MW / Accueil / Chroniques / THE TANGENT: The Slow Rust Of Forgotten Machinery

THE TANGENT: THE SLOW RUST OF FORGOTTEN MACHINERY (2017)


ALBUM - INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF - TONYB - 28.07.2017
"Une nouvelle fois, The Tangent nous régale avec des compositions à tiroir qui jamais ne génèrent l'ennui, servies par une brochette de musiciens tous plus talentueux les uns que les autres."

4/5
GROUPES PROCHES :
THE FLOWER KINGS, BEARDFISH, KOTEBEL, CICCADA, SONIQ CIRCUS, PARALLEL OR 90 DEGREES, 3RD WORLD ELECTRIC, PANDORA, THE ANABASIS

TRACKS :

01. Two Rope Swings, 02. Doctor Livingstone (i Presume), 03. Slow Rust, 04. The Sad Story Of Lead And Astatine, 05. A Few Steps Down The Wrong Road, 06. Basildonxit

FORMATION :
Andy Tillison (Chant / Claviers / Batterie), Jonas Reingold (Basse), Luke Machin (Chant / Guitares), Marie-eve De Gaultier (Chant / Claviers), Theo Travis (Saxophone, Flute), Boff Whalley (Chant / Invité), Matt Farrow (Invité / Dj)

TAGs :
70's, Epique, Technique
Malgré quelques petits soucis de santé, Andy Tillison poursuit l'aventure The Tangent avec ce qui pourrait être un nouveau cycle, le premier s'étant conclu avec l'album précédent ("A Spark in the Aether") qui se présentait comme un bilan de l'aventure entamée douze ans auparavant avec "The Music that Died Alone".

Pour cette nouvelle mouture, une fois n'est pas coutume, The Tangent conserve un line-up plutôt stable. Autour de ses habituels piliers que sont Jonas Reingold et Théo Travis, on retrouve une nouvelle fois le génial Luke Machin et ses guitares, tandis que sa comparse de Maschine Marie-Eve de Gaultier vient prêter sa voix et ses claviers à l'ensemble. L'autre nouveauté se situe en fait derrière les fûts, puisque Andy Tillison reprend un rôle qu'il avait abandonné depuis une trentaine d'années !

Pour ce qui est de la thématique de ce 9ème album studio, notre Anglais qui vécut quelques années en France a annoncé la couleur : feu sur les gouvernements occidentaux en général, le Britannique en particulier, et notamment le traitement qu'ils réservent aux réfugiés. Le visuel de la pochette est d'ailleurs particulièrement éloquent à ce sujet.

Côté musique, si certains attendaient une révolution dans le style (ou plutôt les styles !) proposé par The Tangent, ils en seront très vite pour leurs frais puisque 'Two Ropes Swing' nous emmène immédiatement sur les habituels sentiers arpentés par le groupe, avec un progressif typé 70's, traversé par de nombreuses interventions à la flûte, et quelques incursions folk/jazz. Passée cette courte introduction (en regard des quatre autres longues plages, pour un total de 75 minutes), le quintet va continuer à développer le concept, en y ajoutant toutefois quelques petites nouveautés. C'est ainsi que 'Slow Rust' voit l'arrivée de quelques sonorités électro (Andy Tillison évoque même un DJ ?), avec notamment un petit passage médian aux sonorités du Tangerine Dream des années 70, mais aussi plusieurs passages en spoken word, dans lesquels on comprend à quelques mots (Trump par exemple) que notre artiste déverse ici une bonne partie du venin qui doit bouillir en lui.

