MW / Accueil / Chroniques / GALAHAD: Quiet Storms
GROUPE/AUTEUR:

GALAHAD

(ROYAUME UNI)

TITRE:
QUIET STORMS
ANNEE PARUTION:
2017
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
"Avec un album quasi-acoustique, Galahad surprend et permet à Stuart Nicholson de montrer tout son talent de chanteur."
ABADDON - 21.06.2017 -
"Un nouvel album de Galahad, avec une différence". Ainsi s’affiche la présentation officielle de "Quiet Storms", onzième album des Anglais. L’aficionado du groupe dresse une oreille curieuse à cette annonce : Galahad s’est bâti une réputation de groupe au néo-prog dynamique et volontiers théâtral, avec trois derniers albums de bonne facture. Difficile d’imaginer que le quintette va s’aventurer dans des contrées inconnues…

Et pourtant, il existe des précédents dans sa discographie : dès 1994, Galahad s’est risqué à sortir un album (incomplètement) unplugged, puis s’est diverti 20 ans plus tard à faire paraître coup sur coup 3 EPs qui déclinaient chacun des versions différentes d’un même titre ("Galahad Acoustic Quintet, Not All Thérèse"). Avec "Quiet Storms", il veut montrer un versant plus calme, plus pastoral de son inspiration. Pour ce faire, il a retravaillé d’anciens titres et rassemblé des versions acoustiques (ou presque) développées sur les EPs de 2014. Ajoutez à cela deux reprises (covers) et trois titres inédits, et vous obtenez l’objet qui nous intéresse ici.

Avec un accompagnement minimaliste (le plus souvent limité au piano et à la guitare acoustique), et une section rythmique des plus discrètes (sauf sur le dernier titre), la voix de Stuart Nicholson se trouve propulsée au premier plan. C’est l’occasion pour lui de rappeler qu’il est un vocaliste hors-pair, dont la sensibilité et la finesse d’interprétation éclatent ici au grand jour : ‘Beyond The Barb Wire’, ‘Weightless’ ou ‘Guardian Angel’ sont d’émouvantes et pleines réussites, ainsi que ‘Termination’, où Stu trouve en Christina Booth (Magenta) un complément idéal. Au chapitre des réussites, citons les deux covers ‘Marz’ (John Grant) pour  laquelle le chanteur a composé deux couplets supplémentaires et ‘Mein Herz Brennt’ dans une version piano-violon moins superbement décadente que celle de Till Lindemann (Rammstein, 2001), mais soigneusement maîtrisée.

C’est dans le minimalisme que ce "Quiet Storms" se révèle le meilleur : quand les nappes de claviers deviennent plus envahissantes ('Melt', 'Don’t Lose Control'), ils anesthésient la sensibilité, et si le groupe s’essaie à plus d’ambition orchestrale ('Easier Said Than Done '), il en ressort un côté plus artificiel, moins sincère. De même, la version ‘Hybrid’ de ‘Guardian Angel’, avec sa batterie triggée, n’apparaît à son meilleur que dans le calme break terminal.

Pari gagnant que cet album : en mettant en avant une finesse d’interprétation qui transparaissait moins précédemment, Galahad tisse des ambiances délicates qui rappellent par moment les atmosphères des tout premiers Marillion ("Fugazi" sur ‘Picture of Bliss’ et ‘Willow Way’). Peu d’entre nous en auraient cru ce groupe capable : bien joué !

Plus d'information sur http://www.galahadonline.com/


GROUPES PROCHES:
ARENA, IQ, DELUSION SQUARED, MORPHELIA, COMEDY OF ERRORS, KONCHORDAT, SCOTT MOSHER

LISTE DES PISTES:
01. Guardian Angel
02. Iceberg
03. Beyond The Barbed Wire
04. Mein Herz Brennt
05. Termination
06. This Life Could Be My Last
07. Pictures of Bliss
08. Willow Way
09. Easier Said than Done
10. Melt
11. Weightless
12. Shine
13. Don’t Lose Control
14. Marz (And Beyond)
15. Guardian Angel (Hybrid)


FORMATION:
Dean Baker: Claviers
Roy Keyworth: Guitares
Spencer Luckmann: Batterie
Stuart Nicholson: Chant
Tim Ashton: Basse
Christina Booth: Chant / Invité
Karl Groom: Guitares / Claviers / Invité
Louise Curtis: Invité / Violon
Sarah Bolter: Invité / Flûte, Clarinette, Saxophone


TAGS:
Acoustique, Intimiste
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

LOLO_THE_BEST59 - 23/02/2018 19:08:39
Un album attachant, fort bien interprétée, même si parfois un peu monotone, du fait du partie pris d'une orchestration souvent minimale. N'étant pas fan de la langue de Goethe, je zappe "Men Herz Brennt", et "Weightless" me semble ... un peu léger, sans jeu de mots. Au rayon des réussites, "This life could be my last", qui vous happe dès le début pour ne plus vous lâcher, l'onirique "Marz" et la version plus enlevée de "Guradian angel".
9075 22049

MALENTRAIDE - 24/06/2017 15:19:28
5 ans pour ça...
2296 21030

TONYB - 22/06/2017 08:57:03
Malgré de superbes mélodies, Galahad tombe comme bien d'autres avant eux dans le piège de l'acoustique à tout va : au fil des plages, un certain ennui s'installe par manque de variété dans l'univers sonore.
Heureusement, l'excellent 'Shine' remet un peu de symphonisme dans tout cela, montrant peut-être la voie qu'il aurait convenu de suivre un peu plus fréquemment pour que cet album se révèle une véritable perle.
999 21020

CORTO1809 - 21/06/2017 09:59:08
Autant l'avouer, je n'ai jamais été un grand fan de Galahad dont le néo progressif conventionnel représente à mes yeux tout ce que je n'aime pas, sacrifiant l'audace et la sensibilité au profit de mélodies certes agréables à écouter mais sans grand intérêt.
C'est dire si je n'étais pas particulièrement emballé à l'idée d'écouter cet album. La surprise fût d'autant plus belle car jamais Galahad n'avait atteint cette qualité : la sensibilité que je cherchais désespérément transpire de chaque titre et le dépouillement acoustique met en valeur de très belles lignes mélodiques.
Certes, il faudra mieux aimer les musiques clairsemées, délicates et les piano/voix pour pleinement apprécier cet album, mais c'est un excellent cru pour ce qui me concerne.
1847 21015
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC GALAHAD
DERNIERE ACTUALITE
GALAHAD: nouvel album en janvier
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant GALAHAD
 
NOTES
 
3.4/5 (5 avis)
3/5 (4 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT GALAHAD
 
GALAHAD_Seas-of-Change Seas Of Change (2018)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
GALAHAD_Quiet-Storms Quiet Storms (2017)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
GALAHAD_Battle-Scars Battle Scars (2012)
AVALON / ROCK PROGRESSIF
GALAHAD_Beyond-The-Realms-Of-Euphoria Beyond The Realms Of Euphoria (2012)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
GALAHAD_Empires-Never-Last Empires Never Last (2007)
AVALON / ROCK PROGRESSIF
GALAHAD_Resonance Resonance (2006)
METAL MIND / ROCK PROGRESSIF
GALAHAD_Year-Zero Year Zero (2002)
AVALON / ROCK PROGRESSIF
GALAHAD_In-A-Moment-Of-Complete-Madness In A Moment Of Complete Madness (1993)
AVALON / ROCK PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019