the Dawn" pêche hélas par une production sonore absolument pas à la hauteur de l'événement.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant KATE BUSH
ALBUMS CONSEILLES
  • PETER-GABRIEL_So PETER GABRIEL
    So (1985)
    REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

    5
  • DAVID-BOWIE_1-Outside DAVID BOWIE
    1. Outside (1995)
    BMG - ROCK

    3
  • DAVID-BOWIE_the-buddha-of-suburbia DAVID BOWIE
    The Buddha Of Suburbia (1993)
    BMG - ROCK

    3
  • DAVID-BOWIE_hunky-dory DAVID BOWIE
    Hunky Dory (1971)
    RCA - ROCK

    4
  • PETER-HAMMILL_Loops-And-Reels PETER HAMMILL
    Loops And Reels (1993)
    MERCURY - AUTRES

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 2/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT KATE BUSH
 
KATE-BUSH_Before-The-Dawn Before The Dawn (2016)
WEA - ROCK

3
KATE-BUSH_50-Words-For-Snow 50 Words For Snow (2011)
EMI - ROCK ATMOSPHERIQUE

3
KATE-BUSH_director-s-cut Director's Cut (2011)
AUTRE LABEL - POP/ ROCK

3
KATE-BUSH_Aerial Aerial (2005)
AUTRE LABEL - ROCK

4
KATE-BUSH_the-red-shoes The Red Shoes (1993)
EMI - POP/ ROCK

2
KATE-BUSH_The-Sensual-World The Sensual World (1989)
EMI - POP/ ROCK

2
KATE-BUSH_hounds-of-love Hounds Of Love (1985)
EMI - POP/ ROCK

4
KATE-BUSH_The-Dreaming The Dreaming (1982)
EMI - ROCK PROGRESSIF

5
KATE-BUSH_never-for-ever Never For Ever (1980)
EMI - ROCK

5
KATE-BUSH_LIONHEART Lionheart (1978)
EMI - POP

4
KATE-BUSH_the-kick-inside The Kick Inside (1978)
EMI - POP/ ROCK

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018