MW / Accueil / Chroniques / EYE 2 EYE: The Light Bearer

EYE 2 EYE: THE LIGHT BEARER (2017)


ALBUM - MUSEA - ROCK PROGRESSIF - TONYB - 09.06.2017
"Nouvel album pour Eye 2 Eye, aux qualités de composition et d'interprétation indéniables. Restent malheureusement les cas du chant et de la production, pas forcément en rapport avec ce qui précède."

3/5
GROUPES PROCHES :
MARILLION, STRANGERS ON A TRAIN

TRACKS :

01. The Light Bearer - 10:39, 02. Home - 4:16, 03. Standing On The Edge - 7:05, 04. One Way In . - 2:41, 05. October Rain - 10:19, 06. Ghosts [Part 1] - 7:44, 07. Two Ways Out - 1:44, 08. Crossing The Mirror - 10:08

FORMATION :
Bruno Pegues (Guitares), Didier Pegues (Batterie), Etienne Damin (Basse), Michel Cerroni (Chant), Philippe Benabes (Claviers), Audrey Ruquet (Chant / Invité / Choeurs), Chloé Lecoq (Invité / Alto), Kelly Mezino (Chant / Invité / Choeurs), Marie Delaunay (Invité / Violon), Marie Hortense Carlach (Invité / Choeurs), Mathieu Lecoq (Invité / Violoncelle), Natasha Morley (Invité / Choeurs), Sophie Guille Des Buttes (Invité / Violon)

TAGs :
Epique, Symphonique, Théatral, Opera Rock
Il aura fallu cinq longues années au duo Didier Pegues / Philippe Bénabès pour donner un successeur à "The Wish", album qui s'avérait digne d'intérêt malgré quelques faiblesses notamment au niveau du chant ou de la production.
Avec "The Light Bearer", Eye 2 Eye a vu les choses en (plus) grand, engageant en la personne de Michel Cerroni un véritable professionnel (il a notamment travaillé sur les castings de Notre-Dame de Paris) derrière le micro, mais conviant aussi un quatuor à cordes apportant une couleur symphonique à plusieurs titres.

L'entame de ce nouvel album portée par le morceau titre entre immédiatement dans le vif du sujet, avec une batterie aux accents tribaux précédant une lente montée en puissance, ponctuée par un premier solo de guitare délivré par le benjamin de la fratrie Pegues. Le mid-tempo adopté jusqu'alors monte dans les tours en milieu de plage, avant un retour aux percussions du début accompagnées par quelques chœurs inquiétants, tendance "Seigneur des Anneaux". La composition est superbe, le rendu impeccable mais la voix agressive typée hard-rock ne semble guère en accord avec les ambiances néo-prog et le mid-tempo dominant. Et malheureusement, ceci va être une quasi-constante sur l'ensemble de l'album.

'Home' et 'Standing on the Edge' introduisent quant à eux la voix féminine de Audrey Ruquet, voix également puissante mais pas toujours très juste, pour une musique flirtant parfois avec la comédie musicale, dans un rendu qui rappelle les récents travaux de Clive Nolan ou les albums plus anciens de Strangers on a Train. On notera que les voix sont mixées très en avant, laissant l'accompagnement instrumental un peu trop en arrière-plan, d'autant que celui-ci se révèle de qualité, plus particulièrement dans les passages aux rythmiques accélérées.

Et s'il est bien une qualité que l'on peut reconnaître à Eye 2 Eye, c'est l'éclectisme de son propos, puisque l'instrumental 'One Way In' aurait toute sa place sur un des deux opus "Electronica" de Jean-Michel Jarre, tandis que 'Crossing the Mirror' déroule ses accents floydiens ponctués par un final à la 'Comfortably Numb', soutenus par des chœurs majestueux. Dans un registre plus calme, 'October Rain' déroule quant à lui ses subtiles mélodies, prenant le temps de s'étaler durant plus de 10 minutes, ce qui lui permet d'installer une ambiance emplie de quiétude, propice  à un délassement bienvenu (les mauvaises langues diront endormissement !). 

Après ces 55 minutes, l'impression finale reste mitigée, les qualités et défauts de "The Light Bearer" restant dans les mêmes eaux que ceux de ses prédécesseurs : du côté des points positifs, un éclectisme musical et une qualité de composition et d'arrangements indéniables. Côté négatif, un chant qui ne me semble pas approprié (d'aucuns pourront ne pas être d'accord avec cette assertion que j'assume pleinement) et une production qui ne rend pas hommage aux instruments, les laissant trop souvent en arrière-plan au profit du chant.


Plus d'informations sur http://eyetoeye.free.fr
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC EYE 2 EYE
DERNIERE ACTUALITE
EYE 2 EYE: The Light Bearer
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant EYE 2 EYE
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
The Light Bearer (2017)
Nouvel album pour Eye 2 Eye, aux qualités de composition et d'interprétation indéniables. Restent malheureusement les cas du chant et de la production, pas forcément en rapport avec ce qui précède.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant EYE 2 EYE
ALBUMS CONSEILLES
  • MARILLION_B-Sides-Themselves MARILLION
    B'Sides Themselves (1988)
    EMI - ROCK PROGRESSIF

    5
  • MARILLION_Fugazi MARILLION
    Fugazi (1984)
    EMI - ROCK PROGRESSIF

    5
  • MARILLION_Somewhere-Else MARILLION
    Somewhere Else (2007)
    INTACT - ROCK PROGRESSIF

    4
  • MARILLION_Recital-Of-The-Script MARILLION
    Recital Of The Script (1983)
    EMI - ROCK PROGRESSIF

    5
  • MARILLION_Misplaced-Childhood MARILLION
    Misplaced Childhood (1985)
    EMI - ROCK PROGRESSIF

    5
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT EYE 2 EYE
 
EYE-2-EYE_The-Light-Bearer The Light Bearer (2017)
MUSEA - ROCK PROGRESSIF

3
EYE-2-EYE_The-Wish The Wish (2012)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

3
EYE-2-EYE_After-All After All (2009)
MUSEA - ROCK PROGRESSIF

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018