MW / Accueil / Chroniques / THIAGO BIANCHI: Arena

THIAGO BIANCHI: ARENA (2017)


ALBUM - METALVILLE - METAL MELODIQUE - OCERIAN - 11.05.2017
"Un album riche et plein de promesses gâché par une production très faiblarde."

2/5
GROUPES PROCHES :
STRATOVARIUS, GAMMA RAY, ANGRA, FREEDOM CALL, ALMAH

TRACKS :

01. Rising Voices, 02. The Scar Is The Pay Off, 03. Trust Me, 04. Nova Era, 05. I Live, 06. Woman In Chains, 07. Learn To Let It Go, 08. Glance, 09. Mr. Caretaker, 10. Spoiled, 11. Adore, 12. To Choose, 13. Hear, 14. Life Is

FORMATION :
Gabriel Triani (Batterie), Thiago Bianchi (Chant), Tito Falaschi (Chant / Basse), Kiko Loureiro (Guitares / Invité), André Brunetti (Guitares / Invité), Andre Hernandes (Guitares / Invité), Aquiles Priester (Batterie / Invité), Carlos Ceroni (Claviers / Invité / Samples), Chico Dehira (Guitares / Invité), Christian Passos (Invité), Edu Falaschi (Chant / Invité), Eduardo Ardanuy (Invité), Fabrizio Di Sarno (Claviers / Invité / Samples), Felipe Andreoli (Basse / Invité), Fernando Quesada (Basse / Invité), Gabriel Kaué (Claviers / Invité / Samples), Guga Machado (Batterie / Invité), Junior 'juninho' Carelli (Claviers / Invité), Kadu Averbach (Guitares / Invité), Leo Belling (Chant / Invité), Leo Mancini (Guitares / Invité), Marcello Pompeu (Chant / Invité), Maria Odete (Chant / Invité), Miche Leme (Guitares / Invité), Mike Orlando (Guitares / Invité), Mozart Mello (Guitares / Invité), Nando Fernandes (Chant / Invité), Nelson Juinor (Guitares / Invité), Ricardo Confessori (Batterie / Invité), Thiago Buslik (Chant / Invité)

TAGs :
Chant aigu
Thiago Bianchi est brésilien et chanteur de metal. Il a œuvré au sein de Shaman, groupe qu'André Matos a créé avec Luis Mariutti après leur départ d'Angra et qu'il a quitté laissant le micro à son compatriote après 2 albums. Il chante également au sein de Nocturnall où l'on trouve notamment Aquiles Priester qui a aussi côtoyé Angra, Almah et bien d'autres groupes reconnus. Il sort aujourd'hui son premier album solo dans un projet intitulé Thiago Bianchi's Arena avec une section rythmique titulaire et une palanquée d'invités parmi lesquels on retrouve notamment Kiko Loureiro (Megadeth, ex-Angra), Mike Orlando (Adrenaline Mob), Aquiles Priester, déjà évoqué, Edu Falaschi (ex-Angra, Almah) ou encore Ricardo Confessori (ex-Angra, ex-Shaman) et bien d'autres. Voilà pour les présentations.

Quel peut bien être le résultat de beau projet ? Tout d'abord, Bianchi, qui exerce aussi la profession de producteur, a raté son coup sur ce point et aurait dû faire appel à un regard extérieur. En effet, le mixage est loin d'être parfait et aboutit à un son brouillon dans lequel on distingue mal les différents instruments. Le chant est trop en retrait, le son des guitares rythmiques est sourd et vieillot. Le tout est assez difficile à apprécier compte-tenu de ces approximations.

Malgré ce défaut qui est majeur au regard des possibilités qui sont offertes aujourd'hui, l'album n'est pas dénué de qualités. Il explore diverses facettes du metal privilégiant souvent l'aspect mélodique et puissant de ce large spectre. Ainsi on retrouve la double grosse caisse et la musique bien rentre-dedans avec 'The Scar Is The Pay Off', un hommage appuyé à Gamma Ray et Freedom Call avec 'I Live', une reprise d'Angra ('Nova Era') et une de Tears For Fears ('Woman In Chains'), ou un morceau plus groovy et technique avec 'Mr. Caretaker'. Certains titres sont plus mid-tempo voire plus lourds à l'image de 'Adore' et aux sonorités modernes avec 'To Choose'.

L'album bénéficie également de solos assez fabuleux, de cavalcades de basse et de quelques enchevêtrements vocaux fort appréciables. Il souffre en revanche du chant de Thiago Bianchi souvent trop forcé qui n'est pas spécialement mis en valeur par la production. Le vocaliste a une palette assez large et une technique plutôt au point mais le timbre est agaçant à la longue et surtout il veut en faire trop dans les vocalises aiguës notamment.

Au final un album riche et de qualité qui est malheureusement gâché voire saccagé par une production assez misérable, un son brouillon et un chant poussif. Quel dommage !


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/thiagobianchisinger
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC THIAGO BIANCHI
 
DERNIERE CHRONIQUE
2
Arena (2017)
Un album riche et plein de promesses gâché par une production très faiblarde.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant THIAGO BIANCHI
ALBUMS CONSEILLES
  • STRATOVARIUS_Infinite STRATOVARIUS
    Infinite (2000)
    NUCLEAR BLAST - METAL MELODIQUE

    3
  • FREEDOM-CALL_Stairway-To-Fairyland FREEDOM CALL
    Stairway To Fairyland (1999)
    WAGRAM - METAL MELODIQUE

    4
  • STRATOVARIUS_Polaris STRATOVARIUS
    Polaris (2009)
    EAR MUSIC - METAL MELODIQUE

    3
  • GAMMA-RAY_Skeletons-And-Majesties-Live GAMMA RAY
    Skeletons And Majesties Live (2012)
    EAR MUSIC - HEAVY METAL

    4
  • GAMMA-RAY_Skeletons-And-Majesties-Live GAMMA RAY
    Skeletons And Majesties Live (2012)
    EAR MUSIC - HEAVY METAL

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 2/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THIAGO BIANCHI
 
THIAGO-BIANCHI_Arena Arena (2017)
METALVILLE - METAL MELODIQUE

2
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018