MW / Accueil / Chroniques / SIOUXSIE AND THE BANSHEES: The Scream

SIOUXSIE AND THE BANSHEES: THE SCREAM (1978)


ALBUM - POLYDOR - POST ROCK - ADRIANSTORK - 19.07.2017
"Premier album de Siouxsie and the Banshees qui se démarque du punk pour creuser un sillon plus désespéré."

3/5
GROUPES PROCHES :
CAN, DAVID BOWIE, THE STRANGLERS, THE VELVET UNDERGROUND, GARBAGE, THE CURE, LOU REED, THE DAMNED

TRACKS :

01. Pure, 02. Jigsaw Feeling, 03. Overground, 04. Carcass, 05. Helter Skelter, 06. Mirage, 07. Métal Postcard (mittageisen), 08. Nicotine Stain, 09. Suburban Relapse, 10. Switch, 11. Hong Kong Garden, 12. The Staircase (mystery)

FORMATION :
John Mckay (Guitares), Kenny Morris (Batterie), Siouxsie Sioux (Chant), Steven Severin (Basse)

TAGs :
70's, Chaotique, Lourde, Mélancolique, Old School, Oppressant, Punk, Sombre, Tribal, Chant féminin, Chant guttural, Chant hurlé
1er décembre 1976, le punk s'invite dans les foyers britanniques à une heure de grande écoute : Bill Grundy a en effet invité les membres des Sex Pistols dans son émission Today. Alors qu'il semble plus captivé par les formes affriolantes d'une groupie que par la musique révolutionnaire, il ose inviter la demoiselle à le rejoindre dans les coulisses à la fin de l'émission. Outré, le guitariste Steve Jones égrène un chapelet fécond de noms d'oiseaux à l'encontre du présentateur. La suite est connue.

Attardons-nous sur Susan Ballion, l'objet de la discorde. Ayant passé sa jeunesse à Morley, dans une asphyxiante cellule familiale, la jeune femme  cultive déjà un esprit exubérant. Lors d'un concert de Roxy Music, elle accroche l'oeil de Steve Severin qui trouve en elle une force jumelle. Les deux prennent parti pour la cause punk et après avoir recruté le notoirement incompétent Sid Vicious (à la batterie !), ils dégotent deux autres oiseaux, John McKay (guitare) et Kenny Morris (batterie). Signés par Polydor après une campagne de provocation (''Signez les Banshees et maintenant !'' a été tagué sur tous les murs des maisons de disque), le quatuor accouche de son album primal ''The Scream'', alors que son premier single 'Hong Kong Garden' triomphe.

Enregistré en moins d'une semaine et un an après le fameux ''Never Mind The Bollocks'', ''The Scream'' ne peut en aucun cas être accusé de plagiat. Malgré sa violence et son énergie, l'album tourne déjà le dos au punk et annonce la cold wave ou le mouvement gothique encore à l'état d'embryon. 'Overground' et 'Metal Postcard' s'avancent avec la menace croissante d'un riff sale et lourd de guitare qui ne cesse de tournoyer, 'Suburban Relapse' s'inspire de la BO de ''Psychose'' de Bernard Hermann où les guitares se font graphiques tandis que 'Switch' qui culmine à plus de 6 minutes (une durée peu orthodoxe pour le punk) laisse la voie libre aux variations quasi progressives sous la bénédiction d'une batterie métronomique et d'un saxophone lancinant.
 
Alors que les groupes punks avec une chanteuse sont assez rares (à l'exception de The Slits), les Banshees se distinguent grâce à leur interprète vocale. La voix de Siouxsie extériorise toutes les émotions vécues, reflétées par des paroles révélant un mal de vivre ('Jigsaw Feeling', 'Overground'), les dangers du tabac ('Nicotine Stain'), un goût baudelairien pour le macabre ('Carcass', les paroles psychopathes de 'Suburban Relapse', 'Switch'). Hurlements (ce cri sur 'Pure' qui donne son titre à l'album avec sa basse squelettique), pirouettes vocales ('Carcass', 'Nicotine Stain'), voire chant plus pop ('Mirage'), Siouxsie Sioux se livre à un véritable exercice d'équilibre qu'elle domine haut la main. Pour autant, cet album de jeunesse s'il présente de sérieux signes de précocité reste encore en deça de ce dont est capable le groupe, manquant encore ici de subtilité et de charme. La reprise infidèle d' 'Helter Skelter' est plus en accord avec le punk et n'est pas forcément représentative d'un son Siouxsie.

Sur son premier album, Siouxsie And The Banshees se démarque du punk pour creuser un sillon plus désespéré. ''The Scream'' est un album cauchemardesque, claustrophobique sur lequel les guitares et la section rythmique nous offrent un aller sans retour vers l'enfer, billet validé par la grande prêtresse Siouxsie qui d'une voix déchirante et violente extériorise toutes ces frustrations. Manquant encore parfois de maturité et d'expérience, cet album annonce toutefois la suite des aventures de Siouxsie et de ses créatures déchaînées.


Plus d'informations sur http://thebansheesandothercreatures.co.uk/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC SIOUXSIE AND THE BANSHEES
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
The Scream (1978)
Premier album de Siouxsie and the Banshees qui se démarque du punk pour creuser un sillon plus désespéré.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant SIOUXSIE AND THE BANSHEES
ALBUMS CONSEILLES
  • THE-CURE_The-Top THE CURE
    The Top (1984)
    POLYDOR - POST ROCK

    5
  • DAVID-BOWIE_Scary-Monsters-And-Super-Creeps DAVID BOWIE
    Scary Monsters (and Super Creeps) (1980)
    RCA - ROCK

    3
  • DAVID-BOWIE_aladdin-sane DAVID BOWIE
    Aladdin Sane (1973)
    RCA - ROCK

    5
  • DAVID-BOWIE_the-buddha-of-suburbia DAVID BOWIE
    The Buddha Of Suburbia (1993)
    BMG - ROCK

    3
  • DAVID-BOWIE_diamond-dogs DAVID BOWIE
    Diamond Dogs (1974)
    RCA - ROCK

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3/5 (2 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT SIOUXSIE AND THE BANSHEES
 
SIOUXSIE-AND-THE-BANSHEES_The-Scream The Scream (1978)
POLYDOR - POST ROCK

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017