MW / Accueil / Chroniques / NECROWRETCH: Satanic Slavery

NECROWRETCH: SATANIC SLAVERY (2017)


ALBUM - SEASON OF MIST - DEATH METAL - THIBAUTK - 26.06.2017
"Necrowretch nous livre un ouvrage impie à ne pas mettre entre toutes les mains, qui ne peut laisser indifférent."

3/5
GROUPES PROCHES :
DEATH, MASSACRA, SINISTER

TRACKS :

01. Sprawl of Sin - 05:35, 02. Tredeciman Blackfire - 05:26, 03. Satanic Slavery - 04:31, 04. Evil Names - 04:58, 05. Hellspawn Pyre - 03:49, 06. Bestial Rites - 04:19, 07. Curse of Blasphemy - 04:26, 08. Verses from the Depths - 05:30

FORMATION :
Ilmar (Batterie), Kev Desecrator (Basse), Vlad (Chant / Guitares)

TAGs :
Chaotique, Oppressant, Sombre, Chant grunt/growl, Chant guttural
Le diable m'emporte, le diable ne s'habille plus en Prada, mais désormais il porte des loques crasseuses, du cuir et des chaînes cloutées. Il se vautre également dans une musique sur laquelle nos points de repères vacillent. Il s'incarne en Necrowretch, formation qui est l'incarnation terrestre de son altesse démoniaque Méphistophélès. Ce trio malin d'adorateurs de l'ombre personnifie une musique aux confins des ténèbres, des vibrations héritières des vociférations post mortem d'Entombed. Cette ultime torture auditive ("Satanic Slavery") est l'occasion d'arpenter la face cachée de l'enfer, de s'engluer dans une toile brumeuse qui emprisonne les âmes, puis les offre en sacrifice au Prince des ténèbres.

Au travers de huit pistes qui sont autant de voyages desquels on ne pourra se relever indemne, la musique puise son incarnation dans la bourbe saumâtre et les émanations suintantes des ères putréfiées. La chair de poule nous gagne donc au premier tour de piste, aux premiers accords dissonants et aux premières vociférations, pour ne jamais plus se dissiper durant ce périple éprouvant.

Ce manifeste sombre débute en fanfare dès les premières secondes d'immersion dans un enfer sonore moite. Alors que la guitare éructe des riffs gluants, nourris de vermine et de crasse, que la voix entonne une litanie glaireuse, que les tambours résonnent dans les feux de la géhenne, le vent souffle et brûle les chairs, puis l'angoisse suinte sur chaque seconde de la rondelle.

Alors comme pour prouver que le death est bien de rigueur, un blast éclate les tympans ('Sprawl of Sin'), puis la voix résonne dans cette chapelle impie alors que la guitare sursaturée baigne sans cesse les compositions d’effroi. Enfin la guitare solitaire expulse des giclées blanchâtres et acres, des phrases hyper-luminiques qui courbent l'espace-temps et engendrent un monde enharmonique non euclidien.

Passée cette épreuve du feu, à peine les chairs à vif cicatrisées, la suite 'Tredeciman Blackfire' est tout aussi éprouvante : les cris résonnent dans tous les recoins, la batterie use de double pédale... aucune lumière ne semble émerger des ces fumées opaques tissées par des partitions blasphématoires. 

Sur des métriques rapides, gorgées de blasts, des guitares crasseuses, des crachats vocaux  à la face du ciel, l'album noie l’oreille sous des monceaux d'ordures musicales... Mais finalement, tels des adorateurs du marquis de Sade, le fan succombe avec délectation à cette douleur lancinante engendrée par des pistes sans concession ('Satanic Slavery', 'Hellspawn Pyre'). Necrowretch livre donc sur un plateau sanglant une œuvre à ne pas mettre entre toutes les oreilles, un ouvrage impie digne du Nécronomicon.

"Satanic Slavery" est une œuvre opaque, violente et difficile d'accès, à la mystique noire, aux sonorités caverneuses qui rappellent Immolation ou Sinister,  et qui ne peut laisser indifférent. Si certains seront irrémédiablement dégoûtés par cette horreur, d'autres seront infiniment attirés par ces visions de cauchemar lancinantes et effrayantes.


Plus d'informations sur http://necrowretch.net/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC NECROWRETCH
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Satanic Slavery (2017)
Necrowretch nous livre un ouvrage impie à ne pas mettre entre toutes les mains, qui ne peut laisser indifférent.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant NECROWRETCH
ALBUMS CONSEILLES
  • DEATH_Individual-Thought-Patterns DEATH
    Individual Thought Patterns (1993)
    RELAPSE - DEATH METAL

    5
  • DEATH_Symbolic DEATH
    Symbolic (1995)
    ROADRUNNER - DEATH METAL

    5
  • DEATH_SPIRITUAL-HEALING DEATH
    Spiritual Healing (1989)
    CENTURY MEDIA - DEATH METAL

    4
  • DEATH_Human DEATH
    Human (1991)
    RELAPSE - DEATH METAL

    5
  • DEATH_Leprosy DEATH
    Leprosy (1988)
    RELAPSE - DEATH METAL

    4
    
 
RATING
STAFF : 3/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT NECROWRETCH
 
NECROWRETCH_Satanic-Slavery Satanic Slavery (2017)
SEASON OF MIST - DEATH METAL

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018