En revanche, ce qui ne change pas, c'est la capacité du groupe à construire des plages aux multiples variations tant mélodiques que rythmiques, qu'il serait difficile de décrire en détail. On retiendra néanmoins la large place faite aux instrumentistes sur tous les titres, et notamment sur 'The Sad Story of Lead and Astatine' avec un solo de saxophone ponctuant une belle ambiance club de jazz, suivi ensuite par un tricotage époustouflant à la basse accompagnée de flûte, et même un solo de batterie pour conclure l'ensemble.
Le summum de cette expression technique est atteint avec l'excellent instrumental 'Doctor Livingstone (I Presume)', rythmé par une ligne de basse ébouriffante et qui renvoie une impression de cohésion totale dans le groupe. Mais on ne peut également pas passer sous silence la splendide progression sur fond de rythmique floydienne basse/batterie présente dans 'A Few Steps Down the Wrong Road', poursuivie par un véritable travail de dentelière à la guitare, avant de prendre ensuite les allures d'un véritable hymne (12è minute), puis de virer au hard-rock pour finalement conclure une nouvelle fois avec quelques spoken word et une fin évanescente à la flûte.

Une nouvelle fois, The Tangent nous régale avec des compositions à tiroir qui jamais ne génèrent l'ennui, servies par une brochette de musiciens tous plus talentueux les uns que les autres. Reste toutefois un bémol à tout cela, constitué par la performance vocale d'Andy Tillison. Si son registre traînant colle parfaitement aux ambiances clubs de jazz et aux passages les plus intimistes, il atteint très vite ses limites lorsque la tessiture s'élève, encore plus dans les chorus et dans les parties musclées (et notamment dans le dernier titre). Sans être un frein à l'écoute en raison de la prédominance des parties instrumentales, cela empêche toutefois ce nouvel album d'atteindre la note maximale, bien que se révélant à mon sens supérieur à son prédécesseur.


Plus d'informations sur http://www.thetangent.org/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC THE TANGENT
DERNIERE ACTUALITE
THE TANGENT: Un nouvel album en novembre
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE TANGENT
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
The Slow Rust Of Forgotten Machinery (2017)
Une nouvelle fois, The Tangent nous régale avec des compositions à tiroir qui jamais ne génèrent l'ennui, servies par une brochette de musiciens tous plus talentueux les uns que les autres.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant THE TANGENT
ALBUMS CONSEILLES
  • KOTEBEL_Concerto-For-Piano-And-Electric-Ensem KOTEBEL
    Concerto For Piano And Electric Ensemble (2012)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    5
  • BEARDFISH_Sleeping-In-Traffic--Part-One BEARDFISH
    Sleeping In Traffic - Part One (2007)
    INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

    4
  • KOTEBEL_Omphalos KOTEBEL
    Omphalos (2006)
    MUSEA - ROCK PROGRESSIF

    5
  • CICCADA_A-Child-In-The-Mirror CICCADA
    A Child In The Mirror (2010)
    AUTRE LABEL - A.O.R.

    4
  • THE-FLOWER-KINGS_Adam--Eve THE FLOWER KINGS
    Adam & Eve (2004)
    INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (1 avis)
LECTEURS : 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THE TANGENT
 
THE-TANGENT_THE-SLOW-RUST-OF-FORGOTTEN-MACHINERY The Slow Rust Of Forgotten Machinery (2017)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

4
THE-TANGENT_A-Spark-In-The-Aether–-The-Music-That-Died-Alo A Spark In The Aether– The Music That Died Alone Volume Two (2015)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

4
THE-TANGENT_Le-Sacre-du-Travail Le Sacre du Travail (2013)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

5
THE-TANGENT_Comm Comm (2011)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

4
THE-TANGENT_Down-And-Out-In-Paris-And-London Down And Out In Paris And London (2009)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

5
THE-TANGENT_Not-As-Good-As-The-Book Not As Good As The Book (2008)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

5
THE-TANGENT_Going-Off-On-One Going Off On One (2007)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

2
THE-TANGENT_A-Place-In-The-Queue A Place In The Queue (2006)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

5
THE-TANGENT_The-World-That-We-Drive-Through The World That We Drive Through (2004)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

3
THE-TANGENT_The-Music-That-Died-Alone The Music That Died Alone (2003)
INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018