MW / Accueil / Chroniques / BRUCE SPRINGSTEEN: Born In The U.s.a.

BRUCE SPRINGSTEEN: BORN IN THE U.S.A. (1984)


ALBUM - COLUMBIA - ROCK - LOLOCELTIC - 06.11.2017
"S'il n'est pas forcément le meilleur album de la discographie du Boss, "Born In The U.S.A." n'en est pas moins le sommet en matière de succès commercial sans que ce dernier ne prête à contestation."

5/5
GROUPES PROCHES :
BON JOVI, DIRE STRAITS, THE ROLLING STONES, MANFRED MANN'S EARTH BAND, MIKE TRAMP, BRYAN ADAMS, TODD GRIFFIN, JIMMY BARNES

TRACKS :

01. Born In The U.s.a. - 4:39, 02. Cover Me - 3:28, 03. Darlington County - 4:50, 04. Working On The Highway - 3:15, 05. Downbound Train - 3:37, 06. I'm On Fire - 2:41, 07. No Surrender - 4:02, 08. Bobby Jean - 3:48, 09. I'm Goin' Down - 3:31, 10. Glory Days - 4:18, 11. Dancing In The Dark - 4:05, 12. My Hometown - 4:36

FORMATION :
Bruce Springsteen (Chant / Guitares), Clarence Clemons (Saxophone), Danny Federici (Claviers), Garry Tallent (Basse), Max Weinberg (Batterie), Roy Bittan (Claviers), Steve Van Zandt (Chant / Guitares)

TAGs :
Accessible / FM, Indépendant, Chant éraillée
Après la prise de risques couronnée de succès de "Nebraska" (1982), Bruce Springsteen retrouve ses acolytes du E-Street Band. Celui qui est désormais le Boss décide de marquer à nouveau les esprits sans pour autant se laisser corrompre par les sirènes commerciales. Car si l'artiste aime son pays, il en aime surtout les habitants, ceux qui doivent affronter les rudesses de la vie. Ce sont eux qui lui inspirent ses chansons, et eux également qui voient en lui leur porte-parole et leur icône. Avec son nouvel album, Bruce Springsteen s'essaye à un son plus ancré dans son époque et joue sur certains doubles sens qui vont aussi bien faire la légende de ce "Born In The U.S.A." que lui attirer certaines foudres pour la plupart injustifiées. C'est en particulier la pochette qui va déclencher les polémiques. Alors que l'artiste y pose de dos face au drapeau américain, ses détracteurs vont le soupçonner d'être en train d'uriner sur ce symbole alors que dans le même temps, certains de ses fans vont craindre de le voir basculer du côté conservateur.

Rien de tout ça en réalité, tout comme pour le titre éponyme qui, loin d'être une ode sans réserve à la gloire du pays de l'oncle Sam, se révèle en réalité une critique de la politique étrangère de ses dirigeants. Avec sa batterie martelée et ses claviers aux sonorités typiques des années 80 et à la mélodie obsédante, ce morceau lance l'opus sur des bases élevées dont la suite ne redescendra pas. Du rock enlevé et accrocheur d'un 'Cover Me' bénéficiant d'un solo de guitare du Boss himself à l'intimiste et émouvant 'My Hometown' qui clôture l'ensemble, Bruce Springsteen nous conte à nouveau cette Amérique profonde et les histoires humaines qui la composent. Mais en dehors du mélancolique 'I'm On Fire' presque chuchoté, le reste est traduit par un rock énergique et des tempi enlevés.

'Darlington County', 'No Surrender' ou 'Bobby Jean' offrent des mélodies obsédantes renforcées par des chœurs accrocheurs. Le saxo de Clarence Clemons se fait régulièrement rutilant et fait presque oublier la tristesse de certaines paroles ('I'm Going Down'), alors que quelques titres se révèlent carrément insouciants comme l'imparable 'Glory Days' avec sa ritournelle et son refrain inoubliables, ou un 'Dancing In The Dark' finalement aussi aérien qu'énergique. Loin de la tristesse latente de "Nebraska", "Born In The U.S.A." offre une véritable tornade de fraîcheur, n'hésitant pas à s'aventurer sur des territoires à la frontière du rockabilly ('Working On The Highway') et n'oubliant pas la composante folk de l'identité du maître des lieux ('Downbound Train').

Après l'aventure en solitaire du précédent album, Bruce Springsteen continue de tutoyer les sommets mais en partage à nouveau l'ivresse avec ses camarades de jeu habituels. Ensemble, ils offrent un nouveau monument du Rock qui, s'il n'est pas forcément le meilleur album d'une discographie qui ne manque pas d'opus légendaires, n'en est pas moins son sommet en matière de succès. Ce dernier ne prête pas à contestation, d'autant que l'authenticité reste viscéralement présente, comme le prouve la complicité évidente qui unit tous les membres du groupe formé autour de son Boss. Ancré dans le son de son époque, "Born In The U.S.A." est un nouvel album incontournable et c'est à se demander si l'homme du New Jersey est capable d'un faux pas.


Plus d'informations sur http://brucespringsteen.net/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC BRUCE SPRINGSTEEN
DERNIERE ACTUALITE
BRUCE SPRINGSTEEN à Paris en juillet
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant BRUCE SPRINGSTEEN
 
DERNIERE CHRONIQUE
2
High Hopes (2014)
Faire du neuf avec du vieux et racler les fonds de tiroir n’est pas toujours une bonne chose...

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BRUCE SPRINGSTEEN
ALBUMS CONSEILLES
  • MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Watch MANFRED MANN'S EARTH BAND
    Watch (1976)
    AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

    4
  • THE-ROLLING-STONES_Blue--Lonesome THE ROLLING STONES
    Blue & Lonesome (2016)
    POLYDOR - ROCK

    4
  • BON-JOVI_Burning-Bridges BON JOVI
    Burning Bridges (2015)
    MERCURY - ROCK

    3
  • THE-ROLLING-STONES_Bridges-To-Babylon THE ROLLING STONES
    Bridges To Babylon (1997)
    EMI - ROCK

    3
  • DIRE-STRAITS_On-Every-Street DIRE STRAITS
    On Every Street (1991)
    VERTIGO - ROCK

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 5/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT BRUCE SPRINGSTEEN
 
BRUCE-SPRINGSTEEN_High-Hopes High Hopes (2014)
COLUMBIA - ROCK

2
BRUCE-SPRINGSTEEN_Born-In-The-U-S-A- Born In The U.s.a. (1984)
COLUMBIA - ROCK

5
BRUCE-SPRINGSTEEN_Nebraska Nebraska (1982)
COLUMBIA - ROCK

4
BRUCE-SPRINGSTEEN_The-River The River (1980)
COLUMBIA - ROCK

4
BRUCE-SPRINGSTEEN_Darkness-On-The-Edge-Of-Town Darkness On The Edge Of Town (1978)
COLUMBIA - ROCK

4
BRUCE-SPRINGSTEEN_Born-To-Run Born To Run (1975)
COLUMBIA - ROCK

5
BRUCE-SPRINGSTEEN_The-Wild-The-Innocent--The-E-Street-Shuffle The Wild, The Innocent & The E-street Shuffle (1973)
COLUMBIA - ROCK

4
BRUCE-SPRINGSTEEN_Greetings-From-Asbury-Park-N-j- Greetings From Asbury Park N.j. (1972)
COLUMBIA - ROCK

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017